L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Severin

Bois sec ou pas ? (chêne)

Bonjour,

Une annonce sur le bon coin, propose des planches de chêne.

L'arbre a été coupé il y a quelques années et les planches ont été sciées il y a 6 mois (60mm d'épais).

Pensez vous que le bois peut être sec ?

Ayant des doutes, votre avis est le bienvenu :)

Quel serait le taux d'humidité pour un bois sec ? 15 % ?

Merci d'avance pour votre retour.

etiennedesthuilliers

un chêne sec 8 pour cent , en séchage a l air vous n aurez dans du chêne pas en dessous de 12 pour cent et encore dans les bois peu épais pour du 60 il faut être encore plus patient

Severin

Merci a tous pour vos réponses. Au moins j'ai ma réponse pour les planches en chêne 😀

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

3 réponses

1
etiennedesthuilliers

bonjour
je suit contre la refente des bois après séchage en plateau je n ai que des ennuis
je préfère avoir des bois a la bonne épaisseur, les faire sécher a l air avec des rablettes et une fois sec a 12 pour cent reconstituer les billes , et les charger pour que les bois se redressent .
lorsque je veut appareiller des bois pour faire un plateaux de table je prend le plateau que j’appareille avec celui qui vient après. je suis contre le fait d inverser les cerne car j n a'aime pas la tôle ondulé et le dessin que cela procure , je choisi des plateaux apte a remplir la fonction que je leur destine
que voulez vous pour obtenir de bon résultat il faut être vigilant et bien connaitre le matériaux bois
en échange mes plateaux de table sont stable

shuri
( Modifié )

Quelles sont les caractéristiques selon vous qui rendent un plateau apte à être utilisé pour une table?

Jean Galmot

Qu'il puisse encaissé de violentes ripailles😛🍞🧀🍗🍷...blurp

shuri
( Modifié )

Jean Galmot cherche plateau avec bon foie et pas intolérant aux matières grasses ?

etiennedesthuilliers

bonjour prendre une bille de chêne étoffé diamètre 60 a 70 minimum bille de pied, en chêne gras de préférence , exclure le ou les deux plateaux de cœur , utiliser les plateaux sur quartier
les appareiller , éviter de les retourner si vous les coller, les faire sécher à moins de 8 pour cent , imaginer un appareillage agréable a l' oeil
et vous aurez un plateaux stable

Thomas
( Modifié )

Bonsoir Etienne,

celà fait un moment que je lis ça et là vos commentaires très instructifs.

J'ai bien compris votre propos.

J'avais justement un doute sur le fait d'essayer de redresser les plateaux après séchage par le poids. N'avez vous jamais eu de problème de tensions qui reviennent justement après ce stockage contraignant?

Merci pour vos réponses éclairées!

etiennedesthuilliers

le bois est un matériaux qui flue dans le temps , et l 'on profite de cette qualité pour que le bois se redresse en fin de séchage ou en période de stabilisation
je n ai en general pas de problème car je fait le travail une fois bien , et c est moi qui commande et pas le bois , il a donc tout intérêt a être docile et a se tenir droit
bien amicalement

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Fof

En 60 mm d'épais, à coeur c'est sûr que non. Et en grume, ça ne sèche que très lentement, encore plus quand il y a encore l'écorce. Faudrait le laisser un bon 2 ans à l'air libre, avec des épingles assez épaisses, dans les 40-50mm.

Severin
( Modifié )

Merci Fof !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Hello , il vaut mieux repartir sur les bon vieux 1 cm par an (60 mm = 3 ans !! 😉

J'en profite ici pour rappeler que l'épaisseur reine dans l’indécision reste le 60 mm , que l'on peut dédoubler au débit ( 3x18 mm , 2x27 mm , 34 + 18 mm)

Des que j'avais des petites bille de merisier ou noyer , allez hop en 60 mm , et tranquille à sécher bien entreposé !

Mis à jour
Severin
( Modifié )

Merci sylvainlefrancomtois !

En effet, on peut le refendre, mais là pour le coup, le besoin est de 50 mm d'épaisseur final.

hedjour
( Modifié )

Je me trompe ou 1cm par an 60mm -> 6 cm donc 6 ans et non trois mais comme on sèche des deux cotés on divise par deux ? Du coup pourquoi ne pas dire 2 cm par an ?
Ou la règle du 1cm par an tiens déjà compte du séchage par les deux faces ?

L'Atelier Vosgien

Slt c 'est 1 cm par face .

Fof
( Modifié )

65 mm la cote de sciage normalement sylvainlefrancomtois 😉 la règle des 1cm par an/face, je le redis, faut pas trop se fier à ça... Le séchage naturel des bois, ça dépend de trop de paramètres pour arriver à des règles comme ça, rien que suivant les essences, c'est archi variable (un séquoia ça sèche pas à la même vitesse que du poirier par exemple...). Et plus c'est épais, plus la durée de séchage est longue (on ne peut pas faire de proportionnalité). Le meilleur moyen de vérifier un séchage, c'est prendre un échantillon hors bout de plateau, le refendre par la moitié, poser sa main dessus (avec l'habitude on arrive à dire si le bois est sec, en fonction de la sensation de "froid", et au bruit). Sinon je te rejoins complètement sur cette épaisseur, c'est l'épaisseur à tout faire, et ça permet de travailler par symétrie de bois par refente dans les panneaux (quand on maîtrise la scie à ruban), tout en ayant des grosses section disponibles. J'aime bien le 80 mm aussi (2x35 fini en symétrie, parfait pour du plateau de table destiné à être alésé ou de meuble ! ).

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

On refend du pré débit dégauchis , avec une scie circulaire et/ou à la toupie , puis on dédouble ensuite, le bois restant scié à la scie a ruban (la lame étant guidée naturellement ) ici à 2mm 10s youtube.com/wa...h?v=eHPbv-olpFg

Un bois débité dans du séchage naturel , demande a être ressuyé , donc on laisse le débit quelques jours reposé bien à plat au sec et tempéré pour le stabiliser avant de le travailler !

Bien évidement les 1 cm par ans n'est qu'une moyenne , des plateaux aimeront plus de séchage ! c'est bien aussi de les rentrer quelque temps a l'atelier avant le débit !(C'est la place qui manque parfois , mais on peu les dresser au mur !

Je faisait débiter en 60 mm consciemment , sur des petites grumes on gagne vite un plateau 😉 Ce principe ne viens pas de moi , mais du pere d'un de mes anciens maitre !

Fof
( Modifié )

Refendre à la scie circulaire et ensuite passer à la scie à ruban ? Non merci. J'ai une rectitude parfaite sur 30 cm de haut à la scie à ruban, scié au guide parallèle, et ça scie bien plus vite qu'à la circulaire tout en étant moins dangereux 😉 Cette mode de préparer la refente à la scie circulaire vient de personnes qui savent pas régler et affûter leur scie à ruban (ça vient pas de la capacité de hauteur de coupe de la machine étant donné qu'on finit avec ça). Je te rejoins sinon sur le fait que dès que c'est refendu, restockage une petite semaine épinglé. Tout ce qui est bois de séchoir : éviter la refente et travailler en épaisseur première de sciage un maximum, c'est souvent bourré de tensions internes.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Fof Si tu as la scie a ruban top ,y a pas a réfléchir mais c'est pas souvent le cas (type de bois , pièces multiples = des-affûtage rapide ) 🙂 !

Sinon ce n'est pas dangereux a la toupie car on met les protection ,et il reste du bois au centre (pièces larges)

Si les pièces sont un peu plus étroites , on scie moins profond pour laisser une âme aussi !

Fof
( Modifié )

sylvainlefrancomtois D'expérience, c'est rarement la scie à ruban en cause. c'est souvent celui qui la règle et celui qui Avoie/affûte le ruban qui est dans les choux 😉 Refente jusqu'à 25 cm de haut, tu fais ça avec n'importe quelle ruban avec des volants de 500 mm, donc pas de la grosse machine. Et tant que le bois n'est pas désaffûtant, tu peux déjà scier un paquet de mètres linéaires. Pourles bois désaffûtants : ruban à pastilles carbure 🙂

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Apres tout dépend du travail a réaliser refendre un panneau , ou des bois en charpente ,et à l'époque les carbure coûtaient un bras ,et il n'y avait pas d’affûteur dans cette catégorie !

Fof
( Modifié )

sylvainlefrancomtois je te rassure ça coûte encore un bras les rubans au carbure. Mais honnêtement en bois de chez nous, il n'y a pas grand chose de très désaffûtant, le robinier est un peu abrasif mais sans plus.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

On refend du pré débit dégauchis , avec une scie circulaire et/ou à la toupie , puis on dédouble ensuite, le bois restant scié à la scie a ruban (la lame étant guidée naturellement ) ici à 2mm 10s youtube.com/watch?...

Un bois débité dans du séchage naturel , demande a être ressuyé , donc on laisse le débit quelques jours reposé bien à plat au sec et tempéré pour le stabiliser avant de le travailler !

Bien évidement les 1 cm par ans ce n'est qu'une moyenne , des plateaux aimeront plus de séchage ! c'est bien aussi de les rentrer quelque temps a l'atelier avant le débit !(C'est la place qui manque parfois , mais on peu les dresser au mur !

Je faisait débiter en 60 mm consciemment , sur des petites grumes on gagne vite un plateau 😉 Ce principe ne viens pas de moi , mais du pere d'un de mes anciens maitre !

shuri

J'ai également appris à mes dépends que l'endroit ou est stocké le bois pendant le séchage à une extrême importance sur le temps de séchage et le bois lui même.
à l'ombre, au soleil, en espace très ventilé voir venteux, en espace clos, dans le nord, en bretagne, dans le sud, la hauteur des rablettes, tout cela va faire varier le temps de séchage et la qualité de celui-ci (faut pas que ça séche trop vite ...)

donc si on combine cette panoplie de paramètres avec les différentes essences possible, le plus simple est de mesurer pour savoir si c'est sec ou pas :)

bon après 6 mois pour du 60mm il y a peu de chances

bernardrebout

Quand Etienne parle de bois à 10 , à 8 % , ce ne sont pas des mots mais des valeurs mesurées , non pas avec un manche à balais, mais avec un humidimètre.....un copain m'a amené des planches de noyer...il est sec qu'il m'a dit il a été scié il y a 15 ans: au touché j'avais un gros doute ,avec mon humidimètre , j'ai eu une certitude....18 %.....comme quoi le nombre des années n'est plus aujourd'hui le critère de référence....parce qu'on ne coupe plus le bois en respectant les cycles de montée et descente de sève....sécher naturellement un bois coupé en pleine sève.....surtout pour du chêne , j'ai quelques inquiétudes!

shuri
( Modifié )

La sève n'entre pas vraiment en jeu, c'est surtout le séchage qui est à mettre en cause. Si le bois sèche dans un milieu humide, froid et peu aéré, il ne sera pas très sec...
Mais il y a plein d'autre paramètres. Comme l'épaisseur des rablettes. Ou même la hauteur vis à vis du sol. (<40cm ce n'est pas rapide)

Très bon article a ce sujet: passion.bois.f...ge du bois .htm
Il y a aussi un très bon passage du livre d'Étienne à ce sujet.

Severin

Super lien, je vais lire tout ça. Merci

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
356 vues
3 réponses

Publications associées

Licence

Licence Creative Commons
Navigation