L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Ducatsim69

Dimensionnement charpente

Bonjour tout le monde,

En cette période de confinement j'aurais besoin de vos avis pour avancer sur un projet d'abri voitures.
Je ne suis pas menuisier et encore moins charpentier mais depuis plus de 15 ans maintenant j'ai réalisé de nombreux travaux à mon domicile et années après années je me suis passionné pour les défis de construction. Par contre, j'essaye toujours de rassembler avant les projets un maximum de connaissances pour les réaliser avec le moins de danger et le plus d'efficacité possible.
C'est pourquoi, j'aimerais avoir l'avis de charpentiers sur le dimmensionnement de mon abri d'après le plan que je vous fournis. Y a t'il de grosses erreurs de dimensionnement, de technique ?
J'ai d'abord effectué un plan sur ce que je remarquais dans la rue. J'ai trouvé très peu d'informations écrites sur la question avant de tomber sur les notions de base de charpente de Sylvainlefrancomtois. Merci Sylvain pour cet énorme travail de documentation accessible à tous. 😇
Pour information :
Vue de haut,l'abri représente un carré de 6X6 m extérieur poteaux. 6 poteaux.
Essence de bois en douglas ou mélèze.
Couverture tuiles en terre cuite sur panneaux OSB.
Localisation : moyenne montagne (monts du Lyonnais) 650 m d'altitude, plein sud, exposé au vent du sud.
Section poteaux : 20X20 cm.
Section entraits moisés : 8X22 cm
Section pannes et arbalétriers : 10X20 cm
Contrefiches : 10X14 cm
Sections Chevrons : 6X8 cm
Je n'ai pas prévu de contrefiche dans les fermes car je les trouve très "fermées". D'après le graphique de Sylvain, les contrefiches seraient presques horizontales. Est ce tout de même nécessaire ?
Voilà, je pense avoir exposé le projet dans ses grandes lignes.
Merci d'avance à tous ceux qui m'éclaireront pour l'avancement de mon projet.

Cordialement

Mis à jour
Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

3 réponses

3
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ton étude est parfaite !! y qu'à !!! 😉

Par contre ,Couverture tuiles en terre cuite sur panneaux OSB. : ici il faudra prévoir une sous toiture (ex: toile goudronnée) , avec lattage et contre-lattage !

Pannes en 8/22 suffisaient , mais 10/20 c'est bon !
Un seul boulon au moisage suffit (attention de bien établir le cœur et la bosse) )lairdubois.fr/...is-de-charpente

Mis à jour
Ducatsim69

Bonsoir Sylvain,
Je viens de perdre le long mail de remerciements et de questions que j'étais en train d'écrire.
Je vais souffler un peu et je reviens
😡😡😡😡😤

Ducatsim69
( Modifié )

Bon je recommence.
J'étais donc en train de te remercier chaleureusement pour ta réponse rapide d'autant qu'elle parait plutôt encourageante.
C'est un honneur pour moi qu'un menuisier charpentier de ton calibre me donne son avis. Merci ! 👍
Concernant la couverture, pas d'inquiétude, j'ai déjà réalisé la toiture de mon garage il y a 15 ans en procédant de la sorte. OSB3 + pare pluie + lattage + contre lattage + tuiles.
Est-ce que, ce que tu nommes toile goudronnée rentre dans la catégorie des pare pluie ? Il me semble que j'avais utilisé du delta maxx à l'époque .
Un seul boulon au moisage suffit. Ok je note.
Puis je abuser de tes connaissances avec quelques questions ?
N'hésites pas à me le dire si j'exagère.
J'ai prévu des embrèvements pour fixer les arbalétriers au poinçon. Il n'est pas représenté sur mon plan mais est-ce juste un boulon qui maintiendra de chaque coté l'arbalétrier à l'entrait ?
Faut il prévoir des entailles à l'intérieur des entraits sur le passage des arbalétriers ou les arbas sont juste serrés par les boulons ?
Tant qu'on est sur les arbalatriers. S'arrêtent-ils juste contre les poteaux ou faut il prévoir un embrèvement, tenon ou autre chose pour réaliser une liaison arbas / poteaux ?
On est d'accord sur l'absence de contrefiche dans la ferme ?
Je ne les ai pas dessiné non plus mais dois je prévoir des échantignoles pour maintenir les pannes. Si oui comment les fixer ? Embrèvement, vissées par le dessous de la panne ?
Je ne me souviens plus si avais abordé le sujet, as tu des conseils à donner sur la fixation des poteaux sur la dalle ? J'avais pensé à des platines avec tige filetée centrale. Un model en particulier ?
Pareil pour la quincaillerie. Il me semble qu'en charpente les têtes de vis et écrous sont carrés non ? Une adresse pour trouver ça ?
En espérant ne pas t'avoir saoulé avec mes questions.

Cordialement

sylvainlefrancomtois

je répond demain ! 😉

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

j'ai mis 45 mn a te répondre, et ce n'est pas enregistré ! je recommence !

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Est-ce que, ce que tu nommes toile goudronnée rentre dans la catégorie des pare pluie ? Il me semble que j'avais utilisé du delta maxx à l'époque . non pas pare pluie , mais écran sous toiture

J'ai prévu des embrèvements pour fixer les arbalétriers au poinçon. Il n'est pas représenté sur mon plan mais est-ce juste un boulon qui maintiendra de chaque coté l'arbalétrier à l'entrait ? oui cela suffis pourvu qu'il y ai des désabouts

Faut il prévoir des entailles à l'intérieur des entraits sur le passage des arbalétriers ou les arbas sont juste serrés par les boulons ? les moisages doivent être obligatoirement entaillés de 15 mm

Tant qu'on est sur les arbalatriers. S'arrêtent-ils juste contre les poteaux ou faut il prévoir un embrèvement, tenon ou autre chose pour réaliser une liaison arbas / poteaux ? les desabouts des arbas, peuvent s’arrêter aux poteaux !

On est d'accord sur l'absence de contrefiche dans la ferme ? oui pas besoin sur de si petites fermes !

Je ne les ai pas dessiné non plus mais dois je prévoir des échantignoles pour maintenir les pannes. Si oui comment les fixer ? Embrèvement, vissées par le dessous de la panne ? on les cloues cela suffis , par contre attention a l'orientation du fil du bois !(voir les notions)

Je ne me souviens plus si avais abordé le sujet, as tu des conseils à donner sur la fixation des poteaux sur la dalle ? J'avais pensé à des platines avec tige filetée centrale. Un model en particulier ?tout est standardisé !

manomano.fr/p/...uct_id=18033835

Pareil pour la quincaillerie. Il me semble qu'en charpente les têtes de vis et écrous sont carrés non ? Une adresse pour trouver ça ? tete carrée diametre 18 mm

manomano.fr/p/...model_id=543916

manomano.fr/p/...e-de-16-1102074

Ducatsim69
( Modifié )

Bonjour Sylvain,
navré pour la perte de temps à la double réponse 😌
Pour le pare pluie ou écran sous toiture. Après vérification c'est un abus de language de ma part. On parle donc bien tous les deux d'un écran sous toiture.
Merci pour les liens concernant la quincaillerie.
Pour le reste, c'est plus compliqué pour moi. N'étant pas encore particulièrement familier avec le vocabulaire des charpentiers, j'ai un peu de mal avec le mot désabout.
Je t'ai mis un plan pour te montrer ce que je comprend de tes explications sans être vraiment sûr de moi.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

oui c'est cela ! cet aprem je te fait un croquis pour le reste , car il faut faire une petite modif pour apporter plus du bois au moisage des arbas !

Corps et Bois
( Modifié )

Ducatsim69 Ce n'est pas un abus de langage de ta part 🙂. En écrivant vite j'ai omis de préciser l'écran de sous toiture. Sache que les deux sont HPV (hautement perméable à la vapeur d'eau), résistent aux UV, aux températures. Certains pares pluies, du fait de leurs grandes résistances, peuvent être posés sur la toiture. Attention! Uniquement si il y a un support en dessous (voliges, plaques), ce qui est ton cas. Certains pourront rester plus longtemps sans protection que d’autres écrans de sous toiture et sont
soumis eux aussi à de fortes sollicitations... Par exemple, un pare pluie sous un bardage en clair voie. L'écran de sous toiture aura généralement une résistance légèrement supérieure à l’arrachement, il est dons à privilégier en toiture.

Ducatsim69

Merci pour ces précisions Corps et Bois. C'est sympa 😉

Ducatsim69
( Modifié )

sylvainlefrancomtois

Super Sylvain,

Merci beaucoup pour le temps que tu investi pour moi.
Maintenant c'est beaucoup plus clair.
Si on rembobine un peu notre conversation. J'en déduis que le désabout dont tu parlais est la partie verticale de l'entaille qui arrête l'arbalétrier ? Est ce bien cela ?
Sur ton plan tu arrêtes les arbas à environs 10 cm des poteaux ?
J'ai remarqué que tu avais abaissé la panne sablière de 5 cm. Je suppose que c'est la conséquence d'avoir "descendu" les arbas. Mais cela me pose un problème car la hauteur de passage sous mon abris passe de 3m à 2.95m. J'aimerais bien conserver 3 mètres. 🧐
Tes réponses me poussent à te poser d'autres questions.
J'avais bien prévu des embrèvements de 30 mm de profondeur entre arbas et poinçon mais le trait sur le plan me fait douter. Faut il ajouter un tenon/ mortaise également ? Si c'est le cas, il ne pourra pas faire 10 cm de profondeur.
J'ai noté l'assemblage par embrèvement couvert des contrefiches.
Par contre, je voulais supprimer les contrefiches sous une des sablières car elles me pose un problème de hauteur de passage. J'avais pensé les remplacer par des goussets mais je me suis rendu compte que cela n'était possible que si entrait et sablière était au même niveau. Je pense donc remplacer ces contrefiches par des sortes d'équerres métallique. Tu as bien dû rencontrer ce cas dans ta carrière. Quelle épaisseur, dimensions me conseillerais tu ? A visser ou boulonner ?

Bonne soirée

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 J'en déduis que le désabout dont tu parlais est la partie verticale de l'entaille qui arrête l'arbalétrier ? Est ce bien cela ? oui

Sur ton plan tu arrêtes les arbas à environs 10 cm des poteaux ?
J'ai remarqué que tu avais abaissé la panne sablière de 5 cm. Je suppose que c'est la conséquence d'avoir "descendu" les arbas. Mais cela me pose un problème car la hauteur de passage sous mon abris passe de 3m à 2.95m. J'aimerais bien conserver 3 mètres. conserve tes bois a 3 mètres, et essayes d'avoir le max de bois moisé en jouant avec la pente (sur ton dessin c'est pas assez)

Tes réponses me poussent à te poser d'autres questions.
J'avais bien prévu des embrèvements de 30 mm de profondeur entre arbas et poinçon mais le trait sur le plan me fait douter. Faut il ajouter un tenon/ mortaise également ? Si c'est le cas, il ne pourra pas faire 10 cm de profondeur. c'est 10 cm depuis les faces , l’embrèvement n'est pas pris en compte ! en gros tu as un poteau de 20x20 , tes tenons seront de 95 mm depuis l'arasement théorique (jeu) ! De plus les tenons et mortaises sont des liaisons en charpente , pas des sujets soumis à des efforts

Par contre, je voulais supprimer les contrefiches sous une des sablières car elles me pose un problème de hauteur de passage. J'avais pensé les remplacer par des goussets mais je me suis rendu compte que cela n'était possible que si entrait et sablière était au même niveau. Je pense donc remplacer ces contrefiches par des sortes d'équerres métallique. Tu as bien dû rencontrer ce cas dans ta carrière. Quelle épaisseur, dimensions me conseillerais tu ? A visser ou boulonner ? Les équerres j'aime pas , mais bon rien ne t’empêche d'en mettre a la place des contrefiches ,et prévois alors en plus des bracons (echarpes) entre les pannes .

simpson.fr/pro...emblage/9/liste

Ducatsim69

Bonjour sylvainlefrancomtois,

J'ai bien compris qu'il faut optimiser le maximum de surface de moisement entraits / arbalétriers.
Je comprend donc que la mortaise du poinçon sera débouchante.
Je ne pensais pas à ce genre de connecteurs tout faits. Je trouve qu'ils font vraiment tâche dans une charpente traditionnelle visible. Je pensais putôt à des équerres ferronées (ex : 400 mm 400 mm 10 mm) faîtes sur mesure fixées sur le coté intérieur des poteaux et sablière (invisible de l'extérieur).
J'ai prévu de conserver les bracons ou liens (ce que j'appelais avant les contrefiches entre poteaux et sablière) sous la sablière la plus proche du mur. (car ils ne generont pas le passage).
J'ai pensé aussi laisser les bracons sur l'emplacement de gauche et les enlevé à droite (poteau sur mur). Cela permettrait de mieux contreventer mais j'ai un peu peur du résultat esthétique.
Si malgré tout il faut prévoir des écharpes entre pannes. Faudra-t-il en placer sous toute la toiture ou seulement sous le "premier" pan de toiture ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

la bonne question est "à quoi destines tu ton abris" en occurrence à une voiture !
Est ce que 5 cm vont faire une différence ? En quoi vont gêner des contrefiches ?

Des bracons et des équerres , même en ferronneries vont ils gâter l’esthétique et la noblesse d'un charpentage traditionnel !

Un plancher travaillant (solivage) entre les moises serait aussi une solution si tu ne veux pas d'équerres ou de contreventement !

Ducatsim69

En réalité, c'est un peu plus qu'une voiture.
Aujourd'hui, j'ai un véhicule qui a besoin de 2.5m de garde au toit (ce qui est déjà trop pour les contrefiches que j'ai dessiné. Il faudrait soit les raccourcir soit les redresser ). Demain, je vais peut être acheter un fourgon ayant une hauteur de 2.8m sans accessoire et là, ça ne passera pas.
Tu penses bien que si j'avais un véhicule lambda, je ne ferais pas un abri si haut et je t'embèterais moins avec toutes mes questions.
L'idée d'un plancher partiel me plaît bien.
J'y réfléchi.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 ok je comprend mieux 😉

Ducatsim69

Bonjour Sylvain,

J'ai reçu mon devis de charpente et avant de le valider, je voulais être rassuré sur certains points.
Pour le moment, j'ai prévu les liens sous sablière dont on parlait dans les messages précédents.
Je les enlèverai sur un seul emplacement de voiture le jour où la hauteur de passage se fera trop juste.
Je compte faire un plancher solivé comme tu me le suggères entre les moises sur 50% de la surface de l'abri. Soit de la sablière d'entrée jusque sous le faitage.
J'ai pensé à des solives de 40/200/3000 mm posées sur sabots métalliques avec entraxes de 500 mm.
Je trouve ça un peu maigre mais l'abaque que tu fournis semble indiquer que c'est suffisant pour l'utilisation que je vais en faire.
J'ai remarqué dans ton pas à pas que tu parles d'étrésillons. Je ne souhaite pas en mettre dans cette application car les solives seront visible par en dessous. Est ce un problème ?
Enfin, je voulais être sûr que l'assemblage de la contrefiche poteau / entrait peut être réalisé du coté des moises. En effet, l'écartement de celles ci étant de 70 mm, il me faudra donc réaliser un tenon "dans le vide" de 69 mm de large. L'embrèvement dans les entraits fera lui toute la section de la contrefiche (100 mm) mais ne mordera que de 15 mm de chaque coté intérieur des entraits.
Suis-je clair ? Est ce que cela pose un problème ?
La visualisation est plus facile avec mon dessin coloré des détails d'assemblages poteau / entrait / arbas. La contrefiche faisant la même section que les arbalétriers.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 J'ai pensé à des solives de 40/200/3000 mm posées sur sabots métalliques avec entraxes de 500 mm.
Je trouve ça un peu maigre mais l'abaque que tu fournis semble indiquer que c'est suffisant pour l'utilisation que je vais en faire. oui c'est bon !

J'ai remarqué dans ton pas à pas que tu parles d'étrésillons. Je ne souhaite pas en mettre dans cette application car les solives seront visible par en dessous. Est ce un problème ? non si c'est du bois sec , par contre si le bois pas sec elles risquent de vriller ou tordre ! , Ne pas oublier de mettre le plancher, c'est lui qui sera travaillant!

Enfin, je voulais être sûr que l'assemblage de la contrefiche poteau / entrait peut être réalisé du coté des moises. En effet, l'écartement de celles ci étant de 70 mm, il me faudra donc réaliser un tenon "dans le vide" de 69 mm de large. L'embrèvement dans les entraits fera lui toute la section de la contrefiche (100 mm) mais ne mordera que de 15 mm de chaque coté intérieur des entraits. dans ce cas , ou tu met la meme épaisseur aux contrefiches , ou tu arases de 2 X 15 mm tes arbas !

Ducatsim69

Sylvain,

Pardon mais je ne comprend pas ta dernière réponse :" dans ce cas , ou tu met la meme épaisseur aux contrefiches , ou tu arases de 2 X 15 mm tes arbas ! "
La même épaisseur que quoi aux contrefiches ?
Ou tu arases de 2 X 15 mm tes arbas ! Tu veux dire les entraits ? Les contrefiches vont bien du poteaux aux entrait ? Pas aux arbalétriers.

Pour le plancher, c'est comme pour le voligeage. Plaque d'OSB (même si tu n'aimes pas trop) ou volige de 18 mm en douglas par exemple.
L'abri sera en douglas. Pas de mélèze dans ma région !

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 Enfin, je voulais être sûr que l'assemblage de la contrefiche poteau / entrait peut être réalisé du coté des moises. En effet, l'écartement de celles ci étant de 70 mm, il me faudra donc réaliser un tenon "dans le vide" de 69 mm de large. L'embrèvement dans les entraits fera lui toute la section de la contrefiche (100 mm) mais ne mordera que de 15 mm de chaque coté intérieur des entraits.
En fait c'est ta question que je ne saisi pas le problème ? tes contrefiches sont en 100 mm , donc dans ton poteaux , les tenons seront de 30 mm et deux arasement de 35 mm , et dans les moises a vif des-abouté dans deux entailles de 15 mm ,

Ducatsim69

Bonjour Sylvain,
Je pense qu'on parle bien de la même chose.
Pas de problème concernant la liaison de la contrefiche au poteau.
Ce qui donne comme tu le dis arasement ,tenon, arasement 35 - 30 - 35 mm.
Alors que du coté des entraits, cela va donner 15 - 70 - 15 mm.
Je m'interroge sur la bonne réalisation de cet assemblage car
a) Les 15 mm d'arasement me paraissent faible. Est ce suffisant ?
b) Le tenon est large et surtout débouchant dans le vide (entre les deux entraits). L'about du tenon si j'ai bien compris ton vocabulaire n'est pas en contact avec de la matière. Habituellement on parle d'un assemblage tenon mortaise. Dans ce cas, il n'y a pas de mortaise.
Ce n'est pas un problème Sylvain, plutôt une confirmation que cela se fait.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 ok pas de soucis , tu fait ta coupe a vif dans la contrefiche ,sans arasement ,que tu moise de 2x15 mm (éventuellement a la pose , tu la visse dans ta première moise ) Tu peux dans ce cas decaler un peu ton serrage de tige fileté vers la contrefiche !

Tout est possible , c'est histoire d’esthétique et de bon sens !

Ducatsim69

Impeccable !
Je comprend maintenant pourquoi tu me parlais des arbas 😀
Effectivement, plus je me documente, plus je me rend compte qu'il n'y a pas une seule techniques valable mais plusieurs.
Tout dépend des habitudes, régions, valorisation esthétique, contraintes techniques...
Merci pour tes conseils en tout cas. C'est précieux !
Et pour mon plancher alors, plaques et massif ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 comme tu désires , c'est la masse carré globale du plancher qui sert de contreventement une fois clouée ou vissée !

Ducatsim69

Très bien !
J'aurais probablement d'autres questions au moment de l'assemblage.
A bientôt

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Corps et Bois

Ducatsim69 bonjour, comme dit Sylvain, je vois pas trop l'OSB sous tuiles... Une volige douglas en 18mm d'épaisseur, avec pare pluie, lattage et conte-lattage c'est top. Pas besoin de traitement sur les bois. Si la couverture est bien posée, pas de problèmes d’infiltrations par la suite.
Bonne continuation! Fait nous part de ta création 😉

Ducatsim69
( Modifié )

Bonjour Corps et bois,

Merci pour ta contribution.
Je ne comprend pas la remarque de Sylvain au sujet de l'utilisation de plaques d'OSB comme une contre indication. Mais plutôt comme un moyen moins noble que de la volige traditionnelle d'effectuer une sous toiture à condition évidement d'utiliser un pare pluie et évidement le lattage contre lattage.
Es tu d'accord avec moi ou y a t'il des contres indications que j'ignore. J'ai réalisé la sous toiture de mon garage de cette façon. J'ai aimé le rendement de pose que procurent de grandes plaques à la pose qui plus est rainurées bouvetées.

C'est promis pour la photo finale mais il faudra être patient 😊

Corps et Bois

Pas de contre indication, c'est juste qu'il n'était pas marqué dans ton message que tu comptais mettre un pare pluie. 😉
Personnellement je préfère le bois massif aux panneaux dérivés, pour l’esthétique, la durabilité et avoir un bois plus résistant en contreventement. L'OSB n'aime pas trop l'humidité. C'est vrai que tu vas plus vite avec les plaques, mais il faut les monter. Une voliges ne pèse pas grand chose et se clou très rapidement avec un cloueur pneumatique.
C'est une affaire de compromis 😌

Ducatsim69

Ok merci pour l'information. Je te préviendrais quand j'en serais là 🙂

Ducatsim69

Salut corps et bois,
Comme promis me voilà à l'étape de la couverture.
J'aurais besoin d'un renseignement. Je sais que tu n'es pas couvreur mais je pense que tu peux m'aider. J'ai écouté ta proposition de voliger en douglas de 18 mm. Dois je le faire complètement jusqu'en haut ? J'hésite entre "fermer" le toit ou laisser 5/6 cm de "vide" pour placer une planche sous les tuiles faitières directement posée sur les chevrons.
J'ai également poser la question à d'autres pour comparer vos réponses.
Merci d'avance.
Bon dimanche.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
BastienLB
( Modifié )

Globalement Sylvain a tout dit.

Ou presque.

Mes sections chez le scieur

Poteaux 18 18 ou 15 15 suivant ce que je fais
Moises 7.5 22.5
Madriers Pannes/Arbas 7.5 22 5 ou 10.5 22.5
Madriers Arêtiers/gros arbas 10.5 30
Bastaing pour Contre fiches/ Liens ou sablières/petites moises 7.5 15
Chevrons 7.5 7.5 ou 7.5 10.5

Pour pas avoir à entailler ton arba de 15mm (largeur du mètre à branche) tu dois pouvoir placer un crampon bouledogue. mais de toute façon tu vas devoir enserrer tes liens. c'est cette cote qui commande.

Je perce tout en 18 (chevilles et tiges filetée de 16)

Là tu as un embrèvement en tète d'arba qui se situe en dessous. Les miens font 35mm de profond (mon équerre alsacienne). Si tu veux assembler par tige filetée: elle fait 1 m, ne pas oublier rondelles LL et écrous donc chapelles. Pour usiner perce bien d'équerre ton poinçon AVANT de tailler les embrèvement. Ainsi tu en assembles un avec lui et tu peux percer droit dans l'arba.

Au niveau Poinçon moise, 1 seul boulon mais tu peux tailler le passage des moises 15mm plus haut. Tu les orientes bien le rond au dessus en plus des cœurs face ext.
C'est important que tu soit dans la même section et la même disposition de panne entre la sablière et la faîtière, car il s'agit des mêmes pointages machines. même délardement, même entailles pour la gargouille, mêmes perçages.

L'OSB C'était une bonne idée pour le contreventement longitudinal. Car en dehors des liens poteaux sablières là il n'y a rien. Je sais pas si tu te sens de t'amuser en trait pour mettre des contrevents en K. Si tu optes pour cette solution je te conseille alors de mettre ta panne ventrière aplomb pour avoir toujours les mêmes coupes machines (et quand il n'y en a qu'une comme dans ton cas c'est ce que je fais car en rive on a les 5 pannes qui sont dans la même position.).

Sinon, une croix de feuillard au dessus de la volige (obligé si tu veux pas que les tuiles décollent).

Et dernier truc, les longueurs de liens je les mets à 1m à 45° (soit une longueur de Racine de 2) ou je les places à la portée divisée par 3.5. Dans ton cas à 85cm vu que tu as 3m d'entraxe.

Voila.

Garde au sol 20cm, j'avais oublié

Mis à jour
Ducatsim69

Bonjour BastienLB,

Merci pour l'intêret que tu portes à mon projet.

Après recherche, je comprend que le crampon bulldog est une sorte de rondelle méchament dentelée empéchant tout mouvement entre deux pièces assemblées.
Effectivement, cela m'éviterait un long travail d'entaillage des entraits.
Par contre l'absence d'entaille dans les arbas augmenterait la distance séparant les 2 entraits moisés à la section des arbalétriers. 10 cm dans mon projet. Etant donné que j'ai prévu des contrefiches de 10 cm de section, je ne pourrais plus venir les fixer entre les entraits...☹

Effectivement la tige filetée horizontale à la liaison arbas / poinçon qui pourrait être une alternative au tenon mortaise.

Je ne comprend pas ta remarque concernant le taillage des moises 15 mm plus haut au niveau du poinçon. 🤔

Je suis bien conscient que je serais trop light en contreventement surtout si j'enlève les liens poteaux / sablière pour faciliter le passage des véhicules.
J'ai pensé faire un solivage pour plancher sur 50% de la surface de l'abri. (de la sablière d'entrée jusque sous la faitière en gros).
Les contrevents en K ne sont ils pas les mêmes éléments que Sylvain nommait écharpes (entre pannes) ?

L'histoire de la croix de feuillard au dessus des voliges ( ou plaques d'OSB), je ne comprend pas. Ma maison n'en a pas, mon garage non plus, jamais eu de tuiles qui se sont envolées.

Les poteaux seront sur pilotis... ( platines réglables ) 😉

Cordialement

BastienLB
( Modifié )

Salut, j'ai parcouru "en travers" les remarques de Sylvain, car même si je ne le connais pas personnellement, j'ai confiance dans ses remarques!!!

Alors,

Généralement on met des liens de la largeur de l'arba pour éviter ce travail fastidieux en pied d'arba (et aller plus vite sur épure mais ceci est une autre histoire). Tu pourrais passer en carrelet 10 10 je penses.

Le taillage des moises 15mm plus haut, cela permet à ta ferme d’être "précontrainte" avant d'absorber la couverture + charges de neige éventuellement. Le poinçon suspends le propre poids des moises. Surtout si tu ajoutes un plancher. Je te mets une photos d'un de mes chantiers où l'on voit les sangles remonter les moises de 15mm. L'avantage est que ta ferme est ainsi bridée et tu peux serrer la tige filetée en tète. Je cheville rarement en tète d'arba sur ces fermes d'ailleurs, j'ai pris gout à la tige filetée!

Pour le "hiement", le contreventement longitudinal, tu peux mettre des goussets métalliques à la place des liens. cependant il faut bien réfléchir aux perçages pour décaler les tire fonds afin qu'ils ne soient pas dans le même fil de bois.
Les écharpes de contreventements s'appellent Bracons. Je pense que l'on parle de la même chose, oui.

Le voligeage, tu es sur une structure ouverte, le vent s'engouffre par en dessous, il y a un risque. Et une tuile qui décroche et tombe sur une voiture c'est dommage!
La croix de feuillard c'est pour remplacer les liens de faîtage. En industriel on les mets sur les pannes mais c'est vilain. Au dessus de la volige ça tire sur les clous des chevrons mais ça tiens le coup. pour du 6.8 je mets de la 140.

Hésite pas si tu as d'autres questions!

J'ai vu que Sylvain t'avais fais un schéma expliquant comment relever le niveau de l'entrait en entaillant au passage des moises. Impeccable!

Ducatsim69

Bonjour BastienLB,

Mes liens sont bien de la largeur des arbalétriers.
Ok pour le taillage des moises. (en imageant, tu pré-tends un peu la corde de l'arc).
Merci pour la photo.
Pour mon plancher, à part des plaques d'OSB, tu mettrais quoi ? Volige ?
C'est pour savoir si en période de confinement je profite de la disponibilité de la scierie ou si j'acheterais les plaque plus tard en GSB.

Bonne journée

BastienLB

Salut, j'ai re regardé les réponses de sylvain. J'aurai du commenté en dessous pour ne pas que l'on s'y perde.

Alors Perso, du fait des crampons je n'entaille pas l'arba et et le lien au passage des moises. et je ne recoupe pas d’équerre ces pièces pour former un tenon, je laisse filer afin d'avoir de la matière autour du crampon.

Cela me fait un serrage pour des boulons de charpente tète carrée de 300 en Dima 16. (75+75+105+ 5 (2 rondelles LL) + 16 (écrou) + 5 (2 crampon) + un peu de RAB. A vérifier pour tes sections mais je pense que c'est bon.

Pour tes solives, en 45 220 il faut des entretoises. Une "règle" dit: Épaisseur x 60. Soit 4.5 x 60 = 270cm donc vu ta portée entre fermes tu mets un rang d'entretoise au milieu. Fait régner le dessus de tes solives avec le dessus des moises, ça sera plus joli pour le plancher

Une bonne dose de voliges clouées vaut l'OSB je pense. et choix esthétique et écologique plus appréciable. ATTENTION il faut quand même les liens ou les gousset, sinon le bloc formé par ton toit est indéformable mais sa liaison avec les poteaux est essentielle!

Bon courage!

Ducatsim69

Merci bastienlb pour tes remarques.
Le bois est commandé !
Je suis en train de me fabriquer une maquette au 1/10 ème pour mieux visualiser les difficultés. 😉

Ducatsim69
( Modifié )

Bonjour,
Comme expliqué il y a quelques jours, je me suis décidé à occuper une partie de mes vacances confinées à réaliser une maquette de mon futur abri.
Voici une première ferme !

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

bien !! juste les sorties de moises un peu plus longues avec un carré ,c'est plus joli !

Ducatsim69

Merci Sylvain !
Je m'en suis rendu compte à l'assemblage.
J'ai également retenu ta solution d'abaisser la sablière de 5 cm pour mieux moiser les arbas. Devant la maquette, je me suis traité d'abruti. Ce qui me paraissait embétant pour la hauteur de passage se compense sans problème par le réglage des platines sous les poteaux. 🤒
Ce sont les contrefiches qui m'ont le plus fait transpirer. Pas simple à réaliser les mortaises avec embrèvements en respectant les angles et tout et tout.
Demain j'essaye de faire le reste.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 ta démarche est super, de faire en maquette apprend plein de choses !!

Ducatsim69

Oh que oui la démarche est bonne !

Elle m'a notamment permis de découvrir un oubli de ma part.
En effet, la maquette a mis en évidence l'impossibilité de placer le lien (petit poteau / entrait ) de la ferme placée sur le mur par manque de place.
Question : J'ai environ 50 cm entre le bas de l'entrait et le haut du mur en béton. Puis-je placer un petit lien ? Même s'il n'est pas de la même dimension que les autres ?
Ou Puis je placer un lien entre l'entrait et le mur en béton ?
Ou autres solutions ?
En parlant de liens (toujours poteaux / entraits), sur ma maquette, j'ai préféré les boulonner aux entraits car les entailles les bloque bien. C'est ce qu'il faut faire ou plutôt cheviller à tire comme sur les poteaux ?
Et puisque je parle de chevillage, hier j'ai eu la bonne idée de visionner les tutos de Michael Maillien. J'ai donc reproduit la technique du chevillage à tire. J'avais le sourire béat en apercevant exactement le résultat des explications de Michael. En enfonçant ma petit allumette taillé dans les règles de l'art dans les trous légerement décallé des poteaux / liens, le liens se rapprochait du poteau jusqu'à ce qu'il n'y ai plus de mouvement. Trop bien ! 😄
Question : Sur mon plan, j'ai placé la base des liens et des bracons sur les poteaux au même niveau. On est d'accord, il faut que je décalle car j'ai les mortaises qui boivent l'apéro ensemble là ? Existe -t-il une règle pour la taille des liens à part leur section et l'angle ?
Dernière question pour ce soir : Lorsque tu as plusieurs fermes à réaliser. Es tu obliger à chaque fois de tracer une nouvelle épure au sol, placer tes bois pour tracer l'emplacement des assemblages ou est ce que une fois que tu en a fais une, tu reportes tes côtes sur les autres ?

Bonne nuit

sylvainlefrancomtois

En effet, la maquette a mis en évidence l'impossibilité de placer le lien (petit poteau / entrait ) de la ferme placée sur le mur par manque de place. potelet, c'est pas beau mais pas besoin de lien !
En parlant de liens (toujours poteaux / entraits), sur ma maquette, j'ai préféré les boulonner aux entraits car les entailles les bloque bien. C'est ce qu'il faut faire ou plutôt cheviller à tire comme sur les poteaux ? boulonné ce sera plus joli dans l'ensemble !

Question : Sur mon plan, j'ai placé la base des liens et des bracons sur les poteaux au même niveau. On est d'accord, il faut que je décalle car j'ai les mortaises qui boivent l'apéro ensemble là ? Existe -t-il une règle pour la taille des liens à part leur section et l'angle ?
non , on met toujours au même niveau , meme si on doit faire une coupe 45° en bout des tenons , sauf qu'il faut faire attention au chevillage pour ne rien éclater au levage!

Dernière question pour ce soir : Lorsque tu as plusieurs fermes à réaliser. Es tu obliger à chaque fois de tracer une nouvelle épure au sol, placer tes bois pour tracer l'emplacement des assemblages ou est ce que une fois que tu en a fais une, tu reportes tes côtes sur les autres ?Une seule épure pour toutes les fermes !! et on ne reporte jamais en charpente , car les bos ne sont jamais calibrés , donc il faut piquer a chaque fois sur l'épure !

Ducatsim69

Salut Sylvain,

Je suis étonné que tu me proposes un potelet comme solution. En effet, après un rapide coup d'oeil dans ton pas à pas, tu nommes potelet ou jambette, petite pièce de bois de renfort entre entrait et arbalétrier. Je ne le vois pas utiliser pour du contreventement mais plutôt en renfort. Moi ce n'est pas la ferme que je veux contreventer mais la liaison poteau / ferme.
pour le coup, je pense qu'un petit lien serait plus efficace.
J'ai aussi pensé à une solution plus radicale mais tu vas me dire oui tout de suite alors je ne dis rien. 😜
J'aimerais bien terminer cet abri pour l'été ! 😉
Ok pour les liens boulonnés sur les entraits. Ca me va bien !
Pour l'assemblage de mes bracons, tenons mortaises de partout sans embrèvement, ça suffit ? J'ai tenté un angle de 53° au lieu des 45° pour gagner un peu de hauteur de passage. C'est grave docteur ?
Je suis également surpris que tu me dise de mettre mes liens et bracons au même niveau. J'étais persuadé d'avoir fait une boulette. J'ai fait un petit test cette aprem. Bon comme prévu, c'est la crise du logement poour les tenons, (tu m'as donné la solution) mais c'est carrement la guerre concernant les chevilles. Il y a forcément un des assemblage ou il ne faut pas utiliser ta méthode pour positionner la cheville. Je décale de 2 cm ?
C'est noté pour l'épure unique mais les multiple piquages !

Merci

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 hello , n'étant pas au pied du projet , il se peu que je confuse certaines infos et questions !

par exemple : En effet, la maquette a mis en évidence l'impossibilité de placer le lien (petit poteau / entrait ) de la ferme placée sur le mur par manque de place. potelet, c'est pas beau mais pas besoin de lien !

J'ai cru que tu voulait finalement poser les poteaux du fond poteau sur le mur !

Le mieux serait d’accompagner tes questions par des croquis ou faire un sketchup de l'ensemble , je suis actuellement sur 6 projets de charpente et d'escalier a la fois et les plans de la maison de ma fille , et ce n'est pas simple de tout digérer !

Ducatsim69

Je comprend !
Tu as bien raison les poteaux de la dernière ferme seront sur le mur. C'est prévu comme ça depuis le début. Voir mon premier plan.
Malheureusement, je n'ai pas ce talent du dessin sur PC. Mais regardes ma maquette, je te montre avec un chevron l'emplacement du lien posant problème.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 Ah ben voila , j'y vois plus clair ! c'est du beau boulot !

Alors , tes sablières , tu ne boulonnes pas , mais tu les
chevilles!

Tes bracons, tu peux effectivement les décaler pour éviter l’antagonisme des mortaises !

Le potelet n'as pas besoin de contrefiche!

Tes tetes de poteaux dessous peuvent être plus courtes , (on laisse 10 cm de bois puis on ajoute la décoration (pointe de diamant ou chantournage)

BastienLB

Sympa de faire une maquette. A la suite de Sylvain, que je salue au passage!

Je n'entaillerais pas personnellement les moises au passage des arba et du liens. Je ferais filer et couper en dessous de l'entrait et à la face du poteau pour l'arba. Ce qui te réglera pour emmancher au sol avant de tout percer d'un coup.

Le lien coupé au dessus des moises. Adepte du crampon je suis! et du boulon de charpente de 30cm je sais plus si je l'avais dit.

Les "bracons" que j'appellent "liens de sablière" personnellement, peuvent être à 52.5° pour gagner un peu de passage. Normalement poteaux et poinçons sont de même section (18 18 pour moi) pour avoir rigoureusement les mêmes traçages et les mêmes pointages, pour le 18 18 ainsi que sablière et faîtière, mais je ne sais pas si tu as retenu l'option "lien de faîtage" en contreventement longitudinal.

Ils peuvent tourner au même niveau que les liens "aisseliers" mais rien d'obligatoire. Du fait de l'angle à 52.5, la mortaise sera plus haute: en perçant depuis le tiers de l'about, ta cheville sera donc placée plus haute, mais oui il faut bien vérifier.

On perce normalement a 1.5 fois le diam de la cheville. Pour de la 18 (conique acacia de 30 cm standard) cela ferai 18+18/2 = 27mm du bord. Mais le charpentier a dans sa poche un outil appelé "jauge de charpentier" qui fait 3cm de largeur (comme les tenons). Donc on trace avec à 30 mm du bord et bien le tiers de la longueur de la mortaise depuis l'about. On perce avant de mortaiser! mais si tu as vu le tuto du confrère je pense que c'est assimilé.

Pour effectuer un "désabout". on revient parallèlement lors du traçage de l'about d'une largeur de mètre à branche (15mm) pour un angle de 30 à 60 °. En dessous de 30° on mets une jauge de 3cm ou parfois encore plus! et rien de 60 à 90°

Le "petit poteau" que l'on peu appeler Potelet n'a pas besoin de lien.

Quand à la longueur de ces liens, j'avais répondu plus haut ma technique.

La longueur d'une pointe de diamant: je mets la section du poinçon pour faire un beau "cube" et comme je trace avec une équerre alsacienne de 35mm je fais une pointe de cette longueur en traçant d'un coup les 2. Tu n'es pas pressé je pense pour réaliser le garage, mais en charpente l'efficacité est recherchée. c'est une forme d'éthique du métier je crois.

Ducatsim69

Salut sylvainlefrancomtois,

Ok pour le chevilage des sablières. J'ai corrigé sur la maquette.

Ok pour le décallage des bracons.

Ok pour l'absence de lien et donc de bracon sur le potelet.

Ok pour le conseil concernant les pointes de diamant.

J'ai terminé la maquette de la charpente cette après midi. Après avoir serré les boulons et surtout placé les bracons, je suis stupéfait par la rigidité de l'ensemble. La maquette est vraiment pédagogique. Génial !

Je termine mon solivage et je posterais des photos.

Bonne soirée

Ducatsim69
( Modifié )

Salut BastienLB,

Oui, j'ai bien compris ta procédure. Tu m'avais déjà parlé des crampons. Effectivement avec ta méthode le travail semble moins important et du coup plus rapide à mettre en oeuvre.
Avec mes sections, il resterais 5 mm de chaque coté de l'écrou sur le boulon. Un peu juste je trouve.
Tu procèdes ainsi dans un souci de rendement ou as tu peur d'affaiblir les entraits en les entaillants ?
Concernant les liens de faîtage, figures toi que je me suis posé la question cette après midi en analysant ma maquette. Non je n'en ai pas prévu mais plutôt parce que je n'y avais pas pensé.
Penses tu qu'il faudrait en ajouter ?
Pour les liens de sablières, j'ai effectivement testé l'angle plus relevé de 53° afin de favoriser le passage.
Merci pour les conseils de tenons-mortaises-chevillage. Effectivement ça j'ai bien acquis. Merci Monsieur Maillien.
Par contre pourquoi percer en premier le trou de la cheville. Ca ne gène pas si on le perce après la mortaise ?
Merci pour l'explication du désabout.
C'est noté pour le potelet sans aucun lien.
Je ne comprend pas ta technique du diamant. Sylvain me dit de ne pas trop laisser de matière sous l'entrait (10 cm + la pointe de diamant).
Comme je n'avais aucune idée de l'angle, j'en ai fait trois différents sur mes 3 poinçons. 22.5°, 25° et 30°.
J'aime bien le 30°.

A plus

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 parfait !!

ici une discutions intéressante

Ducatsim69

Bonjour Sylvain,

Merci pour le lien de la discussion. Ayant effectué des études en mécanique, j'ai bien compris l'étude de la résultante des forces d'une ferme.
J'en profite (encore un peu) 😌 pour te demander comment on fixe les pannes ventrières. Vissage sur échantignoles ?
J'ai assemblé les bracons par simple tenons / mortaises (sans embrévement). Est ce suffisant ?

Bon dimanche

BastienLB
( Modifié )

Bon j'ai le temps aujourd'hui! je le prends pour expliquer ma méthodologie

Oui, j'ai bien compris ta procédure. Tu m'avais déjà parlé des crampons. Effectivement avec ta méthode le travail semble moins important et du coup plus rapide à mettre en oeuvre.
Avec mes sections, il resterais 5 mm de chaque coté de l'écrou sur le boulon. Un peu juste je trouve.
Tu procèdes ainsi dans un souci de rendement ou as tu peur d'affaiblir les entraits en les entaillants ?

Normalement, si l'on entaille ça serait plutôt les arbas. Car on entaille pas trop les pièces au point où elles vont être le plus sollicitées. Il arrive qu'il y ai un 2e rang de moises sur les grandes fermes avec plus de pentes, avec le même pointage donc. Ce que préconise Sylvain est assez intelligent, c'est une simplification de ce que l'on appelle un "double moisement"

images.app.goo...6LgsFABD1KoViv9

Cet assemblage n'est plus utilisé car beaucoup trop long à tailler à la machine, même si on laisse sortir la lame de la circulaire à l'angle formé laissant un "petit trou". Les "yoyos" (pièce de bois ronde de fil de 6cm de diam en chêne placé dans 2 chapelles, 1 coté arba, 1 coté moise,) autrefois, puis les anneaux de charpentes ont été remplacés également à cause de trop de poignets cassés. Les crampons sont devenus la norme, plus rapides et plus simples à calculer.

Normalement tes boulons de 300 passent, tu trouveras plus du 7.5 que du 8 pour les madriers, ils sont appelés comme tel, mais la cote est généralement de 7.5. Certains sautent la rondelle coté tête carrée...

Concernant les liens de faîtage, figures toi que je me suis posé la question cette après midi en analysant ma maquette. Non je n'en ai pas prévu mais plutôt parce que je n'y avais pas pensé.
Penses tu qu'il faudrait en ajouter ?
Pour les liens de sablières, j'ai effectivement testé l'angle plus relevé de 53° afin de favoriser le passage.

je sais plus ce que tu as retenu comme contreventement longitudinal mais c'est clair que les liens de faîtage liaisonnent parfaitement la ferme. Il t'aideront également au levage. Je conseille donc.

Merci pour les conseils de tenons-mortaises-chevillage. Effectivement ça j'ai bien acquis. Merci Monsieur Maillien.
Par contre pourquoi percer en premier le trou de la cheville. Ca ne gène pas si on le perce après la mortaise ?
Merci pour l'explication du désabout.

Percer avant évite d'éclater la joue intérieure de la mortaise quand la mèche débouche et donc de l’affaiblir et d'avoir a passer la main pour enlever les éclats avant d'emmancher.. Attention à ne pas oublier de décaler si tu embrèves de 15mm. Pour information, je mortaise en 35mm pour des tenons de 30+ (en coupant en laissant le trait). Pour ce type d’embrèvement je fais un ravancement de toute l'arase de 15mm afin de tailler cet encastrement à la défonceuse, et l'on peut mesurer cette entaille sur la piece embrevée... Suis je clair? 😅 La technique du désabout est une convention qui se perd, d’ailleurs le collègue Maillien mets 10 mm dans sa vidéo, pourquoi? mystère. Cette convention permet de tailler à plusieurs, un sur les tenons, un autre sur les mortaises, car tous les charpentiers ont mètre a branche et jauge en poche. Cela évite de "piquer" les désabouts au moment du traçage: on ne pique plus sur les bois sciés. on fait un empilement des pièces en ayant juste taillé les arba en tète et les contrefiches en pied avec l'angle relevé à la fausse équerre. on place au sol - sur des chantiers, les poteaux dans les cotes "hors tout" et le poinçon sur son axe. Ensuite la première moise, le cœur vers le sol. Ensuite les arba, avec une cale en tète de l'épaisseur de la moise et les coupes d'aplomb sur l'axe de la ferme. On place le chant du dessus parfaitement avec la ligne d'épure - ne pas oublier de remonter la positions des pannes avec 1 trait sur la face où seront les échantignoles (à clouer avant le levage). Si je mets des contre fiches de la même épaisseur que les moises (7.5cm pour moi) c'est pour pouvoir les glisser sous l'arba et sur le poinçon, avec un sert joint à l'arba. Il est utile parfois de faire correspondre l’arête basse de la contre fiche avec le trait de l'emplacement de la panne, toujours pour gagner du temps. On place le lien aisselier avec une cale d'épaisseur sur le poteau. On recouvre tout avec la 2e moise le cœur vers le ciel cette fois. On bloque tout avec des serre joints là où cela ne va pas gêner. et c'est parti pour le traçage des arases et des emplacements avec l'équerre alsacienne, certains plombent encore mais c'est vraiment si le scieur est mauvais de chez mauvais. C'est le moment où je perce l'assemblage arba/moises car je gagne du temps pour placer les crampons au moment de la "mise en dedans" ou il faut aller tâter les tenons pour la tire. J'aime pas tout démonter juste pour qq crampons! je perce avec une cale de perçage en forme d'échantignole qui me sert de gabarit pour les tracer - je fais toujours les mêmes, mais là, elle est rencreusée pour guider ma mèche. Les profondeurs des entailles sur le poinçon sont mesurées et tracées depuis l'axe. Tous les tenons mortaises sont centrés à l'aide d'un outil appelé grenouille.

C'est noté pour le potelet sans aucun lien.
Je ne comprend pas ta technique du diamant. Sylvain me dit de ne pas trop laisser de matière sous l'entrait (10 cm + la pointe de diamant).
Comme je n'avais aucune idée de l'angle, j'en ai fait trois différents sur mes 3 poinçons. 22.5°, 25° et 30°.
J'aime bien le 30°.

chacun ses choix, mais oui 10cm est le minimum. c'est une question de gout, remettre la section me plait. Pour ce qui est de la pointe je ne les aime pas trop pointues et je n'ai jamais regardé l'angle car elle est taillée à la circulaire portative en faisant tourner les faces. généralement quand il s'agit de degrés dans mes conceptions il s'agit d'utiliser qqch d'harmonieux, ainsi je fais en fonction de tracé aux compas. De 7.5° en 7.5°, et des décompositions de forces elles aussi tracées au compas...

Je crois que tu as tout là!!!

