L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
Wil

Echelle de meunier à pas Japonais

par Wil 

Navigation

Mis à jour

Partager  

Débit et corroyage des marches

Bon, pour être franc ça a mal commencé ! Je savais que j'étais juste en plateaux de Frêne de 50 mm, mais en fait je n'en ai pas assez pour faire mes 2 limons ! Il va donc falloir que j'en achète. Ce qui n'est peut-être pas plus mal, car le bois dont je dispose n'est pas très beau. Mais vu qu'on me l'a donné ...

Je commence donc par les marches. J'ai pris l'habitude de faire tous mes débits à la scie circulaire sur règle, c'est assez pratique de ne pas porter les morceaux jusqu’à la déligneuse. Ils sont calculés de telle façon qu'après collage je puisse faire 4 marches dans chaque panneau.

Vient ensuite le traditionnel passage à la dégauchisseuse et à la raboteuse. J'ai laissé une légère sur-côte en épaisseur afin de pouvoir repasser mes panneaux à la raboteuse après collage.

Publié Mis à jour

Partager  

Collage des marches

J'ai choisi de faire un collage à plat joint. En effet, vu que les marches sont "à pas Japonais", si j'avais fait un collage par fausse languette ou par une enture en W on aurait vu par endroit les raccords. J'ai longuement hésité, j'espère donc que ce sera assez solide.

Publié Mis à jour

Partager  

Fabrication du gabarit pour toupie

Afin d'avoir une forme de marches régulière et propre, j'ai choisi de les pré-tailler à la scie sauteuse puis de les passer au bouffe-tout + roulement suivant un gabarit en CP.

Pour fabriquer le gabarit, j'ai donc commencé par faire une impression de la marche à l'échelle 1.

J'ai ensuite reporté ce gabarit papier sur un morceau de CP, qui me servira aussi bien à tracer mon pré-débit qu'à l'usinage final. Comme je n'ai pas de sauterelles pour maintenir la pièce fermement sur le gabarit, j'ai créé un système de bridage maison. Les 2 tiges filetés sont vissées et collées à la Loctite, le tasseau bridera quand à lui la pièce.

L'épaisseur de la cale intermédiaire est bien sûre légèrement plus faible que l’épaisseur de la marche afin que le serrage se fasse correctement.

Publié

Partager  

Débit et corroyage des limons

Les vacances de Noël ne sont jamais propice pour moi pour avancer dans mes projets ! J'ai juste réussi à trouver quelques heures dans la semaine pour débiter et corroyer les limons.

J'ai finalement réussi à récupérer un plot de frêne par un copain la semaine dernière. Malheureusement il commence à être vieux et n'était plus stocké correctement, il avait pris l'eau par endroit. Mais faute de mieux, j'ai quand même réussi à faire dedans mes débits long de 3m40 et 3m80.

Ça n'a pas été simple vu la forme des planches! J'ai même du compléter avec la fin de mon plot, qui après réflexion n'était pas si mal que ça !!!

Mon principal questionnement était de savoir comment j'allais dégauchir correctement tout cela. Je n'ai jamais dégauchi de si grands morceaux, j'ai peur de galérer.

Alors j'ai cherché un peu sur divers sites : entraineur sur la dégau ? Je suis loin d'être convaincu. Raboteuse sur les 2 faces les plus larges puis défonceuse pour les chants, en appui sur une règle ? J'ai lu ça dans un article. Pas convaincu non plus !

Bon finalement je me lance "au feeling", avec la méthode traditionnelle des servantes. Mes planches sont vraiment irrégulières et c'était le mieux à faire.

J'ai réglé ma machine avec une passe faible pour bien suivre ce qui se passait, tant pis pour le nombre de passages importants à faire, au moins je peux gérer selon les "défauts".

Et finalement ça s'est bien passé, comme quoi certaines fois il n'y a pas à se faire des nœuds au cerveau !

La suite maintenant ce sera de faire les rainures pour les fausses languettes puis le collage. Mais il faudra être patient parce que pour le moment... je pars en vacances !

Publié Mis à jour

Partager  

Rainurage et collage

J'ai fait le choix d'assembler les limons en 3 parties, avec une fausse languette. C'est un assemblage que j'apprécie, il donne de la précision dans l'affleurement, ça évite de trop poncer entre autre !

Pour cela j'ai installé mon entraineur, non pas pour la quantité de pièces à toupiller, mais pour le fait qu'avec lui j'assurai une pression constante sur les pièces de bois. En effet vu la longueur des limons je risquai de ne pas appuyer uniformément au fur et à mesure de l'usinage. Le résultat a donc été parfait.

Comme les rainures sont arrêtées il a fallu que je sois vigilant à stopper l'entraineur au bon moment. Mais pour celles qui étaient dans l'autre sens il a fallu que je rentre la pièce de bois sans l'entraineur, que j'arrête la toupie, que je repositionne l'entraineur, que je redémarre la toupie avec l'outil dans la rainure en m'assurant qu'il était bien libre, et enfin que je redémarre l'entraineur. Ça a allongé les opérations ...!

Le collage n'a pas posé de problème, mis à part que ça prenait pas mal de place !

Publié

Partager  

Taille des limons

Lorsque j'ai fait les débits, je me suis seulement assuré d'avoir une côte minimum de largeur de limon. Mais après coup je me dis que j'aurai dû raboter mes planches à une côte précise pour que mes 2 limons aient directement la côte finale après collage.

Un passage à la déligneuse et 2 coups de rabot plus tard, et le "problème" était réglé !

J'avais laissé une petite surcote pour un dernier passage à la raboteuse après collage. Pour le coup je ne regrette pas que celle-ci fasse 310 mm de large !

J'ai ensuite tracé les coupes sur les 2 limons en les positionnant face à face. Cela permet qu'il n'y ait pas d'écart de côte entre les 2. S'il y a une imprécision d'un côté, ce sera la même sur l'autre et donc imperceptible.

J'ai fait la taille à la scie circulaire et à la scie sauteuse. Il me reste à poncer les chants pour uniformiser le tout.

J'ai ensuite tracé la position des marches avec la même méthode des limons face à face. L'important est la position du dessus de la marche, le reste sera donné par le gabarit de défonceuse, que je n'ai pas encore réalisé.

Publié

Partager  

Taille des marches

J'ai tout d'abord mis à longueur les marches avec le chariot de ma combinée et une butée.

J'ai ensuite utilisé le gabarit de l'outil à calibrer pour effectuer le traçage. La taille a été faite en partie à la déligneuse, le reste à la scie sauteuse.

J'ai ensuite placé celles-ci sur le gabarit afin de faire l'usinage final. J'ai choisi de les usiner des 2 côtés, comme ça la position sur le gabarit n'influençait pas le résultat : la largeur était strictement identique pour toutes les marches.

Pour faire les quart de rond sur les chants, j'ai utilisé ma défonceuse sous table. Je n'avais pas encore eu l'occasion de m'en servir, et c'est vraiment confortable et rapide !

La suite, ce sera le gabarit de défonçage pour entailler les limons, puis le défonçage en lui-même.

Publié

Partager  

Fabrication du gabarit de défonçage des limons

Pour fabriquer ce gabarit je n'avais que des morceaux d'agglo hydrofuge. Je ne pense pas que ce soit parfait, il ne durera peut-être pas dans le temps mais cela fera quand même l'affaire !

La fraise utilisée fait 16 mm de diamètre (les marches ont été passé au 1/4 de rond de 8 mm). C'est une fraise avec plaquette carbure, l'usinage est vraiment confortable !

Au départ je pensais utiliser la bague de copiage, mais la fraise ne passe pas dedans ! Je vais donc faire un gabarit réglé pour que ce soit le bâti de ma défonceuse qui serve de guide.

Je prévoyais de faire les entailles 2 par 2 (une grande et une petite à chaque fois), mais pour le limon opposé je me retrouvais à être obligé de retourner mon gabarit. Ce qui impliquait un démontage des tasseaux, un re-réglage, etc ...

J'ai donc fait le choix de faire un gabarit avec les 2 entailles, mais elles n'ont pas de lien entre elles.

J'ai ensuite placé un tasseau sous le gabarit, réglé à l'angle d'inclinaison des marches. Je le re-règlerais donc 4 fois. 1er limon : une fois pour les grandes entailles, une fois pour les petites. 2ème limon : idem.

Il ne me restera qu'à aligner le gabarit avec le traçage des marches et le bloquer avec des serres-joints.

Publié

Partager  

Défonçage des limons

Le défonçage des entailles s'est très bien passé, le plus long était vraiment de préparer le gabarit ! Comme prévu je l'ai maintenu avec des serres-joints et réglé à l’œil sur les repères du dessus des marches.

1 heure plus tard c'était réglé !

Il me restai ensuite à usiner les évidements pour les mains courantes. Ça s'est compliqué au niveau du choix de la méthode. J'ai commencé avec le guide parallèle, mais ce n'était pas précis, il me fallait ré-régler le guide pour faire la deuxième passe (fraise de 16mm pour un évidement de 28mm) en prenant appui sur le chant opposé du limon. En effet, d'un côté la défonceuse était maintenue par le guide mais pas de l'autre. Le risque était de faire une vilaine entaille !!!

J'en ai fait 2 comme ça, pas du tout convaincu ! Il m'en restait encore 4. J'ai donc changé de méthode. J'ai bridé les 2 limons côte à côte afin d'augmenter la surface pour poser des règles de guidage, maintenues par des serres-joints. J'ai rajouté une butée à chaque bout d'entaille, et le tour était joué ! Je me suis retrouvé avec un gabarit géant, beaucoup plus précis et beaucoup plus rapide à utiliser.

Pour terminer j'ai passé toutes les arêtes au 1/4 de rond de 8mm. Puis uniquement pour le plaisir j'ai fait un demi montage à blanc...!

La suite sera le ponçage complet de l'ensemble.

Publié

Partager  

Assemblage à blanc et collage

Le ponçage a été réalisé à la ponceuse orbitale au grain 120 et à la main pour les parties inaccessibles. J'ai ensuite effectué un montage à blanc de chaque marche. Pour être sûr qu'elles soient bien enfoncées à fond je les ai toutes marquées. Cela me permettra de garder un œil sur leur position lors du collage. Je les ai aussi numéroté par rapport à leur place sur le limon.

Pour le collage je me suis installé au plus près du lieu final de l’installation, c'est à dire à l'étage. J'ai tout préparé pour ne pas perdre de temps.

J'ai ensuite collé toutes les marches du côté le plus large, puis j'ai retourné un limon sur l'autre afin d'insérer le côté le plus étroit dans son logement. L'opération a été délicate mais s'est finalement bien passée. Et enfin j'ai serré l'ensemble.

J'avais hésité entre coller les marches ou les visser. Comme les limons ne seront pas fixés au sol et que l'escalier sera amené à être manipulé, j'ai trouvé préférable de considérer l'escalier comme un meuble, et donc de choisir la solution du collage.

Publié

Partager  

Mise en place provisoire et création du système de pivot

La mise en place provisoire de l'échelle était l'occasion de réfléchir au système de pivot pour la plaquer au mur lorsqu'elle n'est pas utilisée. L'opération a été effectué avec un de mes amis et n'a pas posé de problème.

Et c'est finalement mon ami Larry qui a trouvé un système de rotation simple et efficace.

Ce sera un axe en bois qui traverse les 2 limons et qui coulisse dans ces derniers dans 2 gros trous oblong. L'axe sera maintenu par 2 supports vissés dans la trémie.

Le problème c'est que je ne pensais pas redescendre l'échelle à l'atelier, et vu qu'il était collé il ne passait plus dans l'escalier. Il a donc fallu le descendre par la fenêtre, et bien sûr il pleuvait et ventait ! Mais bon, 1h plus tard il était de retour à l'étage, et de toutes façon il était hors de question d'utiliser la défonceuse dans la maison !

J'ai fabriqué le système de fixation de l'axe dans un morceau de frêne de 50 mm d'épaisseur. J'ai à nouveau créé un gabarit en CP pour le passer à l'outil à calibrer. Comme je n'ai pas de scie à ruban et que 50 mm à la scie sauteuse c'est chaud, j'ai d'abord dégrossi la coupe à la déligneuse.

Le morceau de bois était vissé dans le gabarit par 2 vis judicieusement placées. Les arêtes ont ensuite été passées au 1/4 de rond de 8mm à la défonceuse sous table.

Et ensuite le montage ! Rien à signaler de particulier. Pour le moment c'est du provisoire, je n'avais pas de vis assez longues, et de toutes façons il me faudra démonter l'ensemble pour effectuer la finition. Ah, la finition, c'est toujours le dilemme...! Peinture, naturel, le choix est toujours difficile !

Publié

Partager  

Finition et pose

Le bois ayant pas mal de défauts, nous avions décidé de le peindre. Mais une fois la mise en place provisoire effectuée, on s'est dit que c'était trop bête, parce qu'il se mariait bien au naturel avec le reste des aménagements. Donc finalement le choix s'est fait sur de la cire incolore, tout simplement.

Avant cela j'ai terminé le ponçage des limons au grain 180, mais j'ai laissé celui des marches au grain 120 pour qu'elles ne soient pas trop glissantes.

La manœuvre n'était pas aisée pour ranger et sortir l'escalier, surtout par des enfants. J'ai donc tenté le coup en mettant 2 patins glissants au téflon au niveau où le limon glisse sur le parquet. Et ça a marché, mes filles arrivent à le manipuler seules malgré le poids conséquent de celui-ci !

Publié

Partager  

Si c'était à refaire ...

Si c'était à refaire... je choisirai du bois de meilleure qualité. Je ne suis pas pleinement satisfait du résultat, celui-ci est noirci par endroit et piqueté à d'autres.

... je défoncerai 2 poignées assez basses sur les limons pour la manipulation. Je vais peut-être percer 2 trous pour mettre 2 poignées en cordes, mais je verrai à l'usage si c'est nécessaire.

... je préparerai mieux le défonçage des rampes. Les 2 premiers fait au pied levé ne sont pas très réussi, il y a des "vagues".

Mon projet se termine, je vais pouvoir passer à autre chose, mais pour le moment ce ne sera pas en bois !

Publié

Contenus associés

On en parle ici

Wil a publié le pas à pas "Echelle de meunier à pas Japonais".il y a 11 mois
sylvainlefrancomtois
 

beau projet ,sinon ,attend quelques jours que tes panneaux aient bien sécher en intérieur avant de les découper ,le retrait du frêne est quelque fois assez consentant .

sylvainlefrancomtois
 

conséquent

Wil
 

Merci pour l'info. Je ne pense pas les découper avant 1 bonne semaine.

sylvainlefrancomtois
 

tu as raison ,j ai eu moi meme des soucis de ce genre ,a plus pour l exécution bon courage !

niconathy
 

Bientôt fini les montées par l'échelle.
Tu as collé plusieurs plateaux en même temps avec tes dormants, où est ce un effet d'optique?

Wil
 

Quel œil @niconathy ! Oui, sur la photo il y a 2 plateaux.

niconathy
 

du coup, tes plateaux doivent être rigoureusement de la même largeur. N'as tu pas beaucoup de perte au corroyage? Je suppose par la même, que tu rabotes le 2eme chant, plutôt que de le dégauchir également.

Wil
 

Je ne vois pas où tu veux en venir ! 😄 En fait j'ai fait tout l'inverse : la largeur n'est pas exactement la même à quelques millimètres près, et j'ai dégauchi les 2 chants. Dis moi en plus !!!

niconathy
 

Tu as dégauchi la première face, ensuite tu as dégauchi le premier chant. Cela s'appelle dégauchir SR1 et SR2. Les 2 autres faces tu les as rabotées toutes les 2 ou bien tu as dégauchi le 2eme chant pour après raboter la 4eme face. Ce procédé s'appelle dégauchir 1SR1 et 2 SR2. SR étant l'abréviation de surface de référence (lors du corroyage).

niconathy
 

Si tes panneaux ne fond pas pilpoil la même largeur, au serrage tu dois avoir un plateau qui serre et l'autre qui ne doit pas serrer tant que ça?

Wil
 

J'ai donc fait 1 SR1 et 2 SR2. Par contre pour les panneaux je n'ai pas le même avis que toi. Mes 4 dormants sont libres, ils sont juste posés sur l'établi. Ce qui fait que même si les 2 chants sur lesquels les dormants prennent appui ne sont pas parallèles chaque dormant va serrer indépendamment. C'est comme si je fabriquais un seul panneau biais non ? Pas facile à expliquer tout ça !

niconathy
 

Pour que l'on parle bien de la même chose, si t'es 2 panneaux l'un sur l'autre ne fond pas la même largeur, tu auras un problème au serrage. Sur le croquis ci joint il y a les 2 panneaux représentés, les presses des dormants sur les côtés, et les flèches qui indiquent la force et le sens du serrage. Peut être as tu mis des cales pour compenser la largeur.

sylvainlefrancomtois
 

les dormants sont déjà posés sur un panneau déjà collé a priori ,et il a collé deux panneaux cote a cote ,semble t il ??

niconathy
 

Ok ok, c'est l'effet d'optique du plateau de dessous que je croyais en serrage également.

sylvainlefrancomtois
 

salut Nico, c est vrais que j ai regardé plusieurs fois ,la photo est trompeuse !!

niconathy
 

😁 👍 😎

Wil
 

Je comprend mieux, on ne parlait pas de la même chose !!!! C'est la tranche de mon établi que l'on voit en dessous. En effet, il y a deux plateaux au collage, mais côte à côte ...!!! Comme quoi un petit schéma vaut mieux que de longs discours !

Loucheman

Bonjour, pourquoi ne pas avoir utilisé une biscuiteuse
4 biscuits: 2 à chaque bout, 2 au centre de chaque côté de ta découpe?

Beau projet en passant!

Wil
 

Merci @loucheman ! Je ne suis pas équipé de biscuiteuse ou de Domino, il a donc fallu que je trouve une solution sans ces outils.

Loucheman

Des gougons auraient aussi pu faire l'affaire. Est-ce que le projet est terminé ?

Wil
 

Non, le projet est toujours en cours. Ce que j'ai fait en plus c'est juste débiter les morceaux constituants les limons, mais pour le moment ça ne mérite pas un post.

Wil a publié l'article "Débit et corroyage des limons".il y a 11 mois
mokozore
 

Eh eh, excellent travail, ça va être une super échelle de compète!

Wil
 

J'espère bien, j'y travaille !!!!

Wil a publié l'article "Rainurage et collage".il y a 10 mois
Wil a publié l'article "Taille des limons".il y a 10 mois
Wil a publié l'article "Taille des marches".il y a 10 mois
Wil a publié l'article "Fabrication du gabarit de défonçage des limons".il y a 10 mois
sanglier
 

c'est escalier pied de poule (voir Google)

Wil a publié l'article "Défonçage des limons".il y a 10 mois
sylvainlefrancomtois
 

plus que la finition , sympas!!

PapaBricole

Merci beaucoup pour le nombre important de photo qui pour un novice comme moi est super important pour comprendre ton travail. Belle réalisation en tous cas.

Wil
 

Tant mieux que ça te plaise, je prend plaisir à faire partager ma passion. Et puis le fait d'afficher mon travail m'oblige à m'améliorer et je trouve donc cela très positif !

Wil a publié l'article "Assemblage à blanc et collage".il y a 10 mois
Wil a publié l'article "Mise en place provisoire et création du système de pivot".il y a 10 mois
Wil a publié l'article "Finition et pose".il y a 10 mois
Wil a publié l'article "Si c'était à refaire ...".il y a 10 mois
NinjaRouge
 

Superbe ! j'adore. bravo.

Wil
 

Merci @ninjarouge ! Moi j'attend impatiemment que tu reprennes ton atelier, si la neige veut bien te laisser travailler !

darloc14

Bon choix,j'adore le frêne,belle fabrication ,bien structurée,gain de place.

Wil
 

Merci @darloc14 !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
Autres pas à pas de Wil 
Voir aussi