L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Mike0411

Comment gerez vous les demandes de "copies" ?

Salut les boiseux
Je suis curieux de savoir comment vous gérez les demandes des clients qui viennent avec des photos d'inspiration et qui vous demandent quelque chose de similaire.
Alors quand c'est juste de l'inspiration et qu'il faut imaginer une création à partir de ca pas de problème.
Mais certains clients arrivent avec une photo et disent "c'est ca que je veux".
Je respecte la création et la propriété de œuvres et je voudrais réagir de la bonne facon sans perdre de client.
Comment gérez vous ces situations ?
Comment faites vous pour savoir si un objet est protégé à partir d'une simple photo ? (La reconnaissance d'image ne fonctionne pas toujours)
D'avance merci pour vos retours d'expérience.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

8 réponses

9
Oak

Salut.

S’inspirer c’est pas grave. Tout le monde s’inspire. Sur une photo tu n’as pas de côtes, pas le détail des assemblages tousSa.

On passe bien notre temps à répliquer des volets ou des portes en rénovation pour assurer la continuité du style.

Je pense qu’il faut pas se prendre le chou, si clairement t’es sur un objet protégé et que tu en as la connaissance, changes légèrement le design par précaution.

C’est différent de faire de son métier la contrefaçon et de braconner les grands succès sans autorisation que d’accéder aux souhaits de ses clients dans une société de l’image.

Sinon on ferait plus de claustras ni de bibliothèques.

Fabien R
( Modifié )
Je suis d'accord

Réponse pleine de bon sens!

Oak

Fabien R je te remercie. Disons que dans la pratique presque la moitié des clients arrivent avec une photo ou une série de photo. C’est même ce qui motive l’achat souvent,

rapabois

Bonjour,
sans copie à différentes époques, aurait-on eu des styles Louis [XIII, XV, XVI, Philippe] ?

Mike0411
( Modifié )

Merci Oak ! En effet comme dit plus haut ta réponse est pleine de bon sens. En effet 1 client sur 2 vient avec des photos. Quand il s'agit de faire un mix entre plusieurs la création devient unique comme j'avais été moi même inspiré. Dans mon cas ce sont souvent des objets de déco qu'on me demande et il n'est pas toujours évident de changer un détail sans s'éloigner de la demande initiale. Quelques fois c'est l'outillage en ma possession qui change un peu le design de l'objet et dans ce cas plus de problème. En tout cas merci pour ton avis 😉

Oak

Avec plaisir Mike0411 😊

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
4
Kentaro
( Modifié )

Je serais plus prudent que les copains... et personnellement, j'y vois un soucis.

Je dirais que cela dépend.

Si quelqu'un vient avec une photo d'une étagère ou d'une bibliothèque, certes, la plupart n'ont pas de style bien défini, et toutes se ressemblent. Dans ce cas, pas de problème.

Par contre, s'il s'agit de copier quelque chose où il y a une vraie réflexion, la patte d'un désigner, connu ou pas, là, je me poserai beaucoup plus la question. Par exemple, si quelqu'un venait me demander de faire une copie d'une étagère de Chapo comme celle-là, je pense que je dirais non:

morentz.com/pr...ue-in-solid-elm

Il y a trop de choses dans ces étagères qui relèvent du génie propre à Chapo, et je n'oserai pas les copier pour une utilisation commerciale.

Dans ce cas, je proposerais mon propre design, pas nécessairement directement inspiré de, mais en proposant quelque chose qui a la même ligne de pensée.

Les designers sont des gens qui vivent (et souvent vivotent) de leurs idées. Les copier n'arrange rien. Copier, c'est volé. C'est une question d'éthique.

Et cela vaut autant pour les désigners connus que pour les inconnus. C'est même pire pour les inconnus qui se font allégrement piquer leurs idées tous les jours...

Si on n'est pas capable d'avoir ses propres idées, faut pas faire.

Et pas la peine de faire appel aux styles Louis XV ou Louis XVI pour justifier la copie. Ce n'est plus du tout la même époque, la même pensée, et surtout, la même éthique... A cette époque, le concept d'"idée originale" n'existait pas.

Mis à jour
constibat

D'un autre côté, dans l'exemple que tu donnes, Pierre Chapo est mort depuis plus de 30 ans, donc c'est pas lui que tu va voler mais ses ayants droit.

Dans ce cas là je n'aurai pas de souci à faire cette copie en toute discrétion.

Kentaro
( Modifié )

constibat

C'est pas une question de fric, d'ayant droit ou autres... c'est une question d'éthique. D'autant plus que je ne vois pas trop l'intérêt de refaire un truc à l'identique...

"Pas de souci", mais "en toute discrétion" ? Donc, "droit dans tes bottes", mais vaut mieux que cela se sache trop ? Ne te prendrais tu point le bout des pieds dans le tapis... ?hm...hmm...😝

constibat

Je n'ai aucun problème à dissocier l'éthique du légal, justement j'ai bien vu que les meubles de chapo sont toujours produits, d'où la discrétion.

Pour moi refaire ne pose pas de problème éthique et n'est pas inintéressant non plus, c'est un job comme un autre, je le fais pour le cinéma, je ne vois pas ce qu'il y a de mal à le faire pour un particulier qui ne peut pas payer très cher pour une marque

Kentaro

"D'où la discrétion"... tu es un grand rigolo, toi... 😛

AtelierDZT

"D'autant plus que je ne vois pas trop l'intérêt de refaire un truc à l'identique..."
Moi si !

Kentaro

AtelierDZT Ton commentaire mérite peut-être un développement ?

Mike0411

Merci Kentaro pour ton avis qui me fait avancer dans ma réflexion

Kentaro
( Modifié )

constibat De plus, en ce qui concerne Chapo, je ne te conseille pas du tout de le copier... Son fils a repris l'affaire, et les oeuvres de Chapo sont rééditées. Donc, protégées...

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

+1 et d'autres genre gubi ou cassina qui ont acheté les droits !😉

Tapioca
Je suis d'accord

Bonne analyse. Merci de ton éclairage.

NicolasM
( Modifié )

On peut aussi se demander, est-ce qu'on vole réellement l'éditeur ou fabricant. Dans le cas de Chapo (et bien d'autres) les originaux se vendent pour plusieurs dizaines de millier d'euros. Et sont donc complètement inaccessible pour le commun des mortels. (les prix de chapo créations ne sont aps affichés sur le site).

Faire une copie (une seule fois, pas une production en série à prix cassée) ne vole pas vraiment un client à Cassina ou Sothebys. Et le meuble n'aura pas la même valeur de revente qu'un original.

Vu le nb de fauteuils "Eames styles" que l'on trouve sur internet, produits en grande série, les risques doivent être faible.

Après cela ne résout pas la question éthique et morale levée par Kentaro

Kentaro

NicolasM Voler les riches, c'est voler quand même...😛

NicolasM

Un voleur quand même effectivement...

Il me semble qu'il y a quand même une différence entre une contrefaçon, même matériaux, dimensions etc avec une réelle intention de tromperie du client ou acquéreur. Et une inspiration, même très forte, pour laquelle il est clair que ce n'est pas l'original.

En tout cas j'ai bien l'intention de faire du chapo pour chez moi, mais sans aucune utilisation commerciale. Et je ne prévoie pas de reproduire le logo chapo créations sur l'étagère.

Kentaro

NicolasM Pour une utilisation non commerciale, no problem.

benjams
( Modifié )

Toute la difficulté est de savoir ou est la limite entre copie et inspiration... Quand le meuble est presque indiscernable de l'original, il y a pas de debat, mais à partir de quand ce n'est plus de la copie...

sylvainlefrancomtois

contrefaçon a but lucratif (voire en série) peut être ! 🤔

Erebor
( Modifié )
Je suis d'accord

Je rejoint Kentaro l'inspiration ok mais il faut une différence clairement marquée.
Surtout si le client décide de revendre le produit en le décrivant comme un original on peut tout à fait être taxé de contrefaçon...

Mike0411

Si on le signe avec son logo la revente comme un original n'est plus possible

Erebor
( Modifié )

Mike0411 malheureusement si les sacs considérés comme de la contrefaçon ne possèdent pas les étiquettes et marquages originaux des fois ils ont même des motifs différents mais c'est de la contrefaçon quand même. D'ailleurs certains faussaires connus ont signés leurs œuvres ça leur a pas épargné la condamnation.
D'ailleurs la définition de la contrefaçon précise que la reproduction même partielle est considérée comme de la contrefaçon

Tortuga007
Je suis d'accord

Si tu sais identifier le designer, autant lui demander son avis sur la question... tiens c'est amusant : en le formulant comme ça on se doute de la réponse qu'il donnera. Alors dans ce cas, autant considérer que copier c'est voler... sauf à réinterpréter, en quel cas c'est une nouvelle création.
C'est là que la ligne peut parfois être mince... à chacun d'agir en conscience...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
3
LeCongreDebout

Sans aller aussi loin que Kentaro dans la défense de la propriété intellectuelle, je suis assez d'accord avec lui pour dire que la copie servile pose question du point de vue de l'intérêt, en tant qu'artisan... Mais c'est un point de vue personnel.

De toute manière, la création n'existe pas sans inspiration.

J'ai toujours pensé que les droits de propriété intellectuelles devraient s'éteindre à la mort du créateur. Je ne vois aucune raison, morale, éthique ou philosophique ou ce que vous voulez pour justifier ce que l'on appelle les ayant-droit vivent sur le génie créateur de leur parent, ou peut-être pire, s'arrogent un droit de regard sur ce que l'on dit ou fait de son œuvre. Le génie, c'est Picasso, pas ses enfants.

On me répliquera que les héritiers palpant les millions et/ou les usines de papa sont légion, et c'est vrai, et pourtant cela me gêne moins (ou différemment).

FBang
( Modifié )
Je suis d'accord

Je m'excuse d'avance pour le gros hors-sujet suivant

Tout à fait d'accord sur le fait que l'ensemble des créations devrait tomber dans le domaine public à la mort de l'auteur.

"On me répliquera que les héritiers palpant les millions et/ou les usines de papa sont légion, et c'est vrai, et pourtant cela me gêne moins (ou différemment)."

Moi ça me gène tout autant (voir même plus en étant donné la démesure de certain patrimoines). Mais bon sur le sujet je suis, comme les Saint-simoniens, convaincu que la Révolution française à commit de supprimer un privilège : "la propriété par droit de naissance et non par droit de capacité : c’est l’héritage"

Aussi je reste convaincu que la proposition de Saint-Amand Bazard formulé au début du 19e siècle est toujours aussi juste : "Il suffirait de déterminer par la loi que l’usage d’un atelier ou d’un instrument d’industrie passerait toujours, après la mort ou la retraite de celui qui l’employait, dans les mains de l’homme le plus capable de remplacer le défunt. Ce qui serait tout aussi rationnel, pour les sociétés civilisées, que la succession par droits de naissance l’a paru aux sociétés barbares."
Mais bon, de là a ce que LVMH devienne une SCOP y'a du chemin à parcourir.

LeCongreDebout

IL me semble qu'il y a un certain sophisme à mettre dans le même sac (si j'ose dire😁) LVMH et la maison de papa et maman, ou même une petite pme. Mais peut-être t'ai-je mal compris.

Pour ce qui est de la révolution, ne pas oublier que la Révolution Française a été faite par et pour les bourgeois. Donc supprimer l'héritage... 🤣

FBang

LeCongreDebout allez je veux bien tempérer un peu. Je ne voudrait pas priver les héritiers de Bernard Arnaud d’un petit pavillon dans un lotissement de banlieue, mais pas beaucoup plus…

constibat
( Modifié )

Je ne vois pas ce qu'il y a de servile pour un artisan dans la copie d'une œuvre ou d'un meuble, puisque la plupart du temps les menuisiers et les agenceurs travaillent à partir de dessins ou de plans réalisés par des architectes ou des designers.

Pour moi designer un meuble est un métier, qui et différent du métier de menuisier, mais un menuisier peut tout à fait être amené à designer comme il peut être amené à peindre un meuble alors que c'est le métier des peintres.

