L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

dhn

Bras de contreventement

Bonjour,

Je suis en train de faire la cabane de mes enfants et je compte mettre des bras de contreventement à chaque angle en haut et en bas (car pas mal de vent à l'endroit choisi). Je suis plutôt parti sur des vis mais (bêtement) je me pose la question de l'angle de vissage ?

Perpendiculaire au bras de contreventement ou bien perpendiculaire au montant (cf. photos dessous) ?
D'après ce site je dirais perpendiculaire au montant.

D'autre part sur le même site je vois que les vis ne sont pas très résistantes au cisaillement. Est-ce également vrai si j'utilise des grosses vis de 80 mm x 6 mm ? Mes montants sont des poteaux de 70mm X 70 mm et mes bras de contreventement sont fait avec des 38mm X 63 mm.

Des tire-fonds seraient mieux ? J'imagine qu'il faut pré-percer le bois avant ?


Éventuellement est-ce que ce serait plus solide avec un tourillon encollé qui traverserait de part en part ?

Merci

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

5 réponses

1
sylvainlefrancomtois

hello toujours à l horizontale !!

1 à l horizontale le blocage du glissement est optimale par rapport à l assemblage ainsi que la pression de fixation par le vissage !

2 en biais c est mauvais , exagérément , le glissement par mouvement est possible !

Mis à jour
dhn
 

Merci, j'avais un méchant doute existentiel sur cette question :-) Le problème de l'amateurisme 😉

PS: je pense que je vais rajouter une mini-encoche de quelques millimètre dans mon poteau pour empêcher encore plus les glissements.

sylvainlefrancomtois
 

ce serais l idéal !!

Greg La bidouille
 

Un faux tenon est aussi faisable

sylvainlefrancomtois
 

complètement !! mais pour de menus ouvrage de ce type , un vissage suffit généralement !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
2
Xavier

Peut-être de cette façon.

dhn
 

Merci, effectivement ça doit être costaud ça ; globalement j'ai bien compris que les assemblages de menuiserie / charpente sont souvent plus solides que la quincaillerie. Toutefois je construis sur un terrain légèrement en pente et je n'ai que quelques jours de congés (et aussi pas beaucoup d'expérience dans les assemblages !)

etiennedesthuilliers
 

bonjour
la solution présentée par xavier coupe le poteau de plus de la moitié et à ce moment la c'est le poteau qui risque de casser si il y a des sollicitations l' assemblage est possible ,mais pas dans cette configuration
etienne desthuilliers maitre menuisier et charpentier

Xavier
 

c'est moins de la moitié sur le croquis, mais c'est juste un exemple, je pense qu'une coupe au tiers ne fragiliserai pas le poteau surtout si l'assemblage est bien fait légèrement serrant.
Sur plus de la moitié tu as certainement raison mais il serait intéressant d'avoir les dimensions totales afin de définir la meilleure place et méthode.
Cordialement.

etiennedesthuilliers
 

@bonjour
je ne cherche pas a vous faire un cours de charpente mais si le sujet vous interesse
jusque au 13 eme siècle ce type d assemblage a été utilisé mais l' affaiblissement de la pièce qui reçoit la pièce de contreventement le fait abandonné il a perduré quelque temps avec une forme en queue d aronde sur la pièce de contreventement cet assemblage ne résiste que dans un sens et est difficile à cheviller et de plus n est pas très apte a supporter des déformations il a donc disparu au profit d 'un assemblage à tenon et mortaise avec ou sans repos et chevillé , dans la datation des charpentes les assemblages sont un moyen précieux pour comprendre et dater sans trop d' erreur les charpentes, plusieurs ouvrages traitent de ce sujet .ensuite on a recours à la dendrochronologie mais cela devint plus technique . bonne soirée
le charpentier de service

Kentaro
 

A mon sens, on peut faire une découpe dans le poteau, si le poteau a été dimensionné suffisamment de manière à ne pas casser une fois entaillé. Tout est une question de sections et de paramètres.

Xavier
 

@etiennedesthuilliers
Merci pour les infos, je ne savais pas que j'avais des idées du 13éme siècle !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
2
etiennedesthuilliers

bonjour
il est préférable de mettre une vis qu 'un tourillon celui ci ne travaille pas comme la vis la vis est un assemblage qui accepte les déformations le tourillon lui risque de casser

dhn
 

Et sur l'angle de la vis STP ?
Merci pour la première réponse !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Wil

Voici la solution pour laquelle j’avais opté pour mon abri à bois avant de savoir faire des tenons mortaises : des tire-fonds avec des rondelles, noyés dans des chapelles faites à la mèche plate.

Les tires-fonds sont à l’horizontal, et j’avais pré-percé auparavant.

Ça doit faire huit ans que l’abri est fabriqué et rien n’a bougé.

dhn
 

Merci, ça devrait ressembler un peu à ça à la fin, avec de grosses vis en guise de tire-fonds.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
sanglier

les charpentiers utilisent tenons et mortaises avec ou sans embrevements les"a pros vides ne favorisent pas de longues réponses

dhn
 

Je ne suis pas charpentier, juste un bricoleur du dimanche 😉

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
158 vues
5 réponses

Licence

Licence Creative Commons
Navigation