L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Kentaro

Questions sur le statut en SCOP

Bonjour,

J'ai un ami qui voudrait s'installer comme artisan et est très intéressé par le statut en SCOP (salarié d'une coopérative).

La question porte sur les "frottements": Sur la base de la marge brute, quel est le % de charges sociales totales ?

Financièrement, est-ce intéressant par rapport au statut micro-entreprise/ autoentrepreneur ?

Mis à jour
Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

5 réponses

2
Boris Beaulant
( Modifié )

Attention de ne pas confondre

Ce sont trois notions différentes qui peuvent être réunies dans la même entreprise, mais pas forcément.

Dans ton cas, je pense que tu parles de CAE qui n'est pas forcément une SCOP.

SCOP

Une Scop est une société coopérative de forme SA, SARL ou SAS dont les salariés sont les associés majoritaires. En gros, une entreprise qui appartient à ses salariés. Là dedans, ce ne veut pas dire que chaque salarié est sont propre patron et fait sa propre activité. Juste que la gouvernances est décidée par les associés qui sont aussi les salarié.
Souvent dans ce mode, il est commun de parler d'une personne une voix. A la différence d'une entreprise classique qui exprime les voix en fonction du nombre de parts dans l'entreprise.

Portage salarial

Le portage salarial est une forme d'emploi impliquant une relation tripartite entre un travailleur indépendant, un client et une entreprise de portage salarial1. Elle est à mi-chemin entre entrepreneur et salarié, ce qui permet de développer une activité professionnelle indépendante, tout en conservant la couverture sociale d’un salarié classique.
Ce format n'implique par forcément que l'entreprise de portage soit une coopérative et encore moins une SCOP.

CAE

Plutôt que de créer sa propre structure, un nouvel entrepreneur peut rejoindre une coopérative d'activités et d'emplois (CAE). C'est un regroupement économique solidaire de plusieurs entrepreneurs.

Cette forme d'entrepreneuriat collectif lui offre une solution plus sûre pour lancer son activité. Le porteur de projet qui rejoint une CAE bénéficie d'un cadre juridique existant, d'un statut d'entrepreneur salarié en contrat à durée indéterminée et d'une protection sociale.
Toute la gestion administrative, fiscale et comptable est mutualisée. Ce cadre lui permet ainsi de se concentrer sur son activité, avec une sécurité accrue.


Dans mon cas, j'exerce mon activité chez OXALIS, une CAE - SCOP. C'est à dire qu'à la fois, j'ai rejoins un groupement d'entrepreneurs qui mutualise l'outil administratif et en même temps, je suis associé de cette entreprise.

Je rejoins ce que dit Damien MOREAU, il n'est pas néceassairement bon de faire un simple comparaison financèement entre l'entreprnariat coopératif et l'auto-entreprenariat.

Le coopératif apporte du service, de l'accompagnement (parfois), de l'humain, du réseau et une structure plus grosse qui peut permettre de plaire à certains client. Tout ceci à un coût. Et dans mon cas, c'est 15% de la marge brute de MON activité (avec des paliers bas et haut ... mais on va pas développer :)).

Mais à côté de ça, je ne paie pas de comptable (ou je ne fais pas ma compta moi même sur mon temps d'activité), je peux avoir des tarif d'assurance mieux négociés (le nombre !), j'ai des collègues !

Bref, il y a à mon sens une part d'immatériel qui rend difficile la comparaison directe sur les chiffres.

La phrase qui résume bien tout ça, c'est que tout seul, on va plus vite, mais à plusieurs, on va plus loin 😉

Mis à jour
sebastien coeffier
( Modifié )

Ha Boris Beaulant ,j'avais capté que tu es en CAE mais pas la SCOP ,donc nous sommes tous les deux des coopérateurs pas pour les mêmes fins mais dans le même esprit

Boris Beaulant

Héhé, COOPain !

sebastien coeffier

😂

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Damien MOREAU

Je travail en coopérative. A mon avis, c'est une erreur de comparer "financièrement" (j'ai commencé en me posant cette question aussi, je te rassure) Le travail en coopérative c'est surtout une autre façon de bosser et d'entreprendre, avec des contraintes financières qui y sont particulières et qui vont avec des avantages que l'on ne trouve pas ailleurs.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Pascaltech

Régime fiscal de la SCOP :

La Scop est soumise aux mêmes impôts que toute société de droit commun. Toutefois, en versant beaucoup plus de participation que les entreprises classiques (au moins 25 % des bénéfices), elle réduit d'autant le montant du bénéfice imposable au titre de l'impôt sur les sociétés.

Par ailleurs, les Scops sont exonérées de la Contribution économique territoriale.
SCOP
Il faut au moins être deux pour monter une scop, comme pour une SARL.

Au-delà du statut d'auto-entrepreneur ou de micro-entrepreneur il y a la SASU : Société par Action Simplifiée Unipersonnelle.

Quel est le régime social du dirigeant d'une SASU ?

Le président bénéficie du statut d’assimilé salarié, ce qui signifie qu’il est affilié au régime général de sécurité sociale. Les cotisations sociales qui lui incombent sont évaluées en fonction de sa rémunération brute. À noter que ces cotisations ne comprennent pas de cotisations à l’assurance chômage, ce qui n’ouvre donc pas de droits à une indemnisation en cas de chômage.
SASU
L'intérêt est de ne pas payer des charges sociales sur des forfaits prohibitifs mais sur le revenu réellement versé.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Kentaro

Je comprends bien que le choix de la coopérative est notamment un "choix de vie".

Mais nous serions quand même intéressés par quelques éléments financiers de manière à savoir où on va. Si vous aviez des exemples, très approximatifs, du genre:

CA HT de: 100
Coût de revient HT (matériaux, etc): -40
TVA: -12
Marge brute 48

Frais de gestion de la scop ?

Charges sociales (salariales et patronales) : ?

Salaire net avant impôts: ?

Ou bien, est-ce plus compliqué que cela ?

Boris Beaulant
( Modifié )

Frais de gestion de la scop ?

C'est variable d'une CAE à l'autre. Et c'est souvent variable avec la valeur du CA (ou marge brute). D'ailleurs toutes les CAE ne font pas le calcul de la même manière non plus.
Comme dit plus haut, chez moi c'est 15% marge brute.

Charges sociales (salariales et patronales) : ?

Là, c'est tout pareil que si tu avais des salariés. Les charges sont donc les mêmes. Et donc sont aussi variable en fonction du revenu. Les bas salaires (smic) ayant un certains nombre d'allégements.

Ou bien, est-ce plus compliqué que cela ?

Non, c'est pas plus compliqué que ça.


Sauf que tu n'auras pas une réponse générale. Parce que encore une fois, libre à chaque CAE de faire sa tambouille sur le cout qu'elle répercutent aux entrepreneurs.

La sous question est donc : As-tu une CEA particulière en ligne de mire ?
Si oui, demande leur le taux qu'ils pratique. Et avec quels plafond, paliers, etc ...


La différence en salariat classique et CAE, c'est qu'en CAE, tu n'as pas un CDI, mais un CESA avec la coopérative. Un Contrat d'Entrepreneur Salarié et Associé. La nuance est sur les seuils de salaires qu'il est plus facile de faire changer à la baisse qu'en CDI.

Kentaro

Ok, merci bien!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
brie

Bonjour,
Moi j'ai commencé en cae, durant 2 ans, l'esprit d'équipe m'a bien plus, Il y avait que des personnes très intéressantes dans tout les domaines du bâtiment.
Ça m'a permis de me lancer, de prendre confiance, mais la cae avait quelques lacunes au niveau administratif, des temps de réaction assez long, des chèques qui se perdaient, je trouvai que la contribution de 20% de la marge brute n'était pas justifié.
J'ai quitté ce statut il y a 1 an pour la micro entreprise, je crois qu'ils ont fait de sérieux progrès depuis, en revoyant pas mal de choses.
Je m'en sors mieux financièrement depuis, j'ai pû investir beaucoup plus depuis.

La CAE est très intéressante pour commencer, voir y rester, tu peux avoir un réseau de collègues, clients rapidement, avec une entraide entre les entrepreneurs salarié, (une question sur une methode de fabrication, technique, norme, du etc, besoin d'un outil : hop un coup de téléphone)
Mais de mon côté je préfère mon statut actuel qui me laisse plus de marge de manœuvre.
Bon dimanche

Damien MOREAU

Merci pour ce retour !

brie

On peut voir une des personnes qui a monté la cae dont je faisais parti sur le reportage " les travailleurs nomades" il en parle très bien😉 on me voit même 1 sec

brie

Oupss "les aventuriers du travail nomade"

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
216 vues
5 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation