L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

shuri

Séchage chêne

Bonsoir, ce week-end j'ai débité du chêne (déraciné il y a 2 mois) en plateaux à l'aide de ma gruminette. J'ai reconstitué les plots, mais je me pose la question suivante:

Est-ce que le chêne doit être laissé à la pluie en début de séchage?

J'avais lu il y a quelques temps que c'était bon pour nétoyer/éliminer les tanins. Mais comme l'on trouve de tout sur internet... Je pose la question ici!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

3 réponses

2
Woodstock

Bonsoir,de mon expérience,(17 ans d ébénisterie et de facture d'orgues)ce ne peut que lui faire du bien d être lavé,dans l entreprise ou je travaillais avant,on trempait le chêne un mois dans une cuve d eaux constamment renouvelée, avant de le sécher a l'air, cela diminue fortement la teneur en tanins qui peut être néfaste, surtout dans un orgue,(corrosion des tuyaux...)le seul problème,est de trouver le bon ritme de séchage, trop vite il va gerser et trop lent il va moisir... Le laisser a la pluie ne peut que lui faire du bien, mais cela l expose aussi au soleil et au vent... IL faut juste trouver un bon compromis.je sais que ma réponse ne répond pas vraiment a votre question, mais c mon expérience.😉

shuri
 

Merci Woodstock, j'ai pensé à le mettre à un endroit qui n'est pas trop exposé au soleil, mais je n'avais pas pensé au vent! après quelques temps je le mettrai sous ma terrasse (dalle béton en hauteur, car maison bel étage) à l'abri du soleil de la pluie et moins exposé au vent.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
etiennedesthuilliers

bonjour
chacun fait sécher son chêne comme il veut
mais c est au résultat que l'on voit si la méthode est bonne
chacun va de sa petite histoire mais personne dit qu' en fonction des chênes , de leur débit , de leur epaisseur, de la saison ou il ont été scier de la provenance les précautions sont différente
je fais sécher mes bois depuis plus de cinquante ans je ne connais pas la gerce et je fais attention au taches de rablettes , donner moi votre adresse et je vous ferais parvenir un petit article sur le sujet
à l 'école supérieure du bois les cours de séchage durent plus d' un an , c est qu 'il y a matière a apprendre, et rassurer vous j ai encore à mon age beaucoup a apprendre sur le plan scientifique
déjà scier des plots à cette saison me parait risquer

etienne desthuilliers maitre manuisier

shuri
 

Je n'y connais pas grand chose mais j'essaye d'apprendre, c'est sur que ce n'est pas la meilleure période, mais le chêne n'a pas choisi lui non plus le moment pour se déraciner 😉 mais je préfère essayer de le transformer plutôt que de l'envoyer dans une cheminée. Et puis j'apprendrai certainement de mes erreurs et le prochain me donnera de meilleurs résultats et ainsi de suite.
Je vous envoie mon adresse !

etiennedesthuilliers
 

rebonjour
j aime bien faire travailler la poste votre adresse postale me siérait bien amicalement
etienne qui ne sèche pas a toutes les questions

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Tarazhilt

Bonjour, OUI, il faut le laisser se ressuyer.
Donc, quelques semaines sous la flotte, les plateaux bien lattés. Et s'il ne pleut pas, protéger du soleil. Le séchage naturel du bois est un vaste sujet, et il varie selon les essences. Une pratique intéressante est le stockage vertical. Compliqué à mettre en oeuvre mais idéal pour vider le gros volume d'eau.

shuri
 

Merci Tarazhilt ! c'est effectivement le terme (ressuyer) que j'avais pu lire mais dont je ne rappelai plus...
J'ai bien consciense que l'on ne s'improvise pas "scieur", j'essaye de trouver les points importants pour pouvoir tirer le meilleur de mon chêne et éviter de trop grandes pertes.
Pour le stockage vertical, est-ce le seul intérêt que le bois séche plus vite? j'ai une zone couverte mais ouverte qui fait environ 2.5m de haut.

Tarazhilt
 

Pour le coup, le stockage vertical n'est pas vraiment pratiqué pour le chêne, à cause de son poids,etc.
Donc, en 2 temps, l'exposer à la pluie, mais protégé du soleil.... le vent excessif et chaud à éviter ( c'est selon les régions) Il faut de l'air et un lattage régulier: des lattes d'épaisseur identiques et en théorie de même épaisseur que ce que l'on sèche. En vérité, des liteaux de 20x20 font l'affaire. Bien superposer les lattes, également au-dessus des supports qui eux doivent être assez haut. Pas de hautes herbes aux alentours.
Le bois de bout morfle : mais il est purgé de quelques centimètres. Pour en perdre le moins possible, il se pratique le bouchage du bout par le badigeonnage de paraffine. Il existe d'autres produits certainement. Je ne fais rien personnellement.
Un défaut peut apparaitre dans le séchage du chêne: l'apparition au rabotage du spectre des lattes qui ont servies au séchage. J'y reviendrai.
Tout cela occasionne des manipulations, mais quel plaisir de maitriser son approvisionnement, surtout lorsque le chêne est acheté en début de chaine commerciale, sans intermédiaire.

shuri
 

Merci encore pour les explications, j'avais effectivement lu à propos du traitement du bois de bout pour éviter les problèmes liés au séchage plus rapide de cette zone.
Ce week end je déménage mes plateaux pour améliorer le stockage grâce à tout ces conseils !
Dans le cas présent c'est encore mieux car le bois vient de mon propre terrain ! La seule chose que je n'ai pas fait c'est la plantation 😂

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
251 vues
3 réponses

Contenus associés

0 collection

Tags

Licence

Licence Creative Commons
Admin