L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
NinjaRouge

La cabane de ma princesse

par NinjaRouge 

Navigation

La cabane de ma princesse

Les étapes détaillées qui m'ont permis d'occuper mon temps libre :).

La cabane est composée de 3 partie dissociables :
1- L'estrade
2- les murs de la cabane
3- le toit

Chacun pesant le poids d'un âne mort puisqu'en bois massif, je me suis dit qu'en plusieurs parties ça serait mieux au cas ou il faudrait la bouger et grand bien m'en a pris, madame me l'ayant fait voyager aux quatre coins du jardin avant de décider de sa place définitive ! :)

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

L'origine

Merci à tous pour cet excellent site, je me régale en le parcourant et ça ne fait que renforcer ma passion pour le travail du bois.

Bien que beaucoup moins professionnelle, je tenais également à partager ma maigre expérience et avoir toutes critiques et conseils pour faire mieux la prochaine fois.

L'origine du projet : une période de chômage, une envie de s'occuper et un petit bout de 2 ans qui court partout dans le jardin alors je lui ai fais ça :

Publié

Partager  

La charpente

Mon point de repère la charpente de ma maison, j'ai essayé de refaire pareil à l'oeil

La ferme défini en gros la pente du toit et la largeur de la construction. Je n'ai pas fais de plan préalable, tout est venu sur le moment. A vous de voir en fonction de la taille à donener à la construction. J'en ai fait une cabane d'enfant, mais avec une ferme intermédiaire et des pannes plus grosse on doit pouvoir facilement faire une cabanne de jardin.

Ensuite, vienne les pannes et les support de pannes qui, je viens de l'apprendre à l'instant s'appellent des échantignoles (je pense que c'est féminin mais je ne suis vraiment pas sûr:)) .
Ici d'après mes lecture à posteriori il y a 2 écoles :
1- Le pannes de niveau (le terme n'est pas bon mais je ne connais pas le bon) comme j'ai fais, posées sur des cales (echantignolles) qui rattrapent la pente des arbalétriers.
2- Les pannes posées à plat sur l'arbalétrier avec des echnatignolles simples qui les empèches de glisser comme sur l'image ci-dessous qui au passage contient pas mal de vocabulaire que je ne connaissais pas il y 5 minutes :D :

Ce schéma je l'ai trouvé sur wikipedia : Wikipedia Vocabulaire Charpente)

Je serai bien incapables de donner des avantages et inconvénients à ces deux techniques, perso je trouve le coup des cales plus joli mais c'est très personnel. J'imagine que ça doit avoir à voir avec la technique de construction et que dans un mu béton il est plus simple de faire une réservation pour les pannes qui soit de niveau qu'en biais (et puis ça doit être plus solide aussi je pense) mais ce n'est qu'une hypothèse.

bref, la suite de la construction :

Les support de pannes sont fixés sur les arbalétriers par des vis de 60 de diamètre. mais on peut aussi utiliser des vis. Il ne faut pas des fixations trop minces car ce sont elle s qui vont se répartir tout le poids du toit.

Les pannes sont clouées sur les supports.

Les chevrons sont posés en appui sur la faîtière (c'est la lambourde qui est tout en haut) et chaque chevron est cloué sur chacune des pannes.

Voilà pour le toit.

Publié Mis à jour

Partager  

L'estrade

Pour l'estrade, il s'agit d'un cadre avec des renforts et du parquets pin basse qualité

D'abord j'ai coupé les pieds de l'estrade en forme-de-je-sais-pas-quoi (si vous savez ça m'intéresse par curiosité) pour soutenir le cadre principal. Je miserai bien sur épaulement mais sans grande conviction.

bref les voicis :

J'ai raboté les poteaux à 900mm et si comme moi vous avez une mémoire de poisson rouge je vous conseil de marquer les pieds et les montant du cadre ! :)

Le cadre et les renforts sont de la même taille taillés dans des lambourdes de 60x40 qui me restaient :

Les assemblage ressemblent à des queues droites a une seule queue ...... j'ai rien dit alors s'il vous plait ne me mettez pas ça sur le dos ..... ou bien alors à des mi-bois mais que d'une seule côté je fais une fois de plus appel à votre connaissance, si vous savez ça m'intéresse.

J'ai aussi rajouté des jambes de force, il me semble que ça s'appelle comme ça, a tous les angles pour éviter que la plate forme ne cintre trop. En regardant la photo fini on voit que j'ai aussi rajouter des pieds intermédiaires afin de prolonger les montants principaux de la cabane jusqu'au sol. Ça évite de faire porter le poids de la maison sur le cadre et les renforts ça me semblait plus sain ...

Après le cadre reste plus qu'à poser le dessus et à casser tous les angles avec un chanfrein à 45° :

Les lames de parquet sont collées entre elles et vissées dans les renforts. Le coup de la ficelle c'est mon beau-père maçon de métier qui me l'a donné pour percer bien droit et que ca rende joli :). Qu'est-ce qu'on ferait sans les beaux-pères !!! Comme quoi la réflexion ne remplace pas l'expérience (surtout que j'ai pas beaucoup réfléchis :)).

Le serrage a été un moment d'intense créativité pour pouvoir serrer sur toute la largeur :) j'en sui arrivé à 3 niveaux de serre-joints .............. une autre loi du travail du bois que j'ai découvert : on a jamais assez de serre-joints :).

Publié

Partager  

Les murs

Pour les murs, les mêmes madriers 90x90 que les pieds de l'estrade

avec un ergot (?) sur le dessus pour intégrer les fermes. L'ergot en question est percé en même temps que les fermes et ensuite je mets des boulons pour assembler le tout. Les pieds sont fixés à l'estrade par des platine en L toutes simple mais grosse :).

Les arbalétriers sont bien sûr taillés au bout pour venir en appui le l'ergot sus-mentionné.

Viens ensuite L'assemblage des murs. D'abord Je pose les pignons et ensuite le mets l'armature des murs sur laquelle seront vissées les lames de parquets. L'armature est grosso-modo en retrait vers l'intérieur d'une épaisseur de parquet pour que les murs finis sont bien continus.

On notera les contreventements qui m'ont bien cass........ embêté pour la découpe des fenêtre et qui au final ne sont sans doute pas nécessaires vue que les panneaux de parquets sont vissés-collés et qu'ils auraient très bien pu servir de contreventement. Enfin, c'est pas grave avec ça au moins c'est d'équerre une bonne fois pour toute et pas besoin de revérifier à chaque pose de lame :) (faut bien trouver un point positif).

Ensuite, j'ai posées les lames de parquet et je les ai collé entres elles. Quand ça a été bien sec j'ai bien repéré l'emplacement des contreventements, j'ai démonté le panneaux de chaque face et j'ai découpé les ouverture à la scie plongeante (une invention remarquable, la mienne m'a coûté un bijou de famille mais quel pied!! sans mauvais jeu de mot).

Le truc sympa c'est que j'ai pu réutiliser les chutes pour faire volets et portes :). Quand on est feignant on trouve toujours des petits trucs pour en faire moins ! :oD

On pose les charnière sur les chutes et les ouvertures sont terminées.

Un test de montage du toit m'a fait remarquer quelques oublis malencontreux vite rattrapés.

On voit ici la fixation du toit par boulon avec l'encoche que j'avais oublié de faire :).

Publié Mis à jour

Partager  

Finitions

Maintenant que toute la structure est montée, je peux découper les planches pour le toit et faire les finitions :

Pratique les plaques d'OSB rainurées/bouvetées y'a plus qu'à mettre à la bonne longueur :)

Pour la finition du toit, des plaques de bitume que j'ai clouées en oubliant pas d'en mettre une en travers au sommet pour éviter les fuites et puis des planches toutes prêtes trouvées chez bricomachin.

J'aurais bien aimé faire les planches de rive moi même mais je n'ai pas de combi et je ne maîtrisais pas encore assez bien le défonçage à l'époque.

Ensuite, Lazure et montage !! :)

J'ai eu un chef de chantier très difficile il a fallu s'appliquer !!!! tout a été passé en revue :

J'espère que ça vous a plu et encore une fois toutes les critiques sont les bienvenues.

Merci d'avoir tenu jusqu'au bout :D

Publié Mis à jour

Contenus associés

On en parle ici

racm terroff

Quelle chance a cet enfant

Xavier
 

Très joli travail, félicitations

NinjaRouge
 

Merci à tous les deux :). Il est vrai que maintenant qu'on est en appartement la cabane lui manque. Mais du coup je la fais plancher sur la prochaine quand la maison sera construite et aux dernières nouvelles elle sera dans un arbre :)

gilbois

Quelle chance à cette petite d'avoir un papa bricoleur , possible que le papa fasse à l'échelle 1 dans qqls années ! Félicitations!

Niouniou
 

Belle cabane!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
2 205 vues
5 commentaires

Contenus associés

Licence

Licence Creative Commons
Autres pas à pas de NinjaRouge 
Voir aussi