L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Lilian01

Technique de "Shou sugi ban"// quel finitions après ?

Bonsoir ! je suis en train de réaliser une table basse de style "rustique" pour cela j'ai opter pour du bois de palette (la palette est neuve, elle n'a jamais servit) je l'ai démonté ,et recollé les lattes, afin de faire le dessus de la table. Je souhaitais poncer ces lattes qui constitue le plateau jusqu’à donner un résultat lisse et nette et ensuite passer ce plateau a la flamme. est ce que quelqu'un pourrait me conseiller pour utiliser la technique de "Shou sugi ban". Et quel finitions appliquer après (tout en restant dans le style rustique).
Merci a vous !
bonne soirée

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

4 réponses

3
Kentaro

Je ne suis pas certain que la technique du shou sugi ban soit la plus pertinente pour une table.

C'est du bois brûlé, donc du charbon de bois. La surface est donc dure, mais friable, cela se désagrège. Cela fait une fine poussière. Même avec une finition, sauf à mettre une grosse couche d'époxy ou un plateau de verre au dessus.

C'est quelque chose qui marche pour des murs, ou éventuellement pour un meuble, mais pour un plateau de table, qui est souvent sollicité, frotté, je ne suis pas sur que cela soit très bon.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
2
cocoM

Le "vrai" shou sugi ban consiste à bruler complètement une légère épaisseur de bois (soit suivant la méthode proposée par Ybos soit avec un chalumeau) avant de retirer la partie la plus friable du charbon à l'aide d'une brosse (nylon ou métal pour accentuer plus ou moins le contraste entre bois d'été et de printemps). Ensuite quelques couches d'huiles (de lin, de tung, peu importe à mon sens il faut faire des tests et voir laquelle a un rendu visuel qui te plais) permettent d'avoir un rendu au top et complète la protection qui vient de la transformation de la lignine et de la cellulose en charbon (les bebettes et les champignons sont pas des grands fans des barbeuc).
Par contre, des reliefs se céent lorsque l'on retire le charbon, et ces reliefs sur une surface horizontale comme un plateau de table risquent de poser problème en extérieur (si la table n'est pas abritée de la pluie ou de la rosée). L'eau risque de stagner, ternir les reliefs bas très vite, et à terme finir par imbiber le bois avec toutes les conséquences habituelles (mouvement du bois, pourrissement...) En intérieur c'est moins problématique sauf si tes invités renversent un verre de rouge, la tache dans le fond de relief restera à vie. Et puis c'est un bon ramasse poussière.

Par contre un simple passage rapide à la flamme pour noircir le bois tendre sans le faire bruler et sans toucher au bois d'été dur peut faire l'affaire. Le rendu est différent (dans le shou sugi ban le bois d'été reste noir et en relief positif ; dans la 2e technique c'est le bois de printemps qui est noir, et en relief quasi nul). L'avantage c'est que tu garde une surface très peu accidentée, donc moins de stagnation d'eau.

Dernier point de vigilance par rapport à ton projet : tu parles de bois de palette, mais la palette n'est pas une essence reconnue par l'ONF, il existe des palettes en peuplier, en pin des landes, en mélèse, en chene etc... Les techniques de bois brulé n'ont pas du tout le meme rendu suivant l'essence. Perso j'aime bien le rendu sur les résineux, par contre sur les feuillus je n'ai jamais été satisfait sauf à chercher un noir uni avec le hetre (j'ai fais des essais sur du frene, du chene, du hetre pour les feuillus, cèdre, mélèse, douglas et thuya pour les résineux). Une seule solution : faire des tests sur tes chutes.

BricolHeure
( Modifié )

Merci pour cet apport d'infos super enrichissantes.
Je n'avais pas pensé aux reliefs et effectivement on en constate après brossage superficiel.
merci

cocoM

Pour moi c'est meme tout l'intéret de cette technique, car le jeu de lumière entre les reliefs et les contrastes de couleurs donne un aspect "vivant" au bois. Par comparaison en brulant légèrement on ne fait que créer un effet "zebré" qui peut avoir son intéret mais qui n'amène pas ce petit quelque chose en plus.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
BricolHeure

Salut.
c'est une super idée que cette technique du bois brûlé.
.
Comme dit plus haut c'est du charbon que tu créés.
.
MAIS
.
Si tu brûle suffisemment (au moins 5mm de profondeur) tu pourras raboter et poncer la surface friable et conserver un effet noircit de ton plateau de table.
.
Une fois lissé tu pourras le vernir d'un vernis satiné transparent qui révèlera tout ton travail et protègera ton environnement.
.
J'espère voir ce rendu😎☺
à bientôt
Alex

BricolHeure

voilà un exemple de jardinière en planche de coffrage en épicéa réalisé en atelier créatif chez nous. rabotage et ponçage préalable au brûlage.

laurent63

C'est plus un léger chauffage là à mon sens qu'un réel brûlage... ^^

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Ybos

Salut Liliandesbois
Ma réponse ne t’aidera pas sur ce point précis:
En me renseignant sur la technique l’anne dernière, j’ai regarder une video youtube d’un Japonais:
Sa technique consiste à positionner les planches par trois à la verticale de façon à avoir une section triangulaire. Et brûler par le bas. Les flammes se propagent naturellement jusqu’en haut sans pénétrer tres profondément.
Je n’ai pas testé cela dit, donc ma réponse vaut ce qu’elle vaut 😋
J’essai de trouver le lien ce soir.

Pour la finition, j’applique de l’huile lin, petite quantité a chaque passe. Je ne ponce pas. Fait un test sur une chutte peut-être ?

Bon travail et tient nous au jus.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
1 177 vues
4 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation