L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

nireves

Maquette de raccord de comble (CAP Charpente 2017 - EP2)


Présentation

Pour m’entraîner en attendant de commencer ma reconversion en alternance en septembre, je me suis lancé dans l'épreuve EP2 du CAP Charpente 2017. (et aussi pour avoir une réalisation à montrer aux patrons que je vais démarcher pour un contrat de professionnalisation)

Il s'agit d'un raccord de comble avec arêtier dévoyé. Je l'ai réalisé à une échelle 1/10 (par rapport au sujet) après adaptation des dimensions pour avoir des arrondis au mm au lieu de 1/2mm.

Réalisation

J'y ai passé en tout environ 1,5 mois à raison de quelques heures par semaine dont environ les 2/3 pour l'épure. J'ai recommencé cette dernière trois fois après avoir détecté plusieurs erreurs suite à des lectures diverses et l'analyse d'autres épures. Enfin, bien que se soit l'élément le plus petit, c'est la panne qui m'a demandé le plus de temps avant que je ne finisse par trouver la solution dans le livre La charpente en bois (étude 9 : la panne d'arêtier).

Mes lectures et inspirations en dehors de l'AdB :

Internet :

Livre/Magazine :

Le bois provient d'un égouttoir à vaisselle réformé.
Les assemblages sont maintenus avec de la colle (colle à bois ou colle forte instantanée). J'avais commencé avec les agrafes récupérées de l’égouttoir d'origine, mais j'ai abandonné rapidement car ça fendait le bois et ne tenait pas.
Je n'ai pas mis de finition.

Remarque: j'ai utilisé Une planche à recaler et à calibrer qui est très pratique pour la calibration de petits éléments en série.

Conclusion

Pour une première réalisation (épure+maquette) en autodidacte, je suis assez satisfait bien qu'il y ait beaucoup à reprendre.

Les points noirs :

  • Epure : la partie droite est trop chargée et elle devient presque illisible. Il manque la taille de la pointe du poinçon et la matérialisation de la panne sur l'arêtier.
  • Taille : l'arêtier est trop court d'un gros millimètre, ce qui dérègle son chevron et fait une rupture au niveau de la tête du poinçon. La tête du poinçon n'est pas correcte, principalement côté faîtage, j'ai voulu essayer de la faire "à l'oeil" sans l'avoir tracé sur l'épure et j'ai raté. Enfin, il y plusieurs imprécisions sur le report des cotes et dans la coupe bien que cela ne se voie pas trop.

Si je devais me noter selon le barème de correction, je me donnerais l'évaluation suivante (bien sûr, je ne compte pas le temps passé) :

  • Epure : 60/90
  • Taillage/assemblage : 50/80
  • Levage : 15/20
  • Finition : 5/10
  • Total : 130/200

J'ai trouvé magique la première fois ou après avoir taillé plusieurs éléments, ils tombent presque parfaitement en position à l'assemblage. J'ai beau avoir confiance dans la théorie de la projection géométrique, c'est quand même bluffant ! et en même temps très satisfaisant.

Bref, je me suis fait très plaisir et beaucoup appris lors de la réalisation de ce petit exercice et me réjouis d'avance à l'idée de recommencer ; il ne me reste qu'à trouver un autre sujet d'étude. A ce propos, si quelqu'un a une proposition, je suis preneur...

Quelques photos en complément

Publications associées


Discussions

nireves  a publié la création "Maquette de raccord de comble (CAP Charpente 2017 - EP2)".
il y a 5 mois
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

pas facile avec ce petit bois en plus de récup ! plus tu utiliseras du gros bois, plus tu arriveras a être précis !

nireves

J'espère ! mais pour l'instant je n'ai pas la place de faire bcp plus. Pour la prochaine, je vais essayer de faire un x2 ca sera déjà un peu mieux.

nireves

sylvainlefrancomtois en relisant ton pas-à-pas sur les notions de base de la charpente, j'ai reconnu les figures de trait du hors-série du Bouvet sur lequel j'ai planché pour faire mon épure... Je viens juste de faire le lien en vérifiant sur ton profil, c'est bien le même Sylvain dont il s'agit 😄
Bravo pour tous ces articles que tu partages, c'est vraiment très instructif et toujours un plaisir de te lire (bien que j'avoue n'avoir pas encore lu le hors-série en entier, il faut y revenir à plusieurs fois pour digérer et laisser reposer entre deux lectures, le trait n'est quand même pas un sujet trivial)

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

nireves merci, le hors série c'est surtout de la présentation pour démontrer que cela existe et que c'est la vraie substance de nos professions !

Apres ce n'est que du travail , épure après épure de plus en plus compliquée !😉

Boisbarbu
( Modifié )

Belle démarche!
Sur l'epure, la superposition des traits est quasiment inevitable sur les maquettes un peu complexe. A moins d'avoir de grande feuille et de rechasser ses élévations plus loin encore mais là je trouve que l'on perd en préscision. Personellement, mes épures ressemble à de belle toile d'araignée! mais... en examin c'est autre chose, l'épure est noté et doit guarder un certaine lisibilité pour autrui.
Bonne continuation!

nireves

Merci.
La position de l'épure était imposée par le sujet, donc j'ai respecté les consignes. J'aurais peut-être pu répartir les différentes élévations un peu différemment mais il n'y avait pas trop de marge. Je pense que c'est surtout sur l'épaisseur des traits que je peux gagner en clarté.

dneis
( Modifié )

Pour le bois, tu pourrais te faire des baguette en peuplier (récup palette). C'et un bois homogène qui se travaille bien, je pense que ce serait plus facile que du résineux. Il faudra juste te tailler les baguettes...

nireves

Merci pour le conseil. Je vais essayer d'en récupérer pour pouvoir comparer. En attendant, j'ai quelques petits restes de chêne et de sycomore qui devraient me permettre de faire un autre exercice.

BastienLB
( Modifié )

Belle motivation. Sache que l'épure doit être établie: il te faut les signes. Ligne de trave, axe, ramèneret. Le marquage est primordial et doit être logique. Le cassage d'arete obligatoire! Bonne continuation. PS pour dégager ta vue en plan, tu peux basculer la vue par bout de l'autre coté du poinçon.

nireves

Merci pour l'encouragement et les conseils.
J'ai mis les lignes de trave, mais c'est tout. Il faut que j'approfondisse les signes d'établissement.
Je ne savais pas pour les arêtes.
Pour l'épure j'avais envisagé une bascule, mais j'avais peur de perdre en précision, et comme c'est ma première, j'ai préféré faire au plus "simple" pour ne pas me perdre au moment de tracer, quitte à ce que ce soit un peu brouillon au final...

BastienLB

nireves Le cassage répond à plusieurs impératifs, la résistance au feu (pas de petits brins qui s'enflamment plus vite) et pour le levage, afin de ne pas abimer cordes ou élingues, ni marquer le bois à leur passage.
Pour le marquage, la ferme est contre marque, car c'est comme ça que tu as rabattu. et on marque lors du piquage. pareil pour l'arêtier, ton signe est du mauvais coté donc. Les sablières, tu peux les marquer donc "arêtier" crochet à leur jonction; et 1 contre marque pour celle ver la ferme biaise. Ton faitage et le lien sont donc 1 contremarque langue de vipere du coté du poinçon.

nireves

Merci pour les infos sur le cassage des arêtes.

En relisant le pas-à-pas de Sylvain en parallèle, j'ai fini par comprendre comment tu avais placé les marques. Je n'avais pas bien saisi que ce n'étaient pas simplement les pièces qu'il fallait marquer, mais avant tout leurs extrémités afin de pouvoir les orienter.
Si je comprends bien la logique, le premier signe sur la ferme détermine les autres ; donc si j'avais rabattu la 1/2 ferme vers l'intérieur de l'épure, j'aurais mis des francs partout au lieu des contremarques ?

Mawel
( Modifié )

si tu veux assembler des petites sections comme celles là il faut coller avec de la colle blanche type sader prise en 10 min et tu peux y mettre un point de glue pour accélérer la prise. Pour la trace de panne sur l'arêtier tu peux partir de ta VEP et renvoyer tes 4 points sur ton arêtier et reporter les 4 ramenerets (trait de niveau permettant d'avoir tes différentes hauteurs) de ta panne sur ton CE pour les reporter sur ton élévation d'arêtier à faire croiser les points que tu as renvoyer de ta VEP correspondant (pour plus de facilité tu peux noter les 4 arêtes de ta panne 1,2,3,4 sur tes différentes vues)

nireves

Merci pour les conseils de collage, j'ai fait avec de la colle à bois "rapide" pour la majorité mais pour le faîtage et l’arêtier je n'ai pas réussi à maintenir la pression pendant le collage et j'ai fini par de la super-glue ou le temps de séchage se limitait à quelques secondes.

J'ai essayé la technique que tu décris sur mon épure, mais je ne tombe pas parfaitement sur les points attendus. Si je ne me trompe pas, c'est la méthode décrite dans cette vidéo : Musée Compagnonnage - Tracé de charpente. Je dois avoir fait une (ou des) erreur(s) de précision dans une des projection mais je n'ai pas trouvé lequel...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
523 vues
14 commentaires

Caractéristiques

0 essence
 0 finition
 0 quincaillerie

Publications associées

0 question
0 plan
0 processus
0 fournisseur
0 école
Autres créations de nireves 
Voir aussi