L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
Zeloko

Fabrication d'une grande étagère nature

par Zeloko 

Navigation

Fabrication d'une grande étagère nature

La nature sait si bien faire des courbes, alors pourquoi ne pas la laisser faire ?

Voici les grandes lignes de la réalisation d'une grande étagère murale réalisée en frêne.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

La conception

La cahier des charge comportait plusieurs contraintes :

  • Remplir un mur de 4m50 de long
  • Pouvoir être réutiliser sur un mur plus court
  • Avoir une forme plutôt déstructurée évoquant des sommets montagneux
  • Etre transportable
  • Offrir un côté "nature"

Pour répondre à ces contraintes, j'ai opté pour les choix suivant :

  • L'ensemble se découpe en 4 blocs de 1m10 de large chacun
  • Chaque bloc a une distribution plus ou moins aléatoire des cloisonnements
  • Les chants des planches sont gardés bruts
  • Les 4 blocs pourront être associés en pair pour un positionnement en angle.

Afin de garder les chants des planches brut, il me fallait choisir une essence qui puisse le permettre.
Par ailleurs, la majorité des bois que je peux trouver chez mes fournisseurs sont écorcés. La plupart du temps, c'est d'ailleurs une bonne chose, parce que sinon, cette dernière finirait par tomber pendant les diverses manipulations. C'est aussi dans cette partie que se logent pas mal de bêtes qui ne sont pas désirables pour nos bois de menuiserie.

Bref, j'ai donc fait une croix sur l'idée de garder l'écorce sur mes chants. Du coup, mon choix s'est tourné vers le frêne. Parce que cette essence n'a pas vraiment d'aubier et s'il reste un peu d'écorce, elle va plutôt bien tenir dans le temps. Et qu'il me permet de garder un bord "naturel" juste sous l'écorce.

Publié Mis à jour

Partager  

Travail préparatoire

L'air de rien, pour mener à bien ce projet, un rapide cubage me laisse entendre qu'il me faut 0,5m3 de bois. Bien entendu, ce calcul comprend une marge de sécurité.

Afin d'optimiser au mieux ma ressource et éviter les déformations des étagères ou montants, j'ai choisis de reconstituer des planches avec des lattes de 8 à 10 cm de large délignées dans des plateaux de 27mm.

L'épaisseur finale de mes planches sera de 22mm.

Délignage

Comme pour la plupart de mes projet, je déligne à la scie plongeante sur rail.
D'habitude, je mets au rebut la partie avec l'écorce, mais là pour quelques lattes, je la garde.

Travail des chants visibles

Comme je l'ai évoqué dans la conception, je ne vais pas garder l'écorce. Du coup, je suis obligé de faire sauter les morceaux qu'il reste.
Ce travail se révèle finalement plus long que prévu. Et surtout très poussiéreux. Même avec l'aspiration et un masque, j'en ai chopé une irritation de la gorge ;(

Pour arriver à mes fins, c'est massette, burin plat, ciseau à bois, rape, brosse métallique et papier de verre grain 80.

Corroyage

Une fois les chants propres, je peux passer au corroyage. Opération plutôt longue du fait du nombre de morceaux ...

Mes bois sont maintenant à épaisseur (22 mm), restera à les abouter.

Publié Mis à jour

Partager  

Collage et assemblage

Et voici l'étape qui parait rapide mais qui m'a pourtant parue la plus longue. Mais le résultat est à la hauteur de ce que j'en attendais.

Le collage

Comme dit précédemment, j'ai fait le choix de mettre tous mes bois à épaisseur avant de les assembler en "planche". Ceci parce que je n'ai pas de dégau / rabo assez large.

Du coup, pour éviter les désaffleurements durant le collage, j'ai mis 3 dominos entre chaque pour maintenir aux bouts et au milieu.

Etant limité par le nombre de mes serres joint et par le fait qu'à cause des bord bruts, je peux difficilement mettre mes collages les uns au bout des autres, le collage fut long...

Afin de pourvoir serrer sur les chants bruts, j'ai simplement placé une épaisseur de liège sous le mort du serre joint.

Une fois toutes mes planche prêtes, je les recoupe à longueur à la scie à format et passe au ponçage.

L'assemblage

Au départ, je voulais tout coller. Et puis je me suis vite rendu compte de l'ampleur de la tâche. Alors, j'ai préféré visser. Les vis restent visiblement, mais en même temps, l'ensemble reste démontable.

Autre avantage c'est que j'ai pu vernir toutes les planche avant l'assemblage. Vernis poncer bien à plat, c'est BEAUCOUP de temps gagné !!

En plus des vis, j'ai placé des dominos sans les coller au niveau des montants.

Et la construction finale peut commencée !

Ce qui fini par encombre l'atelier ...

Voici le rendu de plus près :

Et l'installation finale !

Publié Mis à jour

Contenus associés

On en parle ici

Zeloko a publié le pas à pas "Fabrication d'une grande étagère nature".il y a 8 mois
Coralie
 

J'aime beaucoup ce concept de garder ce côté brut sur la traverse des planches! Hâte de voir le rendu final !

jeanco77
 

Avec un demi mètre cube à corroyer, tu vas avoir assez de copeaux pour finir l'isolation de ta pièce + commencer une autre !!

Comment tu les assemble tes morceaux ? Plat joint ou liaison avec usinage ?

Zeloko
 

Et bien non, ça fait pas mal de copeaux, mais pas tant que ça. J'en compte environ 300L. Mais c'est vrai que ça a bien rempli mon trou ;)

J'assemble à plat joint avec des petits dominos de 5mm.

sylvainlefrancomtois
 

beau tas de bois ,beau concept

niconathy
 

Particulière l'odeur du frêne quand il chauffe au passage de la lame. Il est prévu que les 4 blocs soient indémontables, ou tu as prévu une usine à gaz pour le remontage?

Zeloko
 

@niconathy, les 4 blocs resterons 4 blocs. Ils "s'emboîtent" l'un dans l'autre. Y a des dominos au niveaux des jonctions. Mais rien n'est collé.

sylvainlefrancomtois
 

hello zelo tu procèdes comment pour les jonction des chants brut ,du fait que dans l absolut tout tes chants sont différents ??

Zeloko
 

Je fais au mieux. Disons que je vais en sorte que chaque bout d'étagère enchaîne le suivant avec une même profondeur moyenne (sur l'épaisseur) d'étagère.

niconathy
 

Tu livres chaque bloc d'un seul tenant? Ça doit peser un âne mort!
Mais c'est vrai qu'il est costaud @zeloko avec ses tit' bras musclés. 💪😉

Zeloko
 

@niconathy, oui chaque bloc reste entier. Mais ça se porte à deux ;)

sylvainlefrancomtois
 

bon courage ! mais le résultat devrais être là !

niconathy
 

Hâte de voir le rendu de la "façade" avec le chant naturel!

Laikeen

Concept intéressant... a suivre et a bientôt pour la suite

Zeloko a publié l'article "Collage et assemblage".il y a 8 mois
Niouniou
 

Très beau rendu!

Zeloko
 

Merci @niouniou ;)

stephhubert
 

Très chouette et dans l'air du temps.bravo !

schgreg
 

J'aime bien cette "brut-travaillé". Très esthétique!

sylvainlefrancomtois
 

hello zelo le rendu est pas mal du tout ,il y aurait juste un truc à faire pour parfaire !! tu a le bas (une planche entière ) qui est posée sur le sol ,ce qui a mon gout alourdis l ensemble ,tu devrais penser sur élever la base de 10 cm environ à base de pied (planche sur chants ou autre ) je pense que cela changerais tout !
mais bon j ai pas la science infuse !! d ailleurs tu avais dessiné un socle sur ton dessin préparatoire

Zeloko
 

Wep @sylvainlefrancomtois, le plan original prévoyait un petit socle ... et puis le timing et la réalisation en ont décédé autrement ;)
Mais je reste d'accord avec toi.

Wil
 

Tu dis que collage a été long. Pour ce genre de travail tu utilises une colle à prise rapide ? Et tu serres combien de temps ?

Zeloko
 

C'est de la Kleberit 303 qui prends assez vite. Pour optimiser, j'ai laissé serré 30 min (à 20°). Mais pour bien faire, il faudrait bien 10 min de plus.

Mais, j'avais environ 50 collages à faire. J'ai fonctionné par paire. Donc 25 x 30min on est déjà à plus de 12h. Et c'est sans compter le temps de mettre la colle et serrer ...

Wil
 

Ah oui, le temps de serrage reste plutôt court mais le cumul est long ...! Merci de l'info !

FDM

super chouette ... une idée similaire me trotte dans la tête pour un banc / meuble à chaussure dans mon entrée.
As-tu pensé aux vis biaises pour éviter de visser dans du bois de bout ? voire pour camoufler les vis (pour certaines) ?

Zeloko
 

Salut, @fdm , je ne suis vraiment pas fan des vis biaises. Il y a plus de boulot pour camoufler.

FDM

ok je comprends.
Il y a effectivement plus de boulot mais je trouve l'assemblage plus résistant en règle générale (sous réserve de respecter quelques critères).
Dans le cas présent, les vis ne travaillent pas vraiment en traction donc cela ne fait pas de grande différence en effet. Dans le cas contraire, je préfère nettement pour ma part les vis biaises pour ne pas visser en bois de bout.

Mais je n'ai pas la contrainte temps c'est sûr ...

merci de ta réponse

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 461 vues
25 commentaires
2 références

Contenus associés

Autres pas à pas de Zeloko 
Voir aussi