L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
Zeloko

Modifications apportées sur une combinée MiniMax C26 Genius

par Zeloko 

Navigation

Modifications apportées sur une combinée MiniMax C26 Genius

Je vous présente ici l'ensemble des modifications que j'ai pu apporter sur ma combinée à bois SCM MiniMax C26 Genius.

Certaines modifications sont certainement applicables à d'autres modèles de machine avec quelques adaptations et d'autres n'ont peut-être aucun intérêt.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Modifications sur la scie à format

C'est toujours à l'utilisation qu'on se rend compte de certaines limites de l'outillage avec la configuration de série. Dans certain cas, on trouve des astuces, dans d'autres, on rêve à plus gros.

Ajout de cales sur la règle

Avec l'option châssis à équarrir qui se monte sur le chariot, il y a une règle terminée par une pièce martyr (à gauche sur la photo). Sur cette règle peut coulisser une butée idéale pour les séries de coupes (à droite sur la photo). Ici rien d'exceptionnel, toutes les scies à format ont un système équivalant.

La façon dont est monté le martyr, impose que la pièce de bois ne soit pas directement appuyée sur la règle, mais s'en écarte de l'épaisseur du martyr. Du coup, le constructeur a pensé sa butée dans se sens et la pièce ce place en appui sur le martyr et un bout de la butée.

Après quelques mois d'utilisation à ne pas comprendre pourquoi mes coupes n'étaient pas d'équerre, je me suis rendu compte que l'épaisseur de la butée n'était pas tout à fait égale à celle du martyr. La pièce à scier se placait avec un léger angle.

Ceci est d'autant plus vrai que le bois martyr n'est plus celui d'origine. Suivant l'utilisation, ça peut fondre à vue d'oeil et il faut donc en refaire un. Le constructeur l'avait fait en CP. Je l'ai refais en MDF, mais ça n'a pas trop d'importance.
En refaisant le martyr, j'ai donc conservé des morceaux de la même épaisseur pour faire des cales que je pouvais intercaler entre le martyr et la butée.

Cette cale est simplement posée sur la règle et grâce à une languette peut y coulisser.

Il aurait été dommage de s'arrêter là. En effet, cette machine reste avec des capacités assez modeste et sa règle s'arrête à 117 cm. Sans imaginer aller jusqu'à changer la règle pour une de 2 m, j'ai profité de l'idée de ces petite cales pour en faire une plus longue qui peut ainsi prolonger la règle.

Là dessus, je gagne presque 40 cm moyennant un maintient avec quelques serre joints.

Augmentation du recul maximal du chariot

De série, sur le châssis à équarrir, il y a deux position pour placer le bras support. Ceci permet d'augmenter le recul du chariot par rapport à la lame une fois le châssis monté. La stabilité du châssis est moins bonne, mais on sait travailler un peu plus grand.

Il m'est arriver que même avec ce genre d'option, je me trouve limité. Je préfère placer mon bois avant la règle plutôt que le contraire alors, il faut vite savoir faire reculer le chariot au maximum.

Dans la configuration de base, la limite de recule est de l'orde de 45 cm.

Du coups, pour augmenter ça, j'ai créé un dispositif qui me permet de décaler encore plus le bras.

Le dispositif est maintenu par un serre joint à un extrémité. Et reprend les même réglages du bras à l'autre. En y ajoutant une possibilité de se décaler de plus de 40 cm.

Faut pas y mettre trop lourd, mais ça fonctionne très bien et se monte en 1 minute.

Pour les pièces plus grande, bien entendu, je place la règle de l'autre côté du châssis.

Publié Mis à jour

Partager  

Modifications sur la dégauchisseuse

Comme la référence de la machine l'indique la largeur de la raboteuse / dégauchisseuse est sur cette machine de 260 mm. Ce qui dans la plupart de mes projets est bien suffisant.
En revanche, là où j'y ai vu une limite, c'est au niveau de la longueur des tables. 50 cm en entrée et en sortie.

Quand les premiers besoins de longueur se sont fait sentir, j'ai utilisé des servantes à rouleau placés en entrée et en sortie. Mais ça ne résout pas tous les problèmes. En effet, si la pièce à dégauchir est pas mal cintrée, elle va "chuter" en quittant le servante. Et de ce fait, il y aura une marque des couteux sur la pièce.

Il fallait donc allonger les tables pour avoir une surface continue. Ce projet s'est fait en deux temps.

La première version

Une première version faite un peu dans l'urgence mais fonctionnelle.

Les rallonges sont constituées d'un MDF de 19 mm renforcé par une structure en dessous et recouvert d'une plaque d'aluminium de 2 mm collée au double face.
En table de sortie, j'ai pu exploiter la règle du guide parallèle. En revanche pour la table d'entrée, il a fallu percer et ajouter un support.

Afin de rendre l'accroche sur les supports réglables en hauteur, j'ai percé l'extrémité des rallonges pour y insérer des vis fendues auquel j'ai coupé la tête. Ceci permet un réglage fin et le conserve. L'accroche des vis se fait directement dans le MDF en perçant 0,5mm plus petit que le diamètre de la vis.

Afin d'immobiliser la rallonge sur son support, j'ai fixé deux vis latérales. Là, il pression des vis doit être plus importante, j'ai donc placé des écrous à frapper.

Les tables sont maintenus par des bras en appui sur le châssis. Dans cette première version, se sont de simple tiges filetés terminés aux extrémités par des bois fixés à la rallonge et au châssis de la combinée.
Le réglage de la hauteur de la rallonge se faisant en vissant ou dévissant les écrous sur les tiges.

A l'usage, plusieurs problèmes sont apparus :

  • Sans contre écrou, les écrous sur les tiges filetés se désserraient avec les vibrations.
  • Les tiges devaient être insérés dans le bois pour le montage / démontage. Hors, il était bon d'éviter qu'il y ait trop de jeu pour la rigidité, mais les tiges ne coulissent que si elles sont insérées parfaitement dans l'axe.
  • Il faut trois mains pour monter l'ensemble.
  • Il est difficile de conserver parfaitement les réglages après un démontage.

La seconde version

Pour corriger les problèmes cités ci-dessus, j'ai décidé de refaire complètement le système de bras. Je suis parti sur un géométrie complexe, mais qui offre une plus grande simplicité d'usage.

Les amélioration se situent à deux niveaux. Au niveau des bras eux-même et au niveau de l'assemblage entre la rallonge les bras et le châssis de la combinée.

Ainsi les bras son désormais presque intégralement en bois avec une géométrie en forme de losange pour faire varier leur longueur et ainsi permettre les réglages requis.

Cette géométrie fonctionne à la manière d'un cric de voiture. La tige fileté dans l'une des diagonales du losange permettant de régler la longueur de l'autre diagonale. D'un côté la tige est fixée par deux écrous simple et de l'autre par deux écrous noyés dans une molette. Ainsi le serrage / déserrage ne demande pas d'outil et peut se faire à la main.

A l'image de ma servante à rouleau, l'ensemble des pivots est réalisé avec des boulons, rondelles et écrous freinés. Afin de ne pas risquer un écrasement du bois, je l'ai renforcé par des douilles en aluminium.

Pour ce qui est de l'assemblage entre les bras et la rallonge ou le châssis, j'ai opté pour un enfourchement. Facile à monter et démonter.

Voici donc l'ensemble en position de travail

Reste à solutionner la compatibilité du guide parallèle et de la table de sortie...

Et en attendant, voici une petite vidéo pour comprendre le montage.

Publié Mis à jour

Contenus associés

On en parle ici

vasavoirkikela

astucieux... très astucieux ....comme toujours
quand tu augmentes le recul de ton chariot ,tu n as pas de souci d’équerrage ?? perso avec ma Robland lx quand j augmente mon recul de chariot a 1m20 ,de série, mes équerrage son a revoir , ce n est pas un chariot ras de lame

Zeloko
 

Je n'ai pas constaté ce genre d'erreur @vasavoirkikela. Mais l'augmentation est relativement limitée.

vasavoirkikela

arff.... l augmentation sur la mienne est de 70cm...à chaque changement de position je constate un dérèglement sauf qu en position "recul maxi "je ne peux pas me servir de mon chariot pour la toupie ... je vais tenter un énième réglage général je pense alors que je ne "chariotte"pas droit .... Et j en ai marre de "tortiller" pour essayer de scier droit ... 😄

racm terroff

Je faisais un commentaire récemment sur le site, indiquant que les machines quelles quelles soient nécessitent des aménagements, modifications ,adaptations... Même les plus grandes ,même les plus "performantes" . D'ailleurs les fabricants ne s'y trompent pas (il suffit de regarder nos autos).

@zeloko je ne connais pas ta machine, concernant la règle ,si, et seulement si j'ai bien compris ,le problème c'est la butée. Si c'est le cas ,pourquoi s'être attaqué à la cale plutôt qu'à la butée?
Pour ce qui est de l'augmentation de la capacité de coupe: Bravo .

Zeloko
 

@racmterrrof, hmm ... qu'appelles-tu cale et butée ?
Disons que le truc qui est livré avec la machine et qui se balade sur la règle on l'appelle le pointeur. Ce pointeur permet, avec les graduations de la règle d'être placer comme il faut pour la coupe. Et la pièce de bois ne peut pas être mise autrement sans être obligé de faire une petite opération mathématique pour la lecture sur la graduation de la règle.

racm terroff

@zeloko Avec l'option châssis à équarrir qui se monte sur le chariot, il y a une règle terminée par une pièce martyr (à gauche sur la photo). Sur cette règle peut coulisser une butée idéale pour les séries de coupes (à droite sur la photo)

C'est elle que je pensais adapter à la présence permanente d'un martyr (et non d'une cale,excuses)

Zeloko
 

Wep, @racmterrrof, sur tes photos, on voit le style de butée qui est plus répandu sur les autres machines. Et bien mieux conçu, du fait qu'il est réversible sans démonter la butée.
Comme toujours quand on fait des modifications, c'est pour un besoin précis et souvent dans l'urgence. Du coup, c'est vrai que sur le coup, je ne me suis pas vu refaire cette butée.

Une sculpture a mon image

Tu a de la chance d'avoir eu des butées comme celle de t'as machine il faut certes mettre un martyre mais tu n'as pas l'inconvénient de la pièce en plastique qui n'arrive pas à fleur du rail en aluminium ce qui craie des désordres d'alignement pour les petites pièces de bois à réaliser.
(racm terrof) pourrais-tu me dire ou tu t'es procuré ce type de buté d'arrêt.
Merci.

racm terroff

@ponsin73 Les deux butées étaient montées sur la règle de la machine .Je rappelle que cette combinée est au moins une troisième main. j'ai trace des deux dernières peut-être a-t-elle appartenu à un un autre Menuisier encore avant?

@zeloko Des photos un peu plus précises qui, si le besoin s'en fait sentir, peuvent inspirer. Sur le dessus de la règle de la mini-max,il y a deux rainures dans l'une des deux selon la configuration on peut insérer un coulisseau ,percé en son centre d'un trou taraudé M6 ou M8 selon la largeur de la gorge.Au dessus un cylindre ou rond diamètre 20 ou 25 en laiton voire en acier(de préférence inox pour éviter le couple électrolytique si comme je le pense la règle est en alu)Sur la génératrice du cylindre percer un trou de passage pour la vis de serrage sur le coulisseau? En bout du cylindre percer au centre de la surface de base un trou taraudé M10 fixer le fléau de la butée avec une vis TH,deux rondelles "contact"" et une rondelles "ondulflex"pour assurer le maintien de ce dernier en position.Pour ne pas perdre le bénéfice de la mesure à l'autre extrémité du cylindre percer un trou taraudé selon convenance pour fixer un un ergot de lecture.

Prévoir quelques martyrs d'avance fixés sur le même type de coulisseau que la butée

malamute74

Merci pour ce schéma, j'ai la même machine que toi, la ST1 génius, juste qu'elle n'a pas l'ensemble rabot, dégaut. J'ai pas eu ce décalage d'équerrage, mais ton idée pour le recul est top.

melcreationsbois
 

Voila un post qui tombe à pic pour moi qui vient de recevoir ma ST1!
Pourquoi as tu choisi de mettre une languette sur tes cales? Pourquoi pas simplement un U qui vient à cheval sur le guide?

Zeloko
 

@melcreationsbois, j'crois que c'est justement ton achat qui m'a motivé à sortir des brouillons ce pas à pas ;)

Pour tout dire, je sais plus dire si j'ai pensé au U quand je les ai faite.
La crainte que j'aurai avec un U, c'est qu'il y ait une erreur de parallélisme des bords. Et sinon, comme ça, je n'ai pas de cale sur l'autre face de la règle. Mais ... l'idée du U se défend !

Zeloko
 

Salut, comme vous l'aurez-peut-être remarqué, la MiniMax à quitté l'atelier. Du coup, si les dispositifs présentés ici intéressent un.e heureux.se possesseur de C26, qu'il se manifeste 😉 !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
4 404 vues
13 commentaires

Contenus associés

Licence

Licence Creative Commons
Autres pas à pas de Zeloko 
Voir aussi