L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Jean46

Appel aux charpentiers de la part d'un vieil apprenti.

Bonjour,
Je cherche à identifier parmi vous des charpentiers qui pourraient répondre aux questions que je me pose (très fréquemment ), concernant le trait.
Apprenti (55 ans) en charpente depuis peu, les notions de trait sont parfois difficiles à décrypter. Si certains d'entre vous ont la patience de bien vouloir répondre à mes questions de temps en temps, je les en remercie d'avance.
A bientôt.
Jean

sylvainlefrancomtois
 

dis nous tout ,on verra ce qu on peu faire !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

3 réponses

2
sanglier

l'art du trait en charpente est de faire les epures echelle 1/1 pour la mise sur ligne de bois brut de sciage ou equarris grossierement parfois vrillés et tordus pour le piquage des assemblages a tailler parfois avec rampes pour les pieces à devers ...
ces bois sont au prealables lignés ,contre jaugés avec plumée de devers et marques conventionnelles de reperrage pour montage ... certaines coupes (about de pannes conte joues d'arêtiers et noues et coupe empannons ) sont parfois rembarrées ....les delards d'arêteirs et noues droites ou devoyées ,les occupations de pannes sont obtenues sur les rabattements
tout cela c'est mes souvenirs de mes 17 ans ....
depuis mes 70 ans j'ai repris la planche a dessin ( je ne suis pas "t SketchUp ) pour des tracés de descriptives pour mes epures de "treteaux" buenos aires (voir ma fiche et googles ) et similaires ..(j'ai eu des cours de descripives pour mon année scolaire dessin bâtiment appliquer la normalisation des plans T C E en bâtiment
bien sûr herses pour chaque epure ... des etudes de clochers torses (non appris au centre d' apprentissage )
chaque pieces de charpente est differement sollicité ( arbas ,contre fiches ,jambee de force, liens sont comprimés .... entraits poinçon ,blochets sont tendus .. d'oû des assmblates differents ....un menuisier ou ebeniste n'est pas charpentier
je ne suis pas pour femettes avec des assemblages "ferrés ' ni pour des charpentes bois rabotés en bois rembarrés ...

sylvainlefrancomtois
 

+1 avec sanglier , la charpente ne s improvise pas ,et ceux qui y touchent (non charpentiers (c est mon cas)) doivent absolument apprendre et maîtriser les fondamentaux (pavillon carré) ,et étudier toujours pour progresser ,seulement là l esprit innovateur en charpenterie pourra ce lâcher creativement .

Une table ou un meuble qui prend du jeu n a pas le même impact qu une charpente qui s écarte ou qui fléchi à cause d une mauvaise conception , cqfd !

par contre , il ne faut pas négliger les technologies nouvelles (informatique ,levage , lamellé collé , et architecture contemporaine ,etc ...)

Un vrais charpentier doit pouvoir faire un travail en bois de réemplois en piquant sur la ligne des bois vaguement équarri pour du monument historique ,faire une charpente traditionnelle en bois avivés , et pourvoir concevoir du lamellé collé design .

Jean46

Bonjour,
C'est effectivement ce que nous répètent nos formateurs. J'ai eu un peu de mal au début à comprendre que la charpente se construisait à partir de bois "brut". Notre formateur nous demande souvent de tracer en simple ligne et d'aller ensuite aux "poubelles" pour trouver un morceau qui fera arêtier, poinçon ou arba.
Les notions de piquage ont été évoquées sur le plan théorique. Nous n'avons pas eu le temps de les aborder en pratique.
Je vais télécharger sketchup et tenter de dompter l'outil. J'avoue cependant que le dessin classique m'attire baucoup plus.
Un de nos formateurs est compagnon du devoir ; ses dessins qui datent d'une vingtaine d'années sont des œuvres d'art !
Pour ce qui me concerne, j'ai avancé sur la découpe du pied d'arêtier et la queue de vache. Les barbes de panne avec ou sans désabout me surprennent moins, tout comme les engueulements.
Je commence à synthétiser les notions de raccords de comble et me rend compte encore plus de l'importance des chevrons d'emprunt.
J'avance pas à pas, lentement, je bétonne mes acquisitions et ...je me régale.
Merci encore pour vous réponses.
Jean

sylvainlefrancomtois
 

bien sur qu il faut privilégier le dessin traditionnel !! j explique juste que tu peut progresser plus facilement avec informatique pour visualiser tes traits d étude faire plusieurs essais ,etc ...et recommencer à loisir sans gâcher du temps et du papier ,vois tu ?? !!

Par exemple , j ai tracé une épure d escalier courbe sur le logiciel ,je l ai retoucher pour avoir la meilleur combinaison , et ensuite seulement j ai fait mon épure papier pratique de construction réelle sereinement ! il n y a pas pire de s apercevoir que l épure est fausse quand tu as passé 4 heures dessus (cela m est arrivé personne n est parfait ;) )

kajmed
 

Tout ceci ouvre un débat intéressant:
Menuisier? charpentier? ou les deux?
Traçage traditionnel? traçage avec logiciel? ou les deux?
Dans mon cas, l'escalier c'est pour les charpentiers? pour les menuisiers? ou les deux?
Je suis menuisier, depuis longtemps j'ai été attiré par l'escalier, d'une part par son traçage qui s'approche plus de la charpente mais je ne suis pas charpentier.
La mise en œuvre et le finition qui s'approche plus de la menuiserie.
Traçage traditionnel celui que je pratique.
En activité j'ai vu l'informatique prendre de plus en plus d'ampleur sur mon travail si bien que je me suis formé pour conduire une commande numérique (pas pour concevoir les escaliers avec logiciel, ce que je ne sais pas faire) J'ai occupé ce poste pendant quatre ans mais ironie du sort au cours d'une restructuration de personnel cette formation m'a valu d' être remercié (le patron reprenait ma place)
Depuis que je ne suis plus en activité je reviens au traçage traditionnel par plaisir et pour essayer de réfléchir toujours un peu plus loin, mais je n'ai plus d'impératif de rentabilité.
Quand j'ai passé le CAP la calculatrice n'était pas encore de mise: il y avait la table de trigo et ensuite la règle à calculs. Quand la calculatrice est apparue: quel bonheur!
Ensuite au travail les premiers qui possédaient une calculette passaient pour des fainéants ( ils ne savent même plus compter!)
Donc maintenant que dire de l'informatique?
Je pense que certaines conceptions ne sont réalisables que traditionnellement et que d'autres ne le seront uniquement qu'avec l'aide de l'informatique!
Ce n'est que mon humble avis!
Bon courage @jean46 pour cette formation!

sylvainlefrancomtois
 

+1

Jean46

Merci de ton encouragement et de ton témoignage. N'ayant jamais été doué en mathématiques, j'avoue que la calculatrice m'aide beaucoup.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Maillien Michael

Bonjour,

l'art du trait, c'est toute une école. Il peut être particulièrement difficile de se former en auto-didacte dans cette matière.

Il y a cependant des supports très intéressant comme les vidéos de Michel Verdon par exemple. Tu les trouveras sur youtube en cherchant "apprendre la charpente".

Sinon, pose toujours une question, je tâcherais d'y répondre.

bonne continuation dans ton apprentissage.

Michael

Jean46

Merci @maillienmichael !
Je débute dans l'art du trait et je dois avouer que c'est passionnant.
Au centre d'apprentissage nous avons déjà traité de l'arêtier sur lierne, de la noue, de la ferme biaise, des pannes ( notamment de l'utilisation des rampes), des entailles ou délardements sur arbalétriers.
Je connais le site de M Verdon qui m'a souvent facilité la tâche.
Malheureusement les repos d'arêtier, les queues de vaches, les arêtiers sur tasseau, les barbes de chevron ne sont pas traitées et me résistent encore...
Le programme du CAP est assez important et empêche nos formateurs de répondre à toutes nos questions.
En tout cas merci d'avoir répondu à mon appel. Je ne vais pas tarder à poser des questions...
Amitiés
Jean

sylvainlefrancomtois
 

hello j ai ton age ,et je me suis télécharger sketchup (tout le monde ou presque l utilise sur le site )il y a deux ans ,c est parfait pour expérimenter les tracer facilement pour étudier la marche a suivre sur épure !!
Je me suis remis à niveau grâce a ce logiciel .

sylvainlefrancomtois
 

ci dessous un exemple simple !! c est pas plus compliqué au départ ,ensuite quand tu maîtrise , tu fait épure sur support

Maillien Michael
 

Oui, je vois bien où tu bloques. C'est une belle marche à franchir, et ça va être compliqué de t'expliquer ça ici.
Le mieux reste de le faire pendant les cours.

Pour le reste demande toujours ;-)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Rascal

Bonjour,

C'est un sujet qui pourrait en intéresser plus d'un... moi le premier

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
216 vues
3 réponses

Licence

Licence Creative Commons
Navigation