L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

PolO05

Réaliser des collages au scotch

Bonjour amis boiseux,

Certains d'entre vous utilisent le scotch lors de certains collages. Cette technique me paraît judicieuse dans certains cas mais je vous avoue que l'utilisation de serre joints ou de sangles me rassure pas mal quand il faut serrer.
J'ai parfois vu sur YouTube des gens faire des collages de caissons avec des coupes à 45 degrés avec du scotch, un menuisier me disais également qu’il réalisait ces baguettes d'angles ainsi.
Que pensez vous de cette technique?
Quel scotch utilisez vous?
Et quel conseil afin de mettre toutes les chances de mon côté pourriez vous me donner?
Je vous remercie d'avance

Amicalement
PolO

PolO05

Merci à tous pour vos réponses ! Vous me rassurez quand à cette technique. Maintenant il faut que je me lance et que je fasse des essais. Je reviendrai faire un petit bilan quand j'aurais réalisé quelques collages au scotch.
Bon copeaux à tous

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

5 réponses

3
Kentaro
( Modifié )

J'ai peut-être tort, mais j'ai l'impression qu'il n'est pas toujours nécessaire de serrer comme un malade pour assurer un collage.

On serre pour être certain que les deux surfaces sont bien en contact partout et que cela ne bouge pas pendant le collage.

On joue aussi sur l'élasticité du bois afin que les deux surfaces soient bien jointives partout.

Par exemple, quand on fait un plateau, et que l'on colle des planches cote à cote. Dans ce cas, sur la longueur, il est possible qu'il reste un espace, et en serrant, on est certain que cela jointe partout, en jouant sur l'élasticité des planches.

Mais si c'est bien plan partout, si l'assemblage ne nécessite pas de serrer beaucoup, je ne crois pas qu'il soit indispensable de vraiment serrer pour que cela colle.

J'utilise parfois du scotch d'électricien. Il est un peu élastique. Donc, quand on l'applique en le tendant, il reste en tension, et applique un minimum de contrainte sur les pièces. Et il se trouve que ça marche...

L'éminent chimiste bernardrebout nous avait un jour expliqué le mécanisme du collage, l'espace qui doit être inférieur au 1/10 je crois, et le fait que l'eau dans la colle est éjectée/aspirée/évaporée (?) ce qui fait que les petites molécules de colle s'accrochent entre elles... mais je ne retrouve pas et je ne me souviens plus très bien, il faudrait qu'il nous le dise à nouveau...

Mis à jour
PolO05

Merci Kentaro !

Papiercanson

J'appuie aussi Kentaro et les autres.
Ça m'arrive très souvent dans le cas que tu cites justement : les assemblages à 45. Je fais tous les socles pour les musées comme ça (en mdf d'au moins 18mm en général à cause des normes antifeu dans les ERP), et rien à signaler ça fonctionne très bien. Pas besoin de serrer comme un malade mental. J'utilise du scotch de masquage, et il n'y a même pas besoin d'en mettre tellement.
Pour des volumes plus complexes tu peux aussi serrer à la sangle dans certains cas (avec ou sans cales d'angle suivant le projet).

bernardrebout
( Modifié )

Kentaro tU exagères " éminent chimiste" alors que je ne fais que répéter ce que j'ai lu et parfois compris! pas toujours!!
Pour les techniques je fais comme Etienne et naturellement tout dépends de la colle utilisée, toutes les colles n'ont pas le même principe de fonctionnement.
Donc pour le collage au scotch, pratiquement tous les collages à plats joints à 45 °, j'utilise le scotch et une des partis collée pendouille pour l'effet levier qui sert à presser le film de colle, pour les assemblages en bois de bout à 45°, j'effectue une double enduction.
Ici je ne parle que de la colle blanche, qui est une dispersion d'acétate de polyvinyle dans l'eau,cette dispersion a un état d'équilibre .
Le collage n'est que la résultante de phénomènes physiques, par évaporation ou absorption de l'eau , les particules de polymère s'agglutinent les unes aux autres " c'est la cohésion" et lorsque l'épaisseur du film et également la régularité et la planéîté des surfaces à coller permet avec un peut de pression on atteint également l'autre phénomène physique " l'adhésion.
Ce phénomène d'adhésion peut être vérifié en déposant une goutte d'eau entre 2 plaques de verres que l'on assemble et on aura toutes les peines à les décoller, ce sera seulement possible en faisant glisser une plaque par rapport à l'autre.
On retrouve ce phénomène dans les collages en mesurant la résistance au cisaillement, je dois rajouter également que la résistance à l'eau n'est que moyenne et en rajoutant des acrylates on peut obtenir une colle classée D3.
Pour les collages devant résister à l'eau il faudra utiliser une colle de catégorie D4,
Les collages de bois ayant une humidité supériEure à 18 % sont à éviter avec la colle blanche ainsi que les bois gras, le phénomène de cohésion se trouvant affaibli.
De même une température basse de l'ordre de 5 , 8 °C empêche cette cohésion et on atteint le point blanc!
Par contre , avec la colle blanche on peut accélérer le séchage et le durcissement en augmentant la température, mais cela diminuera le temps d'application et de serrage.
Il existe une colle qui ne necessite pas de serre joint, c'est la colle "PONAL FIX ET FEST" , je la teste , c'est une colle gélifiée mais un peu difficile à utiliser je trouve, elle est épaisse , mais peut combler des vides de 2 à 3mm
après le durcissement complet est obtenu en 48 heures.

Donc dans une explication précédente j'avais dit que les particules collantes étaient maintenues en suspension dans l'eau grâce à des auxiliaires et des émulsifiants ( des savons)....tout le fonctionnement est la résultante de phénomènes physiques , l'acétate de polyvinyle n'est pas modifié chimiquement et c'est pourquoi la colle blanche durcie ne dégage pas d'odeur.
Bon c'est un peut long! comme toujours mais j'ai du oublié des choses.

Kentaro

C'est absolument génial! Clair et précis. Merci!! :)

PolO05

Merci pour tous ces compléments d'information.

bernardrebout

Kentaro de rien, on est là pour partager et faire travailler nos neuronnes!

bernardrebout

Kentaro , je savais que j'avais oublié quelque chose, c'est valable aussi pour la colle contact, mais pas pour les autres colles!
Pour appliquer la colle blanche de manière à avoir un film régulier et pas épais pour avoir une adhésion immédiate et moins de glissement ainsi que la bonne quantité de colle, j'utilise une spatule crantée de 3 mm.
Cette spatule était donnée autrefois avec les biberons de colle blanche en Allemagne.
Autre info, la colle PONAL que tous les allemands utilisent ou presque s'appelle Pattex en France , mais les 2 , sortent de chez BASF du même réacteur

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
etiennedesthuilliers

le sujet est vaste et nécessite une réponse assez longue il n est pas besoin de serrer les pièces comme un fou et cerne fois c 'est même stupide sur des colle a joint épais , pour caque type de colle les pression de serrage sont prévu et jamais respectées
je colle souvent sans serre joint , a la frotte , je colle une chaise avec 6 bouts de ficelle et 6 petits tourillons pour faire tourniquet il existe de très bons ouvrages sur les collages
le pot a colle

PolO05
Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
delie

Voici mon expérience de luthier guitare:
Certains utilisent du scotch solide pour coller les filets de bord. cela fonctionne si le filet est mince mais souvent il persiste, sur un filet un peu raide, un petit espace, surtout dans les courbes serrées.
Personnellement je préfère utiliser une ficelle qui me permet de bien plaquer le filet.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
BastienLB

Scotch orange, la base de tout! réparation, balisage etc! un potentiel infini!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
trente six seb
( Modifié )

Je plussoie les réponses plus hautes, il y a plein de moyens de serrages et le scotch en est une parmi plein d'autres à commencer par la frotte comme le dit etiennedesthuilliers, c'est à dire sans serrage :

Personnellement, quand j'utilise du scotch, c'est soit du scotch de masquage peinture, soit du scotch bleu qui a l'avantage de bien coller, protéger les surfaces fragiles et d'être facile à enlever.

Le scotch industriel marron plastifié peut avoir l'avantage de ne pas se collert avec la colle à bois et donc de protéger. Ça peut être utile, mais c'est chiant pénible à enlever après.

Mis à jour
rapabois

Bonjour,
on m'a récemment fait découvrir l'adhésif "Orange", très utilisé dans le bâtiment. J'ai constaté qu'il ne laissait pas de traces de colle sur le bois.

Avant de le connaître, j'avais tenu des assemblages divers (bois ou autre) avec de l'adhésif de réparation dit américain. Solide, mais des traces de colle “collantes”.

PolO05
shuri
( Modifié )

Tu as oublié les sac de riz de Chris15

Chris15

merci shuri, mais tout le monde n'a pas un grain 😄

Blanche
( Modifié )

"coller à la frotte" ça veut dire enduire les deux surfaces de colle, la laisser gommer puis appliquer les deux surfaces l'une contre l'autre ? ou c'est autre chose ?
sinon oui le scotch ça marche super bien !

trente six seb

Il s'agit de frotter les deux surfaces l'une contre l'autre. Ca chasse l'air et il devient rapidement de plus en plus difficile de bouger les 2 pièces à cause d'un effet ventouse.

Blanche

ah super, merci !!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
308 vues
5 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation
Admin