L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

I-Kréa

Stockage d’une bille fraîchement sciée

Bonjour à tous!
J’ai eu l’opportunité de récupérer une belle bille de Noyer. Je l’ai donc menée à la scierie, puis ramenée et empilée selon les règles de l’art, mais il me subsiste une interrogation;

  • Est-ce préférable de contraindre les planches à rester plates en les cerclant avec une sangle par exemple, en alignement avec le latage? (En faisant donc le tour du plot au niveau de chaque latte)
  • Ou plutôt le laisser vivre et certainement tuiler un peu...

Au fait, le fond de la question c’est surtout de savoir que si je le contraint à rester plan, ne va-t-il pas vouloir reprendre sa position naturelle une fois non-contraint?

Ce qui mène encore à une question plus générale; est-ce possible de contraindre DURABLEMENT un bois dans une forme qui lui est pas naturelle??

J’espere avoir réussi à exposer clairement mon interrogation et vous souhaite de bons copeaux.

etiennedesthuilliers
 

bonjour
en général je fait étuver mes billes de noyer cela relève la couleur et tue les petites bêtes
sinon, sitôt après le sciage après brossage je traite mon noyer avec un coup de pulvérisateur de jardin, j' emploi du xylophène non huileux , et je remet les plateaux bois sur bois pour un à deux jours en couvrant ma bille avec un nylon
en suite je reconstitue ma bille en la rablettant avec des épingles adaptées a la largeur des plateaux et à l' épaisseur du bois et à son environnement de séchage
la bille est obligatoirement couverte . pour éviter les déformations ma bille est chargée ou cerclée, si vous avez le matériel
suivant l' épaisseur des plateaux lorsque la bille est sèche à l air je dépile et remet mais plateaux bois sur bois en chargeant la bille pour que les plateaux se redressent et évite de se salir le noyer est un bois qui ne pose pas de problème de séchage mais qui a une fâcheuse tendance à se piquer rapidement
j' emploi du noyer depuis cinquante ans et c'est la meilleure méthode que j 'ai trouvée
dernière réponse
si le bois est contraint va t'il se déformer par la suite
le bois est avant tout un matériaux qui dans le temps suite au glissement des fibres peux être déformé et garde sa forme l' explication est un peu plus complexe mais je simplifie
par contre lors de l' utilisation il est sage de faire un premier débit , laisser les pièces se stabiliser avant de les utiliser car il reste toujours des tensions internes dans le matériaux le sujet est vaste et plusieurs années sont nécessaire pour essayer de tout comprendre

Arcantar
 

+1 :-;

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

3 réponses

4
sylvainlefrancomtois

hello , on doit laisser le bois sécher naturellement sans le contraindre !! il reprendra de toutes façon sa forme naturelle sèche !

il faut l entreposer dans un endroit abrité et ventilé , le poser sur des madriers sains alignés droit pour l isoler du sol , y mettre des épingles saines et d égales épaisseur par planche .

On reconstitue le plot dans son ordre de débit de la bille , et on attend 1 à 2 ans par centimètre (ex du 41 mm 2 ans minimum ) .

Enfin , l idéal est de rentrer ton plot à l atelier quelque jours avant de le travailler pour le ressuyer !

mobilarte
 

Attention, le bois "sec à l'air" possède souvent un taux d'humidité bien trop élevé pour être utilisé dans la fabrication de meubles (surtout dans nos maisons surchauffées). Un passage au séchoir à vide s'impose, avant de rentrer le bois en atelier.

sylvainlefrancomtois
 

oui je l ai dit , cela s appelle "ressuyer"

mobilarte
 

Je croyais que "ressuyage" n'est pas égal à "séchage". Le ressuyage est fait à l'air libre (plusieurs années selon l'épaisseur) et permet d'évacuer l'eau libre, mais ce bois n'est pas suffisamment sec pour l'ébénisterie, un séchage final s'impose.

sylvainlefrancomtois
 

hello , en menuiserie c est l action de rentrer du bois (sec (séchage naturel) ,et de le laisser se stabiliser un moment à l atelier avant de le travailler .
Ex . il fait 0 degré dehors avec de la neige , ton bois est "sec et a l abris" ,mais il n est pas en hygrométrie ni en température d usinage de l atelier ,le travailler immédiatement serais source de désordres !

I-Kréa
 

Merci @sylvainlefrancomtois pour cet avis éclairé!

sylvainlefrancomtois
 

;)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Old Oak

Salut !

Le noyer, superbe essence ! On m'a conseillé quand j'ai acheté ma première bille de noyer de laisser la bille 1 an sans y toucher, sans contact avec la terre, couverte si elle est dehors et avec deux panneaux vissés aux extrémités coupées de la bille afin de couvrir les parties coupées, en faisant cela, le sombre de la bille s'uniformise avec le blanc autour et permet d'avoir plus de volume utilisable !

Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parlé de ça et si ça t'intéresse @I-Kréa, j'ai la bille depuis moins d'un an donc je ne peux pas te dire ce que ça a donné pour moi.

Pour moi la bille devrait sécher sans rien pour la brider, je suis d'avis de dire que si le bois doit bouger, il bougera tôt ou tard, sanglé ou non durant le séchage. Mais ce n'est que mon point de vue.

En espérant avoir pu t'aider ! ;)

I-Kréa
 

Merci pour tes conseils, et pour l’astuce du stockage de la bille non-sciée dont je n’avais jamais entendu parler! Malheureusement, la mienne est déjà sciée! Intuitivement, il me semblait aussi que la contrainte ne serait pas avantageuse et que le retour de la manivelle se ferait sentir tôt ou tard.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Arcantar

Salut,

Perso je sangle toute mes boules que je déligne, cela me permet de garder un semblant de planéité (cela gauchi toujours un petit peu mais surtout cela fend beaucoup plus que non sanglé) ; cela dépend principalement de l’épaisseur de tes plateaux, plus de 24 mm cela n’a pas d’intérêt me semble-t-il, par contre pour le bois de placage de 2 à 12 mm c’est indispensable.

Le post-formage à la vapeur te permet de contraindre beaucoup d’essence de bois de manière durable.
Le post-formage en lamellé te permet de contraindre toute essence de bois de manière « permanente ».

Cordialement,
Norbert

I-Kréa
 

Merci @arcantar pour ton avis complémentaire. C’est vrai que sur de petites épaisseurs, je comprend que ça puisse être utile. Dans mon cas, c’est du 50mm... et mon voisin (qui a de l’experiance) m’avait conseillé de sangler... je doutais que l’on puisse contraindre durablement un vieux noyer réputé pour avoir “la tête dure” :-). Vos avis à tous me confortent dans mon choix de le “laisser vivre”

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

Licence

Licence Creative Commons