L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

4 réponses
legandar02

Perso, très petit amateur que je suis, excusez moi mais quand je coupe du stratifié, et du chêne après, il n'y a pas photo, le chêne sent bien meilleur.
Je trouve judicieux de mélanger massif et stratifié.
Le bonne exemple, la dernière vidéo d'Olivier Verdier, qui fabrique une cuisine sur mesure avec des caissons tout fait, par contre tiroir en massif, du frêne de souvenir.
Perso, je fais avec mes moyens, et comme ma dernière réalisation, c'est en contreplaqué mais pas celui que l'on trouve actuellement, une vieille planche récupéré à mon boulot dans ancien placard.
Messieurs, l'essentiel est de se faire plaisir 😉

par JeremySuzanne il y a 1 an
legandar02

Je rejoins "Palissandre" concernant la Makita, je la possède et j'en suis totalement satisfait.
Je n'ai pas d'actions chez eux, je précise.
J'ai juste investi dans une lame CMT et quelques pares-éclats d'avance, je l'explique d'ailleurs dans un précédent post.
Prenez soin de vous.

legandar02

Coucou étant petit amateur, j'ai quand même franchi le cap et acheter une Makita.
Début prometteur, et aux fils du temps, déception.

Je m'explique :

  • Progression trop timide, enfumage et encrassement de la lame.
  • Mauvaise anticipation du passage de la scie, serre-joint pas au bon endroit = entaillage du pare éclats.

Aujourd'hui :

  • Je ne fais pas de pub, mais achat d'une lame CMT en 30 dents, ça coupe comme un fils à beurre !!!
  • Achat de pare éclats supplémentaires, et quand il y a encore boulette je trace sur le rail la zone pas fiable.
    Et quand trop de défauts, changement du pare éclats.

Aujourd'hui je suis ravi de ma Makita, que j’appelle mon bébé, car je fais tellement avec elle, n'ayant pas de scie sous table.

C'est juste le retour d'un non pro, qui d’ailleurs à en ça possession une affleureuse Makita, très ravi.

par Christophe91 il y a 1 an
legandar02

Coucou, je suis d'accord avec etiennedesthuilliers, n'étant pas pro, j'ai étais souvent surpris par l'huile de lin suivant les supports, donc maintenant je teste sur un échantillon pour être sûr.
Pour ma petite expérience, sur bois blanc type sapin, très peu de coloration, j'ai choisi une cire.
Sur contreplaqué, tout dépend de la qualité, CTP chinois ça fonce grave, sur une vielle chute de CTP made in france de 30 ans, peu de coloration.
Tout ça pour dire, rien ne vaux un essai préalable sur une chute.