L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Termite

Question tenon

Bonjour a tous et merci par avance pour vos réponses.

Voila mon souci:

je vais avoir des assemblage tenon/mortaise (emmanchés à la tire) à faire et je me pose des questions quant-au diamètre des chevilles que je vais pouvoir utiliser.
Mes tenons font 20*55 sur 40 de long et j'ai prévu des chevilles de diamètre 20. Maintenant que je regarde mes plans je trouve cela très gros. Y-a-t-il une règle pour déterminer la taille des chevilles en fonction de celle des tenons??

sylvainlefrancomtois
 

en charpente , le diamètre du chevillage tire est généralement 18 mm

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

5 réponses

1
Kentaro

En fait, la question, c'est: "c'est pour quoi faire ?".

Sur une charpente, on met du gros, car les poutres sont grosses, donc, on met en conséquence, et même, on surdimensionne, de manière à ce que la structure puisse supporter des efforts dans tous les sens, par exemple, en cas de tempête, etc.

Si c'est simplement pour sceller un assemblage sur un meuble ou même un établi, qui ne sera pas soumis à de fortes contraintes, notamment de tension, ou de cisaillement, une toute petite cheville de 6 ou 8 suffira à mon sens amplement. En fait, elle ne travaillera jamais...

Mis à jour
Termite
 

Bonjour Kentaro et merci pour ta réponse. C'est pour mon futur établi dont je mets un plan ci-dessous. Avec le couleurs tu retrouvera de quel assemblage il s'agit. Ma question était aussi plus générale. Y-a-t-il une règle?
Ne te moque pas de moi mais j'ai toujours peur de ne pas faire assez costaud... Comme je vais travailler à la main sur cet établi je ne voudrais pas que les séances de rabotage finissent par donner du jeux aux assemblage. Je précise que le bois est du résineux (sauf le plateau du dessus qui sera en hêtre) donc tendre...

Termite
 

Mon souci est aussi de ne pas faire éclater le tenon en forçant dessus pour l'emmanchement à la tire donc je me demandais quelle proportion il devait-y-avoir?

sylvainlefrancomtois
 

hello , pour un tire de menuiserie , il y a une combine parfaite , c est de percer tes trous de mortaises par exemple à 10 mm , puis de re assembler .
Ensuite tu prend un foret de 8 mm et tu perce tes tenons contre la partie à tire !(ce qui te donne un décalage de 2mm)

Enfin tu démontes et tu reperces tes trous de 8 en 10 mm ,ce qui te donne un tire régulier de 1 mm précisément .

Termite
 

@sylvainlefrancomtois Ha oui bonne idée. Mois je fais un peu comme toi je perce le trou dans la mortaise au diamètre voulu puis je mets le tenon dans le trou et je viens pointer le centre du trou avec le foret de la mortaise puis je démonte et pour percer le trou du tenon je décale de 2mm. Ta solution présente l'avantage d'avoir directement le bon pointage.
Mais entre le bord du trou du tenon et la fin du tenon, quelle quantité de matière doit-il rester pour que cela n'éclate pas? Y-a-t-il une règle (style la règle des 3 tiers pour la largeur d'une mortaise).
En fait j'ai du mal formuler ma question. Sur le dessin ci-dessous je voudrait savoir le diamètre de cheville max (D) que je peux mettre et en fonction de ce diamètre la cote (L mini?) qu'il faut laisser pour que le tenon n'éclate pas lors de l'emmanchement à la tire?

Kentaro
 

Bon, j'ai mesuré, sur l'établi antique de mon grand-père (100 ans de bons et loyaux services, réalisé strictement selon les Normes...), les chevilles sont de 10 mm.

sylvainlefrancomtois
 

normalement , l espace entre la cheville et l arasement doit être égal à une cheville , ci dessous ,les documents de sanglier l attestent !

RIRI212
 

@sylvainlefrancomtois Malin le Lynx !....

Je connaissais la combine de Samuel (avec son pointeau décentré) mais la tienne est séduisante....

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Gatos

Je ne sais pas si en menuiserie on fait des chevillages à tire mais en charpente ce n'est pas non plus tous les jours qu'on peut en faire et je ne me souviens pas de règle spécifique pour calculer la "tire" si ce n'est à l’œil. De plus cheviller à tire demande d'avoir des tenons déjà conséquents sous peine de les voir éclater sous la tension induite.

Pour les dimensionner tu peux faire la chose suivante que m'a appris mon maître d'apprentissage : après la taille assemble les pièce à blanc sur le sol, les mortaises sont taillées avec les trous de chevillage faits et les tenons ne sont pas encore percés afin de pouvoir ajuster au mieux toutes les pièces dans la structure. Une fois l'assemblage fini et d’équerre, prend ta perceuse avec une mèche au diamètre de la cheville, en mode inverse des aiguilles d'une montre, met-la dans le trou de chevillage de la mortaise déjà fait et marque ainsi le tenon en dedans. Après, démonte tes pièces (normalement la phase suivante est le levage), repère les marques sur les tenons et perce-les avec un-deux millimètre de décalage en parallèle vers l'épaulement du tenon. N'oublie pas de mettre de la paraffine ou de la vaseline sur les chevilles et frappe-les plus doucement que d'habitude afin de ne pas briser la joue.

etiennedesthuilliers
 

bonjour
votre maître d apprentissage a du vous passer tout ce qu'il savait mais malheureusement on ne sait jamais tout

en charpente lorsque le bureaux de contrôle me demande de justifier mes assemblages il faut bien que je lui fournisse ma note de calcul je ne peux pas lui répondre
je prend ma jauge pour tracer l' emplacement du trou ,mes chevilles font 18 mm de diamètre et je décalé de 2 mm mes trous. il est vrai que dans bon nombres de cas c' est comme cela que l' on fait , je suis de la quatrième génération de menuisier charpentier et bien souvent on ne se pose pas de question cela marche bien car les coefficients de sécurité sont très important
mais lorsqu'il y a un sinistre l' expert vous passe à la moulinette ayant été confronté à ce genre de situation je me permet en toute simplicité de vous faire par de mes expériences
en menuiserie je cheville souvent a tire dans les ouvrages ou l' emploi des
serre joint est acrobatique , escalier débillardée , ouvrage cintrée en plan , ouvrage en biais , dans le siège de belle qualité , la liste est longue
Etienne desthuilliers maître menuisier

Gatos
 

Bonjour,
je suis bien conscient qu'on ne sait jamais tout et c'est justement une des choses que j’apprécie beaucoup avec la charpente-menuiserie, d'en apprendre tous les jours, le sujet est tellement vaste et riche. J'ai écrit mon commentaire seulement pour apporter ce que j'ai d'expérience avec le chevillage à tire et ce sans aucune prétention si ce n'est d'échanger des techniques et des savoir-faire sur le sujet. Par exemple je ne savais pas qu'on faisait ce genre d'assemblage en menuiserie et je suis curieux d'en apprendre plus.

J'ai appris la charpente de manière traditionnelle, sans notes de calcul, avec des trucs comme le coup de la jauge pour déterminer le perçage et je n'ai jamais été confronté à l'expert, en tout cas dans le domaine professionnel du bois. J'ai pu rencontrer ce cas de figure dans d'autres travaux (contrôles de structure métallique ou en béton), je comprends donc bien la problématique que tu évoques de devoir justifier par les notes de calcul ton travail et le fait de se faire passer à la moulinette par le sus-dit, expérience assez désagréable.

Bien à vous,
Clément, charpentier bois.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
etiennedesthuilliers

bonjour
cheviller a tire un double tenon est relativement acrobatique pour serrer les deux arasements
si l'on emploi une seule cheville le traçage doit être très soigné et je conseille de passer un coup de clef conique avant la cheville pour préparer le terrain .
j 'utilise des chevilles de 10 mm ou 12 mm en bois très dur , acacia ,cœur de chêne ,azobé
pour faciliter le serrage les chevilles sont du diamètre du trou et conique sur les 2 derniers cm en menuiserie je les cire ou je les paraffine ceci est valable en menuiserie ou en escaliers en charpente ceci est une autre histoire.
au niveau du positionnement cela se calcule en fonction des efforts , du bois employé ,de la taille du tenon , du retrait du bois , du type d assemblage et de sa fonction

Termite
 

Merci pour cette réponse

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
sanglier

des extraits de livre serrage par serre joints evite le chevillage à tire le chevillage à tire est pour pes vrais charpente ....des documents travail à la main (je suis passé par la en 1957-60)

Termite
 

Merci @sanglier !

Termite
 

Même pour un meuble qui risque d'être un peu secoué style établis?

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
leberrychon

bonsoir moi qui artisan charpentier j utilise des chevilles diametre 18 sur tenon 30mm d'epais et 70mm de long donc pour toises deja trop gros. le mieux ses que tu mettre cheville diametre 10mm ou 12mm

Termite
 

Merci @leberrychon !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

Licence

Licence Creative Commons
Navigation