L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

oze

Finition au rabot manuel: problème d'arrachement

Bonjour à tous

Sujet récurent... L'arrachement lors du rabotage manuel. Je vous explique.

Je suis en train de faire deux tables de nuit qui sont chacune composée d'une boite, un tiroir, deux pieds.
Je suis à l'étape de la boite.

Les panneaux de la boite sont en chêne massif. Bois de quartier.
Ce sont trois planches que j'ai collées par dominos et recoupées pour avoir les 4 cotés de la boite.
J'ai interverti le sens des cernes au mieux que je pouvais lors du collage. Je ne sais pas si c'etait ce que je devais faire avec du bois de quartier.
Cernes en haut/bas/haut... Pas évident avec du quartier...

J'ai assemblé cette boite par queue d'aronde.

Pour un "premier" essai, c'est pas mal. Des erreurs, de légers jours mais ca va... Ca reste chez moi :)

Cependant, au niveau des QA, c'est pas nickel donc je dois passer un coup de rabot. Je le passe le long des QA
J'arrive a avoir qq chose de propre.

MAIS pour un meilleur fini, j'ai voulu passer un coup de rabot dans le sens des fibres et j'ai eu de l arrachement.

Ici on voit une "différence de couleur" du bois. C'est en fait ou je suis passé avec mon rabot sur les QA. C'est pour cela que j'ai voulu tout raboter pour une belle finition.

Je me rends compte que qq chose ne va pas avec mon rabotage, ce n'est pas la premiere fois...

J'ai deux rabots de bonnes factures: un 4 et un jackplane.
Je ne suis pas un pro de l affutage mais avec le tormek, j'arrive a un tranchant dit rasoir. Cependant, j'ai l impression que ca reste rasoir que qq minutes...)

J'essaie au mieux de ne pas raboter a contre fil.

Mes questions:

Pour cette utilisation, jackplane ou numéro 4?
Quand on a un plateau ou on a alterné le sens des cernes, une planche sur deux est a contre fil, non? On fait comment alors?

Je vois des vidéos ou le rabot a l air de glisser sur le bois, n'enlevant que qq centièmes de mm. Perso, c'est a peine si mon établi facom ne suis pas mon mouvement...

Le tranchant est franchement rasoir mais vraiment pas longtemps, je crois que ca vient de la. Mais ca voudrait dire que je dois réaffuter toutes les 5 minutes. Pas possible.

Je ne comprends pas et je suis un peu déçu du résultat avec l arrachement vu le temps que j'ai passé pour les QA qui sont franchement pas mal du tout et tout ca ruiné par un coup de rabot...

Merci de m'aiguiller!

ci dessous deux photos des copeaux que je sors avec mon 62. C'est pas bon malgre que ce soit affuter.
Tout petit avec la lame tres peu sortie, trop épais et pas beau avec la lame sortie un peu plus.
Pas moyen d'avoir un beau copeau fin et large lorsque j'essaie de faire la finition d'un plateau

Merci

PS: sorry pour le pavé

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

5 réponses

1
alex29
( Modifié )

Je rejoins ce qui a été dit précédemment : affutage parfait, lumière très étroite et fer à peine sorti. Mieux vaut faire 10 fois plus de passes mais 10 fois plus fines.
Je rajouterai l'angle de ton fer sur le 62 : il est à combien ? Plus l'angle est élevé moins le risque d'arrachement est important. On entend souvent qu'avec un fer à 50° (donc angle total de 62° avec les 12° du siège) on n'a plus à se préoccuper du sens des fibres... j'ai des lames de 25, 38 et 50° sur mes rabots à angle faible (ou biseau vers le haut, ou bevel up, comme ils disent), et on sent vraiment la différence en augmentant l'angle. Celle que j'utilise le plus souvent est la 38, donc angle de coupe de 50°, c'est la plus polyvalente et elle offre déjà de meilleurs résultats à l'arrachement que les rabots a biseau vers le bas.

Une autre solution est d'utiliser un racloir pour la finition, tu n'auras aucun arrachement. Ça ne coûte rien, c'est facile à utiliser une fois qu'on sait l'affuter, et la finition est parfaite. Ça permet aussi de revenir sur les zones avec de l'arrachement pour le reduire (à condition de travailler une large zone autour pour garder une surface plane).

Et effectivement le chêne est un grand classique, mais le grain ne permet pas de sortir de beaux copeaux comme avec de d'érable, des fruitiers, du noyer,...

Mis à jour
Oak

Et+1 pour la finition au racloir. 👍🏽

oze

Bonjour Alex29.
Je suis justement tombé sur une vidéo q'un gars qui expliquait comment il affutait et il raconte pile poil ce que tu dis.

Je n'ai pas beaucoup de temps pour le moment mais je vais suivre tes conseils et augmenter l angle.

Merci!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
cocoM

Concernant l'affutage, est-ce que tu passe un coup de pierre après le tormek ? Le grain des meules à eau est encore assez gros, une finition à la pierre à eau ou a huile est nécessaire pour avoir un vrai beau tranchant ; ainsi qu'un démorfilage soit sur la meme pierre fine, soit sur un cuir.

Ensuite il faut vérifier que ton contrefer est bien plan là ou il vient appuyer sur le fer, sinon ton fer n'est pas soutenu sur toute sa largeur, et ça vibre. S'il ne l'est pas, rectification au papier de verre sur une plaque de verre ou un marbre.

Le réglage de ce meme contrefer est important, assez près du fil de ton fer pour apporter le meilleur soutien possible, mais pas trop pour ne pas casser le copeau trop tot ce qui cause un bourrage. La distance idéale dépend de chaque rabot, faut tatonner pour trouver le bon.

Ensuite le réglage général du rabot : orientation du fer bien parallèle à la semelle, réglage de la lumière si disponible (lumière ouverte pour faire des gros copeaux, réduite pour de la finition). Et enfin le réglage de la sortie du fer, perso je le rentre complètement, puis je fais un quart de tour de la molette de sortie, je teste et ainsi de suite jusqu'à avoir la bonne sensation de rabot qui glisse en laissant sortir un joli ruban.

D'ailleurs concernant les rubans, aucune chance de faire un beau copeau régulier comme dans les concours japonais avec du chene, c'est un bois à grain grossier donc tes copeaux ressembleront quoi que tu fasse à une coiffe de bigoudaine.

oze

Merci cocoM !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
etiennedesthuilliers

bonjour premièrement au collage on tache de mettre les morceaux de bois tous dans le même sens, c' est plus facile a finir et surtout cela évite d avoir l erreur du tissus en velours que l'on a cousu l' un dans un sens l'autre dans l' autre sens
on utilise un rabot a replanir du type Stanley numéro 5 ou le bon rabot a replanir en bois si le tranchant ne tient pas c'est que l angle d affûtage ne correspond pas a la qualité de l' acier ensuite un coup de racloir

oze

Merci, je tacherai de faire bien plus attention la prochaine fois

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

hello si tout est bon (lumière, contre-fer,affûtage ,) il faut raboter en coupe fauchante ,c'est a dire tenir son rabot en demi travers par rapport au fil du bois !

Si cela ne fonctionne pas , seul le racloir et le ponçage seront la bonne solution !

Mis à jour
Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Lucien le Forestier
( Modifié )

Bonjour,
pour commencer, ton copeau à la première image (celui dans le sens du fil et pas à travers) m'a l'air épais. Parfois il suffit de diminuer la profondeur de passe pour faire disparaître l'arrachement.
Une autre astuce très simple est de, quand tu as de l'arrachement, de faire une passe de rabot dans l'autre sens, cela peut avoir un effet radical sur l'arrachement.
Pour ce travail, tes deux rabots cités dans ton texte me paraissent bien adaptés, entre les deux je l'aurais fait au no4, les rabots à angle faible ont la reputation de plus soulever les fibres à contre fil, ce qui crée de l'arrachement.

Bonne soirée

Mis à jour
oze
( Modifié )
oze
( Modifié )

Après un mix de vos commentaires, il me fallait en fait un cours d affutage!

J'ai donc utilisé mon numéro 4 en réduisant au max l ouverture.
J'ai ensuite réaffuté mon fer.

la tormek (les deux grains) --> pierre fine dmt pour faire un second biseau --> pierre extra fine dmt --> pierre coticule

je n'ai pas de cuir sur plaque. Donc j'ai fait au mieux avec le cuir de la tormek pour polir le biseau puis j'ai retiré le morfil a plat sur le cuir tormek

De très bon résultats dans le sens du fil et inverse

Des heures de rabotage et affutage et je serai correct! :D

Un tout grand merci a vous deux, vous m'avez appris bcp!

etiennedesthuilliers

bonjour , je ne possède pas tout cet attirail pour affûter , un touret a meuler avec une meule classique correctement taillé,une pierre india en bon état et une pierre du levant et je peux vous assurer que je travaille sans éclat
mon grand père en avait encore moins et travaillait à mon avis encore mieux
un affûtage sur un grès a l eau et une finition sur une pierre naturelle une a grain moyen et une pierre du levant ,qui me sert encore aujourd’hui et tout le travail se faisait a la main . le cuir lui servait pour finir son rasoir , mais cela est une autre chose
moralité un outillage simple un peu de savoir faire et le tour est joué
un menuisier qui fait de beaux copeaux

etiennedesthuilliers

bonjour
pour éclairer ma lanterne c est quoi un numéro 4 j' ai une vague culture sur les rabots mais n' ayant pas la photos de l' outil ni la marque j' ai du mal à ma faire une religion
le béotien de service

Lucien le Forestier

Bonsoir,
La numérotation des rabots a été créé pas Stanley, le fabricant américain.
Un rabot numéro 4 mesure 245mm de long et à la lame inclinée à 45 degrés

etiennedesthuilliers

rebonjour
j avoue avoir menti , j ai une excellent connaissance dans les rabot pour avoir écrit sur ce sujet, je n aime pas le numéro 4 cas il est court et mal équilibré et a tendance a plonger et il faut le tenir très bas a la poignée le 5 est plus facile a avoir correctement en main mais pour les fan du replanissage j ai beaucoup mieux mais ce type de rabot, suite au p menuisier prochain article sur la finition

etiennedesthuilliers

etiennedesthuilliers il faut lire suite au prochain article sur la finition je vous parlerais de petite merveille dans les rabot a replanir

Lucien le Forestier

Effectivement je possède personnellement un numéro 4 mais un 5 se fait bien demander.
Mais j'envisage la commande d'un 62 bientôt.
Pour l'histoire mon Stanley #4 m'a été offert par un prof a l'école (à ce moment je n'avais seulement qu'un 60 1/2) il sort le rabot de son armoire et la je dis "Oh il est chouette ce rabot" et il me répond : "Tu l'aimes bien celui la ? Eh bien je te le donne il est pour toi."
Je vous laisse imaginer l'embarras d'un prof qui se fait serrer dans les bras par un élève.

J'avais 14 ans.

Lucien le Forestier

Ah donc tu as des pierres de coticule ? J'en ai aussi (la carrière est pas loin de chez mes grands-parents).
Je suis allé un dimanche après midi pour reprendre des fragments et je les ai aplanis avec un disque au diamant et puis du papier à ponçer.
Avec ca les outils coupent méchamment.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
443 vues
5 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation