L'Air du Bois est une plateforme numérique Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les passionnés et curieux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
Zeloko

Aménagement d'un atelier de menuiserie

par Zeloko 

Navigation

Mis à jour

Partager  

Découverte de l'espace

Etat des lieux

Aménager un espace dédié à la pratique d'une activité manuelle est une étape importante.
Après avoir bricolé pendant quelques années dans de petits espaces qui n'étaient pas entièrement dédiés à la menuiserie, il était devenu indispensable à mes yeux de créer ce lieu.

Dans mon cas, une pièce attenante à la maison pouvait être aménagée pour ça. Mais il y avait pas mal de travail en perspective. Voici à quoi cette pièce ressemblait avant le chantier.

Ouverture

L'espace était divisé en deux. Mais la cloison n'était pas porteuse alors première étape : faire tomber ce petit mur de brique ... en prenant bien soin de tout récupérer, on sait jamais ça peu resservir !

Première installation

Et déjà, je me prends à rêver de ce qu'apporte ce nouvel espace et j'agence alors les outils que j'ai à cette époque.

Publié Mis à jour

Partager  

Les opérations de maçonnerie

Le décroutage des murs

Le gros problèmes des maisons anciennes, c'est souvent l'humidité. Là, avec le temps, les enduits sont quasiment tombés en poussière sur la bas des murs et gardent les traces des différentes fissures qui ont pu apparaitre au fil du temps.
Il est donc indispensable de commencer par décrouter les murs.

Restauration de la voute en briques

Mais sous les enduits, on a parfois des surprises. C'est comme ça que je me rends compte que la voute en briques présente sur une partie du plafond pour éviter l'embrasement du planche au niveau de la cheminée de l'étage supérieur, s'est complètement affaissée avec le temps. Il semble donc indispensable de la démonter pour le reconstruire.

L'étape suivante, c'est la fabrication d'un support en bois pour la reconstruction de la voute.

Puis la repose des briques avec un mortier à la chaux (NHL 5 dans mon cas pour sa résistance à la compression) pour respecter l'authenticité des lieux.

A la différence du ciment, la chaux va mettre beaucoup plus de temps à prendre. Il faudra donc attendre trois mois avant de retirer le support en bois et commencer à frotter les briques.

Sablage des poutres

Est-il plus joli plafond qu'un plafond à la française ? Sous cette couche de peinture d'un autre age et ces traces de suie, il y a des poutres et solives en chêne en très bon état. La seule vraie solution, c'est le sablage.
Et là, il nous faut : du sable, une sableuse et un compresseur.

Les gros avantages du sablage par rapport au ponçage, c'est que c'est : rapide et avec un résutat vraiment impeccable. En un passage, on retrouve le bois en faisant ressortir le veinage. Pour faire les 26 mètres carrés de plafond, une seule journée aura suffi.

Le seul hic, c'est qu'il faut savoir porter le scaphandre et aimer transformer une pièce en plage ...

Mais le résultat est là !

Enduisage des murs

La poussière nettoyée, l'opération suivante, c'est de réenduir les murs. Dans cette pièce, trois murs donnent sur l'extérieur et un sur l'intérieur. J'ai donc fait le choix de mettre un enduit (4 à 5 cm) à base de terre, paille et chaux (aérienne) sur les murs à isoler. Et de garder en pierres vues le mur intérieur.
L'application de ces enduits fera l'objet d'un chantier participatif mené par Monique Cerro.
Voilà, surtout ne pas se lancer tout seul dans cette aventure !

Le sol

Le sol était recouvert d'un chape épaisse de ciment posé sur une dalle en chaux. Le ciment a certainement agravé les remontées d'humidité dans les murs. Avant tout, casser cette chape ... opération plutôt laborieuse. Même avec un bon marteau piqueur ! Il faut savoir prendre le temps. J'ai gardé la dalle en chaux qui laisse respiré le sol.

Ensuite, c'est récupération de tomettes hexagonales anciennes. Je passe sur les très nombreuses heures de nettoyage de ces dernières. Et première pose à blanc pour savoir comment démarrer ... et surtout pour pas en nettoyer trop !

Puis la pose à l'avancée. C'est à dire qu'on fait tout en même temps : chape, mise à niveau et pose des terres cuites. C'est assez sport, mais ça se fait assez bien. Par contre, il faut là aussi appeler du monde. Il aura fallu 4 jours pour terminer l'opération de pose avec 4 personnes en moyenne sur le chantier. Et je parle même pas de l'état de genoux après...

Sans attendre, il faut aussi nettoyer la surface des tomettes pour éviter toutes les traces blanche de la chaux. Mais le résultat dans le soleil est déjà bien beau !

A nouveau, une bonne pause dans le chantier pour attendre que tout cela sèche bien. D'où l'intérêt de faire ça sur les beaux jours.
Et enfin, la touche finale sur le sol : passer un mélange d'huile de lin et d'essence de térébenthine pour imperméabiliser les terre cuites.

Publié Mis à jour

Partager  

Le bardage

Pour des raisons à la fois d'isolation thermique et phonique, j'ai fait le choix de plaquer sur le mur le plus exposé au froid, un bardage bois. L'autre avantage de la manoeuvre, c'est que ça me permettait aussi d'utiliser le vide en arrière des planches pour y passer l'électricité.

L'idée était de rester dans un aspect assez brut. Des planches de sapin de 25mm d'épaisseur seront donc parfaites.

Pose des tasseaux

Dans une maison ancienne, et surtout si elle a subit pas mal de transformation au fil du temps, il est difficile de trouver des murs vraiment droits. Là, ce mur va servir d'appuis à tous les futurs établis. C'est donc l'occasion d'essayer de corriger certaines irrégularités lors de la pose des tasseaux en compensant par leur épaisseur. La tâche se révélera plus difficile que prévue. Compliqué de partir sans aucune vraie référence. Alors, c'est la bonne vieille méthode du fil à plomb.
Dans l'idée de laisser circuler l'air, les tasseaux seront posés en quinconces.

Tour de fenêtre

Le mur comporte une fenêtre. Ce sera donc le point de départ de la pose. D'autant que ni le mur à droite ni celui à gauche ne sont droits.

Découpe des planches

Afin de s'emboiter correctement, une feuillure sera réalisée sur les champs de chaque planche.

Installation électrique

Calquée sur le positionnement des futurs établis, l'installation électrique apportera les prises en 220v et en 380v ainsi que l'éclairage.

Et voici le bardage terminé.

Publié Mis à jour

Partager  

Le mobilier

La dernière étape avant de pouvoir commencer à utiliser vraiment cet atelier, c'est la fabrication du mobilier. Entendez par là la fabrication des établis.

Les établis

Pour rester avec la mêmes matière que le bardage, l'ensemble du mobilier sera fait à partir des même planches de sapin. Donc pour réaliser les pieds, par exemple, il sera nécessaire de coller plusieurs épaisseurs. L'un dans l'autre ce carrelet devrait être plus stable dans le temps.

Tous les établis seront mis au niveau de la table de la scie à ruban (premier outil qui a pris place dans l'atelier).
Chaque pied des meubles fixes sera posé sur une carré de liège afin d'éviter la problématique de remontée par capillarité de l'humidité dans les pieds. C'est peut-être un détail superflux, mais on en fait jamais trop.

Certaines pièces demanderont un peu plus de travail. Ce sera le moment d'utiliser la défonceuse montée sur pantographe.

L'établi central sera équipé d'un étau à deux vis. Puis vissé au mur pour un maximum de rigidité comme l'ensemble des parties statiques.

Caissons mobiles

A côté de ça, deux petits meubles, destinés à recevoir la perceuse à colonne et la mortaiseuse pourront être mobiles. L'idée de base était de les mettres sur roulettes. Mais les essais n'ont pas été concluants et les irrégularités du sol ne me le permettaient pas. L'objectif était de pouvoir interchanger ces deux outils de place, suivant la longueur des pièces à travailler. Du coup, fabrication de pieds réglables pour une stabilité parfaite. Et il restera à faire un petit charriot pour les déplacer ...

Blocs prises

Le dernier élément qui à l'usage se révèle d'une très grande efficacité, c'est la mise en place de blocs prises coulissants. Il y a en a 3 et chacun peut recevoir 4 appareils. Le principe, c'est de réduire au maximum les désagréments des fils qui trainent quand on branche un outil électroportatif.
Ces petites glissières sont placés dans une cavité juste sous le plateau de l'établi qui permet de ne laisse dépasser que le fil. De plus ces derniers sont placé stratégiquement pour ne pas empêcher l'ouverture des portes. Toujours du côté paumelle.

Cette cavité à d'autres avantages :

  • Libérer de la place sur le plateau si besoin
  • Permettre d'utiliser un serre joint pour maintenir une pièce sur la plateau.

Portes

Pour les portes, comme pour les tiroirs, je ne voulais pas de poignée en volume, pour éviter que les fils électriques de l'électroportatif branché sur les blocs prise ne se prennent dedans. Un simple trou suffira et donnera en même temps un certaine esthétique à l'ensemble. La poussière pourra certe y pénétrer, mais c'est négligeable. Ensuite, de simples paumelles vont permettre une ouverture maximale. Et le sens judicieux d'ouverture par rapport aux blocs prise va permettre une ouverture des portes même si des fils électriques pendent.

Tiroirs

Par volonté de tout faire en bois, je me suis également essayé à réaliser les glissières des tiroirs en bois. Pour ce qui est de l'assemblage des tiroirs, j'ai fait le choix d'un assemblage à queue d'arronde à l'aide de mon gabarit et ma table pour pantographe de défonceuse.
Voici quelques images de la fabrication des tiroirs.

Bien plus encore ...

D'autres évolutions sont prévues. Mais voici l'atelier dans sont état actuel après la pose des portes et tiroirs.

Publié Mis à jour

Partager  

Carénage et aspiration de la scie à ruban

Une scie à ruban d'un autre âge, c'est beau. Enfin, je trouve. Mais il manque quelques petites innovations : protection et aspiration.

Carénage de la partie inférieure

La carénage de la partie inférieure de ma scie à ruban avant été prévue dans mes premiers plans. Mais lors de la réalisation du mobilier bas, j'ai fait l'impasse sur cette partie. D'une part, elle contenait quelques interrogations (forme de l'embase et position de l'interrupteur marche/arrêt) et d'autre part, je ne savais pas si j'aurais assez de bois sur le coup.
Donc, pendant plus d'un an, c'est resté comme ça :

Mais sans aspiration, c'est quand même un vrai problème. La sciure vole dans tout l'atelier et bonjour les poumons. Alors je me lance.

L'embase

Au départ, je pensais monter tout droit au niveau du socle de la scie pour atteindre la table. Sauf que sur le côté droit, le socle dépasse la table. Zut ! Et puis un telle chose ne m'aurait pas permis de continuer d'utiliser des serre-joints sur la table.
Alors l'embase devra s'amincir. Voici l'idée :

Et pour arriver à ça, c'est coupe d'onglet à tout va, lamellos et fausse languettes.

Une fois tout ça vissé, collé, ça sera assez rigide pour supporter les panneaux.

Les panneaux et portes

Pour la partie panneaux, il y avait deux besoins :

  • Avoir une sortie en façade pour connecter le tuyau de l'aspirateur
  • Avoir ouverture latérales pour accéder au volant inférieur et changer la lame

Le panneau de façade est fixe et solidaire du bâti de la scie et tout le reste vient se fixer dessus. Un petit support fixé au mur permettra l'accroche côté mur. Ce support aura aussi la seconde fonctionnalité de servir de quatrième appui au plateau mobile de l'établi qui vient redonner la continuité des plans de travail des établis. Ce plateau est mobile, pour pouvoir changer la lame.

Pour ce qui est de l'aspiration, je me suis longtemps posé la question du quoi comment capter le plus de copeaux. Je ne suis pas pleinement satisfait de cette solution, mais elle avait le mérite d'être rapide à mettre en place. Deux coudes de tube PVC de 80mm et un tube droit coupé d'un quart sur la longueur.

Vue la taille des copeaux d'une scie à ruban, je ne me voyais pas mettre un tube de 100mm. C'est pour ça que j'ai opté pour le 80. Mais mon tuyau mobile d'aspirateur est en 125mm. Une petite bague d'adaptation était donc nécessaire. Ce fut l'occasion de la tourner en bois. C'est quand même plus beau qu'un tube PVC gris !

Les portes n'ont rien de particulier si ce n'est qu'une languette sur l'une entre dans un rainure sur l'autre pour plus d'étanchéité et qu'un petit loquet vient tenir le tout fermé.

Rangement des lames

Par envie de ne pas perdre d'espace, j'ai fait le choix d'ajouter un support pour ranger mes lame sur la plus grande porte

Vue d'ensemble

Et voici une vue d'ensemble une fois tout en place :

Carénage de la partie supérieure

... ça reste à faire ...

Publié Mis à jour

Partager  

Amélioration du système d'aspiration de la scie à ruban

La première version de mon système d'aspiration pour la scie à ruban (cf. article précédent) n'était vraiment pas très efficace. Le carénage de la partie basse jouait bien son rôle et la sciure ne volait plus dans l'atelier. Mais en seulement quelques jours de travail l'intérieur du carénage était rempli de sciure.

J'ai donc essayer de lister les mauvais points de ce système :

  • L'aspiration est prise trop basse (sous l'axe du volant)
  • La sortie du tuyau est trop large : faible pouvoir aspirant
  • Bien que amovible, le système est gênant pour changer la lame.

Je me suis donc posé la vrai question : Où est-il le plus intéressant de venir capter la sciure ?

Et bien, juste sous la table. Finalement, c'est là la source et c'est bien là que tout passe. Oui, mais problème : il y a les galets de maintien de la lame qui sont juste là. Comment amener mon tuyau de 80mm jusque là ? La réponse, c'est que ce n'est pas possible avec un tuyau de 80.

A force d'observation, je pense avoir trouver l'idée qui va bien. La fixation de la table sur le bâti de la scie laisse un trou de 45mm x 60mm qui me permet d'arriver par l'autre côté. De là, je décide de faire passer un tuyau PVC de 50mm un peu déformé pour s'insérer dans les 45mm de large.

Ce tuyau sera juste fendu pour laissé passer la lame. Je réalise une fente plus large au dessus pour capter un maximum de copeaux et qu'ils ne partent pas à côté du tuyau.

Il ne me reste plus alors qu'à raccorder le tuyau de 50mm à la buse de 80mm.

Pour résumer, il y a donc :

  • 2 coudes de 80mm (90° et 45°)
  • 1 réduction 80 vers 50
  • 1 coude de 50mm

Et on arrive sous la lame.

Il est vrai que toutes ces réductions donnent plus de boulot à l'aspirateur. Mais par ailleurs, ça augmente la vitesse d'entrée de l'air dans le tuyau de captage et donc améliore l'aspiration des copeaux.

Le seul inconvénient de ce montage, c'est que si l'aspiration n'est pas mise, les copeaux sont bloqués par le tuyau fendu et risquent de s'y accumuler. Mais ça force à mettre l'aspiration en route !

Publié Mis à jour

Partager  

Installation électrique de la scie à ruban

J'ai récupéré ma scie à ruban sans aucun dispositif de démarrage. Seul 60cm de câble 4G 4mm2 sortaient du moteur.

Pendant longtemps, j'ai bricolé avec une installation qui n'était pas assez protégée et qui demandait d'être manipulée dans le placard (là où se trouve le moteur).

Mais grâce aux conseils avisés des boiseux de Copain Des Copeaux et au matériel de Lierne59, tout ça a bien changé

La nouvelle installation est constituée de deux éléments :

Un boîtier de démarrage

Un boitier de commande

Le boitier de démarrage va contenir toute la protection nécessaire à ce type d'installation et le boitier de commande va simplement déporter la commande de marche/arrêt en bouton poussoir à une position plus confortable pour l'utilisation. Dans mon cas, sous la table de la scie.

Voici une animation qui explique très bien le principe de fonctionnement de cette installation.

Voici quelques images de l'installation :

Publié Mis à jour

Partager  

Le transfert de compétence

Après un peu plus de 5 années de bons et loyaux services, j'ai décidé de me séparer de ma combinée MiniMax C26 Genius pour ... une un peu plus grande (dans la limite de ce que j'arrive à mettre dans l'atelier), une Hammer C3-31 (pack confort).

Les raisons de ce changement sont multiples. Mais la principale raison est que ma MiniMax n'était plus adapté à un usage intensif. Les tables commençaient à s'user et ses caractéristiques me limitaient.

Avec la Hammer, je change pas tout. Mais la raboteuse passe en 310 mm avec un arbre à plaquettes, le chariot de scie fait 2m (contre 1m10 pour le MiniMax). La hauteur de coupe de la scie à format est aussi montée de façon non négligeable de environ 60m à 95mm.
Bref, c'est une montée en gamme qui me semblait nécessaire. Même si la Hammer reste une machine modeste pour un ébéniste.

Mon atelier n'étant accessible que par une porte de 82 cm de large, tout ça ne se fait pas en un coup de baguette magique.

Alors tout d'abord, on sort l'ancienne ...

On réceptionne la nouvelle !!

Et on attendant l'installateur pour qu'il sépare la nouvelle Hammer C3-31 pour pouvoir passer la porte !
En attendant, je laisse les deux machines se causer un peu 😉

Publié Mis à jour

Partager  

Installation de la nouvelle combinée Hammer C3-31

C'était l'opération que je redoutais. Mais le technicien a assuré et tout c'est bien passé. Tout ça a quand même pris la journée.

Etape 1 : Approcher la machine

Le sol entre mon garage et la première porte de l'atelier est en gravier. C'est absolument pas l'idéal pour trainer 640kg en transpalette. Mais avec un peu de volonté, on a fini par y arriver.

Etape 2 : Séparer la machine en deux

C'est pas flagrant sur la photo, mais la partie toupie scie a été séparée de la partie raboteuse.

Etape 3 : Pousser le tout dans l'atelier

A la force des bras, à deux on place chaque élément sur le transpalette et en utilisant quelques petites rampes, on tire chaque partie dans l'atelier.

Quelques petites photos pour se rappeler comment c'est à l'intérieur.

Etape 4 : Réunifier et régler

C'est de loin l'étape la plus longue (ça compte en heures). Suite à la séparation, il faut reprendre la planéité des tables entres les deux blocs.
Chapeau au technicien qui m'a fait un truc au poil !

Etape 5 : Essayer le nouveau jouet

C'est de loin l'étape la plus intéressante pour moi. Je commence doucement à trouver mes repères. Mais déjà, voici mes premières réactions à chaud :

Les plus :

  • L'ensemble inspire la robustesse
  • La machine est précise
  • Le chariot coulisse à merveille
  • L'arbre à plaquette est un régale (autant pour la finition que pour le bruit)
  • La machine rentre et j'arrive à tourner autour ! (c'était un peu ma crainte au début)

Les moins :

  • La machine est trop basse à mon goût (85 cm) ... j'avais mis l'ancienne à 93 cm. Mais ça c'est une affaire de personne.
  • Je verrai à l'usage, mais les molettes de fixation de la règle de la scie à format me semblent mal placées.
  • Le frein moteur (sur la scie en particulier) à l'arrêt est surprenant (y a tout qui tremble)
  • Le guide parallèle (qui fait scie et dégau) en mode scie est moyennement pratique (Ca c'est un truc à te faire acheter le modèle spécialement conçu pour la scie)

Bref, une nouvelle machine à découvrir quoi ;)

Reste aussi à bien la positionner dans l'atelier. En effet elle est quand même plus encombrante que la MiniMax et donc, il va falloir ruser pour ne pas perdre trop d'espace !

Et Bye Bye MiniMax ! Merci pour le boulot accompli 😉

Publié Mis à jour

Contenus associés

On en parle ici

dessous de plat triangle a l'infini

Ben quel boulot mais ça vaut le coup chapeau

Toutenbois

Quelle chance d'avoir des des vielles pierres à retaper... ici à la Réunion il n'y à quasiment pas!

Zeloko
 

Merci !
Ah et bien il doit bien y avoir d'autres avantages à habiter la réunion, non ?

Fylm

Pfiouuu ! quel boulot. C'est presque dommage de laisser cette pièce pour atelier dis donc.

Zeloko
 

Tu crois pas si bien dire, tout le monde y voyait un salon ! Mais l'atelier, c'est aussi une pièce de détente, non ?

dessous de plat triangle a l'infini

ça c'est ben vrai je suis beaucoup plus détendu dans l'atelier que dans mon salon "quand on aime ce que l'on fait !!!!!!!!!"

Vincent

Très joli travail, bravo !

Zeloko
 

Merci !

J'ai connu une polonaise qui en prenait au p'tit déjeuner

Salut Boris

Oui c'est de l'excellent travail bravo. Tu as commencer a habiller cette grande dame et elle a une belle robe. as tu pu tester l'aspiration ? as tu fais des tests avant pour savoir ou placer la buse ?

On attend tous le carénage de la partie haute avec impatience.

Bon week end a tous

@+

Zeloko
 

Oui, la grande dame s'est un peu habillée pour l'hiver ;)
Le système d'aspiration, n'est pas complètement au point. Pas mal de sciure passe à côté. La prise ne se fait à pas au bon endroit. Il faut à mon avis la monter ou le descendre. Sa position est actuellement trop centrale. Mais le point positif, c'est que ça ne vole plus dans la pièce. Tout reste dans le caisson.
Je vais voir à améliorer, j'ai quelques idées. Mais pas le temps pour l'instant. Alors comme ça, c'est déjà super.

Toutenbois

Je suis bien content que lierne est pu te donner un coup de main! il est plein de ressources cet homme là.
J'aime bien ton système d'aspiration dommage que je ne puisse pas m'en inspirer.

Zeloko
 

C'est clair que je ne le remercierai jamais assez !
Pour l'aspiration, c'est vrai que sans le trou de passage, je ne voyais pas trop comment faire. Il me semble que la tienne ayant la table inclinable n'a pas cette opportunité. Peut-être un système équivalant et facilement démontable, mais par l'avant ?

canawen

Travail tout simplement incroyable !
Prendre de soin de son environnement pour y vivre une passion prend tout son sens ici. C'est sûr que travailler dans un atelier comme celui-ci doit être savoureux et chaleureux. Moi aussi là où je me sens le plus dans mon élément, c'est un atelier. Alors autant le soigner. Pour l'instant le mien n'est vraiment qu'au début mais ton travail me donne envie de m'y consacrer tous les jours (pas possible...).

marcorele73

Chapeau bas...Je sais que j'ai encore beaucoup à apprendre mais je suis bluffé par l'imagination dont vous avez fait preuve. Quel magnifique résultat. Cela me donne beaucoup de courage pour mon projet d'atelier. J'espère que je pourrai m'adresser à vous lorsque je serai dedans...Merci pour cette démonstration.

JimmyBis
 

hahahaha... incroyable!!!

Zeloko a publié l'article "Le transfert de compétence".il y a 4 mois
artisant
 

très beau travaille,c'est vraiment et simplement magnifique.
chapeau.

Zeloko
 

Merci ;)

cereus45
 

Joli transfert de compétences ! Ça fait rêver bravo J'aime bien les couleurs du nouveau combiné 😉 Quel type de fers as tu choisi pour la Degau ?

Wil
 

Quoi ??? Et tu restes comme ça sans combinée ??? J'espère qu'il ne va trop trainer le technicien ! En tous cas c'est une belle machine !

Zeloko
 

@cereus45, j'ai pris l'arbre hélicoïdal à plaquettes.
@wil, c'est l'affaire d'une grosse journée.

niconathy
 

Avec 2 combi comme ça, on va croire que tu t'agrandis et va prendre du personnel! 😜😂😂
En attendant l'installation il te reste les outils à main.

tomailya
 

bon j en ai profité pour tout lire...bel amenagement tant en gros oeuvre que second !
avec la hammer tu devrais voir une difference de confort.
je suis un peu srpris que tu reste sur la config combinée plutot que séparés...a moins que l'installateur te fasse une instal séparée apres le passage

Zeloko
 

@tomailya, j'ai pas bien le choix, je peux pas pousser les murs à ma guise ;). L'un dans l'autre, ça reste une question de coût. Séparé, c'est plus pratique, mais plus cher et plus encombrant...

Et puis honnêtement, c'est surtout l'association toupie + scie que je trouve embêtante quand on est pas assez organisé. Et là, pour séparer ça, ça comment à en faire des machines ;)

ecto1
 

Noël avant l’heure. Félicitation j’espère voir bientôt de belles réalisations. Même si je pense perso que c'est l'homme qui fait et non la machine (mais je ne t'apprends rien). Et si je peux me permettre @zeloko ......quel homme tu fait ! Et ceci est très sincère. Ton expérience et ton goût du partage mon énormément apporté (en tout cas ceux qui corresponde sur ton site). Je me doute de ne pas être la première personne à te le dire, mais sans être prétentieux je suis celle qui y crois le plus. euh... sinon je suis hétéro 😂

bodysoap

Salut !

comme c'est poétique ! ... La mini max doit lui murmurer :" si tu savais tout ce que tu va faire " et l'autre de lui dire "si tu pouvais..." ... lol

Tu as vendu ta mini max?
Adrien

Zeloko
 

@bodysoap, le petite est repartie en reprise.

En revanche, pour les heureux possesseur de C26, il me reste mes Rallonges de dégauchisseuse et autres améliorations ... avis aux amateurs ;)

mattlalielouise
 

La C26 se cache dans un coin avec le bois tandis que la Hammer trône fièrement au milieu de la pièce.
On attend avec impatience les créations que va susciter cette nouvel venue ( rallonge de table, ...).

Niouniou
 

@zeloko : tu peux étoffer un peu plus ton choix de changement stp et au besoin la/les références de la nouvelle ? Les capacités sont similaires, en largeur de rabo, puits de toupie, hauteur de scie,... non ? Montée en gamme (silence relatif, précision, rigidité,...) ? T'avais des sous en trop ? ;o) ... Tu étais jaloux de @Ninjarouge ?

Zeloko
 

@niouniou ... bah, j'aimais bien la couleur !
Et pour de vrai, c'était pour repousser un peu plus loin mes limitations.

Niouniou
 

T'es pas bavard, sur ce coup-là, @zeloko !! ;o)
tu veux pas nous dire le modèle + options ?
Sans tomber dans la guéguerre constructeur lambda/beta, tu y gagnes sur quel domaine tu y gagnes ?

Zeloko
 

C'est que j'ai bavardé plus dans l'article juste au dessus ;)

J'y gagne sur toutes les caractéristiques. + de largeur de dégau (310mm), + de longueur de chariot (2m), + de puissance (4CV), + de hauteur de coupe à la scie à format (95mm), + grandes tables, + de facilité de réglage des fers de rabo, c'est des plaquettes, + de précision, + plus grand puis de toupie, + chère (x2)

niconathy
 

Mais + plus de plaisir: x10

Zeloko a publié l'article "Installation de la nouvelle combinée Hammer C3-31".il y a 4 mois
niconathy
 

Amuse toi bien, et fais nous de belles créa avec. Cela me rappelle quand sont arrivées les miennes. J'en suis toujours très content, même si comme toi, j'y vois des petits bémols. quel bonheur les copeaux avec!

Lumi

Joli "jouet"!
Effectivement ça à l'air de restreindre un peu l'espace autour mais c'est le temps de reprendre des repères.

artisant
 

une nouvelle machine plus précis,et robuste. félicitations ta bien aménager ton coin de détente,bravo.

cereus45
 

On attend les vidéos des premiers copeaux 😋!

Niouniou
 

Bon courage pour la suite!

Enook

Belles machines. Ca donne vraiment envie. Bon Copeaux.

NinjaRouge
 

C'est beau hein !! 😄
Je salue ton choix qui est le meilleur (rien à voir avec le fait que j'ai fais le même, rien du tout 😛 )
Tu as eu le même technicien que moi je pense et il était vraiment très bien, aussi compétent que sympathique.
Je ferai un article sur la mienne aussi : ça fait 3 semaines qu'on a emménagé et on a toujours pas le téléphone !! 😄

Niouniou
 

@zeloko @ninjarouge On attend les prochaines nouvelles avec impatience

niconathy
 

@ninjarouge , je crois que mercredi prochain je vais faire un crochet chez toi. Si tu n'es pas là, je ferai un crach test de tes serrures! 💪😜😂😂😂

darloc14

Bravo,c'est un chantier de grande ampleur ,mais quel résultat,esthétique et rationalité se côtoie ,j'admire!

NinjaRouge
 

@niconathy tu passes quand tu veux !! je ne bouge pas en ce moment : trop occupé à dompter la bête et à trier les idées de réalisation que je vais pouvoir faire avec ! 😛

niconathy
 

hier impossible de me libérer pour te faire un coucou @ninjarouge . Et le soir j'attaquais à 19h. Partie remise. En attendant je te laisse calmer le fauve. 🦁☮. Si tu as des difficultés, je passerais te donner un coup de main.

fabricecoly

bravo Zeloko, joli atelier!
Je suis tout neuf dans le monde du bois et je veux faire mon premier établi, et je n'ai pas trop de place, de moyen, d'expérience, et en étudiant tes plans je me suis dit que ton établi de défonceuse serai pas mal et pas trop compliqué (en apparence) et majoritairement en pin du coup j'ai quelques questions, pour peaufiner mon projet:
Tu as fixé tout tes meubles aux murs, étant en location je voudrais éviter, l'établi sera-t-il suffisamment stable sans fixation pour une utilisation d'outils à main (rabot et ciseaux à bois), et défonceuse?
Quelle essence me conseilles-tu pour le plateau et les mors de la presse latérale?, et d'ailleurs comment as-tu fixé le mors fixe et le plateau?
Où peut-on trouver les vis de presse latérale?
Bon je m'arrête là..
merci encore de partager tout ça!

Zeloko
 

Salut @fabricecoly, sur la plan de mon établi, j'avais en effet prévu d'y intégrer la défonceuse. Mais je ne l'ai pas fait comme ça. J'ai préféré intégrer ma défonceuse de façon amovible dans la presse comme ceci.

Pour les établis, j'ai tout fait à partir de planches d'épicéa. Tous les assemblages sont en tenons et mortaises collés. Du coup, pour arriver à ça, j'ai utiliser la raboteuse / dégauchisseuse, la toupie et la mortaiseuse. Difficile de refaire exactement la même chose sans ces outils.

Pour ce qui est du plateau, c'est simplement un plan de travail de cuisine en chêne de 38mm d'épaisseur.

Pour les vis de la presse, je crois me souvenir que j'ai pris ce modèle, ici.

fabricecoly

Salut et merci @zeloko pour ta réponse, à la vue de celle-ci je vais revoir mon projet, pour adapter la construction de celui-ci à mes outils.

Niouniou
 

Ah ouais, c'est pas une presse double ( liées mécaniquement avec une chaîne) que tu as?

Zeloko
 

Non, @niouniou se sont deux presses simples. Il suffit de tourner les deux en même temps.

Niouniou
 

Les usinages sont plus simples avec les simples et c'est moins cher! Le parallélisme est par contre moins bien certain...

Zeloko
 

Si on tourne autant de tours sur les deux vis, le parallélisme reste comme il faut.

Satemorej
 

Salut Boris,
as-tu choisi les options suivantes sur ta C3-31 ?

  • préparation pour arbre interchangeable
  • système multiréglage
  • préparation pour lame à rainurer extensible

A la toupie, travailles-tu à l'entraîneur ou simplement avec des presseurs ?

Zeloko
 

@satemorej, j'ai juste pris le système multiréglage de la toupie. Mais grosse déception sur le système (pas passez précis) et sur le guide de toupie de façon générale.

Wil
 

C'est quoi le système multi-réglage de toupie ?

Satemorej
 

@wil, c'est un dispositif censé permettre d'enlever et remettre le guide de toupie sans en perdre le réglage. Séduisant en théorie.

Zeloko
 

Wep, c'est ça. Mais, il y a un petit jeu qui rend la repose pas si précise.
Pour ma part, c'est surtout pour l'avance/recule du guide que je l'ai pris. Plutôt que de mettre des petits coups dedans, là on peut le faire avec une petite molette. Mais encore une fois, avec les inévitables jeux, ça marche, mais pas aussi bien que j'aurai pensé.

Toutenbois

C'est ça, pratique mais pas magique... la précision est du demi millimètre donc pas suffisante pour déposer et reposer le guide sans vérifier le réglage

Wil
 

C'est sûr qu'un système sans les petits coups dans le guide de toupie ça laisse rêveur...!

Satemorej
 

@zeloko, @toutenbois : au delà du matériel, êtes-vous satisfait du service, du conseil, du support chez Felder/Hammer ? Après un premier contact chez eux à Rennes, cela paraît sérieux. Mais c'est parfois après la nuit de noces qu'on découvre vraiment la mariée :)

Toutenbois

Perso j'en suis très content (Rennes également) mais je ne suis peu être pas le bon exemple. Ce que je trouve vraiment bien c'est que tu achètes felder ou hammer à des gars de la boite et pas à des revendeurs qui vont se renvoyer la balle. J'ai eu un pépin de carte frein, j’appelle rennes, il me passe le technicien, je branche et débranche un ta de fil... on chuinte la carte pour que je puisse travailler et 5 j plus tard j'ai une nouvelle carte dans ma boite au lettre !
cqfd

Zeloko
 

@satemorej, je n'ai pas eu pour l'instant de soucis. Donc je peux pas juger le service technique ;).
Par contre, je suis très déçu de la relation commerciale. Un manque de franchise et pour des vendeurs directs, je trouve que la connaissance de la machine était légère. Mais ça c'est peut-être un jugement qui n'est pas transposable à toutes les agences et à tous les vendeurs. Reste qu'une fois la machine en place et payée, on me remet par exemple une petite facture de 10euros pour la prise de raccordement. C'est un ensemble de petites surprises comme ça qui m'ont agacées.
@toutenbois, je me dis que ta notoriété a pu jouer en ta faveur pour la solution de ton pb ;)

Toutenbois

Je sais bien c'est pour ça que j'ai dis que j'étais pas le bon exemple

Satemorej
 

@toutenbois, @zeloko : merci pour le partage de ces expériences en particulier (et aussi pour tout le reste).
Bon, il ne me reste qu'à devenir aussi renommé que @toutenbois pour aborder cet investissement plus sereinement 😂

ecto1
 

C'est vous qui me laisse rêveur. au fait @zeloko j'ai absorbé ma défaillance pour le [wp+blogger] ( retour vers le haut de la page) mais un bouton pour accéder au bas page ?????

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
Autres pas à pas de Zeloko 
Voir aussi