L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

darck

Création d'une clôture avec poteaux individuels verticaux

Bonjour,

Je suis depuis quelques temps le forum, et pour un projet de construction j'envisage de réaliser la clôture. J'ai plutôt l'habitude de l'impression 3D, donc le travail du bois est nouveau pour moi :)

Mon inspiration initiales sont les deux photos ci-dessous, avec de mon coté une base de mur béton de 30 cm de largeur et peut-être 20 cm de haut.

Pas vraiment question par contre de faire une telle clôture en aluminium comme plus haut, ça revient rapidement à 300-500 € / mètre linéaire...

J'aime beaucoup le principe des lames individuelles, mais se pose alors plusieurs questions :

  • Comment les fixer sur la base du mur ? (support métal, coulés dans le béton, ...)
  • Est-ce que la résistance sera suffisante pour des poteaux d'1,60 m ?

Je pensais au départ faire une tranchée avec graviers au fond puis couler le béton avec les lames en place (avec 1 m sous terre). L'évacuation de l'eau est ainsi assuré, avec du bois de classe 3 ou 4. Ce n'est pas le plus simple pour l'alignement, ou alors il faudrait que je les fasse par bloc dans un moule de 1 à 1,5 m de large...

J'ai vu une autre méthode de pose intéressante avec cette clôture :

Ça oblige cependant à relier les lames, ou alors à toutes les fixer dans le béton ! (et y passer 2 mois pour faire les 30 m de clôture)

J'ai aussi pensé à cette méthode :

Ma crainte est que la lame ne soit pas assez épaisse pour un tel système, et que la hauteur de l'insert métal soit trop faible pour avoir une quelconque résistante si quelqu'un vient s'appuyer sur un poteau... parce que la lame ferait probablement 20x5cm pour reproduire un effet similaire.

Ma dernière idée serait de les fixer par vis sur une lame qui serait posée à l'horizontale sur le mur et fixée dessus. Mais quid de la solidité aussi et pour le coup du pourrissement éventuel du bois.

Je suis preneur d'idées, ou de savoir s'il faut oublier ce type de clôtures :)

Merci !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

2 réponses

1
Erebor

Salut,

La clôture est belle mais il y a peut-être une raison pour qu'elle soit en métal.
Je vois plusieurs soucis :

  • prendre le bois dans le béton n'est pas une bonne idée le béton n'étant pas étanche il y aura du bois piègé dans un matériau jamais totalement sec même traité le bois pourrira
  • la disposition verticale va exposer le bois de bout à la pluie donc à moins de protéger le haut avec un produit isolant ça pourrira là aussi rapidement.
    20 par 5 me semble pas trop fin pour la platine métallique mais comme le dit la description la platine doit se trouver à 50mm de la dalle donc tu auras un jour pas super esthétique...
darck

Merci pour ton retour 👍

Pour le dessus des poteaux, j'en vois pas mal dans mon quartier. Je ne vois pas de pourrissement. Amis je suppose qu'ils faut les retraiter si on s'amuse à les couper.

Par contre ils sont plantés sur 10cm de profondeur... Dans la terre. Il n'y a pas beaucoup de survivants.

Je lisais pourtant que la seule façon de ne pas avoir de poteaux pourrir était d'avoir un socle béton. Mais bien fait ça ressemble à ce qui est sur l'image

MoFran

fixations métal dans le soubassement comme sur ta photo, et les reprendre avec deux jonction comme sur ton autre photo
en fait si tu trouves pas de photos de ton idée sur le net c'est parce que pas un professionnel ne poserait ca comme ca, trop de problème 5 ans après.
évidement avec du bois exotique traité il y a moyen de tenter des autres trucs, tu envisages quoi comme bois?
tu peux réaliser ton projet en acier + peinture moins cher qu'alu

darck

L'acier est peut-être à étudier en effet !

Je pensais à ce type de bois :
depotbois.com/...oclave-classe-4

Une autre option pour moi serait de faire les 4-5 mètres de façade avec leur solution alu à 500 € / m et faire tout le reste avec une palissade traditionnelle.

Erebor
( Modifié )

quoi qu'on fasse un bois en contact avec l'humidité va pourrir l'eau remonte dedans par capillarité mais après oui il est possible de le traiter pour ralentir le phénomène mais il faut bien que tu comprennes qu'il te faudra refaire le traitement tout les ans et vu les longueurs ça va être un gros boulot.
Autre remarque la beauté de l'ensemble réside dans la régularité et le parallélisme des lames le soucis (et ça tu ne pourras pas l'éviter même avec le meilleur bois exotique) c'est que le bois va travailler avec les saisons et l'hygrométrie et dès la première année les lames auront bougées, certaines se seront écartées d'autres rapprochées et il y en aura probablement quelques unes qui se seront bien tordues. Le premier réflexe de beaucoup est de se dire qu'il vont ajouter de la contrainte pour empêcher le mouvement avec des écarteurs ou une structure. Va la pression que peut exercer le bois même la pierre ne tiendra pas et la clôture cassera à un endroit (d'ailleurs il y a longtemps dans les carrières on se servait de coins en bois qu'on humidifiait pour détacher les gros blocs de pierre).
Peut-être qu'effectivement la solution façade alu et le reste sur un autre modèle serait une bonne solution mais je répète qu'il faut prendre en compte l'entretien qui sera important (sauf a prendre des essences spécifiques mais pas certain que tu t'y retrouves question budget)!

darck

👍

J'imagine que c'est un peu comme avec les plantes, qui trouvent toujours un chemin pour casser du béton ou de la roche.

J'ai bien fait de demander en tout cas avant de me lancer 😁

Clair qu'en terme de maintenance et durabilité, l'alu gagne haut la main...

Si je faisais quelques concessions sur le style en partant sur quelque chose de plus traditionnel comme sur mon rendu 3D ci-dessous (pied métallique sur les poteaux, lames suspendues, traitement imperméabilisant et lasure (?) noire), est-ce que ça plus de chance de durer sans trop se déformer ?

Erebor

darck ça sera probablement plus durable mais il ne faut pas se faire d'illusions le bois va travailler surtout peint en sombre au moindre rayon de soleil il va se réchauffer et il y aura des différences et donc des contraintes entre le côté au soleil et celui à l'ombre (non peint aussi il travaillera). Mais ce ne sera peut-être pas dramatique ça dépend tellement du bois...

benjams
( Modifié )

Certains bois exotiques ont la particularité d'être quasiment imputrescibles sous nos latitudes, je pense par exemple à l'azobé, qui en métropole resiste même à l'immersion dans l'eau de mer

Par contre ça ne va pas enlever le bois de bouger

LionelDraghi
( Modifié )

Petit retour d'expérience sur des poteaux bois planté dans du ciment comme sur ta photo ci-dessus : le ciment à fendu en moins d'un an.
Pas grave pour la stabilité, les poteaux n'ont pas bougés, mais c'est moche.

Si c'était à refaire, j'ajouterai deux ou trois cercles en ferraille dans le béton, mais je ne suis même pas sur que cela suffise.
Pour prévenir le pourrissement du bois, on avait enduit d'un revêtement goudron le pied du poteau, en remontant 10 cm au-dessus du sol.
Pour l'étanchéité du bois en bout, tu trouveras en GSB des petits chapeaux métalliques à fixer au dessus du poteau.

Malgré toutes ces précautions (par ailleurs pas gratuites pour une grande séries de poteaux), ça restera une galère à entretenir, et je suis d'accord avec Erebor, y a aucune chance que ça reste bien parallèle dans le temps.

darck

Je n'imaginais pas que c'était aussi peu durable même avec les ""bonnes"" méthodes. Merci, je vais éviter de me tuer à la tâche sur un tel système :D

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
mmahieu

Bonjour,
je rejoins Erebor sur les difficultés techniques pour réaliser ce type de clôture en bois, tant pour des raisons de stabilité que de durée dans le temps.
Pour ce qui est de la durée du bois debout, il est possible que le brûlage plus l'huilage (huile de lin) soit une solution, si on aime le noir, et le veinage du bois. Par contre je ne vois pas comment faire tenir des "poteaux" indépendants sauf à utiliser de grosses sections, avec un coût en proportion (bois plus platines).
Je pense qu'il serait judicieux que tu fasses une recherche sur l'AdB (mot clé "palissade", "cloture"), et que tu vadrouilles sur les sites comme

par ex., et sur les chaines YT pour piocher des idées (mot-clé "wood fence")
Attention aussi à ne pas trop sur-dimensionner les fondations, il ne s'agit sans doute pas d'un mur de soutènement. En général, seuls les poteaux d'angle et les poteaux de barrière qui supportent des poussées latérales assez fortes nécessitent des fondations à 50 cm ou plus, en fonction du type de sol. Sur terrain plat, une longrine en béton armé de 20 cm de large et 30-40 cm de hauteur, enterrée à 20-25 cm est largement suffisante pour supporter un muret ou une clôture.

darck

👍

Si je veux rester sur du bois, une solution plus traditionnelle comme celle dans mes rendus 3D devrait marcher. On perd le côté lames individuelles par contre...

J'ai pas encore cherché comment les deux tiges horizontale étaient faites.

mmahieu
( Modifié )

souvent les poteaux (IPN de 60 ou 80) et les lices hautes et basses (tube carré de 40x40) sont en acier galva soudé, les planches verticales sont vissées avec des vis autotaraudeuses
pour avoir un effet occultant il est possible de laisser un espace entre les planches de chaque côté, mais en décalant d'une demi-planche entre la rangée interne et la rangée externe.
l'astuce consiste à utiliser un gabarit pour fixer chaque volée de planche en hauteur et écartement

darck

Merci. C'est en gros ce que j'imaginais. Je pensais pas autant pour la taille des lices, mais il faut quand ça résiste 🙄

Je ne suis pas sûr d'avoir compris le coup de l'effet occultant. Tu veux dire avec deux rangées de lames indépendantes ? (Donc 4 lices au total)

mmahieu

non, une lice haute et une basse, une rangée de planches extérieures avec un espace de l'ordre du tiers ou de la moitié de la largeur de chaque planche, une rangée de planches intérieures, espacées de même mais décalée pour que le milieu de chaque planche soit en face du milieu de l'espace en vis-à-vis. Le vent passe dans les chicanes (effet brise-vent), et on peut jouer sur la largeur des espaces par rapport à celle des planches et à l'épaisseur des lices pour occulter partiellement ou totalement la vue😉

mmahieu
( Modifié )

juste un schéma pour fixer les idées

MoFran

bardage prévoir un jeu possible dans le serrage des vis pour que les planches ne se fendent pas en travailant ou une seule vis au milieu

darck

mmahieu ahhhh en effet je n'y étais pas, comme je pensais encore à mes lames à 45° 😁

Très clair avec le schéma 👍

darck

MoFran En effet. Avec une lice qui traverse les lames ça complique encore un peu plus les choses !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
153 vues
2 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation