L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

dependancesbois

La caisse à outils du "nanar"

  Ce pas à pas présente un projet en cours de réalisation.

La caisse à outils du "nanar"
+

Réalisation de ma caisse à outils, sur le modèle de "l'anarchist toolchest" de Christopher Schwarz.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

La caisse

Quand je suis dans mon atelier j'ai déjà mon étagère qui est bien pratique, mais en vu de gagner encore de la place et également de pouvoir emporter mes outils, j'ai décidé de me faire la caisse de C.Schwarz.
J'ai acheté son bouquin en anglais l'année dernière quand les EDVC les "éditions du vieux chêne" ont révélé leur livre qui n'était pas celui-ci ! Bon du coup c'est cette année qu'ils le traduisent !!!

Comme c'est pour des outils manuels, ce sera du travail manuel !
Et comme c'est pour de l'outillage, et pour l'atelier ce sera au maximum de la récup.
Seule concession la caisse étant de grande dimension (environ 1m par 60cm par 60cm), j'ai acheté 2 planches de sapin abouté de leroybrico.

Pour les essences de bois, la caisse étant grande il faut privilégier des bois légers, d'où le sapin et pour le reste ce sera dans du cèdre (il me reste plein de chute de planches déclassées).
Plus de boulot, plus de coupe et de rabotage mais un super entrainement et revalorisation de bois pas très beau qui le redevient après rabotage !.
Et surtout ça permet de mettre en pratique les divers pas à pas techniques de l'air du bois!

Merci à tous les profs !!!

Assemblage à queues d'aronde pour les quatre angles.
13 Queues par angles ça permet un bon entrainement !

Mon excuse officielle pour les défauts sera que le bois tendre est vraiment pas agréable à travailler et pas évident sans arrachements, écrasements, éclatements, énervements ...

La raison officieuse est qu'il y a encore des améliorations à faire dans le geste, la concentration et l’affûtage !!! (mais ça chemine en cheminant !)

Le traçage : compas (petit calcul sur le congélo pour les mesures) traçage.

C'est parti dans le grand bain, une occasion de tester enfin ma scie à queue d'aronde !

Ben j'aime bien !

Donc d'abord les queues, scie à queue d'aronde, bocfil et ciseau.

Au fur et à mesure des queues d'aronde il m'ait apparu plus facile au final, de scier au plus près du trait que de laisser de la marge et finir au ciseau.
Je suis plutôt content des cotés mais moins de la base, la précision est à travailler.
Pour éviter les arrachements (au maximum!) j'ai préféré finir au ciseau en faisant sur la moitié de l'épaisseur et retourner la planche et un léger creux sur l'intérieur de l'entre queue.

Ensuite prise des marques au tranchet et contre queues

Essai de mise en place : ta daaaaaa !!! ça marche et en plus j'ai réussi à les mettre à blanc et surtout et les retirer sans que ça casse !!!

Allez plus trois cotés !!!

En vidéo :

Publié Mis à jour

Partager  

Les jupes et le fond

Pour le reste, il va me falloir taper dans les chutes et ça tombe bien j'ai plein de chute de cèdre.
En plus c'est super léger!

par contre c'est du déclassé donc plein de nœuds morts, y a du tri !!!

Exercice de corroyage à la main!
ça tombe bien il y a le pas à pas de sylvainlefrancomtois

ensuite, queue d'aronde sur deux angles opposés, puis mise en place avec des serres joint pour prendre les bonnes mesures.

Re queue d'aronde et mise en place à blanc.

Histoire de, je me suis amusé à faire une moulure sur le bas de la jupe haute, et un chanfrein à 45° sur celle du bas (la moulure aurait gardé la poussière).
L'occasion d'utiliser un de mes rabots en bois qui ne sert pas beaucoup sinon.

