L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Grabouille

Boite à bijoux débillardée

  Ce pas à pas présente un projet en cours de réalisation.

Boite à bijoux débillardée
+

Bonjour,

Voilà, je me lance dans ce pas à pas concernant la boite à bijoux que j'ai dessinée et publiée dans les plans.

Vous retrouverez ici les différentes étapes de sa conception et de sa réalisation.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

De l'idée au projet

Comment passer d'une idée, souvent inspirée des lectures et réalisations d'autres membre de cette belle communauté ?

C'est à cette question que je vais essayer de répondre dans cet article.

Tout d'abord, c'est en m'émerveillant devant les pas à pas de sylvainlefrancomtois et quelques réalisations de certains des membres tels que :

Après, le cerveau se met à bouillonner, et on a envie de faire quelque-chose de compliqué (parce qu'on aime les défis), mais pas trop (parce qu'on sait qu'on apprend mieux quand ce n'est pas trop difficile), mais quand même (parce qu'on aime les défis !!).
Je savais, par ailleurs, que je ferai quelque-chose plus de l'ordre de la "maquette" en terme de taille.
J'ai pensé un temps faire une maquette d'escalier, avec de la menuiserie traditionnelle (panneaux grand cadre, ...) avec des cintrages en plan et élévation, mais cela serait resté des objets de déco, qui malheureusement, finissent bien souvent au grenier car ils ne trouvent plus leur place dans la maison.
L'idée d'un objet utile a donc fait son chemin, et mon choix s'est fixé sur une boite à bijoux.

Ensuite viennent les premiers croquis, la recherche des proportions, la définition des premières dimensions.

Je souhaite que la boite présente un miroir, accessible en ouvrant le dôme supérieur.
Plusieurs idées me viennent :

  • fixer le miroir à l'intérieur du dôme
  • le fixer en haut du cylindre, avec un système pour le relever

Rien n'est décidé encore, le principe étant qu'il serve à se regarder en essayant les bijoux...Il faut donc qu'il soit incliné.

Concernant le nombre de tiroirs, j'ai fait plusieurs essais. mais je pense partir sur 6 tiroirs (donc assez fins), car ils contiendront principalement des bagues, boucles d'oreilles et colliers donc rien de très volumineux.

conception 3D.

Étant ingénieur en mécanique de part ma formation initiale, j'ai toujours beaucoup aimé le dessin technique, et bien entendu la CAO. Il m'est donc, bien souvent plus facile de "penser en 3D" que de mettre mes idées en plan 2D.

Je connais l'utilisation de plusieurs logiciels de CAO 3D, et j'utilise très fréquemment Solidworks. Malheureusement celui-ci n'est pas un logiciel libre, il est même très onéreux. Par ailleurs, je connais relativement bien Sketchup, mais il n'est pas paramétrique (enfin, en tout cas, pas à ce qu'il me semble). Comme j'avais vu depuis quelques temps l'existence de Fusion360, en version gratuite pour une utilisation non-commerciale, j'ai voulu essayer :

  • Gratuit pour une utilisation non commerciale : c'est parfaitement le cas ici.
  • Permettant de partager ses créations, y compris sur l'Air du Bois. Génial.
  • Paramétrique : C'est à dire que chaque volume créé est d'abord défini par un croquis (sketch) qui permet de donner ces dimensions (que l'on pourra retoucher par la suite et l'ensemble du projet sera recalculé, sans avoir à tout redessiner).

Donc après téléchargement et quelques heures de prise en main des fonctions classique, je me lance dans le dessin de ma boite. J'ai mis le lien vers le plan dans l'entête de ce pas à pas. L’intérêt c'est que la fenêtre 3D pointe toujours sur la dernière version du projet.

Voici l'état de la conception au 20/01/2020 vers 08h:

Pour l'instant, il n'y a que 3 tiroirs, mais un weekend de réflexion m'a convaincu que 6 tiroirs seraient bien mieux et plus pratique.
Grace au logiciel paramétrique, cela ne devrait pas me prendre trop de temps de modifier cela.

et voilà, petite modification entre 12h et 14h, il y a maintenant 6 tiroirs moins épais.

Publié Mis à jour

Partager  

Tracé de la première épure - le montant débillardé

Premier article pour le tracé du montant débillardé.
Je vais essayer de faire un vrai "pas à pas" en prenant des copies d'écran à chaque étape.

Vue de dessus

On commence par dessiner en pointillé les éléments généraux et connus de la vue de dessus.
A savoir le diamètre extérieur et le diamètre intérieur.

Vue de face (ou élévation)

Au dessus de la vue de dessus (ou vue en plan), on trace le contour général de la vue de face.
en traçant des lignes verticales issues du diamètre extérieur de la vue de dessus.

On ajoute quelques lignes, comme l'épaisseur des traverses, la hauteur du cylindre, la forme extérieure du dôme.

développement

C'est maintenant que l'on va mettre en place le développement de notre montant débillardé.
Pour plus de clarté, je vais faire le développement complet du cylindre extérieur de ma boite.

Je vais le positionner à gauche de la vue de face.

lorsque l'on déroule un cylindre on obtient un rectangle, dont la hauteur fait la hauteur du cylindre. Et la longueur es égale au périmètre du cylindre.
Ici, le diamètre fait 350mm, donc la longueur déroulée sera égale à Pi x 350 mm = 1099.56 mm.

j'ai décidé que mes montants seraient inscrits dans 1/8 de tour du cylindre.
Je mets donc à jour la vue de dessus avec ces éléments.
Et aussi, je divise la vue développée en 8 bandes de largeur égale (137.445).

