L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
Jeromyma

Etabli en hêtre, iroko et sapelli

Etabli en hêtre, iroko et sapelli

L'idée est d'avoir enfin un établi digne de ce nom, stable et disposant de presses qui me facilitent la vie pour le travail manuel.
C'est risqué de faire un pas à pas car il y a de fortes probabilités d'erreur me connaissant, mais bon, je tente le coup.
Hêtre et iroko, voire chêne et sapelli, parce que rien n'est encore vraiment défini et je vais surtout faire avec ce que j'ai commandé et ce qu'il me reste.
Dimensions : environ 1600x660x900.
Coût : 270€ de bois / 160€ de presses soit 430€ (si je ne compte pas la fraise Festool de 10 et la scie cloche cassée...)
Temps de travail actualisé : 64h00

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Le plateau

Principalement en hêtre, avec un range-outils en iroko.
Une presse frontale, une presse latérale.
Rien de bien compliqué, il faut dégauchir et raboter toutes les pièces pour minimiser le travail de surfaçage final.
J'ai rencontré un difficulté lors du rabotage : un talonnage en fin de passe parce que ma kity 635 n'est pas très longue et il m'a fallu du temps pour adopter la bonne technique pour maintenir la pièce en sortie.

Assemblage et collage des deux parties en hêtre.
Je manque de serre-joint! mais ça devrait le faire quand même.

Assemblage du range-outils, puis collage du plateau en entier.
Il est moins profond à gauche car la presse frontale est longue et devra passer sous celui-ci. Du coup, cette partie moins profonde servira aux crayons et autres outils de traçage.

Alors pour l'instant je suis satisfait, mais :

  • le talonnage fait qu'il y a quelques interstices entre deux planches au bout du plateau (je pensais que le collage résoudrait ce problème...)
  • le manque de serre-joint me fait douter de la solidité de l'assemblage. On verra bien.
  • le serrage à double serre-joint a provoqué des enfoncements sur le plateau ...

La face inférieure du plateau est aplanie à la défonceuse.
Fabrication du chariot en mdf 22mm renforcé par du bois de palette partiellement dégauchi et mise à niveau des guides latéraux avec une corde.
Les guides latéraux sont des planches en iroko dégauchies qui serviront plus tard.
Pour finir, un passage au rabot n°4 pour les extrémités et enlever les quelques micro-vagues.
L'état de surface est satisfaisant pour accueillir les mortaises des pieds (selon moi).

Mise à longueur du plateau : un trait de scie circulaire de chaque côté, finition au rabot

Dégauchissage et rabotage des pièces en iroko avec l'aide de la nouvelle servante à rouleau.
Fini le talonnage!
(Merci à tous pour votre aide sur ce point, à et Boris pour la servante)

Surfaçage de la partie supérieure avec la même technique que pour le dessous.
Finitions sur les extrémités au rabot.
Le résultat me satisfait pleinement!

Mise à l'équerre de la face avant au rabot.

Mise en place des planches à l'extrémité vissées par des boulons avec un peu de jeu pour la dilatation.

Un première rangée de trous est percée pour accueillir des butés.
Sur le plateau et sur les deux presses.
14cm d'écarts était un bon compromis pour que les 4 trous de la presse frontale soient centrés et qu'ils coïncident avec la course de la presse latérale.
Guide parallèle sur la défonceuse et des traits au crayon pour l'écart.

Publié Mis à jour

Partager  

Les presses

J'ai reçu les presses samedi matin.
C'est impressionnant de les avoir en mains.
Finie la galère des pièces qui bougent à cause de serre-joint bricolés sur l'établi! Ca va serrer fort!

Presse frontale
J'ai évidé son emplacement à la défonceuse, en laissant une surface d'appui, puis tout enlevé au ciseau à bois.
Ce sera plus net dans quelques jours, mais là il était plus que temps que je rentre à la maison!
Je ne peux pas aller plus profondément, je n'ai pas de fraise plus longue. Ca ira car à cet endroit là je ferai la dernière planche en iroko un peu plus haute.

Presse latérale à chariot
J'ai commencé par préparer le chariot. Il est en hêtre. Le trou a été fait à la défonceuse avec une bague à copier. C'était une première mais ca a bien fonctionné (je n'ai pas de mèche de 40mm)

Présentation du chariot, traçage, sciage par retournement et finition au ciseau

Rainures dans le plateau et le mors mobile, des cales de menuiserie et ca glisse tout seul!

Publié Mis à jour

Partager  

Le piètement

Après le traditionnel rabotage/dégauchissage/collage, j'obtiens ces 4 pieds et 2 traverses longitudinales à l'équerrage satisfaisant.

La mise à longueur s'effectue en 2 temps : d'abord à la scie circulaire, puis, en retournant à la défonceuse avec une fraise à copier.
Un coup de rabot et les deux extrémités sont prêtes.

Traçage des tenons et usinage à la défonceuse en groupant les pieds. Ca va plus vite ainsi et surtout la défonceuse a une plus grande surface d'appui.
Finitions au rabot, guillaume et autres ciseaux.

Avant d'aller plus loin dans la fabrication du piètement, je vais implanter les mortaises dans le plateau et je reporterai les distances entre les mortaises pour mettre à longueur les traverses.
C'est un peu plus compliqué à l'avant car la planche de façade est plus haute que le reste du plateau

Pour les traverses, j'ai donc mis en place les pieds sur le plateau, et sans rien mesurer, j'ai tracé le fond des tenons au tranchet entre chaque pied.
Il y aura 2 traverses longitudinales basses de la même épaisseur que les pieds, 2 traverses latérales basses et 2 hautes, toutes 4 moins épaisses. Assemblage en tenon mortaise sur les pieds.
(il n'y a pas de photos des traverses longitudinales, mais c'est le même principe).
La méthode employée est longue mais adaptée aux outils que je possède.

Vient le temps des mortaises sur les 4 pieds.
Il y en aura 12.
Mise en situation rapide pour s'assurer que tout est nickel. Et ca l'est! (si si je vous assure, je suis le premier étonné!) Pourvu que ça dure!
Il faut tracer toutes les mortaises, et là encore, aucune mesure. Je présente tout et fais des marques au tranchet, trace les lignes à l'équerre, reporte les largeurs de tenon au trusquin.
Place à la défonceuse avec l'unique fraise qui fonctionne : 10mm, pour des mortaises de 13mm et de 26mm de large...
C'est donc long!

Amélioration des conditions de travail : j'ai conçu un second guide parallèle à la défonceuse pour emprisonner le pied à mortaiser et j'ai d'abord fais des trous avant d'avancer la fraise en plongée.
C'est plus sécurisant et ca va plus vite!
Inspiration : [http://www.youtube.com/watch?v=f4GYbbxNeSY](BLB Bois)

Après avoir agrandi les mortaises arrière (qui ne seront pas collées au tenon pour laisser du jeu au plateau), j'ai percé les traverses latérales hautes en trous oblongs (pour la même raison).
Assemblage à blanc ... puis collage.
Quel stress! et donc pas de photo du collage.
Résultat: un hors d'équerre insignifiant (pour moi) et un affleurage presque parfait. Sacrée étape de passée car maintenant l'établi est sur ses pieds!

Publié Mis à jour

Partager  

Le valet mobile

Je profite de la presse frontale opérationnelle pour donner la forme au rail du valet.
Deux traits de scie à 45° dans un morceau de sapelli (c'est ce que j'avais de plus large).
Et finitions au ciseau grâce à la presse.

Un trou percé tous les 5cm en quinconce, une planchette de mélaminé pour le guide haut et fixation d'un tasseau pour former un rail.

Publié Mis à jour

Partager  

Finition

Ponçage à l'orbitale jusqu'au 240.
Passage d'une huile pour qu'au moins une fois dans sa vie l'établi soit brillant (et surtout pour la photo!)
Mise en place du valet que j'avais depuis une dizaine d'année.
La servante glisse très très bien, je suis étonné.

La presse latérale tourne toute seule, la frontale a un petit point dur au milieu mais c'est léger.

Il est donc terminé!

Publié


Discussions

Jeromyma a publié le pas à pas "Etabli en hêtre, iroko et sapelli".il y a 2 mois
Kentaro
 

Ah, un établi...

Doubler les serre-joint comme tu le fais est assez dangereux si cela glisse et saute dans tous les sens... Il vaut mieux prendre une planchette avec deux gros trous, et glisser le bout du serre-joint dedans.

Pour éviter les talons à la raboteuse (cela m'arrive aussi), on peut prévoir des pièces plus longues, et couper ensuite ce qui a été talonné. Je mets également une longue plaque de mdf sous la planche à raboter. elle glisse avec la pièce, et je ne sais pas pourquoi, mais cela ne talonne pas dans ce cas (je suppose que cela glisse plus facilement sur la table...)

Jeromyma
 

Oui, tu as raison pour les serre-joint, je n'étais pas confiant en plus, merci pour l'astuce.

Pour le rabotage des longues pièces, je n'ai aucun problème de glisse sur la table. Ca vient du fait qu'elle est trop courte (une 40aine de cm) et que sur la fin, je dois avoir 1.20m dans le vide tenu par un seul presseur (sur environ 10cm). Si je ne soulage par correctement la pièce, elle "tombe" un peu et c'est là que le talonnage se produit.
je viens de relire le manuel, et pour le talonnage il est conseillé de réduire la vitesse des presseurs, surtout sur du bois dur.
PS : je ne me suis laissé que 5 cm de marge sur les planches que j'ai achetées en scierie, soit 2.5 de chaque côté. C'est une erreur, mais je suis radin :)

Didier
 

@Kentaro
Ah! Tu es démasqué !
Tu utilises du mdf finalement 🤣

Kentaro
 

Très souvent, en effet... ;)

SebastienGRK
 

Bonjour,
Bon je me risque à un commentaire technique 😜
Pour le talonnage lors du rabotage, j’ai constaté la même chose avec ma raboteuse MÉTABO DH330, je pense que c’était due à un mauvais réglage de ma pseudo table d’entrée et de sortie qui est très courte (30cm de part et d’autre).
Par contre lorsque j’ai utilisé une planche d’agglo pour utiliser la raboteuse comme une dégauchisseuse (cela m’a permis d’avoir une surface plane de référence), j’ai remarqué que celle-ci ne talonnait plus.
Un autre facteur à ne pas négliger est la longueur de pièce à travailler par rapport à la machine utilisée.
Donc je pense que pour résoudre ton problème de «talonnement » la planche de mdf comme le conseil @kentaro pourrai te permettre de t’affranchir du problème car en plus d’une meilleure glisse elle t’augmente (si je puisse m’exprimer ainsi)la longueur de table. Mais il faut tout de même mettre en sortie une servante ou un tréteau à la même hauteur que la table de sortie de la dégauchisseuse pour accueillir la pièce travaillée afin qu’elle ne bascule pas.
Bon ça y est, j’a fais mon 1er commentaire technique (que la foudre s’abat sur moi🤘)
En tout cas, bon courage pour ta réalisation 👍

Jeromyma
 

Merci pour cette première, suis honoré :)
J'ai bien pensé à la servante, mais c'est pénible car il faut la régler à chaque fois qu'on règle la hauteur de rabotage.
Et pour mon plateau, comme je le voulais le plus large possible, et bien j'ai enlevé le minimum d'épaisseur sur planche.
Donc à chaque planche son réglage...
Et avec cette manière, j'ai déjà fait 60l de copeaux!

SebastienGRK
 

@jerome59210 moi j’ai pas encore de servante juste un tréteau avec un rouleau qui est réglable rapidement avec sa poignée écrou. Il faut juste faire attention à sa position pour le point de gravité de la pièce usiné (purée je m’emballe 😁)
Bonne journée

Bricolo36
 

lorsque l'on a de petites machines, comme moi, il est indispensable d'avoir des servantes à rouleaux ça soulage vraiment et ça roule
https://www.lairdubois.fr/crea...

Nico39
 

Mieux qu une servante 2mains supplémentaires quand on n a beaucoups de pièces longue et une petite machine c est top. Un en entrée qui met les bois sans espace entre et l autre en sortie. Une chute ou pièce de rab au démarrage et plus de talon (j en ai aussi je met en général 5cp de rab).

Jeromyma
 

@nico39 je comprends le principe. C'est bien vu. Mais je travaille toujours seul.
Je vais donc penser à m'équiper de servantes alors.
Les pièces à venir seront moins longues et sur celles-là j'aurais du rab!

Jeromyma a publié l'article "Les presses".il y a 2 mois
Jeromyma
 

Je ne suis pas sur qu'on puisse faire un rebond dans le pas à pas, alors je le fais ici :
@borisbeaulant
Servante à rouleau

Jeromyma
 

J'ai une question pour ceux sui suivent ce projet:
j'ai, à la base, prévu des pieds en 335110mm (ça fait en gros un pied carré) avec des traverses simples 35110mm. Mais j'ai un doute sur l'assemblage pieds/traverses et me demande si je ne devrais pas rééquilibrer le tout et passer en 235*110 pour les pieds et les traverses.
Qu'en pensez-vous?

Jeromyma a publié l'article "Le piètement".il y a 2 mois
Didier
 

Concernant la presse latérale, tu as une vis avec un pas à gauche ou tu dévisse pour serrer ?

Jeromyma
 

Je vais tourner vers la droite pour serrer.

Didier
 

Sur les photos j'avais l'impression que le mors allait reculer en tournant vers la droite.
Sur le site fine tools, je n'ai trouver que le BENCHCRAFTED Tail Vise (Wagon Vise), qui semble avoir un pas à gauche.
Depuis que j'ai commencé à lire le livre de Christopher Schwarz sur les établis, je crobarde des solutions d'établi et je cherche une solution pour me servir de la presse en bout pour serrer à la verticale contre le pied et à l'horizontale avec les bench dogs. Si tu me confirme qu'en tournant vers la droite, tu vas serrer ta pièce, la référence de la vis et de de l'écrou m’intéressent.

Jeromyma
 

Je vérifierai ça ce soir en rentrant alors!

Jeromyma
 

Pour que le mors avance et donc sert une pièce sur l'etabli, je tourne à gauche.

Didier
 

Merci pour ton retour d'info
C'est ce que je pensais.
J'ai tellement pris l'habitude de serrer un étau en tournant vers la droite, que je me vois mal tourner à gauche.
Je pense que je me tromperais une fois sur deux.

Jeromyma
 

Je suis revenu sur les mortaises du plateau qui recevront les pieds avant avec la technique du crayon gras sur le tenon. Après quelques coups de ciseau, les pieds s'assemblent parfaitement.
Il me reste à donner plus de jeu sur l'assemblage des pieds arrière en agrandissant les mortaises (pour laisser le plateau bouger s'il le souhaite)

Jeromyma a publié l'article "Le valet mobile".il y a 1 mois
teuf

Vraiment trés intéréssant. Peux tu me dire l'épaisseur de ton plateau? et où as tu trouvé tes deux mecanisme de presse.
Merci

Jeromyma a publié l'article "Finition".il y a 13 jours
Jeromyma
 

Le plateau fait 9cm d'épaisseur.
Le "bandeau" en iroko 11cm.
et les presses viennent de finetools (voir les fournisseurs)

gatien

sacré beau meuble!

Jeromyma
 

Merci!

Soulier

Il est très beau, dés que j'ai le temps je reprends ton pas à en détail et me met au boulot.
Bravo

Jeromyma
 

Merci
Bons copeaux alors

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
Autres pas à pas de Jeromyma 
Voir aussi
Table des matières
Admin