L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Anbert

Chevillage : taille positionnement

Bonjour,

Toujours dans le cadre de la réfection de mon meuble de métier :)
J'ai réalisé toutes les pièces en tenon mortaise.
Les profondeur étaient initialement clouées. Je pense partir sur du collé.
Les montant latéraux/sur les pieds de facade (donc visibles) étant quand à eux tenus par des chevilles.
Mes tenons font 27mm de longueur et de largeur, pour 12mm d'épaisseur.
Les chevilles d'origines faisaient 4mm de côté (carrée).
J'ai tenté de me renseigner sur internet, et notamment via les cours rombauts (http://www.lescopeaux.asso.fr/...), mais les détails pratiques me manquent :)

Questions :

  • Est-il nécessaire de percer en décallé pour jouer sur le tiraillement ? (j'ai peur qu'avec des assemblages aussi petit, celà ne fonctionne pas)
  • j'ai cherché à maîtriser le positionnement. Un percage à 1/3 de la longueur du tenon semble il conforme ?
  • Je vais découper mes chevilles dans du chêne à la scie sous table. Elles seront carrées. Quelle taille de trou réaliser ? (le trou à la perceuse étant rond). 3mm ? 3,5mm ? 4mm ?

Merci beaucoup

Francisco

Pas sûr que ce soit une bonne idée de découper des chevilles à la scie circulaire, en revanche en les fendant on conserve le fil, donc la solidité des chevilles.

Anbert

Merci à tous pour vos réponses !

Pour :

  • La découpe : Fendu ce serait mieux et plus solide. Mais je n'aurai ni le temps, ni les moyen. Et j'aurai aimé les faire moi même.
  • Les chevilles : ce n'est pas "nécessaire" effectivement. Mais elles étaient présentes sur le meuble d'origine. J'essaye de le reproduire au maximum. Et meme si elles sont discrères (4mm...) c'est toujours sympatique. De plus, le meuble fait 3m de long. Celà permet d'éventuellement le démonter.

Concernant le positionnement : 1/3 de la distance du tenon vous paraît etre un bon emplacement ?

Et pour la taille cheville versus diamètre du trou ? Que faire ?

Francisco

Si la cheville est en forme effilée, c'est à dire si la partie vers la pointe fait 3 mm et l'autre extrémité fait 4mm de diamètre, le trou est de 3,5mm.
Si tu perces avec un forêt de 4mm alors la pointe de la cheville fait 3 mm et l'autre extrémité 5mm. La longueur de la cheville mesure le double de l'épaisseur du montant.
Pour un meuble de 3 mètres, des chevilles de 4 mm ça paraît léger.

sylvainlefrancomtois
 

dans le lien que je t ai donné plus bas , il y a des documents dans les commentaires pour positionner les chevilles !!!

Bricolo36
 

@francisco
Moi dans ma cuisine (voir les réalisations) j'ai mis des chevilles de 8 mm je n'ai jamais vu utiliser de la cheville de 4 sauf peut-être en ébénisterie fine mais il faut que ce soit proportionnel aux sections des bois

Francisco

@bricolo36 même chose pour moi, sur les meubles du 8mm. Pour les maquettes de meuble du 6mm. Sur les chaises les chevilles sont plus fines.
C'est ce que j ai précisé plys haut, du 4mm sur un meuble de 3 mètres cela paraît faible mais il faut voir le style.

etiennedesthuilliers
 

bonjour
cheviller a tire évite les problèmes de serre joint cela est bien pratique
sur un tenon de 27 mm mettre la cheville au premier tiers diamètre 5 ou 6 mm cheville ronde conique au bout
mettre un coin en bout de tenon n 'est pas possible avec un tenon court c est la course aux emmerdements et cela n' est pas démontable. cette technique est plutôt employée dans le charronnage mais ceci est un autre problème

Kentaro
 

Désolé d'avoir proposé cette "chose"... Les japonais utilisent plutôt bien ce genre de technique. Mais c'est sans doute trop exotique...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

4 réponses

0
Termite

Bonjour Anbert.

J'avais posé à peu près la même question ici.
Tu y trouvera des réponses complémentaires qui te seront peut être profitables.

Anbert

Merci @termite !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Kentaro

Est-il indispensable de cheviller un meuble ? je ne suis pas certain. On le faisait quand les colles ne collaient pas vraiment. Ce n'est plus le cas. En tout cas, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de cheviller à la tire. Un meuble ne subit pas de fortes contraintes spécifiques. Il suffit que les tenons/mortaises soient bien faits (entrée légèrement en force, mais pas trop, l'assemblage doit tenir tout seul).

Je ferais plutôt une fente dans le tenon (avec un petit trou au bout pour éviter que la fissure ne se propage, et un petit coin légèrement enfoncé dans la fente. Quand on enfile le tenon dans la mortaise, le coin s'enfonce dans la fente, écarte les deux parties du tenon, qui se bloque dans la mortaise. j'ai oublié le nom de cette méthode, si quelqu'un le connait...

executionbois
 

une queue de renard

Kentaro
 

Merci! :)

Bricolo36
 

Assemblage par coinçage mais c'est irréversible si la mortaise est borgne et dans un meuble rustique il faut des chevilles et des vraies

Francisco

@bricolo36 Entièrement d'accord avec toi. Le grand avantage du chevillage est de permettre le démontage d'un meuble, donc un déménagement ou une réparation par la suite s'il y a besoin. On peut aussi utiliser une colle réversible.

Kentaro
 

"Il faut" ? La notion de meuble rustique a été inventée dans les années 70 pour meubler les premières maisons de campagnes de la nouvelle classe moyenne des villes...

Plus les chevilles étaient grosses, et plus elles dépassaient, plus c'était mieux... ;)

Jean Galmot
 

🎶...On était du même bois un peu rustique, un peu brut...🎶

kajmed
 

Un coin prisonnier

sylvainlefrancomtois
 

@kajmed hello kaj +1

Termite
 

@kentaro Le rustique des années 70 n'était pas en médium?.......bon ok je sors ;-)

Bricolo36
 

Chut!!! ce n'est pas du rustique c'est du style paysan et 200 ans après ça tient encore debout et n'a pas perdu de sa valeur

Jean Galmot
 

Le Rustique: Avec de vraies chevilles dedans...
😂

sylvainlefrancomtois
 

loll:;😂

Bricolo36
 

Tu rigoles mais lorsque j'enfonce une cheville je la mouille dans la bouche et dans l'atelier ou j'allais passer mes vacances dans les années 50, en charpente ils passaient les clous dans les cheveux pour les graisser c'est véridique alors la cheville enduite d'un bon clacos de Normandie yes!!! je suis preneur

Jean Galmot
 

@bricolo36 Ahah, le coup du clou dans les cheveux j'ai déjà vu faire (à la Telly Savalas) mais jamais pratiqué, par contre le clacos avec un bon Chateauneuf...hummm

Carolobois
 

+1

Xavier
 

Excellent cet humour!

Bricolo36
 

Bravo c'est super bien trouvé

etiennedesthuilliers
 

bonjour
je ne vois pas pourquoi le petit trou évite au bois de se fendre que l'on perce un trou pour éviter une déchirure dans une tôle pourquoi pas dans un un vitrage cela est compréhensible mais cela n'est pas un conseil judicieux dans ce cas d assemblage , mais rien n' interdit de le faire il n'y a que la foi qui sauve

Termite
 

Ben c'est le même principe que quand tu refends du bois pour le feu. Tu tape sur ton coin sur le dessus de la buche et cela sépare les fibre jusqu'en bas. Si il y a un trou au milieu tu ne peux plus écarter les fibre en dessous de ce trou et le bois ne se fend pas

Bricolo36
 

@termite En tôlerie chaudronnerie on arrête aussi les fissure avec un trou et même en aviation

etiennedesthuilliers
 

bonjour

il est vrais que lorsque il il y a un trou dans le bois du a un nœud la nature a modifié la structure a cette endroit la pour éviter que le bois perdre certaines qualité mécanique la structure devient différente e cette endroit et c' est pourquoi le bois a du mal a se fendre .vous faites un trou sans modifier la structure du bois le problème n' est pas résolu.
prenez un morceau de bois bien de fil percer un trou au milieu et essayer de le fendre dans la même axe et donnez moi le résultat si effectivement le trou stoppe ou ralenti la fente votre fortune est assurée car votre nom sera inscrit dans le manuel de résistance des matériaux . un menuisier dubitatif devant certain phénoméne bonne expérience @termite

Kentaro
 

Si c'est "compréhensible" pour une tôle ou un vitrage, pourquoi ne le serait-ce point pour un bout de bois ? Y aurait-il une différence fondamentale en terme de cohésion de la matière ?

Le petit trou permet au bois de s'ouvrir, sans que cela impacte sur l'arrière, donc, sans qu'il fende. Cela me semble d'une grande évidence...

Un croyant qui espère...

etiennedesthuilliers
 

bonjour
le bois est un matériaux hétérogène ayant la mauvaise habitude de se fendre avec une orientation unique de ses fibres sauf pour un ou deux bois pour exemple , l' orme tortillard aussi vous pouvez penser ce que vous voulez il y a la dure réalité des faits essayer de fendre du bois dans le mauvais sens vous verrez le résultat
le menuisier qui s'est fendu d'une reponse

executionbois
 

@etiennedesthuilliers entièrement d'accord avec toi, certaine personne on la fâcheuse habitude de cité des théories je me suis aperçu quand 35 ans de métier la théorie n'écoute qu'elle, en fait le bois devrais apprendre a lire pour réagir en fonction de la théories...
paroles de mauvais artisan.

Termite
 

Moi je fais quasi tous mes assemblages tenons/mortaises à la tire. Comme tu le dis Kentaro avec la qualité actuelle des colles cela n'est certainement pas utile mais cela me rassure quant-a la solidité du montage et à la stabilité du montage pendant le séchage....C'est un peu ceinture et bretelles mais bon......

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Bricolo36

Idem pour moi, boite à coupe et rabot, je les enfoncent en diagonale du fil du bois.
J'en ai fabriqué des centaines pendant les vacances scolaires lorsque j'étais gamin et que je galvaudais dans l'atelier menuiserie charpente d'un grand oncle.
Que de bons souvenirs

etiennedesthuilliers
 

bonjour
pourquoi en diagonale ,il y a certainement une bonne raison que j aimerai comprendre , vous allez pouvoir éclairer ma lanterne
merci par avance
et bon après midi

executionbois
 

jamais en diagonal c'est ce que j'ai appris en maitrise d'ébénisterie, quand j'étais jeune, en déco sur certain meuble que j'ai vus sur LIFFOL, il les mettent en diagonales en plus il les forces volontairement pour obtenir une fissure, on m'a dit que c’était pour rendre plus authentique

Bricolo36
 

Perso j'ai appris en diagonale et n'ai jamais eu de fissure et je ne les ai pas enfoncées à coup de "casquette" c'est le terme qui était employé lorsque un tenon entrait avec trop de jeu dans une mortaise. la raison je ne sais pas
J'ai un exemple d'un meuble très ancien sauvé du feu que j'ai restauré les divers traitements réalisés pour le décaper ont bouché les joints des chevilles mais en effet j'en ai vu comme tu le dis

sylvainlefrancomtois
 

cela veut dire que le tenon flotte , et qu un coup de casquette suffit a l enfoncer , normalement il faut des petits coups de maillet ;)

Bricolo36
 

oui c'est ça

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
sylvainlefrancomtois

ici des infos !! ;)

https://www.lairdubois.fr/crea...

Bricolo36
 

Super le montage je n'avais jamais vu

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
194 vues
4 réponses
0 vérification

Licence

Licence Creative Commons
Navigation