L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
Kentaro

Etabli en chêne, noyer et padouk

Etabli en chêne, noyer et padouk

j'ai déjà deux établis, un très vieux, qui date de mon grand-père, et un autre que j'ai réalisé au printemps, mais je me suis aperçu que ce serait pas mal si j'en avais un troisième. Et puis, la fièvre m'a repris...

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Le piétement

Un peu de bois...

Quelques machines...

Pour l'assemblage, je n'ai pas fait dans le "main stream"... Pas de tenons mortaises, mais des tourillons. Je sais, c'est pas bien, c'est pas tradi, pull cachemire et veste en tweed, mais je n'avais pas trop envie de faire toutes les mortaises et tenons, donc, je vais aux choses simples.

Les trous dans les pieds:

Les trous dans les traverses:

L'assemblage:

Publié

Partager  

Le plateau

J'ai déniché au fond du hangar quelques grosses planches de chêne, qui étaient là depuis la construction de l'atelier en 68. Le bois devrait être bien sec. Les planches font 20 cm de large, 5 cm d'épais.

Je les ai passées à la raboteuse et encollées:

Sauf que... les planches sont vrillées... cela gondole...

En fait, je n'ai pas passé les planches à la dégauchisseuse. Il se trouve que depuis le jour où j'ai vu mon père se faire prendre un bout de doigt dedans, j'ai un gros problème avec cette machine. Elle me fait peur. D'autant plus qu'elle n'a pas de protection. IL faudrait que je réalise un pont. Mais bon, même ainsi, je pense que j'aurai du mal à mettre mes mains dessus. En tout cas, en ce moment...

Donc, mes planches sont vrillées, et c'est pas bon... Désespoir...

Et puis, miracle ! En jetant un coup d'oeil sur pinterest, sans même chercher, je tombe sur un lien :

https://www.woodsmithplans.com...

C'est un banc, qui permet de positionner une planche vrillée, de manière à pouvoir la passer directement sur une raboteuse et obtenir une belle surface plane!

Et voila the Big One!

Une boite de torsion (qui, donc, ne tord pas), 40 cm de large, 2 m de long, 10 cm d'épais.

J'ai simplifié. J'ai mis des cales pour compenser le vrillage.

Après quelques passes, on obtient une belle surface plane. IL suffit de retourner alors la planche, et de raboter l'autre face. Après quelques efforts, on obtient cela. C'est tout plat! C'est magique!

Alors, je ne sais pas si vous connaissiez le truc, mais moi pas, et j'ai l'impression que ce n'est pas si commun... Mais cela devrait être enseignée en première leçon à tout nouvel amateur apprenti menuisier! Plus besoin d'une dégau, une raboteuse suffit!

Mais cela fait un plateau un peu ... mastoc pour mon goût...

Je vais donc rajouter une petite "frise" au milieu.

Je récupère une morceau de padouk. C'est zoli, le padouk! ;)

J'ai retourné le plateau, et je fixe des traverses raidisseurs, de manière à tout bien sécuriser. La traverse est assemblée par des vis, qui ont tout loisir de bouger latéralement. Comme cela, si les planches du plateau prennent l'envie de se rétracter, elle pourront faire comme elles le souhaitent.

Publié Mis à jour

Partager  

Finition du plateau

Fixation des bandeaux longitudinaux, collés et vissés dans le plateau. Les bandeaux latéraux sont simplement vissés avec des trous oblongs, permettant la rétractabilité des planches du plateau, au cas où.

Je met des cornières en alu sur les coins. Je trouve cela bien zoli. C'est ce que j'ai fait sur mon précédent établi et je n'ai aucun problème.

Publié

Partager  

Le valet mobile

oici la réalisation de la servante ou valet mobile:

Un morceau de lambourde de padouk percé de quelques trous, et un bout de tringle à rideau, légèrement usiné en cône.

Sous le bloc du bas, qui va coulisser, un morceau de FRP (fiber réinforced plastic), grumeleux, ce qui permet une bonne glisse (c'est ce que j'utilise sur mes télescopes). Les languettes d'alu peuvent pivoter, ce qui permet d'insérer facilement le valet dans la structure:

Publié

Partager  

La presse verticale

Je veux quelque chose sans système de cheville en bas (pinless, disent les ricains). Je fais donc une structure qui permette de transmettre l'effort de la pièce du bas vers le haut, en arrière, sur le dessous du plateau. On aura alors une sorte de "tiroir" très rigide, qui va coulisser sur des rails, les efforts étant repris à l'arrière, en haut, par la traverse/rail du haut.

La "planche" principale de la presse verticale (a t'elle un nom ?), et le cadre rigide qui permet de transférer l'effort.

La glissière/ traverse du haut. Cette traverse est fixé sur les traverses longitudinales de l'établi. Pour avoir une rigidité maximale (elle reprend les forces de pression qui devraient être normalement exercées sur le pieds en bas), elle a une forme en T inversé.

Evidemment, je n'ai pas inventé le système...

http://lumberjocks.com/project...

La forme en triangle, très rigide, est d'ailleurs meilleure que le rectangle, mais je ne pouvais pas à cause de la traverse longitudinales en bas à l' avant de l'établi. D'où mon rectangle bodybuildé à l'arrière.

Enfin, ce que je trouve très pratique, c'est que l'on a une traverse sur laquelle on peut faire reposer la pièce à serrer, avant le serrage définitif, et sans risquer de l''endommager sur la vis si par hasard elle glissait.

Et voila!

Publié

Contenus associés


Discussions

Kentaro a publié le pas à pas "Etabli en chêne, noyer et padouk".il y a 10 mois
Vic66
 

on est gâté en détails et on en prends plein les yeux avec tes machines!!! merci pour le pas à pas ;)

Boris Beaulant
 

Merci pour tous ces détails !

PS : Il semble que le lien vers woodsmithplans ait raté le copier coller 😉

Kentaro
 

C'est réparé.

sylvainlefrancomtois
 

Les tourillons ne devraient pas bouger vu la masse !! il sera toujours temps de renforcer en admettant qu il prennent du jeu (comme au temps jadis des tiges filetées et écrous noyés d un pied à l autre ,ma scie a ruban était sur socle en bois assemble comme cela) .
Il doit être plaisant de travailler dessus !

Kentaro
 

Le risque avec les tourillons, c'est que la traverse se rétracte, et qu'elle se fende parce que les tourillons fichés dans les pieds, eux, ne bougeront pas. Mais le bois est sec depuis 50 ans, et l'établi n'ira jamais dans un lieu chauffé. D'autre part, j'ai fait une petite expérience: j'ai pris un bout de traverse de ce même bois, de 200 mm de large, l'ai mise tout près d'un radiateur. En deux mois, elle s'est rétractée d'1mm, ce qui est peu, me semble t'il. Et même en été, l'établi ne sera pas soumis à ces conditions. Donc, cela devrait le faire. Et puis, si cela fend, je le referai. Je ne travaille pas pour l'éternité...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 099 vues
5 commentaires

Contenus associés

0 plan
0 processus
0 fournisseur
Autres pas à pas de Kentaro 
Voir aussi
Table des matières