L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

ThibaultC

Quel bois ou traitement ?

Bonjour à tous !

A la demande de madame je vais me lancer dans la fabrication d'une jardinière qui va être posée contre un mur préalablement habillé par des tasseaux (histoire d'habiller en même temps le mur en parpaings brut).

L'idée et de laisser un espace suffisant entre les tasseaux pour pouvoir suspendre également des pots ou des petites jardinières.

Vous trouverez ci joint une photo qui sera probablement plus explicite.

Bref mes questions :

Faut il prendre un bois spécifique ?

Pour une raison de coût est ce jouable en sapin ?

Pour que cela dure dans le temps et vu qu'il va y avoir un contact avec de l'eau, faut il prendre un bois avec un traitement spécifique ou un vernis ou une lasure peut faire l'affaire ?

Merci pour vos lumières !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

1 réponse

0
Boris Beaulant

Le pin seul ne tiendra pas longtemps en extérieur et sans finition. Par ailleurs, si tu lui applique une finition type vernis ou lasure, tu seras obligé d'y revenir régulièrement (ce qui va gonfler le budget dans le temps).

Le mieux étant de partir d'un bois initialement plus résistant. Un douglas, ou un Mélèze pour rester dans le naturel.

Sinon, regarde du côté des lames de terrasses. Il y a les versions traitées en autoclave qui peuvent te rendre un bon service. Reste que tout ça ne sera pas au prix du sapin brut.

La encore tout dépend si on voit le budget sur le long ou le court terme ;)

ThibaultC

Merci @zeloko !

Je vais étudier les deux options, mais effectivement avant le budget l'objectif est de ne pas être obligé de l'entretenir régulièrement.

yvesdici
 

Bonjour.
Le problème du bois traité ce sont les coupes qui ne seront pas traitées, à moins d'y appliquer un produit de traitement des coupes.
Le douglas est une bonne solution, plutôt économique.
Il est naturellement résistant classe 3, c'est à dire sans contact permanent avec l'eau.
Il faut garnir l'intérieur d'une feuille plastique résistante pour éviter le contact avec la terre, et empêcher celle ci de passer entre les lattes si elles ne sont pas jointives.

ThibaultC

Merci, je pense que je vais regarder du côté du Douglas.

hedjour
 

@thibaultc Regarder aussi le robinier faux accacia.
Il parfoit vendu sous l'appellation accacia mais l'appelation accacia correspond aussi à un vrai accacia venant de chine et bien moins résistant dans le temps que le robinier.

Nix74

Salut thibaultc
La question commence à dater mais je n'ai pas vu de "jardinière" dans tes créations alors peut-être, n'est-il pas encore trop tard pour répondre.
Comme hedjour, je répondrais Robinier faux-acacia, la seule essence classe 4 d'Europe (cette essence, non-européenne à la base, est arrivé sur le Vieux continent au début du 17e siècle).
Certes, cette essence n'est pas aussi bon marché que le douglas et à la réputation d'être difficile à travailler, mais elle est plus durable. Des menuisiers annéciens utilisent cette essence pour les panneau latéraux de leurs bacs à oranger.

ThibaultC

Salut, merci pour le retour. Non effectivement projet toujours en stand-by, car l'idée de madame m'a donné une autre idée de projet beaucoup plus "important" donc probablement pour le printemps prochain maintenant !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
59 vues
1 réponse
0 vérification

Licence

Licence Creative Commons
Autres questions de ThibaultC
Navigation