L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Gcloarec

Question assemblage solivage

Bonjour à tous,

je dois attaquer dans pas longtemps le solivage de ma maison.

Il y a quelques points techniques que j'aurai aimé voir avec vous !

Déjà voici un détail du plan de solivage

Ma première question correspond au carré rouge où l'on voit un poteau.

J'ai donc 2 solives qui se croisent sur ce poteau et elles ne sont pas centrés, cause présence du futur escalier.

Je pensais, pour stabiliser la première, insérer une tige fileté et venir faire reposer dessus. Puis procéder à un mi-bois entre les deux solives. Cette méthode vous parait correcte ?

L'autre question est l'assemblage des solives sur une trémie.

Cette page donne un bon aperçu des différentes option possibles (il en existe encore peut être d'autre ?) philippe.berge...ves/Solives.htm

Une bonne partie des assemblage sera visible (pas de faux plafond) alors forcément ma préférence va vers les queues d'arondes qui reprennent très bien tout les efforts. Mais est ce possible sans la mafell-et-son-guide-qui-coûte-un-bras.

Et je suis surpris par l'assemblage à queue droite, si une solive décide de "pousser" sur une trémie un peu large comme la double hauteur ici présente n'y a t'il pas un risque ? Où il n'y aucune raison que des forces poussent dans ce sens là ?

Vous allez me voir régulièrement avec ce genre de question cet été??? j'hésite à la création d'un pas à pas car sa concerne une rénovation complète... Mais ça peut sûrement intéressé d'autres personnes non ?

Une p'tite photo du chantier ^^

La vue a 2 champs derrière chez nous ;)

Mis à jour
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

ici dans le traité escaliers quelques pistes "Le chantier et la pose des escaliers traditionnels"lairdubois.fr/...rs-traditionnel

Gcloarec

J'avais pas vu ce chapitre, je jette un oeil à ça. déjà je vois que en cas de queue droite on clou !

Oak

Pour le mouvement, j'aurais du y penser avant de te suggérer ce que l'on fais à tord dans l'ossature bois...

Santé !

Y'a du boulot 😮

Et il est où ce beau chantier ?

Gcloarec
( Modifié )

A Beuzec-Cap-Sizun, au fin fond de la Bretagne, près de la pointe du raz. On a de quoi accueillir des volontaires d'ailleurs ;)

Santé !
( Modifié )

On a de quoi accueillir des volontaires d'ailleurs ;)

C'était un peu l'objet de ma question, mais c'est l'autre bout de la France 😅

Gcloarec

titimaster mais si vient regarder les belle vu ! j'ajoute une belle vue pour te motiver :)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

5 réponses

2
sylvainlefrancomtois

hello , traditionnellement je ferais cela , c'est solide autobloquant , vissage caché !

Niouniou

Dommage qu'une fois assemblé, on ne perçoit pas le travail de taille... Mais c'est l'avantage aussi, si le boulot n'est pas nickel!

Gcloarec

Oh c'est sympa ça ! Je le prends en note !

Gcloarec

Par contre on peut pas faire la meme chose mais sans la coupe en sifflet ?

Et cette idée là peut fonctionner ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

dans l'absolut oui mais c'est ce faire ch............ pour pas grand choses à mon avis (je suis plutôt un traditionnel français ;))

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Stef64

Bonjour.
Je précise que je regarde avec un téléphone et que les photos sont du coup petite mais quel type de plancher vas tu mettre ? si je le seul à trouver que 80cm d entraxe entre les solive c est trop grand pour une portée de 2,8m ?

Stef64

Desoler j ai oublier la poutre en 80/250 qui sur 4m de portée reprend un grosse partie des efforts ( elle aussi me parait un peu faible).

Santé !
( Modifié )

Je n'avais pas regardé les cotes, mais effectivement, 80, c'est énorme. Pour la poutre, faut calculer, mais ça me semble faible aussi.

Gcloarec ,tu te bases sur quoi pour tes calculs ?

sylvainlefrancomtois

pour ce point là , je rejoint le groupe , 50 cm d'axe en axe pour ces sections !

Gcloarec
( Modifié )

Hum le calcul des charges a était fait par une architecte, alors elle s'appuie sur les normes espagnoles qui différent peut être un peu de celle française mais normalement de pas énorme (tolérance à la flèche un chouilla plus importante).

En fait on est un peu limite il est vrai mais d'après les calculs la flêche devrait être de 14 mm sachant qu'il y aura très peu de choses à l'étage. Donc perso la flèche de cette importance de me dérange pas.
Pour être totalement dans les clous il faudrait en effet passer à 50 d'entraxe comme on le fait dans tout construction moderne. Mais esthétiquement je trouve ça super chargé.

L'autre partie de la maison est en entraxe 50 car il y aura plus d'aménagement au dessus et il y a un faux plafond qui cache tout.

La poutre de 250 a elle aussi était calculé donc normalement ça passe.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

réduit au moins à 700 mm si tu peux re calpiner , du fait que les solives sont peux en longues portées

Stef64

Norme espagnol !!!
On est en france non !!
Quitte a refaire la maison autant rentrer dans les clous des normes francaise (dans l éventualité d une vente futur)
Apres avec 80cm d entraxe tu vas limiter le choix du plancher car il n accepte pas tous cet entraxe.
Apres chaqu un fait comme il veut mais je trouve dommage dans le cadre d une refection total d etre juste sur les limite de tolerance ( il n y a pas de retour en arriere quand c est fait ,c est trop tard).
Sur 4m de porté pour la poutre principale moi je passerai en 300mm de haut.
Bon courage

Gcloarec
( Modifié )

Hello,

du coup vos commentaires nous ont amené à reparler de tout ça. J'avoue que l'argument du parquet, entre autre à fait mouche !

Du coup quelques modifs : On passe à un entraxe de 700, ça nous laisse en effet plus de marge pour tout.

La poutre principale va aussi être modifié et se retrouve à 300 de hauteur. C'est vrai qu'au lieu d'un "ça passe" on a un "on charge autant qu'on veut en haut".

Sur le coup des calculs espagnols en fait ça le fait : ce sont vraiment des calculs structurels et le bois ayant les mêmes résistances d'un pays à l'autre ça ne pose pas de problème. C'est surtout qu'on avait eu tendance à tirer par le bas les chiffres, sûrement le portefeuille qui parle ;)

Aussi je me rends compte que j'avais oublié de préciser qu'on se base sur du châtaignier qui a une plus grand résistance mécanique que le douglas par exemple. Enfin j'ignore à quel point ça change quelque chose.

Avec l'entraxe décalé plus de problème au niveau du poteau, les solives ne se croisent plus au même endroit.

Merci pour toutes vos remarques !

Oak

Bon rebond 😉👍🏻

Stef64

C est aussi a cela que ca sert d en parlé.
J en suis aussi passé pas la ma maison avait semsiblement la meme allure que la tienne avant la reno.
Bon courage pour le chantier et n hésite pad si tu as des question.

Gcloarec

Y en aura ^^

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Wil

Salut Gcloarec ! Ma réponse ne concerne que ta deuxième question. J’utilise régulièrement des sabots Ricon pour l’assemblage des solivages visibles.

La mise en œuvre est la suivante : sur la porteuse tu défonces des entailles correspondants à l’épaisseur du sabot assemblé. Dans cette entaille tu visses un demi sabot, sur le bout de la solive tu visses l’autre demi sabot. Tu n’as plus qu’à emboîter la solive par le haut sur la porteuse.

Les 2 points critiques sont qu’il faut que les longueurs des solives soit pile poil, et que les 2 vis d’accroche du sabot soient elles aussi réglées assez précisément.

Gcloarec

Merci Wil !Sympa comme solution en effet !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
ThomasCabois

Pour l'assemblage de tes solives sur tes poutres tu peux utiliser ce genre de vis, ça marche très bien et c'est simple à réaliser puisque qu'il faut une coupe d’équerre et mettre des vis.

Oak

Nous utilisons effectivement parfois ces vis. Elles sont mal ébavurées j'en ai pleins les doigts 😝

Gcloarec

Rapide et efficace en effet, bon pour chez moi je vais peut être essayer de m’embêter un peu plus ^^
Mais je prends la réf on sait jamais, merci ThomasCabois

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Oak

Pour les queues d'aronde c'est une excellente idée et oui c'est possible avec ta scie circulaire ordinaire, ébauchoir et gouge (dneis en à une à rentabiliser 😜). Tu peux faire des essais à blanc et avec un peu d'entraînement ça passe. C'est un excellent assemblage.

Pour les queues droites tu peux les faire non traversantes et les sécuriser avec des vis de charpente 8/160 bouchonnées. Mais en théorie effectivement pas de raison que ça pousse dans ce sens si c'est bien conçu. Par acquis de conscience j'en mettrais une par queue droite.

Après c'est du bois, si ça bouge un peu c'est pas mal non plus.

Pour ta première question je n'ai pas compris.

☺

Gcloarec
( Modifié )

Ah bah oui je vois le délire avec la scie circulaire... Chronophage par contre !

Les vis bouchonnées ayant lu ton autre commentaire je pense qu'en cas de mouvement c'est ça la mauvaise idée ? ^^

Pour ma première question ayant parcouru l'article de Sylvain a priori les mi-bois sont une mauvaise idée, j'imagine que soutenu par un poteau aussi ça reste à éviter...

Sinon il me reste tout simplement à faire un assemblage en queue d'aronde sur la solive qui repose sur le poteau et venir encastré la suivante de chaque côté... Va falloir que je dessine ça pour être clair...

Je fais ça dès que j'ai le temps !

Oak

C'est ça oui la mauvaise idée 😛. Nous sur les solivages nous ne posons que des queues d'arondes ou des sabots, pas de queues droites effectivement.

Il existe des sabots invisibles si tu ne veux pas te lancer dans trop complexe, ou encore des ferrures qui permettent d'assembler les deux pièces à l'aide de broches.

Gcloarec

Oui j'ai vu ça après toutes vos réponses j'hésite entre cette solution et la queue d'aronde... Je vais prospecter chez des collègues voir s'ils ont pas la mafell aussi 😁

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
740 vues
5 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Voir aussi
Navigation