BastienLB

Bonne explication Sylvain pour le poinçon et les moises. Sur une grande portée (au de là de 7m) je remonte même les moises de 15mm afin de brider la ferme anticipant le séchage et la charge. et une éventuelle contre fleche.

Pour le clouage d'une panne ça dépend s'il y a une coupe en sifflet ou pas. Si non: 1 clou de 140 lardé de la panne vers l'arba, et un deuxiemme de l'échantignole vers la panne. Plus tu frappes plus la panne vient coller. si coupe en sifflet: sur l'attente 1 pointe de la coupe à l'arba. Sur la suivante une pointe du dessus vers la coupe et une de l'échantignole à la panne supérieure.

Mes coupes font 40 cm de long, afin que pour la faîtière elle dépasse suffisamment du poinçon pour pas que cela casse: je mets 15mm d'entaille pour l'entaille afin de donner de l'épaisseur à la gargouille du poinçon.

Mes faîtières sont en 10.5 car je mets une volige de 27mm à chant (clouée lardée) contre laquelle les chevrons viennent. Cette volige dépasse pour pouvoir fixer le closoir et la tuile faîtière.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 J'en profite (encore un peu) 😌 pour te demander comment on fixe les pannes ventrières. Vissage sur échantignoles ?Vissage ou traditionnellement clouage si échantignoles simple !

J'ai assemblé les bracons par simple tenons / mortaises (sans embrèvement). Est ce suffisant ? oui a condition que les désabouts des tenons soient bien plaqués!

sylvainlefrancomtois
( Modifié )
BastienLB
( Modifié )

sylvainlefrancomtois ah? Bon on a pas appris pareil. Je mets effectivement 2 pointes dans l’échantignole mais pas par bout. La première pointe lardée pour la panne, oui et après j'en remet une de l’échantignole à la panne. ça la ramène si elle est un peu gauche.

BastienLB

Je crois que là on est bon!

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

oui aussi ! on faisait ça parfois ! suivant le gauche ou ill était ,car parfois le gauche faisait lever l'échantignole devant ,c'est pour cela que l'on mettais une pointe (de 100 pas 140 ) devant

Ducatsim69

Bonjour les charpentiers,

Merci à tous les deux pour vos explications. Sylvain pour ton soutien immédiat et Bastien pour tes longues explications de dimanche.
Grâce à vous, cette période de confinement m'aura permis de bien progresser dans votre domaine.
J'ai terminé ma maquette hier. J'en suis satisfait !
Vous ne connaitriez pas un magicien qui pourrait me l'agrandir d'un coup de baguette ? 😁

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 si bien sur !! notre président et nos ministres , ce sont de grands magiciens qui font disparaître et apparaître des choses constamment !

Ducatsim69

Bonjour,

Voici les photos de la maquette réalisée grâce à vos remarques.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Excellent ! par contre , une contrefiche au poteau plus long sur le mur (faisant plus 1/3) il est considéré comme un poteau long articulé et pas potelet ! (ah mais y en a une , j'avais pas vu ! sur la photo 3)
Les échantignoles au moins 300/350 mm de long ,et le fil du bois en
biais !

normalement 1,33 x la hauteur de panne ,mais nous préférions un peu plus long , et nous avions fait un gabarit pour les débiter !

Ducatsim69

Salut Sylvain,

Et oui, me revoilà.
Comment vas tu ?
Toujours à fond dans d'innombrable projets. (dont celui de ta fille si j'ai bonne mémoire)
Bon en ce qui me concerne, je nai pas chômé depuis 2 mois. Faute de magicien efficace, j'ai terminé l'assemblage des 3 fermes. Aujourd'hui nous les avons levé ainsi que posé les pannes. J'ai donc d'autres questions.
Petit rappel, l'abri représente un carré de 6*6 m avec toiture 2 pans reposant sur 3 fermes. Donc 6 poteaux. Comme la maquette quoi !
Les pannes sont d'un bloc sur les 6.8m de leur longueur. Comme j'ai scrupuleusement respecté ton pas à pas, j'ai donc placé le coté bombé vers le haut. Et il y en a qui sont sacrément bombées ! Je me retrouve donc avec un jour (environ 2 cm) entre les pannes sablières et les poteaux de la ferme du centre. Dois-je laisser les pannes en "suspension" pour les cheviller aux poteaux ou dois-je les contraindre afin qu'elles plaquent les poteaux ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 hello
2 cm sur presque 7 m c'est que dalle , tu contraints , de toute façon c'est dans le sens de leurs déformations gravitationnelles ! Le poids des tuiles fera le reste dans le temps !😉

Ducatsim69

Bonsoir Sylvain.
Aujourd'hui j'ai contraint les sablières pour cheviller. Il y a bien eu quelques craquements inquiétant de monsieur Douglas mais ça l'a effectivement fait en sanglant et serre jointant. Boulonnage de la faitière. Préparation des échantignoles avec le sens du fil dans la descente comme tu me l'avais conseillé. Tu m'avais gentillement fait un schéma avec les indications où placer moyens de fixation. Sur le coup, cela ne m'a pas interpellé mais maintenant que j'ai l'échantignole dans les mains j'ai un doute. A l'emplacement des vis / clous, tu centres sur la largeur de l'échantignolle ou tu mets 2 vis côte à côte à chaque fois ?

Ducatsim69

Re, bon finalement je n'ai mis qu'une vis sur l'axe de symétrie de l'échantignole.
Autre question. En posant les ventrières sur leurs échantignoles extérieures (ferme 1 et 3), le bombé de la panne créé un écart entre sa face et l'échantignole (environ 3 cm) sur la ferme du centre. Mieux vaut-il placer naturellement l'échantignole derrière le cintre de la panne ou comme sur les poteaux contraindre pour un alignement parfait ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 excuse j'ai pas répondu ce jour , j'ai eu des contretemps !

Le clouage ou vissage de l'échantignole , plutôt vers l’intérieur , deux a l’arrière décalés , un devant , puis après un clou au pied de la panne !
Si il y a un gros décalage (gauchement) , il faut essayer de faire plaquer ce qui est apparent (en rive, et contraindre au centre) de plus si c'est vraiment gauche , une coupe a sifflet a l'axe de l'arba central ,casse un peu le défaut , ce qui permet de plaquer !

Si vraiment c'est pas rattrapable, il faut dresser l’échantignole en fonction du faux équerre!

en résumé tout est affaire de bon sens ! 😉

Ducatsim69

Mais je t'en pris.
Merci pour les explications, je ferais ça demain.
Bonne nuit !

Ducatsim69

Salut Sylvain,
c'est encore moi. Je sais que tu n'es pas couvreur mais je pense que tu peux m'aider. Je suis en train de voliger (douglas 18 mm). Dois je le faire complètement jusqu'en haut ? J'hésite entre "fermer" le toit ou laisser 5/6 cm de "vide" pour placer une planche sous les tuiles faitières directement posée sur les chevrons.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ducatsim69 tu laisses un petit vide ! de toute façon tu a la latte sur champs pour fixer les faîtières !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
600 vues
3 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation