L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Philippe Gelard

Des skis en bois

Avec le bouclage de mon dernier projet et l'arrivée des premières neiges j'ai ressorti ma liste de projets "prends ton pied": un vélo, une guitare électrique, un violoncelle, des skis...
Oh oui des skis de descente! par contre je ne sais pas du tout comment on fait, et comme je veux faire ca bien, je me demandais, quelqu'un a t'il de l'expérience en la matière? Des conseils? Des vidéos, des fournisseurs?
Merci!!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

5 réponses

2
riton

Salut,
L'hiver dernier 4/5 collègues de l'atelier où je vais se sont fait des skis de rando.
Je ne faisais pas partie des joyeux drilles mais je les ai vus faire un peu, vu qu'ils les ont finis après la saison 😂
De mémoire :

  • utilisation de 3 essences : côtés extérieurs (auprès des carres) en robinier, frêne et peuplier, assemblées en plusieurs plis en un gros bloc puis redécoupés dans la largeur pour faire 10 skis.
  • profilage avec gros gabarit et défonceuse (courbure côtés, plus fin aux extrémités, plus épais au niveau du pied).
  • trempage eau bouillante et moulage avec gabarit + serre joints pour former les spatules avant/arrière
  • l'âme en bois est prise en sandwich par du tissu en fibre de verre encollé et mis sous vide
  • ils ont acheté de la semelle et des carres au mètre, qu'ils ont découpé et collé (mais je ne sais pas comment exactement)
  • vernis final sur le dessus.

Le process est plus ou moins rodé, le collègue à l'origine du projet s'en était déjà fait une paire l'hiver d'avant. Je lui ai demandé quelques infos et photos, je mettrai à donc jour ce commentaire quand je les aurai !

------------------------------------ MàJ ------------------------------------
réponse du collègue :
"je me suis inspiré de ces sites où il y a toutes les réponses" :

  • www.skibuilders.com, le site américain, très complet avec un tutoriel détaillé et beaucoup d'exemples, des forums...
  • www.freeshaper.com, le site français, un peu fouillis mais aussi des forums, et, chose importante, une boutique en ligne pour acheter de la semelle et des carres
  • http://telerocket.blogspot.fr/, un blog où il détaille très bien toute la fabrication de sa première paire de skis. Un truc qui m'a beaucoup servi dans ce blog : quelque-part (à chercher !) il donne toutes les références de fibre, résine, bâche à vide, tissus d'arrachage, etc qu'il utilise pour la stratification
Mis à jour
Philippe Gelard
 

Merci! Oui j'attends les commentaires. Ce que tu dis rejoins la vidéo plus haut. Par contre j'ai du mal à me figurer la manière d'utiliser le gabarit pour le profilage. Tu peux lui demander plus d'infos sur le sujet? Peut etre un schéma explicatif?

riton

Désolé le collègue est bien occupé par ailleurs et je n'ai toujours pas les infos. Pour le gabarit, de mémoire, c'est un support-rail de défonceuse, qui se met perpendiculaire au ski, et qui permet de faire une passe à la profondeur souhaitée. Ensuite il faut faire un peu de ponçage.

Philippe Gelard
 

Perpendiculaire au ski? Voilà qui est intéressant! Mais Comment ça marche?

riton

Salut, j'ai mis à jour le commentaire ci-dessus avec les références de mon référent !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Philippe Gelard

J'ai trouvé Ceci, qu'en pensez vous? C'est aussi dans trouvailles.

ebenober
 

Ca m'a l'air complet et bien expliqué.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
bernardrebout

Terve Philippe,
Pour le bois tu oublies le hêtre , qui pourrit à l'humidité et si tu vas skier à Kuusamo par - 30 °c, l'air est sec je sais, mais quand même;
Quand j'étais gamin, les fabricants de skis en bois utilisaient le frêne dont les caractéristiques de flexibilité sont essentielles dans la fabrication de skis comme des arcs d'ailleurs.
A l'époque ils rajoutaient de la fibre de verre pour recouvrir l'âme ( en bois) et les carres étaient vissées et interchangeables , elles étaient composées de tronçons de 30 cm environ.
Les fixations étaient vissées comme aujourd'hui.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
ebenober

Eh bien tu achètes DEUX paires de skis de fond (ça doit se trouver en Finlande ?), tu les colles ensemble latéralement et tu obtiens la largeur adéquate pour des skis de descente.
Avec deux spatules chacun, tu risqueras pas de les confondre avec ceux du voisin ! 😂😂

Je n'ai aucune expérience en la matière, mais tu trouveras peut-être une piste (c'est le cas de le dire) ici et les conseils éventuels d'un fabricant plus sérieux que moi.
Je crois que les anciens skis étaient faits en frêne, pour sa flexibilité et sa résistance aux chocs. J'imagine qu'on peut faire un lamellé-collé multiplis à partir de feuilles minces, avec un moule pour obtenir la courbure nécessaire.
Bon courage !

Philippe Gelard
 

Il y a une vidéo de fabrication sur ton lien qui aide un peu à comprendre... et donne à réfléchir....

ebenober
 

Si tu optes pour un noyau en frêne, ce qui me semble essentiel c'est qu'il soit bien droit de fil.
Mais tu peux aussi envisager le pin, d'après les articles cités. En Finlande tu dois en trouver du beau avec un grain bien serré ? Le bouleau, sais pas.
J'éviterais le hêtre, trop raide à mon avis. De plus il déteste l'humidité.

Philippe Gelard
 

Oui, je suis assez d'accord avec tout ça. Par contre le frene je vais devoir le commander...

ebenober
 

On n'en trouve pas en Finlande ? Prends du pin du Nord dans ce cas...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Nico39

En voila une belle liste!!!
La construction d'une paire de ski est plus compliqué qu'il n'y parait mais cela doit pouvoir se faire (des fabriquant en propose encore), reste a voir le résultat de glisse. Si le bois est "facile" à trouver (hêtre en général) le reste du ski (carres, semelle) doivent surement être plus compliquée.

Je pratique le ski de fond mais le principe de base doit être le même avec un cintrage (pour le cambre) par 3 couches dans un moule (semelle/Noyaux/dessus). Le noyaux pouvant être fait de plusieurs lamelles. Faut donc bien préparer son moule afin d'avoir le résultat voulu/étudié.

Bonne recherche et n'hésite pas à partager le résultat

Mis à jour
Philippe Gelard
 

Ici aussi je fais du ski de fond, mais je pensais à des skis de descente. Du hêtre? J'en ai en réserve donc pourquoi pas! Je pensais que de frêne serait peut être mieux adapté, qu'en penses tu?
Je suis tout à fait d'accord pour le moule, et je pensais le faire en MDF. Par contre j'ai déjà cassé des skis donc je préfère miser sur du solide et insérer de la fibre de verre entre les couches de bois pour garder la flexibilité. Ce qui me bloque pour le moment c'est la semelle...
Sinon il y a plein de marques de skis en bois, Lacroix étant la plus connue, mais il y a au moins une vingtaine de marques nouvelles qui commencent à bien donner... en voici Quelques unes

Nico39
 

Le hêtre a pour avantage d'être à fibre serré mais le frêne peux être je pence utilisé (plus flexible).

J'avais vue un reportage il y a quelques temps que j'ai retrouvé:
https://www.youtube.com/watch?...

On n'y voie une technique plutôt simple, le noyaux est formé d'une pièce (formé à la D/R avec des gabarit). Le plus dur est de trouver la fibre/semelle (cela dit tu n'est pas le seul à faire des skis, voir chez un mag spécialisé).

PS: l'année passé j'ai cassé un ski à 10km de la voiture en fin de journée, je suis rentré à pieds les skis sous le bras de nuit... les joies du ski (pas trop souvent j'espère!!!)

Philippe Gelard
 

C'est bien cette vidéo! Mais je ne comprends pas tellement comment il s'y prend à la dégau... il y a le moule et le ski dessus mais le ski est à l'envers du coup, donc une fois retiré du moule il se courbe dans le mauvais sens?
Pour ce qui est du matos je viens de trouverCeci

Nico39
 

De ce que je comprend de la vidéo il fabrique le noyaux en deux étapes sur la D/R:
A la dégau il crée la partie supérieur en dégauchissant par passe succésive sur les extrémités du ski pour les affiner (je pence qu'il fini cette étape à la main). Suivant la largeur du ski c'est peux être possible de faire la forme avec un bouffe tous sur toupie? Un grand gabari pour faire cette étape dans la raboteuse doit aussi être possible.
Il met le ski retourné sur un moule (qui a la forme du dessus du ski qu'il a façonné lors de la 1er étape) pour raboter le dessous du ski qui vas recevoir la semelle.

La spatule avant est courbée lors de la mise sous presse en fin de fabrication.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
260 vues
5 réponses

Licence

Licence Creative Commons
Navigation