L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

DewhitYoussef

Avis sur méthode de construction ossature meuble

Bonjour,

Je souhaite exposer à vos critiques constructives un principe d’ossature simple et rapide d’execution que je me suis figuré pour la fabrication d’une petite étagère d’atelier et qui me séduit bien.
Comme je souhaite le mettre en œuvre pour un ouvrage plus conséquent (mobilier de Sdb), j’aimerais bien un retour des gens du métier ou de personnes plus expérimentées sur les défauts que pourrait présenter ce type d’assemblages.
La réflexion est fondée sur la reconstitution de profils rigides (L ou T) à l’instar des cornières et tés métalliques, plus rigides qu’un plat, moins massifs qu’un plein de rigidité équivalente.
Un montant se retrouve ainsi constitué en L, en delignant une planche au tiers de sa largeur puis en re assemblant les deux pièces obtenues en L, éventuellement renforcé par des tourillons placés en biais.
Pour permettre une réalisation à la scie sous table uniquement, les assemblages traverses / montants sont faites par enfourchement. L’enfourchement le moins large étant sur les côtés les plus étroits.
D’eventuels potelets intermédiaires seraient assemblés à mi bois.
Une alternative est possible avec un montant assemblé en onglet.

Un croquis valant mieux qu’un long discours, cf l’image ci dessous.

Mes questions sont :
Ce type de procédé existe-t-il et quel est son nom? (Bon, je crois que je vais avoir droit à un florilège de « montages de fainéant, bricoleur,... ») ;)
Sur le fond qu’en dites-vous ?

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

3 réponses

2
Arcantar

Bonjour,

100% pour l'assemblage à onglet ( comme sur le croquis de droite avec tenon non traversant) car une cornière avec un bois debout traversant générera toujours des problèmes surtout en salle d'eau :-)

Cordialement,
Norbert

Santé !

Exact, il y a aussi ce problème d'eau en bois de bout !

DewhitYoussef
( Modifié )

Merci Arcantar ! Plus généralement que dis tu de cette façon de procéder (en dehors de la sdb)? Ca tient la route?

Arcantar

c'est une façon de faire rapide et efficace quand ta scie sur table est bien réglé, de simple contre-guide à la bonne épaisseur te permet de faire l'ensemble des cadres en une fois ( sans l'assemblage à onglet bien sur ;-) )

DewhitYoussef
( Modifié )

Arcantar
Oui, j’aime bien cette méthode. Il me faut une lame à dents trapézoïdales, actuellement j’ai une denture alternée, toujours délicat car elle fait des petits sillons à reprendre ensuite. De même, les arasements c’est un peu moins propre.
En tous cas merci pour ta réponse!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Kentaro

En fait, tu veux faire des cadres (avec un panneau au milieu, je suppose), et tu veux les assembler entre eux en L avec de la colle de manière à reconstituer des montants en L. Cela me semble très bien. La surface collée sur tout le long des montants sera bien suffisante.

DewhitYoussef
( Modifié )

Merci Kentaro !
Comment pourrais-tu mal supposer?! Oui c’est bien ça.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Santé !
( Modifié )

Hello,

A gauche, un assemble à enfourchement simple. A droite, un assemblage à mi bois.

Je te dirais que l'assemblage à enfourchement, ok, ça tient sans problème. On voit les bois de bout, mais ça donne un style.
Par contre, le mi bois, je suis pas fan. Sûrement sans raisons, s'il n'y a pas d'effort sur ton montrant, ça devrait le faire , mais il n'y a presque que ta colle qui maintient tout ça.

Au final, qu'est-ce qui t’empêche de faire des assemblages à tenon mortaise ?
Le tenon peut être fait à la scie sous table (sur une pièce pas trop longue)
La mortaise : 3 ou 4 trous à la perceuse (ou, mieux, à la défonceuse si tu as), finition au ciseaux, et voilà.

Mis à jour
DewhitYoussef
( Modifié )

Merci titimaster !
En fait concernant les enfourchements je me suis fait un petit gabarit qui permet de faire la partie male puis femelle en decalant juste de la largeur de la lame (comme ce qu'on peut trouver pour des queues droites) d'où un réel gain de temps comparé à une mortaise.
Concernant le mi bois, mon schéma n'est pas complet puisque au dos du potelet vertical est collé un cadre similaire à celui ébauché dans l'angle du meuble (avec le petit enfourchement) qui fait cloison. Cela crée donc une sorte de renfort.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
333 vues
3 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation