L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
becbois

Récupération d'une loupe.

Récupération d'une loupe.

J'ai eu l'occasion de récupérer une loupe de frêne par un ami.

Il s'agit d'une petite loupe située à 1 m dans la patte d'un frêne. Le scieur qui a acheté le lot n'a pas voulut de ce morceau (pas de marché, trop compliqué, trop de risques,...)
Du coup elle restait bord de route et les mecs chargés de faire du bois de chauffage n'en veulent pas (impossible de la fendre, faut tout faire à la tronçonneuse).
Je me suis donc proposé gracieusement de l'évacuer.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Transport

Bon, la loupe est bord de route (enfin elle se trouve sur une place à dépôt accessible en voiture).
Je contacte un ami qui possède une petite scie alternative pour voir si il peut me scier la loupe et également me prêter sa double essieu.
Comme il est en retraite et qu'une ballade de deux heures un après midi ça lui dit bien il vient avec moi.

Une fois sur place (car je l'avais pas encore vu) je me rend compte qu'elle est déjà bien malade, trace de champignon et pourriture, drôle de forme, ... Bon, on est là on charge.

J'ai pas fait de photo avant de charger. Sur le papier c'était simple, mais en réalité elle était posée derrière un hêtre de 3m3.
On l'a chargé à la roulante, deux barres de fer sous le billon, une corde avec un bon point d'encrage (pour le coup la grume de hêtre), on passe sous le billon et on tire avec le véhicule.
En théorie ça monte tout seul , pour des bois classique pas de soucis, mais une loupe c'est pas régulier et ça à bloqué sur un bourrelet.
Du coup, un petit coup de tronçonneuse pour retirer la plus grosse partie de la loupe et qu'elle reste sciable.
On a chargé cette partie et quand j'ai vu le veinage du bois qui était déjà bien échauffé mais pas pourri, j'ai pas résisté à l'envie d'embarquer le tout.

Après 1h30 de mise en place de cordes, coup de tronçonneuses et un peu de tourne bille, le tout est chargé.

Un peu de route et les bois sont stockés sur le parc de la petite scie artisanale.
On devrait scier ça sous 3 à 4 semaines.
Pour cette étape, j'essayerai de prendre un peu plus de photos.

Publié Mis à jour

Partager  

Sciage

Ce samedi nous avons sciés la loupe, on a mis environ 3h pour les deux morceaux (avec le temps de mise en place et chargement sur la remorque en pile morte).
La scie est une ancienne scie alternative fixe de marque Nationale. Les photos ne rendent rien, pas possible de prendre du recul pour avoir une vue d'ensemble. En gros, le moteur entraîne un axe avec des poulies pour faire avancer le chariot et un gros vilebrequin entraîne la lame. C'est lent (4 à 5 fois plus lent qu'un CD et 10 fois plus lent qu'une double lame actuelle) ça donne un très beau rendu et on a le temps de discuter car c'est assez silencieux.
La première partie, constituée du tronc et de la partie la plus saine de la loupe.

La on avait déjà fait 3 panneaux de 27mm (le temps que je pense à faire des photos).
On voit bien la zone pourrie, ça représente encore une bonne partie, du coup, j'ai fait du 27mm, la partie saine sera traitée comme un plateau normale, sur la partie attaquée, si la pourriture reste à ce stade (bois reste consistant et ferme) je pourrai peut être l'utiliser après séchage.

Là on attaque plusieurs panneaux de 60mm, on est enfin dans du bois sain, la loupe à de beaux dessins et le frêne une jolie couleur. On va sortir 3 panneaux de 60.

On finit en retournant le morceau, une fois la dosse sortie, on a fait 2 plateaux de 27mm et un de 21mm pour finir à raz les griffes (si si ça passe) avec un plateau de 60mm.

On attaque la loupe et là suspense, on à un gros doute sur la partie pourrie ....

La mise en place s'est bien déroulée, elle est juste dans les griffes (doit y avoir 4cm de rabe, large).
Après la dosse, on voit déjà une petite trace de pourriture sur la droite, c'est pas bon signe, le reste est très beau.

Et un panneau de 40 mm plus loin, une deuxième trace apparaît.
Je vous passe tous les détails, les photos sont claires. Plus on descend, plus les taches s'agrandissent, ...
Je fini cette fois avec un panneau de 120 mm, avec une énorme zone de pourriture, je vais le faire sécher et on verra ce qu'il deviendra dans 5 ans. Le tour à bois est situé à environ 3m du poêle, du coup je pense avoir une idée de sa future destination à 3m prêt.

Voilà, j'ai plus qu'à monter tout ça sur mon grenier, bien latter l'ensemble et mettre du poids pour stabiliser le tout, ça va occuper les soirs.
J'en profiterai pour faire un relevé exact des débit, une estimation du cubage et quelques photos des belles pièces.

Publié

Partager  

Le stockage

Bon, après réflexion, j'ai décidé de mettre le tous sur le grenier.
J'était plein de bonnes idées, attendre qu'un amis passe me donner un coup de main pour les plus gros morceaux, installer un palan, ...
Bon j'ai tous monté en un soir par l'escalier tout seul. Comme ça c'est latté, les plus épais en bas, dans un coin qui ne me dérange pas.

Y a plus qu'à laisser sécher.

Le dernier morceau est le bout qui restait sur la scie au dernier passage. Il est bien attaqué, je pense pas pouvoir le travailler. Il est la pour voir et surtout pour faire du poids. Il fait 1m20 * 0m65 en 170mm d'épais, un régal dans l'escalier.

Publié

Partager  

Les petites soeurs

Comme je suis un peu déçus du résultat de ma grosse loupe.
J'ai attaqué à scier les deux petites qui traines sur le grenier depuis 2 ans. Je l'ai ai acheté à un voisin qui fait son chauffage en forêt communale (un échange, lui ça l’embête car ça ne se fend pas et moi j'aime bien faire du jardin).
La première, en frêne ne m'inspirait pas trop. Elle fait environ 45 cm de diamètre pour 60 cm de long max.

Je l'ai scié en deux à la tronconneuse et attaqué au ruban.
Comme j'ai pas la force, mon moteur en 2KW en 220V n'a pas suivis.
Je me suis rendu chez un amis pour utiliser une machine un peu plus efficace. Une ancienne combinée scie avec un moteur en 380 de 5Kw le rêve (j'ai pas fait de photo, le portable est resté dans l'auto).
Mais la c'est pas le moteur qui pose problème, même avec un bon affûtage et très peu de voie c'est dur.

On a quand même réussit à faire des débits et des beaux.
La pour le coup c'est une belle surprise. Y a des veinages magnifiques et encore, on est sur une finition sortie de sciage (pas très propre en plus), après un rabotage, un ponçage fin et une couche de cire ça va être super.
Mais je sais pas se que je vais faire avec. J'ai un manche de couteau à faire, je devrai pas manquer.

J'ai fait en débit, du 35mm un peu de 60mm et surtout des carrelet en 100*100.

Pour la loupe de bouleau, j'avais bon espoir. Pour faire un coté plat, un coup de dégau.

En regardant de plus prêt, il y a un peu trop de trous à mon gout.

Aller à la scie, on verra bien.
On tire le premier plateau à l’œil, et après on suit le guide (à oui, la scie est équipé, d'un vrai guide parallèle)

Bon les dégâts d’insecte sont limités, les couleurs ne sont pas super, mais le veinage est sympa.

Je me retrouve donc avec un tas de bois très intéressant. Moi qui aime les bois atypique et expressif, je suis comblé. Reste plus qu'à inclure ses bois dans des réalisations.

Je vais prêter beaucoup plus d'attention aux zones en exploitation. Que se soit des exploitants professionnels, scieurs ou affouagiste (particuliers qui font leur bois de chauffage), presque personne ne récupère les loupe. Y a un marché tellement réduit que personne se sait à qui les vendre. Je suis que 80% des loupes passent en chauffage ou pourrissent sur place.
Par contre, ne faites pas l'erreur de croire que la forêt est à tous le monde, ne vous servez pas demandez, 70% de la forêt française est privée.

Publié


Discussions

becbois a publié le pas à pas "Récupération d'une loupe.".il y a 7 mois
Oliverte
 

Belle prise !

sylvainlefrancomtois
 

bien vu !! vivement les photos du sciage !

Un conseil , fait débiter en 34 mm ou 41 mm certaines parties belles , pour pouvoir dédoubler les motifs !

becbois
 

Justement je sais pas trop quoi debiter.
Je pensai à du 21mm et du 41mm.
Le 21 pour faire des panneaux (comme interieur de porte )
Le 41 pour du tournage ou des montants, ...

sylvainlefrancomtois
 

si tu est vraiment indécis tu débite en 60 mm , tu pourras re dédoubler en 2 x 27 mm ou 3 x 18 ou encore en 1 x 27 et 18 , c est ce que je faisait quand je rentrais des petites billes de noyer ou merisier , vois tu ?

becbois
 

Oui c est sur c est une bonne solution. Mais je vous pas comment reprendre les panneaux pour les recouper le deux.

sylvainlefrancomtois
 

deux coups de scie fine a la toupie , puis tu scie le reste du milieu a la scie a ruban !

becbois a publié l'article "Sciage".il y a 6 mois
sylvainlefrancomtois
 

un an minimum par cm environ de séchage !! suivant les essences et l entreposage .

ex 18 mm 1 an , 1 ans demi
27 mm 1 ans et demi a 2 ans
60 mm 3 à 4 ans

au sec et bien ventilé !!

becbois
 

Exact, j'arrive à descendre un peu en dessous sous mon toit en fibro et parquet ajouré (de quelques mm). 1 an pour du 27mm de frêne descendu à 12%, difficile de descendre plus en séchage naturel (on est au point de "je sais plus le nom", le bois à partir de se point s’adapte à l'humidité ambiante, pour continuer à descendre, c'est soit les séchoir soit une pièce chauffée). Je sèche tous à l'air, une fois arrivé au 12% d'humidité, j’enlève les lattes. Le bois reprend moins vite l'humidité et je gagne en place (je fais ça en été avec un air bien sec pour éviter les traces superficielles).

La j'ai prévu de l'oublier pendant 2-3 ans pour le 27 et au moins 5 ans pour le 60.
On verra bien d'ici la...

sylvainlefrancomtois
 

@becbois Sinon pour infos , il est bon de faire ressuyer le bois avant de le travailler , c est à dire de rentrer au chaud de l atelier les bois quelques jours avant de les travailler , ou encore débiter ses pièces et les laisser un jours ou deux quand c est possible avant le corroyage pour libérer les tensions ! (par exemple débiter le vendredi pour corroyer le lundi)

becbois
 

@sylvainlefrancomtois , J'ai lu ça dans beaucoup d'ouvrage et je trouve ça logique. Mais j'avoue rarement le faire, j'ai pleins d’excuse, pas le temps, pas de place, ..., pas envie, ....
Et quand je met en place le meuble, qu'il se met à bouger de partout je regrette. Je recommence les mêmes erreurs à la réalisation d’après. Il doit me rester 50 ans pour m'améliorer.

sylvainlefrancomtois
 

@becbois c est déjà ça !!!

becbois a publié l'article "Le stockage".il y a 6 mois
Gcloarec

tu dois avoir un beau solivage sous ton grenier ! Joli travail !

becbois a publié l'article "Les petites soeurs".il y a 6 mois
sylvainlefrancomtois
 

beaucoup de bois d oeuvre se perd sur l autel de toujours plus et vite , y compris les très grosse branches de noyer , merisier et autre poirier , qui peuvent donner de jolies pièces !!

Un de mes amis scieur , avait l habitude de débiter en 60 mm des bas morceaux , en fait j y ai trouvé des trésors pour pas cher !!!

si tu veux de l atypique , voila des pistes

https://www.google.fr/search?b...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 285 vues
13 commentaires

Contenus associés

0 plan
0 processus
0 fournisseur
Autres pas à pas de becbois 
Voir aussi
Table des matières