L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

kaj

Epure d'un limon à noyaux débillardés

Epure d'un limon à noyaux débillardés
+

Épure d'un limon à noyaux débillardés en chêne à l'échelle 1/6.
Présentation de l'épure avec exécution partielle du limon .
(avec le niveau et la pièce carré de mon grand père!)

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Vue en plan

Vue en plan du limon jour de l'escalier

Publié

Partager  

Balancement

Balancement des marches par la méthode du développement.
Les marches sont tracées rayonnantes dans un premier temps et ensuite modifiées suivant une courbe agréable à l’œil.

Publié

Partager  

Dévelopement

Traçage du développement avec largeur de limon , marches , contremarches, en distinguant parties courbes et parties droites.

Publié

Partager  

Elévation

Élévation de toutes les parties de limon.
Quatre parties courbes et trois parties droites.

Volute de départ, noyau 1

Jonction entre noyau 1 et noyau 2 .

Noyau 2

Première partie droite

Noyau 3

Deuxième partie droite.

Noyau 4 d'arrivée .

Publié Mis à jour

Partager  

Calibres rallongés

Calibres haut et bas de la volute.

Calibre haut noyau 2.
Le calibre du haut est le même que celui du bas , mais il est retourné et décalé.

Calibre bas noyau 2 .

Calibre haut noyau 3 .

Calibre bas noyau 3 .

Calibre haut noyau 4 .

Calibre bas noyau 4 .

Publié

Partager  

Mise en situation sur l'épure

Vue de la volute , noyau 1 et 2 assemblés

Première partie droite, seule la coupe basse est faite.

Noyau 3 , seuls le creux et la bosse sont fait à partir du bloc capable .

Noyau 4 d'arrivée , même exécution que le 3 .

Échelle des pièces .

Publié Mis à jour

Partager  

Disposition des plans

Publié Mis à jour

Publications associées


Discussions

kaj a publié le pas à pas "Epure d'un limon à noyaux débillardés".
il y a 3 ans
niconathy
( Modifié )

Comme sylvainlefrancomtois tu nous fais un cours magistral sur l'exécution d'un escalier.
Le dessin des pieces courbes dans l'article élévation est très impressionnant de précision.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

hello kaj je me régale aussi !! comme dab !! je vais éplucher tout ça et te poser plein de questions !!
et toi nico tu nous fait quand une petite pièce d entrainement , on se fera un plaisir de coacher hein kaj ??

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

j ai pa vu , tu es en train de le faire au complet cette maquette , en ce moment ?

ton grand père était boiseux ??

kaj

Je publierais les plans à télécharger en PDF , j'ai coupé une reproduction de chaque au format A4 ça demandera juste un petit ajustement des morceaux . La méthode de débillardement sur toute la longueur même dans les parties droites suivant les nez de marches vient du livre l'escalier en bois de Jean Martin aux éditions Vial .

niconathy
( Modifié )

sylvainlefrancomtois , désoler, j'ai pas de scie à ruban. Mais j'ai dans la tête mon projet de table ronde avec les pieds debillardés. Je vais devoir trouver une solution. Affaire à suivre...

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

pas besoin de scie à ruban nico tout est dans la poubelle debillardée

kaj a publié l'article "Disposition des plans".
il y a 3 ans
niconathy
( Modifié )

Ok, sylvainlefrancomtois , après Noël j'isole l'atelier et la première créa sera la poubelle.

niconathy
( Modifié )

Issue d'un arbre, donc de bois, je me permets de partager une poire debillardées de façon naturelle. 😂😂😂
C'est un bon début !

kaj
( Modifié )

Sylvain, j'ai repris ce plan et ça fait longtemps que les morceaux de bois sont à l'abandon mais je n'ai pas vraiment l'intention de poursuivre cette maquette , j'avais envie d'en faire profiter ceux que ça intéresse . Mon grand père était menuisier et il avait fait plusieurs apprentissages: menuiserie, ébénisterie et tapisserie (garnissage de sièges, intérieurs d'armoires...), il n'était pas compagnon , mais il était tout de même très bon menuisier , dommage que je ne l'ai pas connu.
Merci à toi et à Nico.

kaj
( Modifié )

niconathy pas mal la poire!
Si on reste dans l’alimentaire : quand tu coupe un saucisson en biais tu obtiens une ellipse ( c'est le début d'un calibre rallongé pour un cercle !)

niconathy
( Modifié )

Merci kaj . Je le savais, mais je n'avais pas fait le rapprochement.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

hello tous ,niconathy kaj a déjà dit , quand un menuisier ou boiseux éclairé en général passe le cap d une pièce débillardée , tout s éclaire et le reste deviens évidence et se met en route , c est comme la seconde porte à ouvrir , c est ce que je pense aussi !

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

hello kaj Les courbes du balancement à la cerce , ou recherche de centre ?
les repos des crochets , sont d équerres ? pas de niveaux , c est plus facile ou pas ?
perso je n en ai fait que de niveaux .
Le rayon des noyaux est de combien ? L épaisseur des limon 100 mm (réel)?
Ta méthode c est les nez de marches pour giron à priori ?
Pour les mains courantes , je prenait la partie haute des épure , et toi ?
perso je n ai jamais fait de volute à l échelle 1 ,dans la réalité tu rapportais du bois par collage à la partie volute ou massive dans le bloc ?
merci de ce petit bijou d etude

kaj

Je vais essayer de répondre dans l'ordre:
Les courbes de balancement à la cerce en gardant approximativement la même amplitude sur toutes les courbes.
Les repos des crochets d'équerre je l'ai emprunté au livre de Jean Martin que je cite plus haut , je n'ai jamais fait cette méthode en réel, mais cela permet de faire les joints à la défonceuse avec une boîte en bout de limon.
Le rayon intérieur est de 300 mm en réel.
Le giron est bien pris sur le nez de marche. (schéma pour les côtes)
Pour les mains courantes je les superposai sur le limon (Tu vas me dire que la hauteur varie suivant l'inclinaison , encore une fois c'est une facilité qui déroge aux règles de l'art ) Photo.
Je n’ai fait de véritables volutes qu'en maquette , je n'ai fait que de pseudo volutes en réel. (schéma)

kaj

Et merci pour l’intérêt que tu porte à mon travail .

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

pour les crochet , je n avais pas pensé à ça , c est très défendable !
les mains courantes c est bien comme ça!
chaque homme de l art trouve en général ce qui lui convient .
et pour ton travail c est cool ,j ai rarement eu des collègues aussi calés pour parler escaliers , et j ai souvent progressé tout seul , pour faire mon propre escalier , j ait fait plein de recherche dans les bouquins , et j ai maquetté ,même des fois plusieurs fois la méme pièce (coupe à crochet) avant de piger .

kaj

Question calé...c'est un véritable plaisir de " parler escalier " avec toi.

kaj

Je tiens à faire une rectification concernant mon grand-père cité plus haut (renseignements pris auprès de ma maman). Il n'a pas fait le tour de France, mais a fait plusieurs apprentissages chez différents patrons, menuisier, ébéniste, tapissier (capitonnage de siège et intérieur d'armoires). A l'époque (1895 environ) la famille de l'apprenti payait le patron (singe) pour la formation il avait néanmoins gîte et couvert!

sylvainlefrancomtois

hello kaj !! cela ferais bondir aujourd’hui hui , c est vrais qu il fallait payer pour apprendre , et non apprendre en étant payer !!
l apprentissage chez le singe était un peu une loterie , bon ou mauvais singe , mais aussi bon ou mauvais apprenti .
Le compagnonnage était un arbitre sécurisant le singe et le lapin !!
quoi qu il en soit , plusieurs cordes à son arc c est très enrichissant professionnellement !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 936 vues
19 commentaires

Publications associées

0 question
0 processus
0 fournisseur
0 école
Autres pas à pas de kaj
Voir aussi
Table des matières