L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

bohua

Rabot et varlope angle faible que choisir

bonjour
n'ayant pas de rabo-dégauchisseuse. je souhaite investir dans un premier temps dans du bon matériel à main type rabot n° 4 et varlope angle faible . je travaille surtout le frêne ,hêtre, chêne en planche brut de sciage.

que me conseiller vous ? que pensez vous de la marque Dictum,veritas,lie nielsen?

merci de votre aide

Didier
 

Pour avoir des comparatifs entre les rabots Veritas et Lie Nielson, un site intéressant :
http://www.inthewoodshop.com/i...
En anglais...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

6 réponses

1
bene569

En réponse à tous les excellents commentaires, j'ajoute un complément qui concerne les fers, sur les fers on trouve des renseignements importants comme la marque, le type d'acier etc.. je pense que si l'on travaille au rabot il faut également savoir à quoi ressemblent un riflard et un rabot.
Photo 1 fer Goldenberg avec le symbole de l'œil qui indique que le fer est en acier fondu , donc acier au carbone.
La photo 2 montre un fer de rabot à corne avec contre fer ajustable et le fer du riflard ( tranchant arrondi) qui lui n'a pas de contrefer.
les 4 rabots métal sont en attente de restauration , il y a un n°3,4,5 et un rabot a semelle cintrable des marques ,Goldenberg, Darex , Stanley Bailey, ils ont coûté 10 euros pièce sur LBC.
On peut trouver de très bons rabots avec d'excellents fers si l'on connaît les fabricants non anglo-saxons.

dneis
 

De plus, les fers comportant des logos en double sont généralement de meilleur qualité que la version à un seul logo. Deux yeux pour Goldenberg, deux Lions chez Peugeot Frères, deux éléphants chez Peugeot & Cie...

Ce site (en allemand !) donne pas mal de logos.

bene569
 

merci à toi pour ce site, de nombreuses infos très intéressantes dans les innombrables articles, je reprends mon Dico d'allemand !!!.

bohua
 

Bonjour à tous,
Je ne pensais pas déclencher autant de réponse de "rabovarlophile"(nom des collectionneur et passionné de rabot et variole).j ai donc suivi tous vos conseils , trouver des pièces à un prix grès intéressant sur lbc ou eBay uk.il me reste à trouver une variole en bois.
Que mettez vous sur la semelle du rabot en métal pour améliorer la glisse?
Comment restaurer un semelle: grain de papier de verre à eau ou huile?

Merci

etiennedesthuilliers
 

bonjour
le coefficient de frottement est moindre lorsque la surface est polie donc vous obtenez un poli miroir et ensuite vous jouez de la paraffine pour la restauration de la semelle la réponse a déjà été donnée
le menuisier

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
dneis

En complément à la réponse de @capludi et @etiennedesthuilliers.

Je suis personnellement un grand fan des rabots en bois (et toute la famille des bouvets, varlopes, guillaumes). C'est un plaisir à utiliser.

Il est peut-être plus compliqué d'acheter un rabot en bois d'occasion par rapport à un rabot métallique de type Stanley. En gros, s'il ne manque aucune pièce sur le rabot métallique, si rien n'est cassé, il devrait être assez simple de le remettre en état.

Sur un rabot en bois:

  • facile de voir qu'il ne manque rien (fût + fer + coin (+contrefer) = rabot);
  • en revanche, plus difficile d'apprécier s'il fonctionnera bien (évacuation des copeaux, copeaux qui se coincent sous le coin...), d'autant plus qu'il existe une multitude de modèles du fait que les artisans eux-même faisaient parfois leurs outils.

Cependant, avec un petit peu d'expérience, je pense qu'il est relativement facile de remettre en état un rabot bois pas trop abîmé. En général il s'agit simplement de refaire la planéité de la semelle : une surface de référence bien plane et une feuille de papier abrasif font l'affaire. Et comme la semelle est en bois, c'est rapide.

Du coup, pour l'achat d'occasion de rabot en bois, je conseillerais:

  • de rester sur des rabots de marque connue (Goldenberg me paraît une valeur sure, on en trouve à la pelle sur LBC, on trouve aussi beaucoup de Ulmia, Steiner,... sur ebay.de). Il existe pas mal de rabots Goldenberg avec ajout d'une semelle dure et bien glissante en Azobé. Et aussi des rabots en Cormier massif;
  • de prendre un modèle avec contrefer solidaire du fer (modèle plutôt récent). Cela simplifie de réglage car fer et contrefer bougent alors d'un seul bloc;
    -d'éviter tout rabot présentant des fentes, des trous de ver, des modifications visibles de la lumière;
    -de vérifier que la planche du fer (côté opposé au biseau) n'est pas rouillée, c'est le plus difficile à ravoir.

En cherchant un peu, pour 10€ et même dès fois 5€, on peut faire une bonne affaire et ça vaut le coup de tester la chose. Bien entendu, l'affûtage est primordial.

J'ai un faible pour les rabots et varlopes en chêne vert, c'est lourd et ça glisse à merveille. Mais on tape dans du un poil plus ancien, donc il faut bien vérifier l'état.

Mis à jour
etiennedesthuilliers
 

bonjour pour le rabot bois le fin du fin c' est d avoir un rabot en buis de bonne qualité le top du top c est une semelle ou un rabot en gaiac tellement que sa glisse qu il faut le retenir trêve de plaisanterie un rabot bois ou acier doit Etre rectifié avec son fer le coin serré si vous posez une semelle à votre rabot il faut faire attention au débit quartier et au sens du fil il doit être couché lorsque l 'on pousse

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Capludi

Salut bohua!

Si tu veux un excellent comparatif de tous les rabots de qualité qui existent sur le marché (rabots d'établi, d'assemblage), je te conseille le livre de Christopher Schwarz qui devrait bientôt sortir (courant Octobre) en français. Du rabot à replanir N°1 à la varlope N°8, tous y passent. A quoi ils servent, comment s'en servir, les techniques, l'affûtage...

Sinon, je te déconseillerais de commencer avec des rabots en bois d'occasion. Un rabot en bois te demandera beaucoup d'ajustages au début pour pouvoir t'en servir correctement (retouche de la semelle, du lit du fer, éventuellement de la lumière, du coin), puis le réglage est plus contraignant qu'avec un rabot en métal. Le réglage de profondeur se fait avec une molette sur un rabot en métal alors qu'avec un rabot en bois, c'est un peu plus compliqué, surtout pour réduire ta profondeur de coupe... Bref...

  • Pour le dégrossissage, je te conseille un vieux Stanley N°5 ou N°6. Comme c'est un outil de dégrossissage tu n'as pas besoin de trop t'attarder sur la planéité de la semelle. Ou si tu as un peu plus d'argent un Lie-Nielsen ou un Veritas.
  • Pour aplanir, je te conseille une varlope, c'est à dire un N°7 voire un N°8 (si tu as des gros bras)
  • Pour la finition, un N°4 ou un N°3.

Angle faible ou pas angle faible???

La différence entre un rabot à angle faible et un rabot d'établi traditionnel (avec un chariot généralement à 45°) est l'orientation du biseau. Pour l'angle faible le biseau est orienté vers le haut, les autres ont le biseau orienté vers le bas. Qu'est-ce que ça change?

  • En résumé:
    1. avec un biseau orienté vers le haut (angle faible), tu peux très facilement changer l'angle d'attaque de ton rabot, chose qui est plus contraignante avec un rabot "traditionnel", en créant un biseau secondaire sur le biseau principal.
    2. avec un rabot à angle faible tu peux avoir un angle d'attaque bien moins important qu'avec un rabot traditionnel, donc plus facile à pousser (mais uniquement adapté au fil régulier ou au bois de bout).
    3. avec un rabot à angle faible tu n'as pas de contre-fer. Ce qui peut être un avantage et un inconvénient, puisque son réglage pour qu'il soit efficace est un peu long (car très précis. Un découvert efficace (découvert c'est la distance entre l'extrémité du contre-fer et le tranchant) est de l'ordre de 0,1mm ou 0,2mm), mais il peut t'aider sur les contre-fil en réduisant les arrachements.
    4. Les rabots à angle faible ont une lumière ajustable facilement. Sur les Veritas tu tournes le pommeau et tu bouges la plaque mobile qui te permet de réduire ou augmenter la lumière. Ce qui peut être bien dans ton cas, si tu souhaites te servir de ton riflard (N°5) comme d'un rabot à replanir (N°4). Le premier lumière ouverte pour le dégrossissage, le second lumière fermé pour la finition et pour enlever les traces d'arrachements laissés par tes autres rabots.
    5. Sur les rabots à angle faible, le centre de gravité est plus bas. Là c'est une question de goût...

Pour les marques: Veritas et Lie-Nielsen, je pense que tu as là des marques d'excellentes qualité. Dans la qualité des matériaux utilisés pour les fûts (fonte ductile, bronze) et la qualité et l'épaisseur des lames (lames rodées pour les deux marques, cryogénisées pour LN (conserve le tranchant plus longtemps) ). Les semelles sont extra-planes, et tu ne trouveras pas de bavures en métal aux endroits critiques. Les surfaces d'assise des fer sont généreuses (ce qui réduit les risques de broutage), et les poignées confortables. Ce sont des outils que tu peux utiliser dès l'ouverture de la boite. Dicktum, je ne connais pas.

Le sujet est vaste. Mais le plus important dans cette histoire de rabot est de maitriser l'affûtage. Si tes rabots ne sont pas convenablement affûtés tu n'arriveras pas à obtenir le résultat que tu souhaites et tu risques de vite t'en lasser.

Si tu as des questions, n'hésite pas, c'est un sujet qui me passionne.

Mis à jour
etiennedesthuilliers
 

bonjour a l' attention de monsieur capludi je vous félicite pour votre analyse
mais je craint que trop d informations fassent un peu peur à un débutant
certes le sujet est passionnant j aimerai avoir votre avis sur le livre sur les rabots qui doit sortir en octobre l avez vous lu en version originale
pensez vous qu' il apporte quelque chose d 'originale comparer à l histoire des rabots coécrit par mon ami pierre bouillot livre auquel j ai du participé en son temps et qui est fort documenté et très technique à vous lire
le menuisier qui aime les rabots

Capludi
 

Bonjour @etiennedesthuilliers . Je n'aurais qu'une chose à vous dire: demandez à Pierre, qui l'a lu et corrigé ;) Pour ma part ayant aussi le livre de Pierre et Xavier, je dirais que ces livres sont complémentaires. Pour savoir ce que contient ce livre je vous renverrai vers ce lien qui décrit de façon détaillé le contenu de l'ouvrage.
C'est vrai que trop d'informations peuvent faire peur à un débutant, mais c'est aussi bien de savoir où on met les pieds au risque d'investir dans un équipement qui restera sur une étagère à prendre la poussière (ce qui a été mon cas). Mon premier rabot ne produisait rien d'autre que de la poussière (je rabotais avec le contre-fer ;) et je l'ai mis de côté pendant 2 ans en pensant que ce vieil outil n'était plus bon à rien. Aujourd'hui, c'est mon rabot de prédilection.
Mais j'essaierai d'être plus succinct la prochaine fois :)

etiennedesthuilliers
 

bonjour je vais suivre vos conseils et je vais appeler mon ami pierre bouillot pour lui demander son avis merci encore le menuisier curieux

etiennedesthuilliers
 

bonjour j ai eu pierre bouillot au telephone il ma signalé que je pourrais appendre un ou deux trucs à sa lecture mais que sa prose était de qualité moyenne il m' a donner le lien pour obtenir l ouvrage cela me permettra après lecture de vous donner mon avis si vous avez le livre de pierre lisez la préface vous comprendrez mon implication dans cet ouvrage
et regardez les outils du rampiste

Jean Galmot
 

@etiennedesthuilliers il coute cher cet ouvrage?

Capludi
 

@etiennedesthuilliers Concernant la prose, je sais que Pierre n'a pas été convaincu par le style de Christopher Schwarz, un style plutôt "anglo-saxon". Ceci dit les remarques de Pierre ont été plus que judicieuses et 99% de celles-ci ont été prises en compte, donc le texte a été allégé de façon à le rendre plus agréable à un public francophone. La grosse différence avec le livre de Pierre, est que ce livre parle quasi exclusivement des rabots en métal, que l'on trouve sur le marché du neuf ainsi que les vieux et les nouveaux Stanley. L'affûtage comporte aussi une cinquantaine de pages, avec un descriptif des guides que l'on trouve dans le commerce, des pierre à eau, diamantées, on y parle de techniques de rabotage, des fabricants artisanaux actuels... Ce livre a été traduit car il complète bien celui de Pierre. Je le redis mais je trouve ces livres complémentaires.
Je viens de lire la préface du livre de chez Vial et me suis retrouvé dans votre 2ème paragraphe "Le passionné" ainsi que dans le 7ème puisque cet ouvrage découle directement de la lecture de ce livre, car comme vous le dites "[ce livre] incitera je l'espère, d'autres passionnés à développer et compléter les sujets abordés." Ce qui est une des raisons de la traduction de l'ouvrage de Christopher Schwarz.

En tout cas j'attends votre avis avec intérêt.

Capludi
 

@jeangalmot Lequel? Celui de chez Vial: environs 85€, celui de Christopher Schwarz en français environs 63€ ici

Jean Galmot
 

@capludi merci.

etiennedesthuilliers
 

bonjour le livre de pierre bouillot est épuisé il faut le trouver en occasion bonne chasse
le menuisier

Jean Galmot
 

@etiennedesthuilliers ...glop, je l'ai trouvé à la Fnac pour...304 euros 😵😵 https://secure.fnac.com/orderp... et en ré-impression chez Vial pour 85 euros... http://www.editionsvial.com/bo...

etiennedesthuilliers
 

bonjour j ai trouvé mieux en Allemagne 677euros et sur un autre 120euros plus 20euros de frais de port il semblerait que la maison bordet en ai encore en stockle menuisier

etiennedesthuilliers
 

bonjour bordet si il lui en reste demande 85 euros plus le port @etiennedesthuilliers

Jean Galmot
 

@etiennedesthuilliers Snifff...
Bonne soirée Etienne.

bene569
 

si tu veux suivre un cours avec Christopher Schwarz ou Thomas Lie Nielsen , c'est possible chez "Dictum", ils ont une soixante de cours dans différents domaines et dans le magasin , tous les outils sont en essais avant d'acheter et les conseils qui vont avec!

bohua
 

Merci @capludi !je suis admiratif de vos connaissances, je vais suivre vos conseils, j ai bien compris qu'il fallait développer une patience pour avoir le beau geste.je vois aussi que l affutage ne s'improvise pas, je pensais aux Pierre diamentée.ce livre que vous me conseillez va surement me rendre "rabotophile" en tout cas envie d apprendre par simple passion. Merci de votre aide

Capludi
 

Oui, ce livre m'a rendu plus "rabotophile" que je n'aurais cru l'imaginer. Bon courage et n'hésitez pas à me poser des questions, j'y répondrai du mieux possible.
Pour l'affûtage, les pierres diamantées les plus répandues (et de bonne qualité) sont celles de marque DMT. Le grain le plus fin (pour cette marque) est 1200 (je crois). C'est considéré comme mi-grossier (presque fin). Lorsque je sens que la lame a besoin d'un repassage à la pierre, c'est par celle-ci que je commence. Puis une Shapton (pierre en céramique) 5000, et enfin une 8000. Plus le biseau sera poli, plus le tranchant sera fin et plus il tiendra dans le temps. Plus l'angle du biseau est important et plus il tiendra dans le temps également (mais il doit surtout être adapté au travail à faire).
L'affûtage peut se faire à main levée ou avec un guide d'affûtage. L'avantage du second est la répétabilité. On est certain d'avoir à chaque fois le même angle et de ne pas arrondir le tranchant...

Ca y est, quand je commence, je ne m'arrête plus...

Bon courage pour la suite!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Pierro

Hello @bohua,

Avant d'investir, je te conseillerai de regarder cette vidéo de P.Sellers sur une comparaison de différents modèles de rabots à main : varlope, No6, No5 No4 et aussi un No5 de Véritas avec un angle faible.
Pour la varlope, objectivement, essaie de te la faire, ou préfère une varlope en bois (pour sa légèreté : un rabot au dessus du No5, "Jack Plane", en métal : ça pèse son poids, le 6 est jouable de temps en temps, mais pour un travail régulier, la varlope en bois est l'outil idéal, comme l'indique très justement @etiennedesthuilliers.

La marque Dick, Dicktum ou Quiensheng sont des copies d'assez bonne facture de LieNielsen. On en trouve dans de nombreux magasin en ligne sans souci.

Mais je te conseillerai plutôt d'investir dans des rabots anciens, que tu restaures. ebay est une plateforme géniale surtout la version anglaise, pour trouver de bons vieux outils à des prix incroyables. J'ai acheté mon premier No4 pour moins de 15GBP port inclus.

Dans ton cas, je pencherai pour :

  • une varloppe maison en bois
  • un ou deux No4 Stanley (avant 1970)
  • éventuellement un Jack (No5) mais rien d'obligé
  • un rabot de paume, mais pas le No220 qui est galère à règler

Tu peux aussi t'intéresser aux rabots japonais.

Dans tous les cas, tu n'échapperas pas à l'apprentissage du geste et aux longues heures à affûter les fers ! Bon copeaux.

Jean Galmot
 

Les anciens Stanley étaient super, mais à partir d'une "certaine époque" on trouve des Stanley RPC se faisant passer pour des outils de la grande époque, donc être vigilant...

Pierro
 

yes, 200% d'accord avec toi. Je dirai avant 1970 pour être sûr !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
etiennedesthuilliers

bonjour nous tous habitués aujourd'hui au travail à la machine
j ai appris a travailler à la main avec une varlope en bois un riflard et un rabot à replanir cela est en général suffisant pour travailler on n' a eu cela pendant des siècles
et tout les ouvrages produits avant 1850 n ont vu que ces outils hormis cela je suis un fou de rabot et je travaille avec m' à dit mon petit fils au moins avec 35 rabots differents mais pour des travaux habituels 3 outils suffisent pour la menuiserie l' outil est une chose et savoir s' en servir en est une autre, un très bon ouvrage sur les rabots a été publié par vial éditeur c 'est le meilleur ouvrage publié a ce jour et je parle en connaissance de cause , demain si j étais comme vendredi dans Robinson Crusoé je prendrais ma demi varlope numéro 5 de chez Stanley avec un fer en acier rapide et un fer au carbone et un rabot compact fer couché de chez lie nielsen pourquoi deux fers un affûté droit l autre affûté légèrement arrondit pour remplacer le riflard avec bien entendu mon bloc de paraffine je n aime pas le numero 4 de chez stanley il a tendance a plonger et est difficile d emploi
le menuisier

bohua
 

Merci @etiennedesthuilliers !fort de ces conseils je vais donc investir.j'espère apprendre le beau geste .encore merci

Zeloko
 

@etiennedesthuilliers, pour plus de clarté, si tu veux, je peux modifier ta réponse pour y intégrer le texte que tu as mis en commentaire et supprimer le commentaire ?

etiennedesthuilliers
 

bonjour et ok pour moi je rabote mieux que je me sers d ' un ordinateur
le menuisier

Zeloko
 

C'est fait ;)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Blondin

Pour dictum, j'en suis très content, j'ai pris 2 wastringue et un rabot de paume angle faible, la lumière se règle aussi, reçu très bien affûté et des finitions très propres, les prix sont intéressants aussi, pour moi c'est des bons produits.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
897 vues
6 réponses

Licence

Licence Creative Commons
Navigation