L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

IIOIIII

Renforcement de solives

Bonjour les passionnés !

Je cherche une solution pertinente pour renforcement des solives dont les sections me semble un peut légère. Toutes les solives de cette pièce ont été changé dans les années 2000, suite à un départ de feu dans la cheminée je crois. (c'est ce que j'ai entendu d'après l'histoire de cette maison).

Le problème, c'est que ma cuisine est au dessus, le poêle à bois aussi. Le véritable problème rencontré, c'est le lave linge contre le mur : Quand ce dernier est en fonction, tout ce met à vibrer - bouger - trembler. La vaisselle fait un bruit dingue, dégringole. Même le poêle ce met à bouger et c'est vraiment pas super niveau sécurité.

Je pense que les sections des solives ont été vu à la baisse pour économiser de l'argent, ou alors aucuns calculs n'a été fait pour assurer une bonne rigidité.

Ce sont des sections de (195x75mm) sur 490cm de long (sans compter les encrages traversant les murs).

l'une est même rompu en deux depuis avant mon arrivé, je l'ai déjà montrer à un charpentier qui m'a dit que cela n'est pas dramatique.

J'ai donc réfléchi à un assemblage en bois pour renforcer les premières poutres ou ce trouve le lave linge.

J'aimerai votre avis sur la pertinence de mon projet, si l'assemblage vous parrait correcte ou non.

Les images présenté seront plus parlante qu'un long discours.

Les renforts présentés sont basé sur des sections de 80x80mm mais c'est juste un petit dessins pour me faire une idée et non un plan avec des dimensions précises.

Je vous remercies d'avoir pris le temps de me lire !

Antoine.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

4 réponses

6
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Hello désolé ,mais je n'ai pas de bonnes nouvelles pour toi !

Cette structure est une faute majeure, et devrait être au tribunal pour mal façon et mise en danger !

A l'origine de la reconstruction , il aurait du y avoir une dalle (puisque porteur avec feux et pièce utilitaire !

Dans le cas de solives , elles auraient dues être d'une section de 12/24 pour cette portée , posées tout les 50 cm d'axe en axe maxi , et deux rangs d'étrésillons en force .

En l'état , étayer pour redresser ,puis monter un mur porteur au centre (a ras du jambage de la porte) ou un IPN scellé au mur ou sur poteaux béton , pour couper en deux la portée des bois !

Mis à jour
IIOIIII
( Modifié )

Merci de ta réponse sylvainlefrancomtois.

Quand tu parle de la structure dangereuse, qu'ont se comprennent bien ; tu parle du solivage de la pièce ? ou de ma proposition de renforcement (qui tombe à l'eau) ?

Je te remercie aussi de ta solution, proposant soit un mur porteur, sinon poutre IPN ou poteaux béton. Contenu du coté rustique du batiment, que je ne veut pas dénaturé encore plus qu'il l'a déjà été, je m'orienterai plutôt sur la solution du mur porteur.

Par contre je comprend pas pourquoi tu parle de redresser ? Tu parle de la solive qui est rompu (au niveau d'un nœud je crois).

Je prend ta mise en garde au sérieux car je suis pas du genre à jouer avec la sécurité, surtout dans une habitation.

Je suis très étonné, une grosse entreprise de charpente très réputé dans ma région est passer et m'avait proposer de renforcer les solives sous le lave linge et il n'a fait aucune remarque concernant un manque sécurité ou une malfaçon. Pourtant c'est de sa responsabilité d'informer un client en cas de risque liée à la sécurité, en tant que pro, non ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

hello oui structure (solivage) .

redresser droites les solives avant de monter un mur (si tu met une règle, elles doivent fluer en cm je pense) .

Le charpentier ne voulait pas "s'emmerder" avec ce genre de chantier ! (tout le monde n'est pas consciencieux surtout à l'heure actuelle pour des raisons purement économiques !!!)

IIOIIII
( Modifié )

sylvainlefrancomtois , merci pour ta précision. (J'imagine qu'ont peut ce tutoyer !)

C'est triste, si cette Entreprise de Charpente n'est pas assez consciencieuse, je vois mal qui le serait dans ma région... Mais je viens d’emménager... Alors, peut-être que les meilleurs ne sont pas les plus connus ou les plus réputés.

(Désoler pour le hors-sujet.)

sylvainlefrancomtois
( Modifié )
Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
IIOIIII

Bonjour,

Je viens en retour, suite aux avancement de mes problème de plafond.

Pour essayer de faire court :

Sous les conseil d'un compagnon formateur en charpente, j'ai poser un étai juste avant "la cassure" de la solive endommagé pour la soutenir et la redressé légèrement puis enfoncer une grosse vis de charpente au niveau de la cassure. Prochaine étape prévu cette semaine : poser deux rives de chaque coté tout le long de la poutre et la boulonner tout les 7cm il me semble...

Évidement, c'est une solution provisoire avant d'avoir un minimum de budget pour régler le problème une bonne foi pour toute.

Voici ma nouvelle question : Quelle solution la plus durable, fiable, sécurisé (dans la mise en oeuvre) et aussi, un peut esthétique.

  • Couper les portées avec deux IPN comme il me l'a été conseiller par sylvainlefrancomtois et etiennedesthuilliers et aussi envisager par le compagnon charpentier.

  • Remplacer l'intégralité du solivage pour repartir sur une base saine.

Pour précision, Je j'ai pour le moment que très peut de budget et de connaissances pour offrir une nouvelle vie à cette ancienne maison qui me tient beaucoup à coeur. Pour autant, je compte à l'avenir, mettre tout mes moyens tant financier que physique ou intellectuel dans une prochaine rénovation, la plus poussé possible.

J'aimerai vraiment amélioré mes connaissances et comblé mes lacunes dans la compréhension des vieux bâtiments, de leurs structures...
En restant admiratif devant le savoir accumulé par des passionnées et professionnel; si vous aviez des pistes comme des documents, livres, DTU, traités qui soit incontournable dans le domaine, je vous serait reconnaissant me me donner quelques pistes pour enrichir mes connaissances dans les années à venir.

Santé !
( Modifié )

Vu que tu ne mets pas le coût de l'opération dans la balance, l’opération la plus fiable reste de tout refaire dans les règles de l'art. Tu serais ainsi garanti de ne pas trouver d'autres malfaçons.

Maintenant, la solution IPN est une solution certainement bien moins couteuse et tout à fait valable.
Malheureusement, tu dois effectivement en mettre 2 afin d'éviter le linteau, et tu sembles avoir une hauteur sous plafond assez faible.

La question est donc : quelle est la destination de la pièce du bas ?

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
etiennedesthuilliers

bonjour ,
je trouve la réponse de sylvain très judicieuse je passerai deux ipn pour couper la porté en trois en ne chargeant pas le linteau de la porte et ensuite j' habillerai le fer avec un coffrage bois rustique
etienne le charpentier de service
ps vous pouvez faire porter les ipn sur des corbeaux , c est plus simple a poser

IIOIIII
( Modifié )

merci etiennedesthuilliers.

Pourquoi ipn ou poutre en béton et non un poteau en bois ?

etiennedesthuilliers

bonjour
lorsque je renforce un plancher je préféré le renfort metal car plus facile a calculer et prenant moins de place en hauteur que du bois et étant mois souple et moins sujet dans le temps a se creuser regarder dans toute les reprises dans les immeuble avec plancher bois le metal est souvent utilisé , sauf a utiliser dans les plancher avec des plafonds peints ,ou a la française des astuces de poutres armées ou des plancher coopérant
vous pouvez aussi augmenter le moment fléchissant en augmentant la hauteur des solives en vissant et collant une fourrure en 100 par 75 ce travail doit être fait sur un plancher préalablement redressé si possible pour mettre le renfort en tension

le renfort en béton est lourd et difficile a manoeuvrer
j ai du faire des conférences sur le sujet pathologie des bois dans la construction

IIOIIII

merci pour vote explication très détaillé etiennedesthuillier.

etiennedesthuilliers

bonjour je pense avec le recul que nos propositions sont sérieuses et le fait d habiller les ipn avec une fausse poutre n est pas inesthétique
pour apprendre ce que doit savoir un expert ne se résume pas dans trois bouquins pour arriver à mon degré de connaissance il va falloir reprendre une école d ingénieur avoir une grande expérience sur le terrain et une culture diabolique mais vous êtes libre d essayer si vous Etes passionné
et j ai la chance d avoir été des deux coté de la table , ce qui n est pas fréquent pour un charpentier menuisier
bien amicalement etienne

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Pierre75

Toute considération esthétique mise à part, il y aurait aussi la technique du moisage qui consisterait à venir boulonner un plat métallique (ou mieux un U) de part et d'autre des poutres les plus fragilisées. Cela peut permettre de renforcer sans perdre de hauteur utile

IIOIIII

merci pour vos réponse Pierre75 , titimaster et etiennedesthuilliers .

Après réflexion je vais m'orienter sur la solution des IPN pour couper les portés.

Je n'est pas été très clair dans la demande de documentation : je ne veut pas me lancer dans la pose d'IPN dans la maçonnerie sans avoir étudier un minimum les risques et contraintes liée à ces travaux. je vais faire mes recherches de ce coté, mais si vous aviez des pistes à me donner, je suis preneur.

Je ne prétend pas avoir un jour, même 10% des connaissances de mes interlocuteurs ici et là. Juste amélioré les miennes un maximum et maitriser les intérêt qui me passionne pour ne pas faire n'importe quoi !

Santé !

J'ai tendance à être assez optimiste sur mes capacités à effectuer des travaux correctement, mais pas sûr que je me lancerais dans de tels travaux moi même, surtout avec des murs en pierre comme ceux-ci.
Mais peut être est-ce juste ma méconnaissance de ce sujet qui me fait peur.

Bon courage.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
1 818 vues
4 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons