L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Vincent BAZIN

Ligne de foulée décalé, utile ou pas ?

Bonjour,

je suis en train de travailler sur notre futur escalier (il s'agit en réalité d'inverser le sens de montée de l'escalier existant).

ce sera un escalier quart tournant de 3800x900 mm d'emprise au sol pour une hauteur a monter de 2900 mm.

Dans les deux cas présenté ci dessous j'ai 16 marches de 181 mm.

en traçant le premier escalier (escalier vert, giron de 240 mm), j'ai defini une ligne de foulée au centre soit 450.

en réalisant le modèle 3D je me suis aperçu que le quart tournant risquait d'être un peu raid et que naturellement les utilisateur se décalerait vers l’extérieur pour monter les 3 dernières marche.

Dans cette logique, j'ai donc tracé un escalier avec une ligne de foulée qui se décale de 450 mm (au départ de la portion droite) à 500 mm dans le quart tournant.
Il se trouve que le balancement des marches est très faible dans ce cas.

Ma question est toute simple, est-ce une bonne idée de décaler la ligne de foulée

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

3 réponses

1
Bonbonveronbi
Meilleure réponse

Bonjour,
Ton escalier à un emmarchement de 900 mm donc il faut garder ta ligne de foulée à 450 mm.
En effet l' utilisateur monteras l'escalier dans son milieu ou du moins à 450 mm de la rampe si il est pas en cloisonné.
Néanmoins je comprends ton souci il est lié au balancement
Les solutions peuvent être les suivantes
Balancer sur le double de l'emmarchement
reculer un peu le rayon de balancement mais le laisser passer à 450 mm seul le point de centre recule de 30 à 50 mm.
Pour les marches très en biais la distance de collet doit être vérifier en plus perpendiculaire au nez de marche dans l'angle ; en effet dans les marches très en biais l'utilisateur va garder son pieds perpendiculaire au nez et me pas s'aligner sur le coté du limon
Ne pas utiliser un balancement à la herse 1 méthode qui marche pas bien dans ton cas.
Il est d'usage de garder un giron constant mais on outrepasse cette règle pour que certains escalier soit plus praticable , rien empêche d'augmenter les girons des marches des virages serrées de 10 à 25 mm . Certes il faut rester dans la mesure et pratiquer un développement pour voir les incidences coté rampe.
Amicalement

.

Vincent BAZIN
( Modifié )

Merci Bonbonveronbi !

J'ai revue ma copie en reculant le centre du rayon de balancement (si j'ai bien compris ce que tu m'as expliqué)

En plus je me suis aperçus que j'avais fait une erreur dans le balancement à la herce de mon premier jet.

En tout cas je trouve ce résultat plus probant

Je continu en utilisant d'autre méthode de balancement

Bonbonveronbi

Bonsoir
cela parait mieux . Par contre je ne vois pas de plaquette d'arrivée?
Par ailleurs comme je te l'ai dit tu utilise la mauvaise herse elle est adaptée pour des escaliers qui ont sensiblement le même nombre de marches de part et d'autre du tournant. Pour un escalier sans retour utilise la seconde méthode. De A pt de centre de l'arc du virage tirer un trait jusqu'au nez de la première marche balancée définissant le pt B . De b porte le nbs de girons des marches que tu veux balancer. Tu arrive en c .Avec B pour centre trace un arc qui coupe la droite passant par A et perpendiculaire au limon tu défini le point D. Relie les pts C D B. Tire une droite parallèle à cd qui passe par par B qui va couper la droite passant par AD .
Divise DB par le nombre de girons et tire un faisceau de droites convergentes, tu obtiens les collets sur AB
Ceci dit tu peux balance à l’œil et vérifier la progression arithmétique des collets.

Vincent BAZIN
( Modifié )

Merci Bonbonveronbi
Je ne connaissais pas cette methode.
Je regarde ça demain.
Merci beaucoup
Bonne soirée

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

+1 une plaquette d'arrivée doit être tracée +/- 10 cm environ , sinon tu vas avoir un problème à l'arrivée des limons et autres avec le palier !

Comme dit etiennedesthuilliers , la herse est souvent un outil directeur pratique qui n'interdit pas de modifier un balancement à l’œil pour harmoniser ! C'est ce qui est le plus compliqué parfois (rampe, marche d'angle (le cercueil),noyau , etc ) , même pour des professionnel , moi le premier .

Vincent BAZIN

ok, mais j'avoue être un peu sec sur l'histoire de la plaquette d'arrivée.

ci dessous deux vue de l’intégration de l'escalier.
La plaquette doit-elle être décalé ou bien tangente a la trémie (photo réelle a venir)

question additionnelle: la trémie fait 870 mm au niveau du plancher, dois-je respecter cette valeur pour dimensionner l'escalier (position de la ligne de foulée) ?

Vincent BAZIN

Vue de la tremie au niveau de la futur arrivée de l'escalier

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Un potelet pendu à l'arrivée devrait t'aider pour ça ! menuiserieflan...rovence-30.html

Question , tu fais un placard sous l'escalier ??

Vincent BAZIN

Oui, un placard est bien prevu en dessous

Bonbonveronbi

Bonsoir
Alors pour bien de renseigner j'ai besoin de renseignements complémentaires
Je résume
Ton escalier n'est pas en cloisonner ? , un faux limon au mur, un limon coté jour. ( Précise si c'est un limon à la française). Est t'il prévu une main courante et garde corps à l'étage? Il y t'il des contre marches?
Alors une plaquette n'est pas obligatoire, mais elle facilite l'habillage de la retombée de la dalle . Pre voir au moins 90 mm de plaquette dans la trémie + feuillure sur la dalle pour raccord avec le parquet par exemple. Si pour des problème de place tu peux pas avoir de plaquette il faudra prévoir un habillage de trémie sur la retombée de la dalle. En principe la plaquette s'assemble dans le limon ou le poteau d'arrivé.
Je conseille de dessiner en plan simplement. Tu dessine ta cage ,apparemment elle complètement ouverte donc pas de problème d’échappée
tu ajoutes les épaisseurs des limons et faux limons, en cas de main courante tenir l escalier moins large pour le passage de mains au niveau de la trémie.
Puis la ligne de foulée , division des marches en enlevant la plaquette si tu décide d'en faire une. Balancement je t'ai conseillé la herse car quand on est pas trop habitué cela va te permettre une mise en place rapide , il y aura peut être de petits ajustement. Il faut représenter l'emprise des contres marches.
Voilà cela fait beaucoup d'information. tiens moi au courant si cela bloque quelque part.
amicalement

Vincent BAZIN
( Modifié )

Bonbonveronbi
Si l'escalier sera cloisonné, avec (sylvainlefrancomtois) placard prévu en dessous (chambre parentale).
Faux limon coté mur et limon coté jour. Droit, a la française, courbé avec le balancement des marches.
Main courante à l'étage (adaptation de celle-ci : Rambarde)
Avec contre-marches.
Pour info, la dalle de l'étage est un plancher massif en chêne sur solivage (maison de 1954). Lors de la restauration de la maison, nous avons créé un faux plafond autoportant en dessous (que je ne referais pas, d'ailleurs, plutôt refaire un plafond suspendu).

Bonbonveronbi

Bien
si il y a un placard en dessous il n'est pas en cloisonner.
(A ce sujet il faudra penser peut être à profiler une feuillure sous le limon du coté jour ce qui facilitera la pose du placard.)
En principe si tu prévois une main courante sur le limon coté jour tu devra rétrécir l'emmarchement pour laisser passer la main au niveau de la trémie.
A partir de là rien ne devrait d’arrêter pour l’épure simplement il faut diminuer d'au moins 90 mm l'emprise en plan de l'escalier à cause de la plaquette. Tu peux peut être allonger de 90 mm vers le bas ou de dispenser de plaquette.
Fait ton plan en 2d avec l'emprise des contre marches cela est très important car des fois selon le balancement on ne peux pas les mettre sans adaptation de la crémaillère au environ du tournant.
Après on pourra parler conception.
si quelque chose accroche n’hésite pas
Amicalement

Vincent BAZIN
( Modifié )

Salut,

J'ai retravailler le plan de l'escalier, en intégrant une plaquette reprise sur le plancher existant (la bordure du plancher a été rajoutée récemment, car il y avait un mur initialement).

J'ai donc ajouté le limon coté jour de 65 mm d'épaisseur et un poteau d'arrivée de 75x75mm. Enfin, j'ai mis l'emprise des contre-marche.

Le balancement a été fait grâce à la herse que tu m'as montré.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

pour moi ça devrais coller , tu n'as plus qu'a élever pour voir si y a des soucis 😉

Vincent BAZIN
( Modifié )
Bonbonveronbi

Bonsoir
Maintenant.cela va dépendre comment tu réalises l'escalier. Dans une fabrication traditionnel C'est à dire le cas ou tu pose l'échiffre et le faux limon puis après tu ajuste les marches et contre marches sur place;tu rentra pas les contre marche 13 et 14 surtout si tu fait une feuillure dans la contre marche. il faut rajouter les coquardes (écoinçons) de ces deux contre marches par le dessous. Après j' ai du mal à voir comment cela ce bidouille au niveau du poteau la herse est faite quand on n'as pas trop l'habitude pour mettre les choses rapidement en place après tu peux faire de petites correction par exemple pour ne pas avoir une contre marche qui arrive dans l'angle du poteau( l'assemblage sur plus facile sur une face par exemple mais là déjà on chipote un peu.
Je pense que tu es sur le bon chemin.
Dernières réflexions les deux contremarches et d'ores et déjà il faut anticiper la pose du placard sous le limon (feuillure, techniquement ton limon devrait être un peu courbe mais tu peux le faire droit ce qui te faciliterai la pose du placard (un développement va te donner sa largeur pour voir si c'est pas trop large)
Bon copeau

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
JPA33

Non à votre question.
La L.de F. laissez-la à mi-Emmarchement en partie droite.
Au 1/4 Tournant, un peu avant, vous tracer en Plan, un 1/4 de cercle de Rayon Supérieur de 10 cm environ... c.à d. on décale le Centre, mais avec un bon raccordement avec la L.de F. avant et peur être après le 1/4 Tournant.
Ensuite selon la répartition de vos Girons, vous choisissez le Nez le plus adéquate avant le début du 1/4 Tournant.... et vous tracez la Ligne de Nez balancée qui fera au niveau de la Surface des Nez Avant et le Tournant le bon raccordement. Dito a faire si besoin après le dit 1/4 Tournant.
Ensuite sur les Parties Droites avant et après, faire vos Balancements finaux comme vous voulez Personnement je Balancerai quasiment toutes les Marches à Collets Egaux.

Faites AVANT votre Epure simplifiée et vous verrez les divers effets qui pourront être corriger plus facilement si besoin.

N'ayant pas les éléments suffisants, je m'en tiendrai là.

Vincent BAZIN
( Modifié )

Merci JPA33 !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
etiennedesthuilliers

la question est intéressante
je balance mes escalier a l' oeil
je me situe par rapport a la main courante pour définir une ligne de giron
ensuite j analyse la forme de la main courante de façon a ce qu'elle soit agréable et pratique
je balance sur le plus de marches possible
je regarde la forme du stylobate
en finale si le dessous de l'escalier se voit je regarde sa forme car il peut être
plafonné
pour moi un escalier balancé doit être régulier dans sa variation , agréable a monter et a descendre et présenter une forme harmonieuse
je sais cela va en choquer certain qui sont adepte des herses de balancement , mais que voulez vous certains font autrement car ils estime que l' escalier est aussi un art qui ne peut répondre a une quelconque recette
etienne desthuilliers spécialiste en escalier sans jeux de mot bien balancé

JPA33

+1

Vincent BAZIN
( Modifié )
etiennedesthuilliers
( Modifié )

bonjour
le probleme des herses est
il y a de mémoire une bonne douzaine de herses différentes qui apporte des résultats différents c 'est pourquoi je travaille d'une manière bien différente que beaucoup de mes collègues , mais j obtient un résultat qui a exploré toute les facettes de l escalier a venir
c'est peu Etre cela le professionnalisme
et c'est bien souvent lorsque l escalier est posé que l' on s’aperçoit de ses approximations et de ses fautes de gout et des courbes avec des chameaux
etienne

JPA33

Je plussois à 100 %.

Toutefois, il serait, pour chacun, mais après quelques années de pratiques/d'études de ne pas rejeter telle ou telle méthode, mais plutôt de faire des fiches à 2 colonnes : Avantages et Inconvénients en fonction du type d'escalier.

"....c'est peu Etre cela le professionnalisme
et c'est bien souvent lorsque l escalier est posé que l' on s’aperçoit de ses approximations et de ses fautes de gout et des courbes avec des chameaux
etienne"

-Helas oui et c'est trop tard.... bien dommage, car tout cela peut-être anticiper.
Comment : D'abord en étudiant sur Epure(s) selon le problème. Et ensuite voir la problématique de conception Géométrique d'un Escalier d'une autre manière. Ne pas oublier, même si les bases sont identiques, que les Escaliers ne sont pas qu'en bois... Bois massifs, béton, pierre, métal, mixtes.
Qu'en pensez-vous ?

etiennedesthuilliers
( Modifié )

JPA33 bonjour
sans fausse modestie, certains de mes petits camarades qui sont très fort en escaliers compliqués on la sagesse de se rendre compte que l' on est jamais a l'abris d 'un petit problème sur certains escalier monumentaux et de demander conseil a un autre qu'il juge apte de voir les choses de l’extérieur et d' avoir une autre vision du problème
malgré mes compétences ce genre de personne est plus que respectable ce sont pour moi de très bon professionnel car il ont la sagesse de savoir qu'il ne savent pas tout ce qui les honorent
je part du principe que plus on en sait ,moins on en sait car on est conscient de ses limites mais beaucoup n 'ont pas acquis cette sagesse
bien amicalement
etienne

Vincent BAZIN
( Modifié )

Bonjour etiennedesthuilliers

Je partage entièrement cette dernière réflexion que j'ai entendu, il y a pas mal de temps, de la part d'un scientifique dont le nom m'échappe, et qui présentait la chose ainsi :

"La connaissance c'est comme un ballon de baudruche : Si l'on considère l'air à l'intérieur du ballon comme étant ce que l'on connais, alors on se rend rapidement compte que plus le ballon se rempli, plus la frontière entre l'on connais et ce que l'on ignore est immense".

Cela dit, bien que je respecte l'expérience et l’œil critique qu'elle apporte sur les applications théoriques, en particulier dans certains cas de figure. Elle est, par définition sujette a expérience. Sauf que, dans mon cas, je ne suis qu'un humble amateur et je me raccroche aux maigres connaissances que j'ai acquise, pour la plupart grâce au pas à pas de sylvainlefrancomtois (Petit traité d escaliers pour l air du bois), et aux retours que j'ai comme celui de Bonbonveronbi ou de JPA33.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
213 vues
3 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons