L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

dneis

Étreignoirs ou presses à panneaux, ce qui est la même chose


Introduction

En ce moment, j'ai besoin de faire de petits panneaux.
J'ai donc poussé rainures et languettes avec mes bouvets révisés (non sans mal parfois, mais ceci est une autre histoire !). Des détails sur les bouvets à joindre viendrons prochainement dans mon pas à pas sur les outils montés...

Il faut ensuite maintenir serré tout cela le temps que la colle sèche. C'est là que sieur André-Jacob Roubo va nous aider, allons voir pour cela la Planche 18 de l'Art du Menuisier, et plus précisément les Figures 18 & 19 qui illustrent des étreignoirs pour serrer les panneaux fraichement collés.

Transcription du texte de la page 82 décrivant les étreignoirs et la manière de s'en servir: à venir...

J'avais déjà réalisé un prototype d'étreignoirs il y a quelques temps, mais:

  1. impossible de remettre la main sur le second;
  2. les planches utilisées étaient vraiment brutes (entendre par là d'une planéité douteuse);
  3. enfin, ils étaient fort courts, et donc inadapté à un collage en série de plusieurs petits panneaux.

Bref, il me fallait en refaire (principalement pour la première raison, j'en conviens).

Description et usage selon Roubo

Dimensions

Il eſt encore une autre maniere de ſerrer les panneaux, ce qui ſe fait avec des outils de bois nommés étreignoirs (du verbe étreindre ou ſerrer de près), leſquels ſont compoſés de deux fortes pieces de bois nommées jumelles, de quatre à cing pieds de long [1300mm, 1624mm], ſur quatre à cinq pouces de large [108mm, 135mm], & deux pouces d'épaiſſeur [54mm], à ſix ou huit pouces des bouts deſquelles eſt percée une mortaiſe quarrée d'environ un pouce & demi [40mm], laquelle eſt au milieu de leur largeur, & dans leſquelles on fait paſſer une tige de huit à neuf pouces de long [216mm, 244mm].

Ils sont vraiment plus gros que ceux que j'ai réalisés !

Dans la partie ſupérieure des étreignoirs, ſont encore percées deux ou trois autres mortaiſes ſemblables aux premieres, dans lelquelles on paſſe une autre tige de même forme & longueur que la premiere. (Fig. 18).

Usage

Quand on veut faire uſage des étreignoirs poux ſerrer un panneau , on commence par le paſſer entre les deux jumelles, & on l'appuye ſur la tige du bas; enſuite de quoi on approche les jumelles l'une de l'autre, ſur leſquelles le panneau tient trés-droit, puis on paſſe la tige de deſſus dans la mortaile la plus proche du panneau; entre laquelle & ce dernier, on fait paſſer un coin de bois que l'on enfonce à force avec le maillet.

Il faut toujours deux étreignoirs au moins pour ſerrer un panneau, & même quand il eſt d'une certaine longueur, on fait fort bien d'en mettre trois ; au reſte l'uſage de ces outils eſt très-bon, parce qu'ils ſerrent les panneaux ſans les meurtrir & ſans y faire d'éclats, ce qui arrive quelquefois avec les ſergents ; mais encore parce qu'ils les tiennent trés-droits, & qu'ils laiſſent la liberté de les voir des deux côtés, ce que on ne peut pas faire lorſqu'ils ſont couchés à plat ſur l'établi. (Fig. 19).

Réalisation

Rien de bien complexe en ce qui concerne le travail du bois.
Prendre 4 planches bien droites, les raboter, puis les percer au diamètre des boulons choisis (10mm en ce qui me concerne).

Il faut juste réfléchir un peu à l'emplacement des perçages.
Voici ce que j'ai retenu:

  • un espacement de 50mm pour la série de perçages longitudinale;
  • une première série de 4 perçages tous les 10mm à l'extrémité de l'étreignoir. Ce qui, combiné à la précédente série de perçages, donne une finesse d'ajustement de la longueur de 10mm;
  • dans ma folie perforatrice, j'ai poursuivi avec une dernière série de 4 trous, espacés entre eux longitudinalement de 10mm, décalés de 55mm de la série précédente. Si vous avez bien suivi, cela donne maintenant une finesse d'ajustement de 5mm.

Nous verrons toutefois avec ce qui suit que cette dernière série n'était probablement pas nécessaire.

Il reste à confectionner les 4 cales et les 2 coins.
Pour les coins, pente de 20mm sur une longueur de XXmm.
Pour les cales, l'astuce consite à ne surtout pas les percer au centre. Ainsi, en retournant la cale, il est possible de faire varier la longueur de serrage sans les déplacer. Et quitte à ne pas percer au centre, autant faire deux paires de cales différentes, démultipliant ainsi les possibilités d'ajustement de la longueur.
J'ai finalement peut-être trop de possibilités de réglage !

Première utilisation

Et voilà, c'était le projet du dimanche après-midi, il ne me restait plus qu'à coller mes paires de planches et les mettre sous presse.

A l'usage, le serrage par coin s'avère -je pense, je n'ai pas mesuré- très puissant. D'autant que mes coins ont une pente très faible. Seul inconvénient, les presses ne sont pas très stables debout, et les remplir nécessite quelques acrobation. Si on a de la place, je pense que les poser à plat à l'horizontal serait la solution (non testé pour faute de place...).

Comme mon empilement de panneaux était assez long, j'ai décidé de serrer également au milieu de la longueur, avec deux barres et deux sergents. Là clairement il faut être la déesse Kali pour ne pas s'arracher les cheveux à essayer de tout brider.

Idée d'amélioration: des barres avec des pions qui vont se loger dans les perçages des étreignoirs. Comme ça elles tiennent mieux en place le temps de poser les sergents.


Note 1: Vilebrequin

Lassé de faire de grands mouvements avec mon vilebrequin de 125mm de rayon, le bois étant tendre et le diamètre du trou raisonnable, je choisi de prendre un vilebrequin "pour enfant" -comme dirait le catalogue Peugeot Frères de 1904-, ce qui me permit de gagner en rapidité de perçage.

Mais il me manque la vis de maintient de la mèche :sad:. Diamètre nominal 7mm je pense, chose rare désormais.

Note 2: Comment raboter des planches plus longues que le petit établi ?

Avec un long bastaing (?) pris dans l'étau et muni d'une griffe !
Une petite cale latérale empêche également la planche de dévier sur le côté.
Et voilà :slight-smile:

Mis à jour

Discussions

dneis  a publié la création "Étreignoirs ou presses à panneaux, ce qui est la même chose".
il y a 6 mois
Peuch
( Modifié )

Bonjour,
Super ces etreignoirs, est-ce que les panneaux restent plat avec ce système, les planches me semblent peu épaisses.

dneis

En effet, les jumelles (=planches, cf. Roubo) de mon étreignoir pourraient être de section plus importantes. Je ne prévois pas de coller de fortes épaisseurs, ici c'était du 18mm environ.

Roubo recommande une section de

quatre à cinq pouces de large, & deux pouces d'épaiſſeur

avec des pouces de 27mm.

Et puis le panneau n'est pas censé se bomber au serrage, si les joints sont bien réalisés.

Peuch

Merci

Niouniou
( Modifié )

efficaces! Petite question : tu les as enduit de paraffine/huile/autre chose pour que les éventuelles coulées de colle excédentaire ne collent tout ensemble...?

dneis

non, j'ai fait mon premier collage hier, je verrai aujourd'hui si ça colle.
Bon, ça a peu bavé, donc je ne suis pas inquiet pour cette fois.

Si tu me dis que la paraffine fonctionne pour éviter que la colle ne colle, alors j'en mettrais !

Dreo
( Modifié )

Perso, j'utilise du bête papier journal pour protéger mes étreignoirs (je ne connaissais pas le nom et il me plaît bien, même si les miens ne sont pas aussi beaux et sophistiqués et ne dispensent pas des serre-joints). Les restes de papier journal collés au panneau part tout seul au ponçage.

dneis

J'ai rajouté le texte de Roubo sur les étreignoirs avec conversion des dimensions anciennes pour mieux se représenter la chose.

macdany

Je kiffe le désordre pardon le style de rangement de ton atelier, le même chez moi, enfin j'essaie, la puissance d'une épouse est incalculable...

dependancesbois
( Modifié )

Bien vu !
Ca fait penser aussi à la presse murale de Samuel que j'ai reproduit et qui sert aussi d'étagère !

J'ai un doute effectivement sur l'utilité des trous du bas, le serrage se faisant par les coins.

dneis

les trous du bas c'est pour ajuster finement la longueur au plus juste avant de serrer avec les coins, car je n'ai "que" 20mm maxi de rattrapage de jeu et de serrage avec les coins.

Tu devrais mettre une pente plus faible sur tes propres coins (coin 🦆), ça augmenterait la force de serrage. Si nécessaire.

dependancesbois

Ah oui, 20 mm ça fait peu je comprends mieux.
J'en tiendrais compte pour mes prochains serrages, je n'avais pas pensé à l'angle.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
912 vues
11 commentaires

Caractéristiques

 1 finition
 0 quincaillerie

Publications associées

0 collection
0 question
0 plan
0 pas à pas
0 processus
0 fournisseur
0 école
Autres créations de dneis 
Voir aussi