L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

DigiPascal

Plancher atelier en bois massif

Bonjour à tous,

Je suis en train d'équiper mon premier atelier de menuiserie (d'amateur novice). Après beaucoup de recherches, je me suis décidé pour un plancher en bois massif au sol.

Dans l'idée, sur la dalle béton (cave très saine, pas d'humidité), je pensais poser des lambourdes à même le béton et ensuite par dessus clouer des lames de plancher en pin maritime déclassé (21mm d'épaisseur).
Dans mon esprit, ce sera confortable (vs beton brut), protègera les outils (en cas de chute) et sera "joli" pour un budget très proche d'un sol en OSB.

Et j'ai quelques questions pour vous :

  1. Le plafond est bas (2.20m), donc je voudrais minimiser l'épaisseur des lambourdes, du coup je me dirige vers une section de 30x50 mm. C'est petit, mais pensez vous que ça peut passer ?

  2. Je pensais espacer les lambourdes de 30/35 cm pour supporter le poids des machines stationnaires, est-ce ok ?

  3. Est-ce que je dois fixer les lambourdes au sol (chevilles béton) ou est-ce que je peux juste les poser au sol ?

  4. Est-ce qu'il faut laisser l'espace entre les lambourdes libre (lame d'air pour aérer) ou est-que je peux y glisser un isolant ?

Voilà, je n'ai jamais posé de parquet massif et ce que j'ai pu lire au sujet de pose est systématiquement incomplet/contradictoire.
Un grand merci pour vos retours!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

1 réponse

0
mmahieu

Bonjour
et pourquoi ne pas poser directement les planches sur le béton, s'il est sain et plat?

  • moins de hauteur/volume perdu
  • pas besoin de renforcer sous l'emplacement des machines
  • juste veiller à bien les orienter pour éviter que les bords se relèvent
  • pas besoin de les fixer, juste les poser avec un espace permettant la dilatation en périphérie (au bord des murs), et au bout de quelques mois blocage par des coins en bois s'il reste du jeu gênant
  • éventuellement assemblage par rainures languettes/fausses languettes pour minimiser le risque de désafleur

Ça permettrait d'obtenir le confort escompté, de protéger les outils en cas de chute, amortirait en partie le bruit des machines...

DigiPascal

Merci pour ton retour.

Au final, tu proposes une pose "flottante" et j'avais compris que les lames massives ne pouvaient être posées comme celà car elles vont jouer / tuiler / se déformer si elles ne sont pas fixées individuellement (emboitées dans la rainure de la lame voisine + clouage dans les lambourdes).
Mais si ça se confirme qu'elles peuvent être juste "posées" sans les fixer c'est effectivement le plus simple.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
251 vues
1 réponse
0 vote

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Voir aussi
Navigation