Ayant fait cela, je fais également le choix que les montants (comme mes traverses) aient une largeur apparente de 50mm.

Cela va me permettre de déterminer "l'empreinte" des montants dans la vue développée.

Maintenant, on va attaquer la mise à jour de la vue de face, celle où l'on verra le montant.
Je n'en dessine qu'un seul, car les 4 seront identiques.
J'ai volontairement prévu l'emplacement de ce montant de façon à le voir "centré sur l'axe" dans la vue de face.

En premier, je vais créer l'empreinte en haut du montant, sur la vue de dessus.
Pour cela, il faut que je connaisse l'angle auquel correspondent les 50mm de largeur apparente sur le développement.
Par calcul, on obtient  = 50mm x 360° / (350 mm x Pi) soit 16.370°.

Ensuite, toujours sur la vue de face, je divise le 1/8ème de tour qui contient le montant en 8 :
C'est une valeur arbitraire, j'aurai pu faire 7 (mais ce n'est pas simple de diviser par un nombre impair), ou 6, ou 32, ... Disons que 8 est une bonne valeur pour avoir suffisamment de points de tracé, mais pas trop de traits dans les différentes vues.

Ensuite, je remonte sur la vue de face par des lignes verticales les points de division précédemment tracés.

Ensuite, je retourne sur la vue développée, pour y tracer proprement le montant, et je prolonge son arête supérieure jusqu'à croiser une ligne verticale passant par l'extrémité haute du montant. Cette intersection permet de déterminer un point caractéristique du montant, et au passage de connaitre la hauteur des arêtes verticale du montant : Cela permettra de tracer les lignes correspondants au dessous du montant, en reportant cette valeur verticalement depuis les courbes supérieures (nous y reviendrons).

Ensuite je divise la ligne verticale en 8 portions égales (cela permet de déterminer les points caractéristiques des courbes de la vue de face, au croisement des lignes verticales correspondantes).

Ensuite, c'est une question de logique.
Il faut créer des points aux intersections des lignes tracées, correspondants aux différentes lignes courbes à tracer :

  • La ligne qui est à l'extérieur du cylindre, sur le dessus du montant.
  • La ligne qui est à l'intérieur du cylindre, sur le dessus du montant.

et l'on relie chaque série de point par une courbe régulière (spline dans le logiciel, ou à l'aide d'une cerce si on le fait à la main).

On a maintenant les 2 lignes supérieures du montant débillardé.

Comme expliqué plus haut, pour tracer les lignes inférieures, il suffit de décaler les 2 courbes vers le bas de la cote précédemment mesurée (hauteur de coupe d'aplomb) qui vaut 185.204 mm.

En dessin à la main, on se servirai d'un compas pour relever cette cote et la reporter sur chaque point des courbes supérieures.

Ensuite, il ne reste qu'a terminer le tracé en dessinant les arasements horizontaux supérieur et inférieur du montant débillardé.

Vient ensuite la partie finale qui consiste à dessiner le bloc capable (c'est à dire le volume parallélépipédique qui est capable de contenir tout le volume du montant débillardé).

2 vues sont à mettre à jour : La vue de dessus et la vue de face.

Elle permettent de voir qu'un bloc de bois corroyé, dont les dimensions seraient

  • Longueur : 329.215 mm
  • Largeur : 50.82 mm
  • Épaisseur : 36.418 mm
    peut contenir le montant.

Et voilà!

J'ai mis dans les plans joints, l'épure au format F360 et DXF pour ceux qui voudraient les récupérer.

Publié Mis à jour

Partager  

Tracé de l'épure de la façade des tiroirs

On continue avec le tracé de la façade des tiroirs.
On garde les mêmes principes, je mets en place la vue de dessus, la vue de face par le dessin de quelques traits pointillées de construction.
Je dessine la vue développée, dans laquelle je ne trace que 3/8 du périmètre total (c'est suffisant pour définir la façade des tiroirs).
Dans la vue développée, je décide de la hauteur de la façade = 49 mm. Ce qui veux dire qu'avec 6 tiroirs, il reste 7 espaces (entre chaque tiroirs) de 1.57 mm (sur la hauteur de 305mm). C'est également dans cette vue que je mesure la distance horizontale de l'empreinte de ma façade.

Cette mesure de 236.701mm, me permet de déduire l'angle qu'occupe la façade de tiroir dans la vue de dessus :
236.701 x 360 / (350 x Pi) = 77.497°

Cet angle est important, car il me permet de positionner le dessin de la façade en vue de dessus de manière équilibrée de part et d'autre de l'axe de la vue de face.

D'autres mesures du même type, me permettent de définir les angles de la largeur de la façade, et de la rotation du profil sur une hauteur de 49mm.
13.739 => 4.499° => 4.5°
222.962 => 72.999° => 73°

Moyennant ces mesures je peux tracer les empreintes basse et haute de ma façade de tiroir dans la vue de dessus.

J'ai choisi de faire une façade de 24mm d'épaisseur, soit 1 mm en retrait du cylindre principal.

Je passe ensuite au dessin de la vue de face.
Pour cela, je remonte par des lignes verticales, toutes les arêtes nécessaires depuis la vue de dessus.

Puis je relie ces points par des lignes continues.
En l'occurrence, j'ai tracé des lignes droites, ce qui est faux car ce devrait être des portions de sinusoïdes, mais l'approximation ne sera pas trop fausse.

On passe ensuite, comme pour le montant à la détermination du bloc capable.

Le dessin nous indique qu'un bloc de 217.82mm par 49mm par 57mm sera suffisant pour tailler la façade du tiroir.

J'ai ajouté dans les plans, l'épure au format DXF et F360.

Publié Mis à jour

Partager  

Tracé de l'épure des panneaux du cylindre

Pour cette épure, je vais faire encore plus simple que pour la façade de tiroir, car les panneaux ne seront pas en bois massif, mais en lamellé collé.

De ce fait, je n'ai réellement besoin que de la vue développée, qui me donnera en vraie grandeur, les dimensions et formes des différentes couches qui constituerons mon lamellé collé.

Je procède comme d'habitude :

  • Mise en place des contours généraux sur les 3 vues (dessus, face et développement)
  • dessin du panneau sur le développement, ce qui me permet au passage de trouver les dimensions permettant de positionner le contour du panneau dans la vue de dessus, en la positionnant centrée sur l'axe du cylindre.

Et c'est tout !

J'ai tout de même dessiné la forme de la platebande qui sera réalisée tout autour du panneau, pour son montage entre les montants et les traverses.

Publié

Partager  

On passe à la 3D - Le montant

Suite à une remarque dans les commentaires, je vais faire un petit article pour expliquer comment on créé le volume 3D dans Fusion360 une fois l'épure faite.
Il y a en effet quelques subtilités, car les fonctions qui permettent de générer des volumes dans les logiciels 3D ne sont pas toujours très adaptées à ce genre de pièces.

Première méthode

Dans ce pas à pas, je vais repartir du volume Capable et enlever de la matière tout autour jusqu’à obtenir le volume final.

En premier lieu, je créé le volume capable en utilisant la fonction "Extrude", en ayant préalablement sélectionné le profil en vue de dessus.

Ensuite, partant de l'épure en vue de face, je recréé un profil correspondant au bloc capable sur la face du bloc.
Cela me permet de découper ce même bloc.

Le bloc corresponds désormais bien au bloc capable.
Je découpe ensuite verticalement l'intérieur, puis l'extérieur du bloc aux bons diamètres.

Ensuite je réalise un profil en vue de gauche qui va me permettre de découper la base et le haut du montant.

A ce niveau, le volume est pratiquement correct.
Mais il reste une opération à faire qui est de débillarder les cotés du montant.
En effet, ils ne sont pas encore a la forme voulue, comme on le voit dans les images ci-dessous.

Malheureusement, on touche ici aux limites de l'outil Fusion360.
Et je vous ai (un peu) menés en bateau... on ne pourra pas finir la pièce comme cela.
Mais je voulais vous montrer comment dans la réalité la pièce sera "sortie" du bloc capable.

Donc je vais recommencer avec une autre méthode.

Deuxième méthode

Au départ, je créé 2 plans de construction qui seront la base et le sommet du montant. Ils sont créés parallèles au plan XY, à des hauteurs respectives de 50 et 355 mm.

Dans chacun de ces plans je dessine un profil qui va être plus épais que le montant (dans le sens radial), mais qui respecte les arêtes dans le sens de la largeur (pour cela je positionne un écartement des droites de 16.37°).

Ensuite j'utilise ces 2 profils avec la fonction "Loft".
Cela me donne un volume, que je vais pouvoir découper verticalement à l'intérieur et à l'extérieur au bons diamètres.

Voila, le montant est réalisé en 3D.

Publié

Partager  

Modification du dôme - un dôme torse ça vous dit?

Dans un commentaire, titimaster m'a fait remarqué que l'esthétique du dôme le choquait, et notamment le fait que les montants du dôme ne sont pas visuellement dans le prolongement des montants du cylindre.

kaj a ensuite, fort à propos, dis que c'était possible, que cela s'appelle un dôme torse, en y ajoutant un petit croquis.

Bien qu'étant sensible aux commentaires, et assez d'accord sur le point de vue esthétique, je me trouve bien embêté car :
1- Je ne vois pas du tout comment modéliser un tel dôme.
2- Je vois encore moins comment je pourrais le fabriquer "en vrai"

Quelques nuits de sommeil réparateur et l'omniprésence de cette problématique en tête ont eu raison du premier problème :

J'ai eu l'intuition que la découpe du montant torse devait se faire par intersection d'une sphère et de 2 cônes

"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait." Mark Twain.

Je suis donc reparti de zéro pour le dôme. J'ai dessiné une demi-sphère de diamètre 350mm, puis je l'ai évidée pour avoir une épaisseur de 25mm.

Puis, en procédant par tatonnement, en suivant mon intuition, j'ai dessiné le profil de 2 cônes permettant de garder une portion de la sphère dont la largeur appararente serait de 50mm (angles de 2*8.2° dans l'esquisse ci-dessous).
Les 2 autres angles sont également très importants car ils déterminent la position de l'axe des cônes de découpe de la sphère. Cependant, ils sont déterminés empiriquement, et non par traçage ou calcul.

Le résultat (ci-dessous) ne corresponds pas à ce que j'attends, mais presque :

  • le haut du montant ne se trouve pas au centre du dôme en vue de dessus
  • le départ du montant ne part pas en biais, il ne correspondra donc pas à l'angle apparent des montants débillardés.

Donc il faut modifier plusieurs choses, parmi lesquelles la position de l'axe du cône de découpe.
En effet, pour que le montant parte de biais, il faut que l'axe forme un angle avec le plan horizontal.

J'ai donc créé un profil, pour définir un point de passage de cet axe avec comme paramètre un angle (qui est l'angle des montants dans la vue développée de l'épure).

Je me sers de ce point dans l'espace pour créer un plan passant par ce point et l'axe Y (dans le plan horizontal) passant au centre du dôme. Dans ce nouveau plan, je redessine l'esquisse de découpe des cônes.

En jouant sur la valeur de l'angle (passage de 70° a 66.5°) j'arrive à un résultat satisfaisant.
Vous noterez au passage que j'ai modifié le profil de mes cônes de découpe de façon a y inclure la forme de la rainure pour accueillir les panneaux.

Ensuite, moyennant une découpe verticale et une horizontale, j’obtiens mon montant torse.

Il ne reste plus qu'a le dupliquer 4 fois, et la forme prend vie.

Ensuite je créé la traverse et la découpe dans les 2 axes horizontaux.
La duplique 4 fois.

Une fois ce dôme réinstallé sur le cylindre, on voit que les montants du dôme sont maintenant dans la continuité des montants du cylindre.
J'ai, par ailleurs, modifié les traverses du cylindre de façon à ce que le joint entre chaque traverse se fasse dans l'axe des montants (donc de biais) et également que la clé d'assemblage des traverses entre elles soit le tenon des montants débillardés.

😅

Publié

Partager  

Epure du montant torse

Suite au Pas à pas créé par kaj pour le dessin d'épure des montants torses du dôme, je me suis lancé dans la reproduction de cette épure dans Fusion360.

Merci à lui, car sans son pas à pas, je n'aurais probablement jamais réalisé cette épure, ne voyant pas comment m'y prendre... 😟 😩

1 - Tracé "esthétique" du montant

Après avoir mis en place les contours extérieurs du dôme, en vue de dessus et en élévation, ainsi que quelques éléments importants pour le dessin (tels que l'épaisseur de la traverse du dôme, l'angle d'inclinaison du montant du cylindre); On va devoir dessiner dans ces 2 vues (principalement dans la vue de face) la forme souhaitée.

Cette forme n'est dictée par aucune contrainte, si ce n'est qu'elle soit agréable à l’œil.

Ici j'ai utilisé la fonction Spline de F360, pour dessiner des lignes régulières, passant par des points précis, avec les tangentes précises.

Autre point important, dans la vue de dessus, les raccordements entre mes 4 montants (qui forment 2 droites perpendiculaires) ne sont pas axées sur les axes X et Y, mais subissent une rotation de 20°. C'est aussi un choix esthétique, pour que le montant "tourne" gentiment.

2 - Division en 8

Ensuite, je trace les divisions en 8 arc égaux du quart de cercle occupé par le montant.
Dans la vue de face, ce revient à tracer des droites partant du centre et espacées de 11,25°. ces droites déterminent des "sections" du montant, que j'ai nommées de 0 (celle déterminée par la surface de contact entre le montant et la traverse) à 7 (toutes les autres).
Dans la vue de dessus, ces sections déterminent des cercles de construction, ceux qui correspondent à la surface extérieure du dôme et ceux qui correspondent à la surface intérieure du dôme.

3 - Tracé des courbes dans la vue de dessus

En reportant depuis la vue de face, vers la vue de dessus, les intersection des lignes de niveau et du tracé du montant, on détermine les points de passage des 4 courbes (les 4 arêtes du montant).
Pour déterminer les points de passage des courbes intérieure du dôme, je trace des lignes qui partent des points extérieurs et se rejoignent au centre du dôme : En effet, les cotés du montants doivent toujours "pointer" vers le centre du dôme.

En utilisant la fonction Spline, on relie ces séries de points pour faire un tracé harmonieux de ces courbes. Dans un dessin à la main, on utiliserait une cerce pour effectuer ces tracés courbes.

4 - Tracé des sections dans les 2 vues

On peut utiliser les points créés précédemment pour tracer la vue des différentes sections dans les 2 vues.
Dans la vue de face, on utilise le même principe que dans la vue de dessus pour déterminer les points de passage des courbes intérieures.
Il est à noter que je relie les points des sections par des lignes droites. Mais dans la réalité, les lignes correspondant au lignes supérieure et inférieures devraient être des portions d'ellipse, puisque le montant est inscrit entre 2 sphères. C'est une simplification, puisqu'en fait ces sections ne serviront pas au relevé nécessaire à la fabrication.

On a maintenant 2 vues complètes du montant. Mais aucune ne permet d'avoir d'informations en vraie grandeur.

Il va donc falloir créer une vue "de coté" qui servira de base pour en extraire les sections qui seront vue "de face" et donc en vraie grandeur.
Je détermine un axe de projection de cette vue en choisissant (presque arbitrairement) un angle de projection : je cherche à équilibrer le volume de ma pièce, au sein du volume capable qui sera dessiné autour.

Puis je dessine dans la vue projetée, l'arête extérieure du bloc capable (elle est à 3 mm de l'arête du dôme, pour avoir un peu de marge). la division en 8 de l'arc de cercle me permet de définir des points sur l'extérieur du dôme et sur l'arête extérieure du bloc capable que je renvoie sur la vue de dessus.

Traçage d'une section

Dans la vue de dessus, je retrace l'arête externe de ma section de dôme. Elle me permet de déterminer 2 points (à l'intersection avec les courbes du montant). Je projette ces 2 points vers la vue de coté (vue en vraie grandeur).
Je reporte ces points sur une droite qui représente le plan horizontal passant par l'axe de projection et la surface extérieure, au niveau de la section concernée.

Ensuite, je projette ces 2 points sur la droite de section, par un arc de cercle dont le centre est le centre du dôme.
(points rouges).

Je reprojette ces 2 points rouges sur la vue de dessus, à l'intersection des courbes du montant. Cela me donne 2 nouveau points dans cette vue.

Je projette ces 2 points sur la ligne qui représente la surface extérieure de mon volume capable (depuis le centre du dôme) et je relève la distance de ces 2 points par rapport à l'axe de projection.

On peut maintenant "extraire" la section de la vue en vrai grandeur et en reportant ces 2 dimensions tracer le profil de la section.

Je n'ai pour l'instant pas déterminé l'épaisseur de mon volume capable, je verrai une fois toutes les sections tracées pour l'optimiser.

Reste à faire cela pour chaque section...

Après avoir tracé l'ensemble des section, j'ai pu déterminer qu'une épaisseur de 27mm de mon volume capable sera suffisante pour contenir toutes les sections du montant, en ayant a peu près 3mm de marge.

Publié Mis à jour

Partager  

Préparation fabrication - Fiche de débit

Dans cet article assez court, je parlerai de la façon dont je procède pour préparer ma fabrication.

Il s'agit avant tout de déterminer les quantités de bois nécessaires et les dimensions brutes des pièces avant usinage.

Première étape - volumes capables

Dans cette première étape, j'utilise les différentes épures et tracés pour déterminer les volumes parallélépipédique qui peuvent contenir les différentes pièces.

Deuxième étape - Fiche de débit

Une fois cela réalisé, je fais une liste de l'ensemble des pièces sous Excel, dans laquelle je précise :

  • les dimensions finies de chaque pièce (j'ai ajouté 3mm en largeur et épaisseur sur les pièces débillardées),
  • leur quantité,
  • leurs essences

Le fichier calcule des dimensions brutes (prenant en compte des marges pour le débit et le corroyage des pièces).

Ce fichier s'appelle une fiche de débit et va permettre de découper dans les plateaux de bois, l'ensemble des pièces.

Publié Mis à jour

  Ce pas à pas présente un projet en cours de réalisation.

Publications associées


Discussions

Grabouille  a publié le pas à pas "Boite à bijoux débillardée".
il y a 1 an
Boris Beaulant
( Modifié )

Piouf, chouette défi !

Grabouille

Oui, sacré défi... mais on va essayer de s'y tenir...

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

N’hésite😉 pas à nous mettre tout en correction ! et il n'y a jamais de questions idiotes !

Grabouille

Euh d'accord? Comme je te l'ai dit, je n'hésiterai pas à te poser des questions !Je risque d'en avoir besoin.
Par contre, j'ai l'impression que tu suggères que je te déclare comme correcteur des articles? On peut faire ça?
Si c'est le cas se sera avec grand plaisir.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Grabouille Non pas moi seulement , mais collégialement avec tous les boiseux intéressés du site !!Ce qui serait super c'est que tu fasses des émules (comme j'aurais aimé avec la poubelle débillardée présentée comme un challenge à l’époque (déjà 4 ans) .

Par exemple tu met ton dessin d'étude définitif avant de passer à l'épure , etc..

Un vrais partage !! Je ne détiens pas la science infuse, et je fais moi aussi encore des boulettes !😭

Grabouille

OK !
oui, je vais essayer de faire un vrai Pas à pas. Mais comme je travaille en 3D, j'ai tendance a faire beaucoup de versions, changer d'avis, faire, refaire...

Par exemple là, je vais changer le nb de tiroirs, et repartager le plan.
Je vais essayer de faire des mises en plan (pdf et dxf) de chaque epure et chaque pièce...

kaj
( Modifié )

Super projet, je vais suivre avec un grand intérêt !

Grabouille

Merci !

je s'appelle Groot
( Modifié )

Projet très intéressante, je vais suivre cela de près...

Grabouille

merci

Santé !
( Modifié )

Wouawou ! Joli défi !!!

Question bête et certainement techniquement très difficile :
Ne serait-il pas plus esthétique de faire en sorte que les lignes de la croix du couvercle suivent la continuité des lignes des montants.

Franchement, je ne me rends compte ni de ce que ça pourrait donner, ni de la difficulté (en même temps, au point où t'en es), mais, personnellement, la cassure nettes de la ligne me saute au visage.

A la rigueur, quitte à laisser le dôme comme ça, j'ai la sensation que la version dessin avec des lignes décalées me choque moins...

Tout cela n'est, bien-sûr que subjectif :)

kaj

Un dôme torse, tu pousse beaucoup la difficulté

Grabouille

Dans l'idée, je ne dis pas que ce ne serai pas joli... Mais alors, niveau difficulté... Je ne crois pas avoir le niveau !
Déjà pour le reste, ça va pas être simple.

J'ai déjà essayé d'aligner le début des montants du dôme, avec la fin des montants du cylindre.

Santé !

dome torse, j'ai peu voir à quoi ça ressemblerait... effectivement, c'est un peu chaud.

Bon, de toutes façons, c'est un couvercle, tu pourras le faire dans un second temps 😁
😁😁😁

kaj
( Modifié )

titimaster voilà pour dômes et flèches torses et un petit croquis pour la boite à bijoux, si j'ai faux les charpentiers vont corriger

Grabouille

A ben merci !
Ça me tente bien maintenant... C'est malin !

C'est à peu près ce a quoi je m'attendais en terme de forme, mais je ne vois toujours pas comment le modéliser... encore moins comment en faire l'épure.

Je vais réfléchir à ça! 🤔 🤓

kaj
( Modifié )

Grabouille je n'ai jamais fait non plus. Je viens de faire ce schéma vite fait, mais il me semble que les jonctions au sommet seront dans le prolongement des membrures c'est-à-dire courbes, pas facile tout ça

Santé !

C'est bien quelque chose comme ça que je voyais. un peu plus de difficulté ou un peu moins ... :D:D

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

kaj bien vu Jacky !! 👍

kaj

rectif (un dôme tors et une flèche torse)

Grabouille

Allez ! Comme j'aime jouer, j'ai tenté un truc...

Grabouille
( Modifié )

kaj, sylvainlefrancomtois, titimaster
ça vous plait?
Je n'ai pas terminé, mais croyez moi j'ai déjà beaucoup sué pour modéliser cela, et je n'ai toujours aucune idée de comment le réaliser en vrai ... !

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Grabouille tes bois sont droits ou torses en vue de plan ? y a illusion d'optique !

Grabouille
( Modifié )
kaj

J’essaye de tracer une membrure, je n'ai pas tenu compte de tes cotes et j'ai pris un angle de 30 degrés (celui de l'équerre, par facilité) pour le montant débillardé. J'ai tracé un cercle en visuel sur la vue de face (ce que je me suis imposé) et j'ai ensuite tracé la vue de dessus, je cherche pour la suite, je poste quand c'est fait.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

kaj Du top dessin de Jacky , comme dab !! 😉👍

Grabouille
( Modifié )

kaj Oh la la, merci !! Impressionnant.

Bon je vais étudier ton dessin dans le détail.
J'ai trouvé une méthode pour créer un volume qui fonctionne (je viens de publier un nouveau §)
Mais c'est très différent en forme par rapport à ce que tu as fait. Et puis surtout c'est empirique, donc pas vraiment exploitable. Alors que ton dessin est reproductible.

kaj
( Modifié )

Grabouille ne te laisse pas impressionner par les traits, je suis moi aussi en réflexion sur un terrain que je n'ai jamais parcouru, ça fume un peu, tout ça demande tout de même à être vérifier. Ici rien n'est développable c'est bien là la difficulté!

kaj
( Modifié )

sylvainlefrancomtois merci Sylvain, surveille tout de même si tu ne vois pas des co....

kaj

Bon, je publie ça, je n'ai pas terminé, j'ai seulement tracé une section. Je vais savoir tout de suite si je suis sur la bonne voie. Cette fois j'ai pris les dimensions prévues.

kaj
( Modifié )

La suite

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

kaj Pfffffff ton travail est toujours aussi beau a voir , encore des planches dignes des anciens !

Grabouille
( Modifié )

Oh la là ! Oui, c'est beau.
Merci kaj

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

hello , les joints des ceintures devraient arriver à l'axe des montants débillardés peut être, à moins que des tenons de montants débillardés servent de clefs a des entures TJ ?

Grabouille

J'aime bien ton idée que les tenons de mes montants servent de clé à mes traits de Jupiter...
Ce n'est pas comme cela que je l'ai dessiné pour l'instant, mais ça aurait plus de gueule...

je réfléchir à ça aussi...

Grabouille
( Modifié )

Bon ben, voila. Maintenant c'est le tenon qui sert de clé à l'assemblage des traverses en trait de Jupiter.

Grabouille  a publié l'article "Tracé de la première épure - le montant débillardé".
il y a 1 an
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

attention , ton élévation géométrale est à l'envers !!

Et pour les lignes inférieures, c'est la hauteur de coupe d'aplomb sur le développement qu'il faut prendre au compas et reporter sur les niveaux !!!

Grabouille
( Modifié )

OK, plan modifié, ainsi que le § sur le tracé des lignes inférieures.

Grabouille

Je crois que j'avais oublié le fait que l'on considère que le développement est un "écrasement ou déroulement" de la face extérieure du cylindre, => d'où mon erreur.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Grabouille 😉 c'est en forgeant que................

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

😉Prend soin de "ombrer" le débillardement des champs , cela évite des erreurs en devinant bien la perspective de la pièce .

Grabouille
( Modifié )

sylvainlefrancomtois Je voudrais bien, chef, mais je ne peux pas sur F360.
Tu utilises quel logiciel ? Sketchup ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Grabouille ah ok , oui sketchup !

mod
( Modifié )

en tout cas c'est une belle réalisation et surement un travail de dingue

Grabouille

Merci !

Grabouille  a publié l'article "Tracé de l'épure de la façade des tiroirs".
il y a 1 an
Grabouille  a publié l'article "Tracé de l'épure des panneaux du cylindre".
il y a 1 an
Ardennais
( Modifié )

Félicitations, super projet ! J'ai hâte de voir son évolution !

Grabouille

Merci !

eleclair
( Modifié )

Merci pour ce partage Grabouille! Ayant fait les arêtiers de mon pétrin par le calcul sur Fusion 360, je suis très intéressé de connaitre votre méthode d'utilisation de l'art du trait sur le logiciel. J'attends surtout de voir comment vous faites pour extruder vos tracés pour en faire une pièce 3D.

Grabouille

Merci. Et vous faites une bonne remarque, car j'ai eu des souci pour créer les pièces débillardées. Je vais faire un article sur le sujet.

eleclair
( Modifié )

Grabouille Quelle réactivité! Merci pour ce complément c'est super clair. Cela répond à la question que je me pose depuis plusieurs semaines : "Comment appliqué sur un logiciel de CAO, les principes du Hors-série du Bouvet sur l'Art du Trait (au passage merci sylvainlefrancomtois et Toutenbois)". Je vais pouvoir m'essayer à l'application de votre méthode sur mon projet de Pétrin (même si la fabrication de celui-ci est presque terminée). Vivement la fabrication!

Grabouille

De rien. Je me suis également régalé à la lecture du hors-série.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Grabouille merci pour les retours du HS

Grabouille  a publié l'article "On passe à la 3D - Le montant".
il y a 1 an
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

hello , la méthode tradi, c'est de placer le bloc à l'épure, et de remonter les traits ! puis de prendre au compas les hauteur de points sur la vue en plan.

Grabouille
( Modifié )

Oui, c'est bien ce que je ferai quand je réaliserai "en vrai". il n'y a pas d'autre méthode possible pour moi.
Par contre dans le logiciel, on ne peut pas faire comme dans la réalité. C'est plus des opérations de soustractions de volumes.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Grabouille ok ;)

Grabouille  a publié l'article "Modification du dôme - un dôme torse ça vous dit?".
il y a 1 an
trente six seb
( Modifié )

C'est époustouflant. Et pourtant il n'y a pas encore un seul copeau !
Je suis tout cela avec très grand intérêt.

Grabouille

Merci. J'espère être à la hauteur du défi que je me suis lancé, mais c'est pas sûr... 😖

trente six seb

J'ai confiance. 😊

etiennedesthuilliers
( Modifié )

bonjour
j arrive comme un chien dans un jeu de quille
je suis capable de faire votre pièce sans épure avec une défonceuse et des montages ou d' autres machine simple si vous les possédez
je ne suis pas persuader que que de passer des heures a faire un dessin apporte grand chose a un ensemble fini
j' ai passé une partie de ma vie a exécuter des pièce gauches de cette façon ,
je sais faire les épures par le trait la géométrie descriptive, et autre géométrie moins connu mais cela ne m' apporte rien car bon nombre de gens savent faire , et en plus il est possible de les faire à la machine , tandis que d' imaginer des montage est pour moi plus intéressant intellectuellement
etienne desthuilliers spécialiste des éléments débillardées
mais vous avez le droit de vous régaler a faire des épures , c est un plaisir peu coûteux
bien amicalement

Boris Beaulant

Salut Etienne, l'argumentaire serait encore plus percutant avec une démonstration 😜

Grabouille
( Modifié )

etiennedesthuilliers je vous confirme que je m'éclate pour pas cher.

Mais j'ai bien l'intention de passer a la réalisation lorsque j'aurai suffisamment affiné la conception à mon gout.

L'intérêt du volume 3d est justement de donner à voir de façon réaliste ce qui n'existe pas encore.

etiennedesthuilliers
( Modifié )

Grabouille bonjour
j ai une chance à force de travailler des formes insupportables c' est de voir dans l' espace avec 3 vues seulement , mais je conçoit parfaitement que tout le monde n 'a pas cette pratique et que l ordinateur peu aider mais sachez en contre partie que l' ordinateur est récent pour moi et que je suis né sans cela dans les années 60 c' était papier crayon et croquis perspectif
continuer a vous régaler
etienne

Boris Beaulant
( Modifié )

Grabouille, je suis impressionné par ton envie de pousser le défi plus loin.
Je suis tout ça avec intérêt !

Grabouille

Merci Boris!

Santé !
( Modifié )

Félicitations pour tout ce travail et pour le défi supplémentaire relevé ! 💪

Grabouille

Par contre, je ne te remercie pas !!! 😉
Je sens que je vais vraiment avoir du mal à fabriquer...

Santé !

😅😅

kaj
( Modifié )

Voici un exemple de pièce

et la façon de réaliser la partie convexe avec une balançoire et une défonceuse et pour la partie concave je pense aussi à une balançoire mais par dessus une scie circulaire, ou encore une défonceuse à la verticale comme le schèma. etiennedesthuilliers pour donner suite à votre commentaire, cela ressemble t'il à votre idée de procéder?

Grabouille
( Modifié )

Merci kaj !
J'avais repéré les photos des gabarits de la console de jean-Copeaux, j'avoue ne pas avoir encore réfléchi sérieusement à toutes les méthodes de fabrication (c'est la prochaine étape).
Je suis assez borné méthodique, j'aime bien terminer une étape avant de passer à la suivante... 😄
Et du coup, je veux entièrement avoir terminé ma conception (et mes épures) avant de réfléchir au reste.

Mais tes idées me semblent bonnes.

Grabouille  a publié l'article "Préparation fabrication - Fiche de débit".
il y a 1 an
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

pour des blocs capables, toujours surcoter de 2/3mm en épaisseur et largeur corroyée !

Grabouille

OK, je vais modifier mes dimensions finies, dans ce cas.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Grabouille pense aussi peut être coller les blocs en décalés, avec une feuille de papier entre eux pour usiner en une seule fois creux et bosse débillardés et les séparer ensuite ! 😉

Grabouille
( Modifié )

sylvainlefrancomtois, ah oui. C'est pas bête ! Un peu comme on fait pour tourner des demi-colonnes d'ornement sur certains meubles.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Grabouille exactement ! 👍

Dudule44
( Modifié )

Super proje que je vais suivre avec intêret. Gros casse-*tête dans l'étude et la conception. Bravo.

Grabouille

Merci.

Florian Gury
( Modifié )

Super sympa comme projet , ça promet une belle pièce au final !
Juste un détails qui coté esthétique et pratique n'est pas a mon gout , c'est ta jonction traverses/montants en partie basse de ta calotte.
Premièrement,coté pratique,je suis pas sur que tu arrive a y cassé un bonne assemblage pour ça tienne durablement sans que la coupe ne s'ouvre, en plus au niveau ajustage ça va être grosse prise de tête et au collage idem ça va glisser dans tout les sens.
Deuxièmement, coté esthétique , je trouve qu'il serait plus jolie de faire filer ta traverse basse tout le tour avec des raccord au niveau des raccord de ta traverse haut du cylindre et de faire arrivé tes montant dessus, ça ferait filer ton arasement de ton cylindre a ta calotte et esthétiquement ça ferait suivre ton tors jusqu’en haut.
Après les goûts et les couleurs ... :D

Grabouille

Merci.
Je pensais mettre des pigeons entre les pièces mais oui, clairement ça va être "la galère" au collage.
Après je pourrais, faire comme tu le propose. ou faire en sorte que les montants torses "coupent" les traverses : on verrait peut-être mieux la prolongation des montants du cylindre par les montants du dôme ?
Je vais y réfléchir.

Florian Gury
( Modifié )

Grabouille il faut mieux que ce soit tes traverses qui file et tes montant qui repose , comme tu l'as dessiné sur ton cylindre, car quand tu vas ouvrir ta boite tu ne verra pas le bois de bout des montant ce qui est un péché en menuiserie! en plus on verra moins si tes montant de la calotte ne suive pas parfaitement le torse des montant du cylindre

Grabouille

OK, je ne savais pas pour le bois de bout en menuiserie.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Grabouille exact , le bois de bout, c'est pour les boisdebouts (charpentiers)

trente six seb

Je n'ai pas compris, il faut voir le bois de bout ou non ?
En règle générale il est caché, sauf en bout de plateau.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

trente six seb Généralement les plateaux étaient nantis d'une emboîture !

Florian Gury
( Modifié )

trente six seb De maniere générale , en menuiserie, on fait de sorte a toujours caché le bois de bout , d'ou la mise en oeuvre de différent flottage d'onglet sur les assemblage

Grabouille
( Modifié )

Florian Gury Voilà. C'est comme cela que tu voyais les choses ?

Florian Gury
( Modifié )

Grabouille exactement !

trente six seb
( Modifié )

sylvainlefrancomtois et Florian Gury merci, je comprends mieux la discussion

Florian Gury
( Modifié )

Grabouille Je viens de re regarder ton dessin plus haut pour la ceinture basse de ton dôme, et je me disais que si tout ne voulais pas déséquilibré tes proportion de section, il faudrait que la largeur de ta traverse de dôme + la largeur de ta traverse haute de ta partie basse soit équivalentes a la largeur de ta traverse basse de partie basse.
Comme sa tu aurais une harmonie, la, tes travers haute + dôme risque de faire large par rapport a celle du bas (comme exemple, sur une porte, la traverse basse est toujours plus large pour "asseoir" l’esthétique de la porte.
Et sur ta partie basse, tes assemblage montant/ceinture ... bon courage !

Grabouille
( Modifié )

Florian Gury oui, j'y ai pensé.
Mais j'ai peur de "fragiliser" la traverse haute du cylindre en la réduisant trop...

Je vais y réfléchir. 😉

Florian Gury

ou alors tu peux faire en sorte que la traverse haute fasse 2/3 et la traverse du dome 1/3 ?

Grabouille  a publié l'article "Epure du montant torse".
il y a 1 an
trente six seb
( Modifié )

Ce qui est génial avec cette boîte à bijoux, c'est qu'on a 2 explications. Ça aide à comprendre le raisonnement.
De là à tout assimiler et faire pareil , y a un canyon !

Grabouille
( Modifié )

Merci. Et encore merci a kaj.

N'hésite pas à poser des questions si tu veux te lancer.

kaj
( Modifié )

Grabouille j'ai regardé ton explication, tout ce que tu as fait correspond à mon raisonnement mais je pense que tu as pris un raccourci pour tracer les sections finales. Je vais essayer d'exposer ma façon de voir de la façon la plus claire possible (j'y travaille mais il me faut un peu de temps). Moi aussi je suis sur un terrain inexploré 😉... jusqu'à maintenant.

Grabouille
( Modifié )

OK. C'est bien possible que je sois allé au plus simple (et du coup c'est peut-être faux).
J'attends tes explications !

trente six seb
( Modifié )

Merci Grabouille je m'intéresse de près au sujet et je commence un peu à tracer. Mais je n'en suis pas encore aux courbes.

kaj
( Modifié )

Grabouille je viens de faire un article à ce sujet dans mon pas à pas, j'ai expliqué ma démarche, j'espère que tous mes traits se croisent à la bonne place...

Grabouille
( Modifié )

kaj Oui, je viens de le parcourir. j'ai pas tout compris encore, mais j'ai bien compris où j'avais fait une erreur dans mes sections ! 😅

Grabouille
( Modifié )

kaj je viens de mettre à jour le § sur le montant torse. J'espère que c'est plus correct...
Je n'ai pas fini de tout tracer, seulement une section pour l'instant.
ça me prends un temps infini car mon PC rame. 🙃

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 242 vues
98 commentaires

Publications associées

0 question
0 processus
0 fournisseur
0 école
Autres pas à pas de Grabouille 
Voir aussi
Table des matières