Attention de bien repérer l'angle à chanfreiner quand la jupe est en place ! (repère à la craie bleue) car sinon c'est la cata ! (c'est même bizarre que ça ne me soit pas arrivé! je progresse).

Par contre au niveau de l'angle de la jupe je n'avais pas prévu le rattrapage de moulure! bon c'est passé au ciseau tout doucement (heureusement ça reste de l'outillage perso).

Pour le fond, re débit de planches, re corroyage, et feuillures au Stanley 45.
Les lames sont à emboitement à mi-bois.
Le fond est fixé à la caisse par des clou inox annelés.
Pour éviter que les planches ne fendent (on est à l’extrémité),la petite astuce est de "moucher" la pointe du clou : donner un coup de marteau sur la pointe pour qu'elle soit moins pointue et du coup elle va avoir tendance à écraser les fibres du bois plutôt que les écarter quand on l'enfonce.
Certains disent aussi qu'on peut graisser le clou en le passant dans ses cheveux, alors oui mais je préfère utiliser de la paraffine ou une bougie!

Collage des jupes. Bien penser au sens de montage des queues (j'ai fait l'erreur sur celle du bas!).

Sous le plancher j'ai rajouté 3 lattes de protection mais je lui mettrais des roulettes. Pour le collage de la jupe du bas, bien penser à ne pas coller sur les lames de plancher (si il faut en changer).

Pour protéger au serrage j'ai collé des cales au double face.

en vidéo :

Publié

Partager  

L'intérieur

Passons maintenant à l'intérieur de la caisse : un rack à scies et les tiroirs.
Toujours dans des chutes de cèdre.

Pour le rack à scies celui de C.Cshwarz est fait de deux "plateaux", j'en ai mis 3 car mes scies à panneaux ont une lame de 66cm et mes scies à dos de 30cm.

Fentes à la scie égoïne. Pour les scie à dos, la fente étant plus large, j'ai fait 2 trous au vilebrequin et mèches tout juste achetés sur lbc et finie à la scie à guichet tout juste achetée sur l'adb à Boris Beaulant . Très utiles ces scies (je vais vendre ma scie sauteuse je crois!).
Une petite rainure de plus pour y mettre justement une scie à guichet et une autre pour une azebiki une des scies japonaises que je trouve super utile (avec la ryoba pour les chantiers! sinon occidentales pour le reste)

Je réalise un panneaux avec 2 planches de cèdres pas très belles au départ mais qui le deviennent après rabotage.
D'ailleurs tout morceau de bois demanderait un rabotage avant d'être considéré comme moche, on a souvent des surprises.

Pour le coup on dirait même un tableau avec un volcan ! (enfin dans mon rorschach perso !)
Le bord du haut en "live edge" travaillé avec la wastringue de glaude (ben oui y a du beau monde!)

4 tasseaux (collés cloués) viennent maintenir le rack dans son emplacement. Il reste mobile pour pouvoir le retirer.

Les tiroirs :

Bon c'est reparti :
Planche de récup, corroyage, coupe (n'oubliez pas le pas à pas de Sylvain !) et queues d'aronde pour les 3 tiroirs (j'en arrive à 88 !)

Pour le fond n'ayant pas de planches assez large et pour que ça reste assez fin j'ai pris du contreplaqué (collé cloué).

Les deux tiroirs du haut font 6cm de haut intérieur et celui du bas 12.

Les coulisses.

C.Schwarz préconise l'emploi de bois dur pour les cotés des tiroirs et les coulisses (qui ne sont que des planches fixées au bâti) pour une meilleure glisse et moins d'usure . J'ai choisi de continuer avec le cèdre (pour le poids) mais de rajouter des petites lattes de 5mm d'épaisseur en provenance d'une partie d'un meuble en bois exotique récupéré je ne sais plus où!

J'ai vendu (bradé) ma scie sur table et même si j'ai une scie à ruban on ne se refait pas ... J'aime trop ma scie à cadre!

en vidéo pour les lattes :

Les coulisses sont juste collées (avec la surface je suis pas inquiet!)
Pour celles du tiroir le plus bas il a fallu improviser avec des chutes de chevrons en douglas.
(avec la récup il faut s'adapter, en même temps c'est çà qu'est sympa!)

Il aura fallu faire un petit crobar pour savoir à quelles hauteurs les coller.

Voilà pour l'intérieur.

J'ai fait une finition à l'huile de tung histoire que ça fasse joli en prenant soin de bien laisser l'huile durcir.

Tout ça en vidéo :

Publié

Partager  

Un peu de déco !

J'ai pas mal hésité pour la finition de la caisse.
Dans le bouquin il parle de peinture pour la protéger et puis parce que c'est une caisse à outils.

Personnellement je n'aime pas trop la peinture et encore moins sur le bois.
Et puis avec toutes ces queues d'aronde, même pas parfaites, je préfère les voir, et même je préfère avoir les erreurs sous les yeux comme ça j'y penserais pour les autres travaux.

Donc je suis parti sur un verni pu ext/int de la marque "blanchon" .
Pourquoi celui là : parce que je l'avais !!! et j'en suis très content!

Par contre ça fait de grande façade, et du coup j'ai eu envie de les décorer.
Pour les symboles, ben breton tu es, breton tu te représentes donc une hermine et un triskell !

Pour la façon de faire j'ai eu le déclic dans une chope de bière ! (décidément!!) Merci Lucien le Forestier !

Toujours pas de gouge donc affleureuse et chalumeau et au final j'aime beaucoup !!!

L'hermine symbole de la devise bretonne : "kentoc'h mervel eget em zaotra" : plutôt la mort que la souillure ! et chanson bien connue par ici.

Le triskell (j'aime ce symbole, je l'ai même tatoué sur l'épaule à ma façon !) : croix bretonne à 3 branches toujours dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, dont il y a plusieurs interprétations, je ne rentre pas dans les débats !!! 😠
Pas facile à tracer c'est quasiment l'art du trait 😜
ici un petit tuto pour le réussir.

Et mon logo ! un vrai régal!!!! 😰

Et voilà pour la déco !

Il reste le couvercle et le plus dur le rangement!

en vidéo :

Publié

Partager  

Le couvercle

Alors pour le couvercle, il me reste une chute des planches de sapin (840x600), je n'étais pas forcément parti pour faire le couvercle du bouquin et puis finalement les techniques employées m'ont attirées et puis le fait d'avoir lu un commentaire disant que cette façon de faire était super costaud m'a convaincu.

Un petit croquis sur le congélo et c'est parti :
corroyage...

Les petits défis sympa :
4 mortaises de 6mm de large sur 60mm de profondeur au bédane.
Après la première j'ai revisionné la vidéo de Oliverte sur la mortaise et ça c'est mieux passé ensuite (merci!).
Bon 30mn pour la première, 20mn pour la seconde et 15mn pour les deux dernières (chaque!)

Ensuite faire les rainures entre les mortaises : Stanley revient avec son 45!
Alternance rabot à rainure et guimbarde (rainure arrêtée oblige), content pas d'incident!

Ensuite tenons et rainure entre les tenons.

Des petites erreurs de conception (réflexion) sur les tenons.
La première m'est apparue à l'assemblage à blanc : N'ayant fait qu'un seul épaulement les tenons débouchent dans les coins des rainures donc un morceau à enlever !

Maintenant rainure autour du panneau de sapin dans 18mm d'épaisseur.
Autant sur les chants ça a été trankillou Billou, autant en bois de bout et en plus sur de l'abouté, le rabot, ça l'a pas fait!!!
Donc seconde solution : trusquin, azebiki, bédane et guimbarde. c'est un coup à prendre et des essais à faire mais ça c'est bien passé !

Alors du même fait d'un seul épaulement, deuxième contrainte à la mise place, j'ai du retirer une partie supplémentaire sur un des tenons qui ne prend donc pas complètement la largeur de la mortaise (bon c'est collé donc pas de gros souci mais à retenir)

Collage des tenons/mortaises et bien sur le panneau n'est pas collé lui et il y a un jeu dans la rainure.

Le contour du couvercle : une alèse assemblée en queue d'aronde (92!!!!).
collée au panneau.

Pour la profondeur du couvercle, je suis partie sur 3 cm intérieur pour me laisser la possibilité d'y loger une ou deux scie à cadre ou autre (c'est l'utilisation qui décidera!).

Pour le système d'ouverture, je n'ai pas mis de charnières, pour l'instant j'enlève le couvercle.
Je verrai à l'utilisation ce qui me semblera le plus pratique.

Un peu de chiffre : longueur ext 102 cm, largeur ext 62cm, hauteur 76cm, poids à vide 45kg!!!
Je vais pas la mettre dans le camion tous les jours!

Plus qu'à en faire des plus petites, comme une une baladeuse en arêtiers (ça me tente bien çà l'exercice utile! avec queue d'aronde chevillée car je ne l'ai pas fait ici!).

Alors pour l’anecdote j'ai voulu essayer mon nouveau rabot à plate bande du bon coin sur les bords pour donner un petit profil sympa !

Ben non! pas là! j'ai eu des arrachements (forcément les planches ne sont pas dans le même sens!!!)
C'est bizarre quand on sait qu'on fait une c.....ie, qu'on se dit qu'on ne devrait pas mais qu'on la fait quand même! 😡🤬

Au final, un carnage!! j'ai pas de photos j'en prends pas quand je pleure !!! 😭

Bon ben j'ai repris mon 62 et ensuite un gros travail au racloir !!!
J'avoue que grâce aux tutos de Blb-Bois et celui de Fof j'ai appris à mieux maitriser cet outil qui est fantastique!!!

content du résultat final, le rendu est vraiment sympa et au final je suis super fier de ma caisse avec ses défauts et surtout je me suis régalé !!!!

Pour le rangement final, ben bien sur ça se fera au fur et à mesure, à l'utilisation!

Voilà rempli pour voir

En vidéo :

Publié Mis à jour

  Ce pas à pas présente un projet en cours de réalisation.

Publications associées


Discussions

dependancesbois a publié le pas à pas "La caisse à outils du "nanar"".
il y a 16 jours
Benoit56

dependancesbois Merci pour le pas-à-pas et la vidéo, car c'est un projet qui m'intéresse également. (et j'ai aussi des planches de GSB à liquider !)
il y a également le même genre de caisse chez Paul Sellers (mais c'est dans la version payante de son site).
Pourrais-tu détailler les aménagements intérieures que tu as prévu ? Je suis en train d'y réfléchir moi aussi (ciseaux dans un boite ou dans un ratelier, rabots 'en vrac' ou avec des séparations, etc)

Benoit

Benoit56
( Modifié )

Pour info, j'avais lu sur le blog de Lost Art Press des simplifications de leur caisse à outils par rapport à la version du livre : à voir sur cette page à 'Anarchist’s Tool Chest Update' de 1 à 4.

dependancesbois

Si ça peut servir alors c'est top!
Merci pour le lien vers les modifs je ne connaissais pas.
J'ai regardé du coup et mouais, il change surtout pour gagner du temps lors de ses formations. Il fait 7 queues d'aronde au lieu de 13. en fait je n'avais pas fait attention qu'il y en avait 13 (ou peut être inconsciemment guidé par la photo!) dans le bouquin. j'étais parti sur queues/contre-queues d'environ 4cm en fait et du coup ça correspond. Et puis c'est un super entrainement !
Pour le couvercle je pense mettre les charnières autrement (pas à l'intérieur mais sur l'extérieur). A voir.
Je vais également lui mettre des roulettes.
Pour l'intérieur je vais partir pour le début, comme dans le bouquin après je verrais à l'utilisation. je vais surtout le faire de façon à ce que ce soit re-tirable.
C'est en tout cas très sympa à faire et ça me fait passer mes chutes de cèdre qui en plus sont légères et plusieurs très belles après rabotage !

Niouniou
( Modifié )

Sacré Nanar!!! Merci pour ce pas-à-pas... En attendant le père-Noël qui apportera ptet la version traduite du livre!

dependancesbois

vivement Noël !!! 😜

dependancesbois a publié l'article "Les jupes et le fond".
il y a 16 jours
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

joli pas a pas , qui sent bon les copeaux !

dependancesbois

Merci! Mais tout ça grâce au partage de l'air du bois !
Merci à toi !

Olivier Vernhettes
( Modifié )

Belle démonstration
Les roulettes vont être nécessaire, elle va peser son poids une fois remplie.

dependancesbois

Oui ! Parce que la caisse en elle même devrait aller.
Pour la démonstration, je dirais plutôt une tentative de restitution de technique a continuer de travailler !😉

Vic66
( Modifié )

Sacré boulot à la main ! La technique perdurera avec des gens comme toi 😉

dependancesbois

C'est très sympa ! Je ne m'en fais pas trop pour la technique, il y aura toujours des gens qui s'y intéresse, et surtout des gens qui l'enseignent comme sur l'air du bois.
Je me contente de montrer qu'on peut tous le faire.
Je suis en plein collage, et je me rends compte qu'il me manque vraiment des serre joints dormants ! Que faire ??? 🤔😜

Vic66

dependancesbois en effet, ce n'est pas prêt de mourir,sauf peut-être quand il inventerons l'imprimante 3D bois!!!
pour les serre-joints dormants je t'invite à t'inspirer de cette vidéo ici 😅😂

Niouniou

dependancesbois sangles, chambres à air, technique des coins,... Ou carte bleue !

dependancesbois

Niouniou j'ai essayé a la carte bleue ben elle fonctionne plus !!! 😨

Niouniou

dependancesbois ah mince et en monnaie locale ??

dneis

Tu as taraud et filière non ?
Un peu de visserie, du fer plat et c'est partit 😉
Joint à enfourchement.

dependancesbois

dneis oui on peut aussi! mais j'aime bien l'idée de Vic66 de rajouter une option sur les serres joint dispo et avoir les deux presses parallèles pour les panneaux.

dependancesbois

Niouniou Faut essayer ! ici on a le "Ségal" .

Niouniou

dependancesbois ici, c'est la Doume! Mais je n'ai pas tenté avec les revendeurs et les quincailliers!

Guilh63
( Modifié )

Beau boulot. Je me suis fait peu près la même (la version un peu plus petite: un compartiment rabot + deux tiroirs) mais la caisse est assemblée à feuillures et et je n'ai mis qu'une "jupe" à QA en bas. J'estimais que ça suffisait bien et je n'ai pas ta patience! Le tout sur roulettes. Depuis deux ans je ne regrette pas, c'est très pratique et ça densifie vraiment le rangement. Pour moi c'est une caisse d'atelier, si je devais transporter mes outils sur chantier j'en ferais une plus petite.

Et pour le couvercle, tu fais du cadre/panneau?

Quand je serai grand, je serai assez patient pour en faire une comme il faut!

dependancesbois

Merci!
Il y en aura des plus petites, je pense quand j'aurais pris plus l'habitude de choisir le nécessaire.Pour l'instant j'ai tendance à vouloir tout prendre alors que c'est bien connu c'est quand même l'outil qu'on a pas pris qui nous manque.
Pour la couvercle je pense faire cadre/panneau oui. Il me reste une chute des planches de sapin pour le panneau et le cadre en cèdre aussi.

dependancesbois a publié l'article "L'intérieur".
il y a 7 jours
Olivier Vernhettes

J'aime bien comment une caisse à outils devient une histoire palpitante.
Je suis toujours en attente de mon Stanley n5 pour me frotter au pas a pas de sylvainlefrancomtois

Olivier Vernhettes
( Modifié )

Hello Frédéric
J'aime bien comment une caisse à outils devient une histoire palpitante.
J'ai hâte de recevoir mon Stanley n5 pour me frotter au pas à pas de sylvainlefrancomtois

dependancesbois
( Modifié )

Merci Olivier!
Tu vas te régaler quand tu vas le recevoir !
Un jeune étudiant m'a appelé l'autre jour parce qu'il avait un bloc chêne brut de tronçonneuse dont il voulait faire une base de lampe pour la fête des pères et pas d'outils pour le rendre lisse.
Je lui ai dit de passer et au final je lui ai fait essayer les rabots.
Il a adoré ! Il m'a sorti un "mais c'est génial, c'est presque jouissif !".
Du coup j'espère que lui et son frère (étudiant dans le bois !) se sont inscrits sur l'air du bois.
D'ailleurs les gars si c'est le cas et que vous voulez passer, pas de problème.

glaude
( Modifié )

Bonjour Fréderic
Un grand coup de chapeau pour cette fabrication où tu nous démontres plein de choses, des idées, de la détermination, du courage, des gouttes de sueur, et une belle histoire qui n'est pas finie.
Alors bravo pour toutes ces valeurs qui font de chacun une réelle richesse
Les roulettes ne seront pas un luxe....

dependancesbois

Merci beaucoup Claude !
C'est aussi la richesse de partage de l'air du bois qui donne envie de faire.
Pour l'instant, j'apprends et je restitue (enfin j'essaie!), Et plus tard j'espère bien transmettre.
Et puis c'est un plaisir de rendre leur fonction à des outils.

trente six seb

Dès qu'on sait quelque chose, on peut le transmettre.
Plus on en sait, plus on peut transmettre mais dès qu'on sait un peu la transmission commence.

dependancesbois a publié l'article "Un peu de déco !".
il y a 6 jours
dependancesbois a publié l'article "Le couvercle".
il y a 1 jour
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

C'est du beau boulot !! Juste une remarque si tu me permet , les tenons et mortaises doivent être tracés avec la diminution due à la rainure normalement avec la barbette de remplissage sur les épaulements des tenons ! (Le bouvet se passe linéairement et débouchant sur les bouts ,sans arrêts) menuiserie-cas...taise/index.htm

Mais c'est en forgeant que.................. 😉

Apres relecture, je vois que tu as identifier l'erreur , ça c'est du retours ! 👌

dependancesbois

Merci sylvainlefrancomtois et comment que je te permet !!!! Au contraire je suis tout ouïe !
Pour l'erreur en fait c'est plus elle qui m'a trouvé que l'inverse !😰

Et d'ailleurs j'aurais du faire le tenon comme dans le lien que tu as mis (TENON A EPAULEMENT REMPLISSAGE DE RAINURE) ce qui est le cas dans le livre de Schwarz.

benjams

Beau job cette boite. Un poil trop grand pour ma cave mais j'aime :)

Ça ne m'étonne pas que ta plate-bande ne marche pas si bien que ça. Bizarrement, il faut vraiment que toutes les étoiles soient alignées pour ne pas faire d'arrachement, surtout qu'en utilisation normale tu remonte le fil une fois par panneau. Il faut du bois vraiment droit et sans défaut, sinon tu cours à ta perte. Une autre solution, c'est d'avoir une lame avec un bon contre biseau pour régler le problème de l'arrachement mais ça devient une logistique complexe.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
764 vues
30 commentaires

Publications associées

0 question
0 plan
0 processus
0 fournisseur
0 école
Autres pas à pas de dependancesbois 
Voir aussi
Table des matières