L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Narann

Faut-il diluer le vernis ? Et si oui, comment ?

Je trouve les vernis prêts a l’emploi souvent trop épais. Je me demandais s’il était coutume de diluer les vernis et si oui, avec quoi ?

Je confirme que l’essence de térébenthine (et le white spirit) ne dilue rien du tout, au contraire.

Mis à jour
Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

4 réponses

3
Atelier bois couleur

La plupart des vernis "grands public", à base de résines acryliques (à l'eau"), sont prêts à l'emploi pour un usage au pinceau ou au rouleau, pour peu que la température soit proche de 20°C. Il ont une propriété que l'on appelle thixotropisme que l'on peut en gros traduire par "autolissant". Ils paraissent épais mais en séchant, la surface se lisse seule en empêchant ainsi les traces d'application. Ils sont fait pour être utilisés simplement par tout le monde en donnant un résultat très correct. Par contre, si on choisi de les appliquer au pistolet, il faut respecter le taux de dilution maxi donner par le fabriquant (souvent 10%) et surtout pas plus sous peine de dénaturer l'action des résines et d'altérer le processus de polymérisation, l'eau n'étant qu'un co-solvant associés à d'autres substances ayant bien plus d'importance que ce que l'on peut croire.

Les chimistes ont fait des progrès considérables en matière de vernis ou de peinture et les anciennes habitudes de dilution ne sont à mon sens plus nécessaire voire même contre-productives. Les tests réalisés sur les produits sont assez évolués pour permettre à l'utilisateur de ne pas se casser la tête.

Pour les vernis pro bi-composants, le taux de dilution est donné dans les fiches techniques de même que la quantité de catalyseur à utiliser (celle-ci peut varier dans une certaine proportion en fonction de la température pour éviter une polymérisation trop rapide en cas de T° élevée ou trop lente s'il fait frais).
Pour ce qui est des vernis "classiques" dits solvantés, je ne les connais pas assez pour donner un quelconque conseil d'application. Tout ce que je peux en dire c'est qu'il se diluent au white.

Jean Galmot
 

@tp2415 Slt, tu aurais des refs sur les " vernis pro bi-composants" au vu de ça => "celle-ci peut varier dans une certaine proportion en fonction de la température pour éviter une polymérisation trop rapide en cas de T° élevée ou trop lente s'il fait frais", c'est interessant car vu la T° qu'il fait en ce moment pour peindre et vernir c'est pas evident, sinon c'est bache, treteaux, clim, salle à manger 😛😛
Merci d'av.

Atelier bois couleur
 

C'est clair qu'en ce moment ce n'est pas simple (ici 33°c hier 😒 ) Sinon toutes les fiches de préparation de vernis PU donnent une marge de ratio de catalyseur, quelque soit la référence (j'utilise essentiellement du Sayerlack parce que mon vendeur ne fait que ça mais c'est pareil chez Renner et sans doute chez d'autres). En hydro, ce que j'utilise le plus maintenant (au pistolet je précise), je joue sur le réglage entre le débit d'air et de produit pour éviter que ça sèche avant d'arriver sur le meuble. Le résultat n'est malgré tout jamais aussi bien que si la température est plus raisonnable.

bene569
 

@tp2415 Salut, je dois rectifier un peu ton commentaire sur l'acrylique, dans une autre vie j'ai été chimiste dans un centre de recherche latex de BASF et j'ai fabriqué des acryliques pendant quelques années...et étudié les applications.
Le vernis acrylique est en gros un lait qui contient de l'eau quelques additifs résiduels de polymérisations, des particules colloïdales de polymère d'acide acrylique entourées de savon pour que ces particules ne se collent pas ensemble ce qui provoquerait une coagulation ( un peu comme on fabrique le fromage) cette stabilité du produit est contrôlée par la mesure de tension de superficielle qui donne une indication du taux de savons( c'est un tensio-actif)
Ce qui fait que le film s'étale bien ce sont les additifs de modification de rhéologie qui font le job et ça se mesure également.
La thixotropie, pour faire simple c'est surtout utilisé dans les peintures pour te donner l'impression que tu as le top des produits avec des arguments marketing (genre ne coule pas, ne goutte pas) voir les crèmes de peintures etc;
Les produits utilisés sont des produits qui modifient leur état, du solide au liquide sous l'effet de forces de cisaillement(le touillage à la spatule) mais il faut que le mélange contiennent des charges pour que le système fonctionne ( les charges: souvent de la craie en poudre fine et en prix très bas ) qui appliquées sur un support sont transparentes....ce qui neccessite de racheter un pot supplémentaire pour terminer le boulot.
Je rajouterai que pour les finitions ,le taux d'humidité des bois doit se situer entre 8 et 14%.
Que travailler au dessus de 25°C ce n'est pas idéal pour la qualité des films, qu'en dessous de 10°Cle processus de séchage s'arrête.
et pour conclure je te dirais que je fabrique la plupart de mes produits.

Atelier bois couleur
 

Merci pour tes précision @bene569 , toujours plus intéressant de prendre l'info à la source du technicien que chez le technico-commercial de la marque (ben oui y a pas que technico dans technico-commercial 😂 ) qui ne peut rentrer dans de tel détails lorsqu'on lui pose une question. Ceci dit, c'est quand même déjà bien d'en avoir, des réponses.
Pour conclure, tu dirais que ces produits doivent-être dilués ou pas ?

bene569
 

@jeangalmot pour les produits pro mais il vendent aussi aux particuliers ( sauf que c'est plus cher) tu as Bronner à Reichstett, ils font partie du groupe Eurosfer.
Ils ont en plus un laboratoire, un service d'échantillons , un service technique et des conseils et ils organisent des formation "finitions" qui sont agrées;
Il y a aussi " Surgand" je crois que c'est à Riedisheim qui a également un laboratoire , Surgand c'est peut être plus à destination des restaurateurs de meuble, bien qu'aujourd'hui la palette de produits a été réduite.
Il y a les établissements Laverdure à Paris .
Quand tu vas chez eux tu crois être un ébéniste du faubourg ST Antoine du 19 ème. Ils sont très compétents.

Jean Galmot
 

Merci @bene569 .

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
2
Padou

Regarde cette vidéo http://www.copaindescopeaux.fr... et tu découvriras que la dilution peut même être une technique de vernissage à part entière.
Depuis que j'ai découvert cette méthode, je (enfin surtout mon «assistante») n'utilise plus que cette méthode qui permet un fini impeccable sans difficulté assorti d'un séchage ultra rapide.

bene569
 

Salut en fait je répondais à la question après avoir lu que notre ami avait un produit base eau, donc j'en conclu que c'est un produit acrylique et c'est le contenu de ma réponse, si tu les appliques en diluants comme tu fais pour les vernis bases solvants , tu les déstructures et bonjour les dégâts la surface du bois ressemble à du papier de verre.
Quand à la méthode que tu utilises elle fonctionne très bien, elle est tout simplement une méthode dérivée du vernis au tampon classique sans la difficulté du vernis au tampon...puisque l'exigence d'état de surface n'est pas la même.
je crois que quand je vernissais avec cette méthode Marc de qui Nico s'est inspiré n'était pas né.
Pour la petite histoire , je fabrique mes peintures et la plupart des vernis que j'utilise.
Petit conseil, utilises du white spirit désaromatisé , il fait moins pleurer.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
2
leberrychon

bonjour tu peut diluer au whitt spirit au de l'essence ou de l'eau normalment sur le pot c'est ecrit netoyage des outil doc ses pareil pour diluer

Narann

Merci, ils disent nettoyage a l’eau, mais je suppose qu’il ne faut pas mettre d’eau dans le vernis…

leberrychon
 

si tu met de l'eau dans le pot

bene569
 

Attention tu prends un peu de vernis à part , tu pèses la quantité et tu ajoutes maxi 10 % d'eau déminéralisée (l'eau du robinet est souvent calcaire c'est pas terrible) tu mélanges super bien un bon moment et tu fais un essais. Tu prends un pinceau pour peinture acrylique.
Avant tout cela tu peux essayer de mélanger ton vernis avec une spatule en tournant vigoureusement, souvent les fabricants rajoutes des agents thixotropes;
C'est épais et quand tu mélanges , ça se fluidifie.
Plus tu rajoutes d'eau plus ton vernis acrylique sera mat.

cocotieros
 

Il existe deux grandes catégories de vernis : à phase aqueuse ou à phase solvant.

Si vernis phase aqueuse > diluer avec de l'eau.
Lorsque l'eau s'évapore, les fines gouttelettes de vernis se rapprochent puis il y a réaction chimique pour que le film de vernis se forme. C'est pour ça qu'il est possible de diluer ce type de vernis avec de l'eau.

Si vernis phase solvant (se nettoie au white spirit) > white spirit, essences minérales ou essence de térébenthine.

Ne pas diluer dans le pot acheté, mais d'abord verser le vernis dans un bocal puis le diluer avec le bon produit.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Gatos

Moi non plus je ne savais pas comment diluer les vernis, étant charpentier je n'avais jamais eu l'occasion d'en faire. Enfin bref, un ami menuisier m'a donné cette marche à suivre :

  • 1er couche 70% d'eau pour 30% de vernis
  • 2eme couche 50%-50%
  • 3eme couche 30% d'eau - 70% de vernis
bene569
 

C'est marrant ta recette elle me fait penser au mélange huile de lin/essence de térébenthine dans les proportions.
J'imagine qu'en temps que charpentier ton bois n'est pas sec!

Gatos
 

Non c'est sûr qu'en charpente nos bois n'étaient que rarement secs ! Et le seul traitement que j'ai pu faire c'est à l'ammoniac sur des sablières en chêne afin de faire ressortir le tanin et ainsi éviter de tout salir à la première pluie (sachant que le tanin fait des traces noires qui ne partent que très difficilement).

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

Licence

Licence Creative Commons
Navigation