L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
Zeloko

Fabrication d'un luminaire suspendu

par Zeloko 

Navigation

Fabrication d'un luminaire suspendu

Je vous présente ici les grandes lignes de la réalisation d'un luminaire suspendu à 5 sources lumineuses.

L'idée étant de faire tomber la lumière à des hauteurs différentes dans un volume assez conséquent, puisque l'espace avoisine les 5m70 de hauteur sous plafond.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Conception

L'idée du projet est d'exploiter un volume plutôt conséquent d'une montée d'escalier en y plaçant une suspension lumineuse. Ce volume est un "trou" de 3m40 x 2m40 avec une hauteur de 5m70.

Le projet consiste donc à faire descendre du plafond 5 blocs lumineux disposés en spirale.

Chaque bloc est réalisé en chêne massif de 15 x 15 x 30 cm et est ouvert de 3 fentes sur chaque côté.

Afin de trancher avec la couleur du chêne, les fils électriques seront rouges.

Publié Mis à jour

Partager  

Fabrication des blocs

Les côtés

Pour réaliser chaque bloc, j'ai tout d'abord réalisé des panneaux de 10mm d'épaisseur par aboutage.
J'ai ensuite découpé ces panneaux en 4 planchettes de 15 cm de large en faisant attention de bien conserver l'ordre pour avoir une continuité sur la face extérieure de mes blocs.

J'ai ensuite réalisé les fentes à la défonceuse sous table. Chaque fente a été réalisée en 3 passes à la fraise droite de 10 mm.

Ensuite, toujours à la défonceuse, je rainure chaque côté pour pour y insérer la planchette centrale.

De là, je biseaute à 5° chaque extrémité à la scie à format. Ca n'a pas une fonctionnalité particulière, mais je trouve ça plus élégant.

Puis, je réalise les coupes d'onglet sur les chants à la toupie avec une fraise à chanfrein 45°.

Il ne me reste plus qu'à réaliser les rainures qui accueilleront les fausses languettes d'assemblage.

La planchette centrale

Un bloc est ni plus ni moins qu'un abat-jour classique. Et donc il sera pris en sandwich dans la douille.
La taille normalisée pour ce type de montage est d'avoir un trou de 40 mm.

Le seul outil que j'ai qui puisse faire un trou de cette taille est un scie cloche. Ici, je ne vais pas l'utiliser directement sur mon bois final, parce que je ne suis vraiment pas satisfait de sa qualité de coupe. Du coup, je pré-perce à 35 mm mes bois (avec un mèche Zobo) et je réalise un gabarit en MDF pour terminer l'opération à la défonceuse avec une fraise à copier.

Pour être certain de mon alignement, j'exploite les 2 des 4 trous destiné à faire évacuer la chaleur pour aligner mon gabarit.

Assemblage

Après un ponçage fin, je peux passer au collage.
Pour bien maintenir la pression pendant le séchage, j'utilise ma presse à cadre.

Il ne reste plus qu'à couper les sur-longueurs des fausses languettes à la scie à araser.

Un petit coup de ponçage à la main là dessus et le tour est joué.

Et voici un premier essai de lumière !

Publié Mis à jour

Partager  

Fabrication du socle

Pour cette étape, dans la précipitation, j'ai manqué de prendre assez de photos.

Toujours est-il que les 5 blocs sont fixés à une plaque de 700 x 700 mm sur laquelle sont fixés 4 anneaux.
Et ces 4 anneaux viennent s'accrocher dans 4 crochets à lustre eux mêmes fixés au plafond.

Ce mode d'accroche permet d'une part de n'avoir aucuns fixation apparente par le dessous et d'autre part de permettre le montage / démontage assez facilement. Et en plus de ça, ça laisse un espace entre la plaque et le plafond qui permet d'y cacher les branchements.

Pour des raisons de besoin de légèreté, la plaque est réalisée en CP de peuplier 22 m et plaquée en chêne 9/10 ème. Sur la face et sur les chants.

Le placage sur les chants est fait à l'aide de ma presse à plaquer les chants.

Pour le collage des 5 feuilles de placage sur la face visible, j'ai repris ma "technique" de découpe des mes placages avec la scie plongeante et le guide rail visible sur les images ci-après.
Cette méthode non ancestrale me donne un rendu très satisfaisant et est d'une rapidité déconcertante.

Publié Mis à jour

Partager  

Mise en place

Voici un petit aperçu du socle fixé au plafond.

La mise en place du câblage et la fixation n'a pas été réalisée par mes soins, mais voici le résultat une fois que le lustre a pris possession de son espace.

Publié

Contenus associés

On en parle ici

Zeloko a publié le pas à pas "Fabrication d'un luminaire suspendu".il y a 10 mois
Toutenbois

vite met nous de la lumère

Zeloko
 

@toutenbois, j'ai ajouté une photo ;)

B45T13N
 

@zeloko c'est pour ton voisin ? ;)

miitchsv

Petite question au plafond qu'elle solution as tu retenue pour les branchements électriques (regroupement ou un socle ou ...)
En tout cas j'adore !!

Zeloko
 

@b45t13n, oui c'est ça. Le chantier est pas bien loin ;)
@miitchsv, les branchements, c'est pas moi qui m'en occupe. Mais au plafond, il y a une plaque de 70 x 70 cm avec les 5 départs de fils qui permet déjà de cacher pas mal de choses.

jeremycmdd
 

belle réalisation j'attend de voir une fois posée avec impatience !!!!

jeanco77
 

Belles lampes.
Petite précision : Pour passer les rainures des fausses languettes, le montage est fixe et la pièce bouge, ou c'est la pièce qui est fixée sur le montage et le tout qui bouge ?

Zeloko a publié l'article "Fabrication du socle".il y a 10 mois
Zeloko a publié l'article "Mise en place".il y a 10 mois
Zeloko
 

Merci ;)

@jeanco77, un peu les deux en fait. Mon guide à 45° est solidaire du chariot de la scie.
Le guide de toupie est placé parallèle au chariot et pour l'usinage, je pose la pièce et j'avance avec le chariot. Le fait de ne pas maintenir la pièce permet de corriger l'alignement jamais parfaitement parallèle de tout ça.

FMJ
 

Très classe. c'est quoi comme câble électrique ?

keke83
 

Comme d'habitude excellent.

keke

niconathy
 

Pour trouver la lumière, il faut suivre le file rouge?
J'imagine que pour fixer le tout à cette hauteur il y avait un échafaudage.

Zeloko
 

Wep @niconathy, mais c'était l'échafaudage pour faire les placos et tout ça aussi.

Zorro
 

Bravo pour le travail, à la fois de réalisation mais aussi de conception, c'est très créatif et ingénieux comme système. Ça à l'air presque facile à faire même si je me doute que certains passages sont réservés à des mains expérimentées. En tout cas, merci pour le détail des explications.

Mafalda64
 

c'est vraiment très chouette, super!

JimmyBis
 

Encore une fois bravo Monsieur

Zeloko
 

Merci ;)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 277 vues
16 commentaires
3 références

Contenus associés

Autres pas à pas de Zeloko 
Voir aussi