LeCongreDebout

Je ne voulais pas être offensant en utilisant le terme "servile". Je l'ai dit, c'est un point de vue personnel, mais dans mon approche du métier design et réalisation sont liés. Je serais très frustré si j'étais privé de l'un ou de l'autre.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
2
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

une copie, c'est les mesures , les matériaux identiques et l'usinage !

inspiré de, c'est l'ensemble qui ressemble et identifiable immédiatement comme tel !

tu le signales sur ton devis et facture , tu met en titre ex:

fabrication et montage d'une bibliothèque style 1950, d'inspiration charlotte perriand .pinterest.fr/p...51076688843888/

ou table de salon a la mode vintage inspiration steiner .

Mis à jour
Mike0411

Merci sylvainlefrancomtois ! C'est une très bonne idée de le stipuler au devis. Ça montre la bonne foi

Erebor

Encore faut il que le client accepte que ce soit d'inspiration untel et pas qu'il demande vraiment ce qu'il y a sur la photo

grosb

On n'est pas obligé de se plier à une demande aussi précise et ainsi de se retrouver dans une situation de faussaire...

Mais comme le souligne Kentaro, la limite est finalement assez facile à définir :

"Si quelqu'un vient avec une photo d'une étagère ou d'une bibliothèque, certes, la plupart n'ont pas de style bien défini, et toutes se ressemblent. Dans ce cas, pas de problème.

Par contre, s'il s'agit de copier quelque chose où il y a une vraie réflexion, la patte d'un désigner, connu ou pas, là, je me poserai beaucoup plus la question. Par exemple, si quelqu'un venait me demander de faire une copie d'une étagère de Chapo comme celle-là, je pense que je dirais non:

morentz.com/pr...ue-in-solid-elm

Il y a trop de choses dans ces étagères qui relèvent du génie propre à Chapo, et je n'oserai pas les copier pour une utilisation commerciale."

Tout est dit dans ce développement, merci Kentaro.

RR Menuiserie et Mobilier
( Modifié )

J'ai réalisé une bibliothèque inspirée de Charlotte Perriand, j'ai décrit cela comme une "libre interprétation" de sa bibliothèque.

sylvainlefrancomtois

👍

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
etiennedesthuilliers

bonjour
je suis avec intérêt les observations sur la propriété et les arguments de chacun certains sont d'ordre moral et d ' autre je ne voit pas sur quoi repose leur argumentations,
bon nombre d ouvrages , de loi, de jurisprudences donnent des explications opposables en cas de différent
je comprend que l' on se pose des questions mais ne serait il pas plus sage de trouver un juriste en la matière pour vous éclairer car les questions ne sont pas aussi simples que l' on pense et varient énormément suivant les cas
etienne desthuilliers

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
racmterrof

Si on te demande ÇA ?
p9.storage.can...100370431_o.jpg
Le problème est Éthique ou Savoir faire?

LeCongreDebout

Seulement éthique, pourquoi cette question? 😅

Aurelio

😂Bonjour, éthique bien sûr ! 😂

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Boisenformes

Tant que tu ne fabriques et ne vends pas des séries de meubles ou de chaises de modèles déposés ex chaises Philippe Starck, je ne vois pas le souci. Il y a une marge entre contrefaçon et tendance de la mode

Mike0411
( Modifié )

Merci Boisenformes! En effet il faut savoir placer le curseur. Dans mon cas c'est un objet de deco donc difficile de ne pas "copier"

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Nicoel
( Modifié )

Hello,

Dans ma modeste expérience de tourneur (section Rasage, domaine très codifié), il arrive que des personnes me demandent de reproduire des manches de blaireaux de rasage produits par des marques connues ou d'autres artisans.

En discutant avec le client, deux cas de figures :
1/ c'est pour radiner sur le prix de l'original. Dans ce cas, NIET !
2/ c'est par manque d'idées : dans ce cas, j'essaie de faire préciser ce qui plaît (forme, taille, motifs, etc) et je propose MES modèles. Ou je renvoie poliment vers l'artisan créateur si on ne sort pas de la demande initiale.

Dans tous les cas, il me semble important de respecter le travail créatif d'autrui quelle que soit son exploitation par héritiers ou société. Et copier m'ennuie, même mes propres modèles... il y a tellement de variations possibles !

Mis à jour
Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
999 vues
8 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation