4 retours d'expérience
par Ara il y a 27 jours
Ara
Ça marche pas mal !

Finalement j'ai repercé les cales avec le trou excentré, et c'est bien utile (pour les cales du fond comme pour celles de devant).

Minime déception, une fois qu'une cale est mise on ne peut plus la tourner (il faut l'enlever puis la remettre). Celui qui voudrait s'amuser à arrondir les angles pour pouvoir la tourner, pourquoi pas mais on peut évidemment s'en passer.

Autre amélioration possible : chanfreiner les 4 angles des chevrons, parce que si on enlève une planche prise en sandwich, il n'est pas aisé de la remettre sans buter plusieurs fois. Pareil, c'est vraiment un inconvénient mineur.

Reste à faire le bon dosage de colle mais cela, c'est une autre affaire !

Ara
Mais pas pour les caissons...

Bah oui, si au départ je voulais faire des serre-joints dormants, ce n'était pas pour rien...

Alors pour presser des panneaux cela va bien, mais pour coller un meuble style caisson, c'est une autre affaire ! Les défaut sont alors multiples :

  • Les chevrons restent l'un en face de l'autre, mais éloignés, donc on perd la rigidité au niveau de la tige filetée,
  • Ceux du bas restent à peu près en place, mais ceux du haut se baladent, il faut au moins les solidariser ensemble,
  • Seules les extrémités des parois du caisson sont serrées, pas le milieu,
  • Le serrage reste assez limité, même en tapant fort sur les coins...
  • ...ce qui décale les parois les unes par rapport aux autres,
  • L'équerrage de l’œuvre n'est pas facile à obtenir (une fois serré, ça ne bouge plus, sauf à taper d'un côté mais ça risque de tout redécaler).

Et puis les cales percées de manière excentrées, ce n'est pas aussi pratique car le coin a parfois tendance à faire tourner la cale. Conclusion, l'échelle PSTM ("Plus Simple Tu Meurs") est intéressante, mais il ne faut pas négliger l'échelle PPTM : "Plus Pratique Tu Meurs", et je ne serai donc pas dispensé de confectionner un système de serrage à vis, à adapter à ces chevrons percés.

Au fait, y a-t-il quelqu'un qui s'imagine encore que l'étape du collage pourrait un jour ne pas être une galère ?

par Ara il y a 1 mois
Ara
Usinage du peigne... pas facile !

Oui, j'oubliais ce petit détail : il a fallu usiner les peignes, ce qui m'amena à poser la question des gabarits pour l'usinage à la défonceuse :

J'ai fait un gabarit simple avec une butée dessous, qui me sert à décaler le gabarit d'un cran à chaque fois.

Cela pose deux difficultés :

1) Il faut parvenir à faire tenir le gabarit sur la planche à usiner. Facile, dirons-nous, yaka mettre des serre-joints. Oui, sauf que les ceux-ci doivent être suffisamment éloignés de la zone d'usinage pour ne pas gêner le sabot de la défonceuse. Or, lorsqu'on usine les premiers doigts, au bord de la planche, on ne peut mettre de serre-joints que d'un côté, l'autre vibre et l'ensemble n'est pas très stable.

2) Le cumul d'erreur (de l'ordre de 0,5% dû au positionnement légèrement imparfait de la butée) a généré à peu près 4 mm de décalage sur le dernier doigt, qui fait 15mm de large au lieu de 19. Si vous téléchargez le PDF dans la section "plans", vous verrez sur la photo que j'ai été obligé de râper le renfort vertical qui obstruait une partie de la rainure de droite.

Et pour le second peigne j'ai fait la rainure de droite en premier, puis toutes les autres de gauche à droite. C'est donc l'avant-dernier doigt qui est un poil mois large, mais cela n'a pas d'importance.

par Ara il y a 2 mois
Ara
( Modifié )
Si c'était à refaire...

1) Comme expliqué en page 16 du plan, je n'ai pas été très malin de le faire en largeur 250. Si c'était à refaire, je le ferais en largeur 240.

2) Comme expliqué en page 15, je l'ai néanmoins fixé au mur au niveau de deux montants, ce qui a énormément renforcé la stabilité, la robustesse de l'ensemble, et supprimé le degré de liberté en z sur ces deux montants. Si c'était à refaire, je fixerais les 5 montants au mur. (NB : ces fixations au mur ne servent en rien à supporter le poids des planches)

3) Je mettrais l'étage 1 plus haut pour laisser plus de volume au niveau 0. Celui-ci est le seul qui n'a pas de limite de charge, alors que je me suis limité à 75 kg pour chacun des autres étages.