L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

AnneSo

Comment faire sécher des branches de ceriser ?

Bonjour à tous,

je viens de tailler mon cerisier. J'ai mis de côté quelques belles branches bien droites et verticales, que je voudrais faire sécher pour les tourner ou faire des petites boîtes ou des incrustations.
Je sais que vu la saison, le bois est plein de sève et que cela va compliquer le séchage, mais bon, si je veux espérer avoir des cerises l'an prochain, je n'avais pas trop le choix de la période :-).
Les branches font jusqu'à 3m de long pour un diamètre de 4 à 10 cm. j'ai coupé les petites branches et les feuilles.
Bien sûr, je voudrais éviter au max les fentes.
J'ai donc plein de questions :

  • dois-je les recouper dans la longueur pour favoriser le séchage ou pas ?
  • faut-il les écorcer avant le séchage ?
  • chez moi (le midi toulousain), il fait dans les 30-35°C pendant l'été, et par contre ma cave est assez humide : 70-75%. Vaut-il mieux les faire sécher dehors, à l'air libre, ou couvertes ? ou bien dans ma cave? ou encore un mix des deux ?
  • en dehors de les passer au xylophène + peinture aux bouts, quelles précautions prendre pour éviter les fentes ?
  • pour celles que je pense transformer en planchettes/carrelets, vaut-il mieux les débiter dès maintenant ou attendre que le bois soit sec avant de les débiter ?

Merci à tous pour vos réponses et conseils,
AnneSo

etiennedesthuilliers
 

bonjour
l' emploi de branche d 'arbre pose un problème récurant , la structure même de la branche laisse apparaître une partie en bois de tension et une partie en bois de compression donc un bois très instable. il ne vous sera possible que de faire de petits objets, il vos mieux faire un pré débit rapidement et commencer le séchage dans un endroit à 70 pour cent d humidité

Nicoel
 

Hello,

En tournage, j'utilise aussi pas mal de branches en bois vert ou sec et les notions que tu abordes m"intéressent beaucoup : bois en tension/compression, séchage, instabilité.

Il y a moyen de développer (schéma, lien web, etc), merci d'avance...

hedjour
 

@nicoel Pour ces questions le mooc sur l'anatomie du bois liens dans les trouvailles et super bien fait et en libre accès chaque année.

Nicoel
 

Noté, merci !

AnneSo

Bonsoir,

Merci à tous les trois !
Je vais suivre tes conseils à la lettre @etiennedesthuilliers, et m'inscrire au prochain mooc sur l'anatomie du bois proposé par @hedjour

Comme ça je connais déjà mon programme du prochain weekend :-)

A bientôt,
AnneSo

Nicoel
 

Apparemment, ce MOOC s'est déroulé le mois dernier donc fini :-(
Si tu as des infos, je suis preneur...

AnneSo

Oui, c'est ce que j'ai vu aussi ... comme il se refait à peu près tous les ans, je me suis mis une alerte pour aller voir tous les mois s'il est reprogrammé, pour ne pas louper la prochaine session.
En cherchant sur le net j'ai vu que la prof a aussi édité le livre correspondant au cours: http://www.quae.com/fr/r4701-a..., je pense me l'acheter en attendant

hedjour
 

Merci pour le liens vers le livre, ce serait chouette de l'ajouter au catalogue de livre. Oui le MOOC semble refait chaque année au mois de février mars.

bene569
 

Pour compléter ce que dit Etienne, je viens de couper quelques branches de cerisier et je joins 2 photos qui illustrent bien ce qu'est un bois de tension et de compression...sans trop compliquer l'histoire....ce qu'il faut savoir c'est que la zone de compression étant plus dense structurellement , il y aura plus de retrait et comme la zone voisine est composée de bois d'allongement...ça craque....sans en rajouter une couche entre les interactions ,bois juvénile , bois final, structure spiralée....
Sur la photo de droite ou j'ai mis la mention "vert entourée de pointillés rouges se trouve la zone d'allongement et on la reconnais sur les planches Grâce aux zones fibreuses nacrées vertes .
On voit qu'avec un séchage rapide , les fissures sur la coupe transversale séparent en gros les 2 zones.
Le cours " l'anatomie du bois" est très enrichissant.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

1 réponse

1
PhilippeCichon

Salut Aneso

c'est un problème courant et souvent on suit des conseils ou des idées fausses ou mal interprétés!

exemple: j'ai du bois qui a été stocké pendant 20 ans donc il est parfaitement sec...

J'ai mis en ligne un article pour le séchage du bois de mes orgues de barbarie:
https://orgue-bernard.blog4eve...

En gros l'idée c'est de passer d'une humidité maximum au moment de l'abatage à l'humidité d'utilisation finale en descendant marche par marche plutôt que de plusieurs étages d'un coup.

Par contre dans ton cas le fait d'utiliser des branches plutôt que le tronc complique un peu les choses.
L'aubier est plus important et le coeur avec son duramen est très réduit dans les branches. Les branches sont donc plus sujettes aux fentes lors de leur séchage.

Il ne faut pas confondre taux d'humidité dans l'air et dans le bois

tu demandes:**

dois-je les recouper dans la longueur pour favoriser le séchage ou pas ?
C'est envisageable mais il faut prévoir et tenir compte des déformations qui vont obligatoirement arriver.

faut-il les écorcer avant le séchage ?
Je pense que oui ça évite aussi l'arrivée d'insectes.
.

chez moi (le midi toulousain), il fait dans les 30-35°C pendant l'été, et par contre ma cave est assez humide : 70-75%. Vaut-il mieux les faire sécher dehors, à l'air libre, ou couvertes ? ou bien dans ma cave? ou encore un mix des deux ?
dans un premier temps il faut descendre à 30% d'humidité dehors en plein vent comme dans les scieries.
Puis entre 30% et le taux fixé par l'utilisation final (exemple 14% dans son salon) il faut passer par la cave puis en final dans la maison sur le dessus d'un placard par exemple.
75% d'humidité dans la cave à 15° correspond à 16% dans le bois c'est un intermédiaire entre les 30% de dehors et les 14% de son salon

en dehors de les passer au xylophène + peinture aux bouts, quelles précautions prendre pour éviter les fentes ?
On peut aussi poser des colliers de serrage...

pour celles que je pense transformer en planchettes/carrelets, vaut-il mieux les débiter dès maintenant ou attendre que le bois soit sec avant de les débiter ?
Cette question est la même que la première et la réponse aussi...

Un bois qui a séché dans la masse et que l'on recoupe ensuite, relâche les tensions qui déforment le bois à l'usinage.

Un bois qui est débité d'abord et séché ensuite se déforme au séchage et doit être remis aux dimensions à l'usinage.

C'est fonction du mode de séchage et de la "nervosité" du bois...
Pour des branches de cerisier je ne sais pas bien quoi dire je n'ai jamais tenté l'aventure!

Mis à jour
Nicoel
 

Très intéressé par cette question (tournage fréquent de branches de bois vert), je te remercie d'avoir pris le temps de répondre ;-)

PhilippeCichon

J'oubliais un conseil particulier qui est mentionné dans l'article:

Si c'est pour faire du tournage après, une technique originale c'est le remplacement de l'eau dans le bois encore vert et saturé d'eau, par du PEG, Poly éthylène glycol. Plus besoin de le faire sécher et la pièce ne se déforme plus. En plus l'outil glisse lors du tournage. C'est la technique utilisé pour les crosses de fusils.

l’inconvénient c'est que le bois ne peux plus être traité ensuite et surtout il devient très difficile à coller, puisque tous les pores sont bouchés. En tout cas ça simplifie bien le problème du séchage!

Voir le lien suivant:
http://www.aftab-asso.fr/fr/fo...

Nicoel
 

Oui, j'avais vu cette idée qui semble bien intéressante. Je vais voir si j'en trouve localement à tarif correct car, à la Réunion, tout ce qui sort de l'ordinaire est cher !

Autre solution que j'avais envisagé, un petit séchoir à partir du module suivant, top mais assez cher pour un usage irrégulier :
https://www.bordet.fr/sechoir-...

Nicoel
 

... trouvé aussi cette technique "micro-onde". Semble efficace pour de petites pièces ?!

http://www.atbq.qc.ca/test-tru...

PhilippeCichon

Le séchoir est un investissement trop important pour une utilisation ponctuelle!
la technique du micro-onde est certainement plus pratique mais demande une grande habitude pour calibrer la puissance et la durée en fonction de la taille de la pièce.
Je l'utilise couramment pour mes noyaux de flûtes surtout pour décoller et ramollir la colle (même vinylique réputée non réversible), pour récupérer une flûte cassée ou pour décaler une façade avec une bouche trop haute ou trop basse. le soucis c'est qu'une pièce qui a déjà été collée doit être poncée pour pouvoir être recollée.
Chaque problème a plusieurs solutions et chaque solution présente des inconvénients différents en fonction de l'utilisation ultérieure. il n'y a pas de solution unique et encore moins universelle...
Comme quoi une question qui parait simple peut se révélée bien plus complexe à résoudre...

Nicoel
 

Merci pour ces précisions

Nicoel
 

Illustration des tensions dans le bois des branches, réveillées suite au mouillage accidentel du fond d'un petit pot en bois tourné (bois de bout, parfaitement sec, cœur de la branche proche de l'axe du pot, fond pourtant peu épais et entouré de la masse importante de l'angle) :

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
307 vues
1 réponse

Licence

Licence Creative Commons