L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Entropie

Terrasse bois : Choix du conception/sous-bassement en cour humide et terre battue pas très stable ?

Bonjour,

Nous sommes une petite association qui réalise habituellement des objets de menuiserie en autoconstruction en partenariat avec des particuliers sans un but social et solidaire.

Ce projet de terrasse sort un peu de nos compétences habituelles et nous étudions la conception pour l'instant.
C'est un projet de terrasse bois dans une cour en ville située à Grenoble et nous nous posons des questions sur le type de points d'appuis à réaliser.

L'existant est un petit jardin/cour intérieure de 6x6m environ. Le sol est de la terre pauvre sur laquelle n'a jamais rien poussé. Sur quelques mètres carrés il a été recouverts de pavés autobloquants. Tout s'est à peu près stabilisé mais ça a pas mal bougé, comme le montrent les photos.

Sur les 4 côtés il y a des parois (3 murs et une palissade de jardin pour séparer des voisins)
La terre est à peu près à hauteur du seuil de porte donc dans tous les cas il faudra décaisser.
La cour intérieure est assez humide car ne voit jamais le soleil et à cause du fait que tous les côtés sont des murs hauts.

Mes questions :

  1. Quelle conception / quelle fondation pour soutenir les lambourdes ?

  2. Le double lambourdage est-il pertinent dans cette situation ?
    On a vu que le double lambourdage permet une meilleure aération pour éviter le pourrissement avec le temps, et améliore l'effet de plaque et la rigidité de l'ensemble.
    Mais il est deux fois plus haut, donc plus à décaisser.

Une solution mixte serait-elle intéressante et envisageable ?
on fait quelques fondations en béton coulé de 50cm de profondeur, et entre on place des dalles béton stabilisatrices ?

Merci d'avance pour vos avis et conseils

2 photos de l'état actuel de la cour pour voir le sol et les déplacements :
photo 1
photo 2

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

5 réponses

2
Corps et Bois
( Modifié )

Bonjour,

Si vous n'êtes pas sur de la stabilité du sol, il vaut mieux partir sur des plots ou semelles en béton armé (il y aura de ce fait plus à décaisser et évacuer).
Les vis de fondation, c'est vrais que ça fait gagner du temps mais cela à un coût non négligeable. De plus, je trouve que l’assise des vis (ou viennent loger les lambourdes) à une conception piégeante pour l'eau. Ce qui est un facteur aggravant pour un ouvrage extérieur qui ne vas pas voir beaucoup le soleil...

Je verrai bien une double structure porteuse enduite de goudron scandinave (goudron naturel) avec l'emploi de bois de classe 4 comme le chêne, châtaigner, robinier (pas autoclave, si le budget le permet bien entendu).

les étapes peuvent être:

1, décaisser, évacuer
2, réaliser les fondations (semelles en béton armé) trois suffisent, perpendiculairement à la façade de l'entrée (photo 2).
3, poser un géotextile sur la terre.
4, recouvrir le tout de gravillon, en gardant une bonne lame d'air sous le premier rand de lambourde.
5, positionner les plots plastiques réglables.( ou bande de rupture de capillarité posée directement sur la semelle)
6, poser un premier rand de lambourde (perpendiculairement au semelles béton).
7, poser le deuxième rand de lambourde (perpendiculairement au premier).
8, Poser les lames de terrasse. (libre à vous de les laisser sans protection, ou de passer une protection écologique supplémentaire, comme un saturateur naturel par exemple...)

Il existe d'autres méthodes de réalisation, je pense que celle ci est durable dans votre configuration.

En vous souhaitant une bonne mise en œuvre.
Vous avez une super dynamique avec votre association 😉
Bonne continuation dans vos projets!

Mis à jour
Entropie

Super merci, à partir de vos commentaires on avance sur la conception. On vous fera des retour bientôt.

Corps et Bois

Avec plaisir, bonne continuation!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
2
Santé !
( Modifié )

Des conditions pas évidentes niveau humidité. Vous avez intérêt à utiliser du bois classe 4 minimum et laisser un bon espace entre les lames.

A mon sens, le double lambourdage est pertinent surtout dans le cas de pose non fixée (plots réglable par exemple).

Pourquoi le sol ne vous paraît-il pas stable ? il semble en place depuis bien longtemps, à fortiori si vous décaissez, il devrait être assez stable.

Ce que je ferais, c'est un double lambourdage (premier rang sur chant. deuxième à plat) sur des plots réglables. Il est possible de mettre une couche de gravier tassée pour stabiliser un peu plus.

Mis à jour
Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Smaug

Les vis de fondation c’est effectivement une bonne solution, stable et rapide..mais coûteuse.

Pour ma terrasse j’avais fait le plan débrouille c’est 2 parpaings une plot plastique réglable dessus ... le parpaing te permet d’aller chercher un sol un peu plus stable et d’élargir l’assiette du plot.

sinon tu peux toujours faire des lambourdes ou des rails en béton..
Bon courage !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
neophyte

Salut,

Je confirme les commentaires ci dessus.

Vu que le climat est assez rude par chez toi, et que ta terrasse se trouve dans un " trou humide "

Je te conseille fortement de mettre du bois classe 4 pour tes lames.

Du lames ordinaires feraient 15 ans max, et encore vu ton endroit , il faudrait régulièrement passer au balai brosse un coup au savon.Et peut être d'autres produits pour entretenir le bois ...

Autrement il y a le composite, c'est pas ma tasse de thé, mais il est prévu pour 25 ou 30 ans, sans quasiment aucun entretient

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
stefdefoot

Bonjour,
pour ma terrasse j'ai utilisé des vis de fondation (marque krinner). Ce sont des pieux vissées dans le sol sur lesquels j'ai réalisé une double structure pour poser ma terrasse.
Le tout est fait depuis plus de 5 ans maintenant et rien n'a bougé.

Ces vis de fondations sont vraiment une super solution, mais par contre c'est pas donné, j'en avais pour 900€ les 28 vis.

Je te mets quelques photos pour que tu vois ce que ca donne.

Bon courage.

Santé !

Une très bonne solution. Dans ton cas, vue ta pose en échelle, tu aurais pu mettre des lambourdes sur chant afin soit de gagner en rigidité, soit d'économiser du bois et des vis en espaçant la partie inférieure ;)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
415 vues
5 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation