L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

camema

Reconstruction de Notre Dame

Bonjour à toutes et tous

En tant que boiseux je suis atterré par la destruction de ce monument fantastique.
Pour la reconstruction je crois que les moyens seront là au vu des différentes annonces ( notamment la famille Pinault qui debloque 100M €)...
Mais a-t-on aujourd'hui encore les compétences? Je sais qu'il existe encore des compagnons et autre meilleur ouvrier de France ( et tous les talents que l'on peut voir sur l'air du bois) mais tant de compétences ont disparus au profit de la compétitivité je m'interroge sur notre capacité à reconstruire un tel édifice à l'identique.
Qu'en dites vous?

Mis à jour
etiennedesthuilliers
 

bonjour
il existe des compétences, pour faire ce travail, mais pour ceux qui s' intéresse au sujet , les reconstruction ne sont pas toujours refaites a l identique mais avec une amélioration dans les techniques,pour ceux qui ont été voir la charpente de notre dame ils ont pu voir les restaurations et améliorations successives
le problème est la vérification des structures, car les investigations sont longues et mal aisées
puis viennent les calculs de la nouvelle structure qui remplace celle qui était la précédemment ainsi que les nouvelles descentes de charges
puis un accord à obtenir des autorités de tutelle et autres pour faire les travaux car nous sommes sur un bâtiment classé
un certain nombre d'ouvrages traitent de ces problématiques et pour ma part je donne régulièrement une conférence sur la pathologie des bois dans la construction, y incluant les destructions des charpentes par le feu et leur reconstruction et je rajouterai un chapitre pour notre dame de paris
dans la presse professionnelle,le sujet sera traité
rassurez vous ce que le grand père a su faire le petit fils saura mener a bien la restauration
etienne desthuilliers le charpentier

plc92
 

Lu sur le site du Monde:

Selon lui, il a fallu 1 300 chênes pour construire la charpente il y a huit siècles, ce qui équivaut à "au moins 3 000 mètres cubes de bois". "Pour constituer un stock de grumes de chêne de cette qualité, en quantité suffisante, il va falloir plusieurs années".

Si ces quantités sont valables, le prix du Chêne risque de monter :-)

sylvainlefrancomtois
 

cette charpente était surnommée la foret !!

etiennedesthuilliers
 

bonjour
le nombre de chêne en France existe rassurez vous .les offres des propriétaires de forêt française se propose d offrir les bois nécessaire , et ceux ci existent
il ne faut pas croire tout ce que dit la presse , il faut se promenez en forêt et regarder les inventaires de l onf et ensuite parler .a l époque de la construction la France était plus petite, les moyen de transport différent et la foret française avait moins de bois qu' aujourd’hui et les défrichement pour avoir des terres cultivable avait amenuisé la production des bois
sans parler du dtu il faudra que la nouvelle charpente réponde a un cahier des charges très précis et je pense que le plan soit un peu diffèrent car ceux qui on pu l étudier on du voir qu'il y avait des problèmes de contreventement .de plus la couverture en plomb à la table pèse assez lourd et compte tenu de sa pente les effort a la pression du vent est importante
le travail des bois vert est différent du travail des bois sec , et les retraits sont importants ce qui posera certain problèmes si l' on décide de faire le travail en 5 ans
affaire a suivre il faut maintenant faire un parapluie le plus rapidement possible
sur la sécurité dans les bâtiments en restauration il y a beaucoup ,à dire et le nombre de sinistres est pour moi impressionnants , car j ai vécu deux départs de feu dans des immeubles liées aux travaux sur des couvertures bonne soirée
etienne

etiennedesthuilliers
 

etiennedesthuilliers bonjour
il y a un bon article sur batiinfo.com de ce mardi
bonne lecture

camema
 

Merci à tous pour vos réponses !
J'espérais bien avoir des réponses positives à cette question! Il y aura forcément tout un tas de questions concernant la direction à prendre mais les compétences, le talent sont là!!! Voir les flammes manger cet édifice m'ont attristé mais vos réactions me réconforte!
Bon copeaux et au plaisir de voir le reconstruction...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

5 réponses

7
chenebouleau

Bien sûr qu'il y a encore les compétences nécessaires et notamment en France qui est un des rares pays réputé pour avoir su conserver, former ces extroardinaires savoirs artisanaux liés aux monuments historiques. Ce qui est irremplaçable ce sont les chênes du 12ème siècle de la charpente. Et pour l'instant on ne sait pas pour l'intérieur et même si la structure est debout, un tel brasier va l'avoir fait durement souffrir

fab83

Je pense que comme le dit chenebouleau il n'y a pas de problème de compétence pour ce qui est de la reconstruction de la charpente malheureusement pour une reconstruction le choix risque de se porter vers des matériaux modernes ...
tant quelle sont en place ses charpentes représente des trésors historiques donc on les entretien et les préserves mais quand il n'en reste rien comme là ,le bon sens architecturale qui n'as rien de poétique mène à supprimer le facteur de risque principal de destruction du bâtiment...

Gcloarec

Je ne comprends pas trop cette crainte d'utilisation des matériaux modernes, les conservateurs et autres sont plutôt tatillons là dessus généralement donc je pense que ce sera de la charpente à l'ancienne, maçonner à la chaux (voir terre ?)... Encore plein de gens travaillent comme ça.

Bon par contre comme déjà dit, tout devait être hors DTU... mais c'est le cas de quasi tout bâti ancien les différents intervenants du patrimoine doivent avoir l'habitude de ce cas de figure... J'espère....

fab83

Arf regarde la réponse de Kentaro il donne l'exemple du parlement de bretagne avec une charpente en fer mais tu as aussi la cathédrale de Reims ou celle de Nantes avec une charpente en béton armé ...
Dans des cas de destruction comme ici la question est presque philosophique pour la reconstruction , viollet-le-duc avait fait le choix de l'utilisation des technique ancestrales (bien qu'il est fait certains choix remis en doute par des historien lui aussi) mais à priori se n'est pas lui qui sera à la manœuvre cette fois ci 😁

etiennedesthuilliers
 

bonjour viollet le duc, a restauré une partie seulement de la charpente en mauvais état il n 'est pas intervenu sur la totalité des chevrons portant ferme
et il y a eu réutilisation d éléments anciens plusieurs ouvrages traitent de ce sujet
au sujet de la flèche en bois la conception est un peu différente de la précédente qui avait disparu corps et bien assez longtemps avant et il y avait peu de plans initiaux a l' époque la critique s'en était donné a cœur joie
le charpentier qui lui est toujours couvert

Gcloarec

Arg ah ouais je pensais pas qu'ils y allaient aussi violemment....

Je suis plus que surpris... Bon ben on verra...

Après Le viollet a priori avait aussi pas mal de partie pris et démoli quelques parties d'une époque qui ne lui plaisait pas.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
4
etiennedesthuilliers

bonjour
je suis étonné qu'a la suite d'un incendie autant de personnes se posent autant de questions sur la construction de bâtiments ancien , pourtant il nous entourent et nous vivons avec
et a chaque grand sinistre les mêmes questions taraudent les français
a la suite de la tempête de 99 il devait manquer de couvreurs , finalement les maison on été recouvertes et quelques mois après plus personne en parlait , 19 ans après il manque toujours des couvreurs et rien a changé
pour l incendie de Lunéville , curieusement on n entend plus parler de rien le parlement de Bretagne a été restauré malgré certaine critiques
etienne

etiennedesthuilliers
 

cher amis
il a été mis sur le site a la rubrique trouvaille un article signé de frederic Epaud un historien spécialiste en charpente de grande valeur
je vous invite a le lire car cela va vous montrer la stupidité des gens qui parle sur les médias qui ne connaissent rien et qui se gonflent d 'un savoir qu'ils n'ont pas
je pense que cela va appendre à certains des choses qu'ils ne soupçonnaient pas
et vous montrer que l on sait finalement pas mal de chose sur la construction des cathédrales
pour ma part j'ai travaillé sur le sujet car comme historien je me suis intéressé à jehan de Chelles et pierre de Chelles architecte de la cathédrale notre dame car nous habitons a Chelles et l' histoire locale de Chelles m' occupe depuis 60 ans et je publie sur le sujet
le charpentier qui fait de l histoire

sylvainlefrancomtois
 

A la demande de Maitre Desthuilliers , je met le lien de la trouvaille ici !
https://www.lairdubois.fr/trou...

trente six seb
 

Cette devise devrait être plus souvent partagée.
(Source : Musée des Compagnons du Tour de France de Bordeaux.)

sylvainlefrancomtois
 

eh oui tout est dit !!!!!!!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
3
sylvainlefrancomtois

Je suis atterré au même titre que beaucoup de cette perte inestimable , mais nous avons tout ce qu'il faut pour rebâtir cette toiture sans aucuns problèmes , la maîtrise du savoir faire (compagnonage tailleur de pierres , charpentiers, couvreur zingueurs ), les forets de chênes (on va peut être arrêter de les brader aux chinois!) , et les plans de Viollet-le-Duc , ainsi que cet attachement au patrimoine bien français .

Comme le dit Etienne plus haut , ce qui va être dur à gérer ,se sont les moyens contemporains et les normes qui y sont attachés , donc comment refaire à l'identique avec des nouvelles contraintes ?????

pour finir ,j'ai foi dans notre savoir faire et notre sens français de ces valeurs et sa résilience, et s'il faut tirer le bon de cette catastrophe , ce sera la mise en avant de tout nos métiers d'art en vitrine mondiale et réveiller des conscience que l'homme est capable d’être bon et de surmonter les épreuves (et celles qui nous attendent à tout les niveaux sont malheureusement du domaine de la survie de notre espèce) !

Mis à jour
Kentaro
 

Je veux bien croire en la bonté de l'humain, mais pour l'instant, c'est sa bêtise qui me désole...

sylvainlefrancomtois
 

vaste débat malheureusement !!

chenebouleau
 

Kentaro, un coup de mou? ++1 sur le commentaire de sylvainlefrancomtois.

Kentaro
 

Pas de coup de mou, non... Simplement l'idée que, au XXIème siècle, si on n'est pas capable de faire en sorte de préserver un tel trésor des temps passés, c'est pas la peine de savoir faire ce que l'on sait faire...

On dira sans doute que c'est un enchaînement de circonstances, que personne n'est responsable, que c'est la fôte à pas de chances, que les gens qui travaillaient sont des gens hautement responsables et pleins d'expérience, sans doute, etc, etc... mais le fait est qu'on a pas été capable de faire en sorte d'éviter le départ de feu ou de le signaler assez vite.

ll paraît que l'on avait volontairement évité d'installer l'électricité sous les toits, de manière à minimiser les risques. En fait, on croisait les doigts...

La plupart des incendies sur les vieux bâtiments prennent pendant des travaux. Alors, quand on travaille sur ce genre de truc, que l'on sait que la combustion peut prendre des heures à couver, on laisse un ou deux types sur place 24/24. C'est pas compliqué, même si cela à un coût...

Alors, on peut toujours se dire que l'homme est grand, qu'il y a l'espérance, et que ce ne sont que des bouts de bois, et que l'on va tout refaire bien propre et bien net, mais c'est quand même 800 ans de travail et de sueur qui partent en fumée, et cela fait très mal au coeur.

chenebouleau
 

Je partage totalement ce que tu dis et ressens et suis profondément affectée au point que je n'ai touché aucun outil car impossible de me concentrer. .Je me suis exprimée cette nuit dans la rubrique question réponse ouverte par Jeffburlu Et je te confirme que l'électricité n'a pas été installée dans les combles pour...limiter les risques d'incendie.
Il y a eu deux alarmes à 1/2 h d'intervalle et à la première pas d'évacuation donc je suppose pas de contrôle immédiat.
La charpente c'est un trésor d'histoire, de savoirs faires et de si vieux chênes précieux à jamais perdus. Gros soupir.

camema
 

Merci sylvainlefrancomtois !
Je suis tout à fait rassuré de voir ton commentaire ayant une totale confiance en ton avis! Je suis d'accord avec toi si on veux être positif on peux penser que ce sera l'occasion pour nos talent actuel de laisser une trace de 2019 dans l'histoire! Encore merci.
Ps: pour ce qui est du defi qui attend l'humanité je suis infiniment plus pessimiste au regard de l'absence totale d'action ( de conscience?) de nos dirigeants...

sylvainlefrancomtois
 

de rien !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
3
neophyte

Il va y avoir un élan national et international.

Des dons vont arriver de partout, comme des millions de Français je participerai à mon niveau.
Du bois, pourrait aussi arriver des quatre coins du monde !

Je suis sur que des dizaines, voir des centaines de charpentiers qualifiés vont arriver du monde entier.

Ils voudront participer bénévolement à la reconstruction, pour 1 mois, 6 mois.

C'est maintenant à l'état Français d'organiser, planifier, gérer.

trente six seb
 

Plus prosaïquement, on va chercher les responsabilités et on va demander à l'assurance d'intervenir.
Mais il est certain qu'il va y avoir un élan.
Les Compagnons du Devoir de Liberté qui ont bâti ce chef d'oeuvre sont déjà en train de s'organiser.

Kentaro
 

Il n'y a pas d'assurances. Pour le patrimoine de l'état, l'état est son propre assureur. C'est un principe.

etiennedesthuilliers
 

bonjour
mais si moi entrepreneur je mets le feux mon assurance doit débourser en responsabilité

trente six seb
 

Oui sur le principe de la responsabilité civile, "l'obligation de réparer le dommage causé à autrui."

Kentaro
 

L"assurance RC sera très limitée en montant:

"La mise à contribution des assureurs n’est toutefois pas exclue. L’incendie qui a mutilé la cathédrale pourrait en effet être lié aux travaux de rénovation de l’édifice, un chantier sur lequel cinq entreprises intervenaient, a précisé le procureur de Paris, Rémy Heitz. Toutes étaient couvertes par des assureurs. Deux d’entre elles, Le Bras Frères et sa filiale Europe Echafaudage, étant assurées par Axa France, comme l’a indiqué l’AFP. « Si l’enquête devait démontrer qu’une des entreprises présentes sur le chantier est responsable, son assureur de responsabilité civile pour les travaux devra indemniser, explique Frédéric Durot. Mais il existe des plafonds à cette couverture, qui ne devrait pas excéder quelques millions d’euros. Ce ne sera donc qu’une goutte d’eau par rapport à l’enjeu financier. »

etiennedesthuilliers
 

Kentaro bonjour je ne pense pas que vous êtes intervenu sur certain bâtiments classés.dans mon cas lorsque j' intervient ma responsabilité civile est augmenté et je prend une assurance complémentaire pour atteindre le seuil demandée et les capitaux assurés sont plus élevé que vous pensez , la difficulté est de prouver que je suis le responsable des dégâts
surtout que je suis classé bien souvent dans le lot serrurerie qui lui doit avoir un permis de feu
etienne

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
2
Kentaro

C'est mal parti pour une reconstruction à l'identique...

Source Mediapart:

"Reconstruire à l'identique la charpente de Notre-Dame de Paris, détruite dans le violent incendie qui a ravagé le monument, serait une erreur, a estimé mardi l'architecte en chef de la cathédrale de 2000 à 2013.

"On ne reconstitue pas un ouvrage qui a été tellement altéré, modifié, renforcé", a dit à Reuters Benjamin Mouton, qui a travaillé à répertorier chacune des poutres de chêne de cette charpente surnommée "la Forêt", datant pour une grande partie de 1220.

"On peut mettre les fausses mortaises, on peut mettre les faux tenons (pièces d'assemblage-NDLR), on peut mettre les renforcements, on peut casser les bois là où ils étaient cassés pour les réparer ensuite, on peut tout faire absolument à l'identique. A mon avis, ça n'a pas de sens, l'authenticité ne mérite pas qu'on fasse tout ça", a-t-il ajouté.

"En revanche, ce qu'il faut, c'est rétablir la silhouette et reconstruire la flèche. (...) Ça me paraît indispensable.""

Bref, on va faire du Disneyland... Charpente en béton et poutres en acier comme pour le Parlement de Bretagne... IL est vrai qu'une charpente en acier, on sait très bien que cela peut durer 800 ans...

D'autre part:

"Le secrétaire général des Compagnons du Devoir, Jean-Claude Bellanger, a rencontré mardi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, pour la mettre en garde contre les risques de pénurie de main d'oeuvre. Il manque, selon lui, une centaine de tailleurs de pierre, 200 couvreurs et 150 charpentiers.

"Si on n'arrive pas à intéresser un plus grand nombre de jeunes à vouloir exercer ces métiers pour répondre au marché et entre autres, à la commande de la reconstruction de la cathédrale, on aura un problème", a-t-il dit à Reuters, en insistant sur la nécessité de "revaloriser ces métiers"."

Je ne sais pas si vous êtes allé faire un tour sur les réseaux sociaux, mais les réactions sont effarantes... du genre " je m'en fout de ces trois vieilles pierres", et "ah, ils ont soudain du fric à donner, alors qu'il n'y avait rien pour ceux qui crêvent de faim"...

On est mal parti, aurait dit ma Grand Mère...

Mis à jour
sylvainlefrancomtois
 

y a de quoi être dégoutté "Le secrétaire général des Compagnons du Devoir, Jean-Claude Bellanger, a rencontré mardi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, pour la mettre en garde contre les risques de pénurie de main d'oeuvre. Il manque, selon lui, une centaine de tailleurs de pierre, 200 couvreurs et 150 charpentiers., ) je me rendais pas compte de l ampleur !!!

je dégueule les politicards et ces Arnault , total et consors qui mettent à la gueules de tous c 'est nous qui faisons la pluie et le beau temps !! le fric est bien là , mais pas là ou il faut !!!!!!!! m............ et encore m...............

bien dit kantaro !!!

etiennedesthuilliers
 

bonjour
il y a pénurie de charpentier et de menuisier,couvreur, car je m occupe aussi de ce problèmes , et malgré les chantiers de découvertes il y a peu de jeunes que cela intéresse ,il y a une grande désaffection pour beaucoup de métier du bâtiment car les jeunes trouvent cela trop dur, d être dehors une grande partie de la journée ,
pour certain j ai beau expliquer que j'ai pu m’épanouir sereinement dans mon job cela ne fait rien
la responsabilité vient certainement de l' éducation donné au enfants mais cela est une autre histoire

etiennedesthuilliers
 

etiennedesthuilliers il y a des info sur
batinfo.com

fab83

Je me permet de m'insérer dans le débat sur la désaffection des métier du bâtiment et les formations professionnelle je pense que tout n'est pas du au gamins et leur éducation, le système scolaire dans sa globalité est en échec.
Tout est fait pour diriger les bons élèves vers les filières générale pour que papa maman soit fier d'avoir un bachelier et on réoriente les gosses en échec vers des filière technique dont on descend le niveau pour qu'au moins ils aient un CAP .
au final que se soit dans les filières technique comme générale combien sont là par choix ?
Le jour ou les parents comprendrons qu'ils peuvent avoir autant de fierté envers leur gosse qui a choisi de s'exprimer en travaillant de ses mains qu'envers celui qui aura choisi d'être ingénieur ou que sais-je nous aurons au moins fait la moitié du chemin à mon avis

chenebouleau
 

++1 fab83 . A part égale éducation des parents et éducation nationale (je l'ai vécu ayant deux fils qui ont tous les deux choisileurs métiers l'un est ingénieur et l'autre camionneur. Tu n'imagines pas tout ce qu'on a entendu de l'éducation nationale à propos de celui qui a choisi camionneur. Mais comme j'ai été éduqué par des parents qui considéraient qu'avant tout ce qui importait c'était ce que les gens sont et qu'à partir de là toute personne et tout métier sont respectables, on a tenu bon😀

trente six seb
 

++ 100. La distinction métier manuel / métier intellectuel ne tient pas. Faites un concours de géométrie 3D avec un charpentier... 😊

chenebouleau
 

++1 trente six seb en effet, c'est stupide comme appellation. Pourquoi ne parle t on pas de métiers artisanaux plutôt voire artistiques pour certains. On devrait commencer par là, changer cette partition idiote car la sémantique a de l'importance!!!

kajmed
 

trente six seb Entièrement d'accord avec toi, bien dit! ( Tu ne réussit pas à l'école tu feras un bon manuel !! ) Le problème c'est que les filières techniques ont toujours été un deuxième choix dans la tête de beaucoup de personnes. Personnellement je n'avais pas 14 ans je débutais en CAP, j'étais heureux et le métier ne m'a jamais quitté, j'ai commencé à m'intéresser aux mathématiques avec un prof de menuiserie et ensuite je suis tombé amoureux de la descriptive, du trait, des escaliers et des morceaux tordus. Alors pour ceux qui nous classent encore en seconde zone, je m'en fous... Cependant au point de vue rémunération c'est une réalité et c'est bien dommage !

trente six seb
 

Oui mais tu as plus de banquiers qui se reconvertissent en menuisiers que l'inverse 😉

sylvainlefrancomtois
 

trente six seb +1000 j'ajoute une phrase de mon grand père qui était fier que je fusse menuisier , il n'y a pas de sots metiers , il n y a que des sots gens !!!!!!!!!

sylvainlefrancomtois
 

kajmed eh oui !!

fab83

trente six seb je suis dessinateur projeteur et je ne m'y risquerais pas 😁
par contre je prendrais un malin plaisir à observer son travail ...

kajmed question rémunération je crois bien que le batiment est le secteur le plus dure que je connaisse , paradoxalement en chaudronnerie la rareté d'un chaudronnier soudeur qualifié fait qu'il pourra avoir un salaire bien supérieur à beaucoup d'ingénieur cependant il n'aura jamais droit au même regard de la part de la société civile c bien dramatique

sylvainlefrancomtois
 

etiennedesthuilliers les préjugés ont la vie dure !!

sylvainlefrancomtois
 

fab83 et pourtant la chaudronnerie est un merveilleux metier !! à l'image d'une petite nana de 20 ans apprentie en chaudronnerie dans un reportage d il y a plusieurs année qui travaillait pour l’aérospatiale des pièces en titane , elle disait " en fait c'est comme de la bijouterie pour des géants en précision et perfection "

chenebouleau
 

je crains hélas que tu aies raison pour la charpente vu ce que j'ai lu aussi et entendu à ce propos. Par contre, au delà des réseaux sociaux et des réactions que tu relèves, il y a un fait incontestable c'est qu'à 17 h aujourd’hui il y avait déjà 115 millions d'euros de collecter sur un des trois sites officiels et des dons faits par des gens comme toi et moi et non pas les grosses fortunes qui claironnent leurs dons. L'émotion est réelle devant ce patrimoine unique parti en fumée et majoritairement partagée me semble t il. Je trouve au contraire que cela révèle l'attachement profond au patrimoine et aux belles oeuvres mais bon peut être ai je besoin de me consoler ainsi.

Kentaro
 

D'autre part, il n'y a pas assez de chêne en stock...:

Source Europe 1:

" "Au delà du don, je m'inquiète des disponibilités de bois qui permettront de refaire cette charpente", a déclaré mardi Sylvain Charlois joint par téléphone, jugeant qu'il "n'y a pas en France des stocks de bois déjà sciés disponibles pour un tel chantier". Selon lui, il a fallu 1.300 chênes pour construire la charpente il y a huit siècles, ce qui équivaut à "au moins 3.000 mètres cubes de bois".
"Pour constituer un stock de grumes de chêne de cette qualité, en quantité suffisante, il va falloir plusieurs années",

etiennedesthuilliers
 

bonjour
monsieur charlois a raison lorsqu'il dit il n'y a pas 3000 metre cube de bois scié d 'avance
mais il ne sait pas posé la question comment les charpentes sont construites a l' époque
les responsables de la construction dégageait un certain crédit pour l' année avenir en juillet en octobre novembre on allait choisir les arbres en foret , ils étaient abattu en fin d année
puis transporté sur le chantier équarri ou sous forme de bille puis mis en oeuvre au printemps
les bois sont des bois de brin et son rarement sciés
il suffit de lire les livres de compte de cette époque
et contrairement au idées reçues les personnes manœuvres ou professionnels étaient payés suivant une grille indiciaire
il ni avait pas de marchand de bois , et le débit était fait sur liste encore comme aujourd'hui dans des bois frais
l' historien de service
etienne

Kentaro
 

Ah c'est intéressant! Les bois n'était pas vraiment secs ?

sylvainlefrancomtois
 

Kentaro +1 avec Etienne , pour la tenue dans le temps les bois étaient abattus à la descente de sève ,et en lune descendante puis équarris vert ,ce qui était plus aisé ,c 'est d'ailleurs comme cela qu il pratique sur le chantier de Guedelon !

chenebouleau
 

Mais du coup, quid de leur conservation?

etiennedesthuilliers
 

chenebouleau elle doit être bonne car 800 ans après les pièces de chêne étaient encore la

etiennedesthuilliers
 

Kentaro une poutre 40par 40 n est jamais sèche a cœur , je possède des poutres en chêne de 40 par 30 elles sont a 13 pour cent à l extérieure et a plus de 20 pour cent a cœur et pourtant elle on été scié au alentour de 1900

chenebouleau
 

etiennedesthuilliers oui ça je sais mais je suis comme Kentaro étonnée que du bois vert ne soit pas attaqué. Pourquoi on s'attache tant à essayer de trouver du bois bien sec et/ou à le laisser sécher? (question de néophyte mais bon, je suis là pour apprendre😉

sylvainlefrancomtois
 

chenebouleau En charpente traditionnelle neuve j'ai pratiquement toujours travailler du bois vert ,cela n'a jamais été un soucis !!

par contre pour de la charpente intérieure visible et/ou en lamellé collé ,évidement le bois est étuvé !

kajmed
 

Et le bois vert est beaucoup plus facile à tailler que le bois sec, les sabots aussi étaient taillés dans du bois vert et séchés ensuite au dessus du feux de copeaux de bois vert, ils étaient fumés.

chenebouleau
 
etiennedesthuilliers
 

chenebouleau le bois frais est plus facile a travailler,du bois sec en charpente nécessiterai d'avoir en stock des quantités impressionnantes de bois avec des mesure hors du commun les entrait font 14 metres et les chevrons 13 mètres environs , et il faudrait attendre des dizaines d années pour qui soit sec
pour la menuiserie les problèmes sont différents bien que si vous examinez les comptes des marguilliers vous verrez que les bois des meubles d’église étaient eu aussi employé vert pour faciliter la sculpture mais quelque temps après naissaient des différents car les panneaux passait au travers des rainures, il fallait les démonter pour les reprendre
les charpentes sont à l' abris mais dehors, les Eglises ne sont pas chauffées
en charpente les assemblages sont conçu pour accepter le retrait des bois
l’homme qui a des propos que l on est pas habitué a lire ,et pourtant il doit dire vrai
lorsque j écris pour des articles je justifie mes dires avec des notes en bas de page pour justifier le dire , ici vous devez me croire sur parole , j ai conscience que ce ne doit pas être facile
bien amicalement

chenebouleau
 

Merci pour cette réponse détaillée. Évidemment que je ne doute pas de votre savoir et si j'aime tant L'air du bois c'est cet esprit de partage des pros. Et J'aime bien comprendre. C'est mon côté curieuse de nature😀

trente six seb
 

+1 !!! il y a quelques pros ici qui sont très axés sur le partage avec un e savoir encyclopédique mais accessible. Merci

Kentaro
 

En plus, avec tout ça, on apprend des choses étonnantes... la charpente de la cathédrale de Chartres est en métal... Elle avait brûlé en 1834 ( deux ouvriers sur le toit...), et la modernité de l'époque avait fait qu'on l'a reconstruite en fonte... Comme quoi.. ;)

fab83

Chartres en métal tout comme Metz et Saint-Étienne de Toul , Reims et Nantes en béton armé à Strasbourg le choix c'est portée sur une charpente bois mais cloisonnée avec mur et portes coupe feu ...
Au fond ce drame nous rappel que le siècle dernier à vue beaucoup de reconstructions de cathédrales et autres bâtiments illustres de l'histoire la folie humaine y as fait fort il faut dire ...

HaM6
 

C'est aussi le cas de la flèche de la cathédrale de Rouen, qui à l'origine en bois a brûlé et fut reconstruite plusieurs fois, Jusqu'à l'incendie de 1822 du à la foudre. Une nouvelle flèche en fonte prendra sa place qui elle aussi connaîtra des travaux de consolidation.
Bref tous ces édifices ont traversés les ages avec plus ou moins de modifications. L'incendie de la charpente de Notre-Dame-de-Paris est d'une tristesse immense, mais il est évident qu'on ne reconstruira pas à l'identique...

etiennedesthuilliers
 

HaM6 bonjour ce qui est curieux c 'est que bon nombre s' intéressent d'un seul coup au charpente de cathédrale , avant q internet existe le nombre de gens à donner des avis sur les reconstructions était moins nombreux j espère que certain achèteront des ouvrages sur ce sujet , cela leur permettra d avoir un avis plus éclairé sur la question bien amicalement aux passionnés de charpente
etienne desthuilliers charpentier de bâtiment et aussi de navire

HaM6
 

etiennedesthuilliers Avant qu'Internet n'existe, l'accès à l'information et l’expression de son point de vue étaient bien plus restreints. Si ça peut permettre à des gens de s’intéresser aux charpentes de cathédrales, je n'en suis que plus heureux.
Moi par exemple, je n'y connais rien en charpente, mais j'admire le travail des artisans (et pas que dans les métiers du bois) et je suis bien content de trouver un site comme l'Air Du Bois où les gens peuvent s'exprimer, s'interroger, se documenter et pour ceux qui le peuvent transmettre de leur savoir/expérience/...

Pour ce qui est de Notre-Dame-de-Paris, je n'ai jamais eu (ni cherché) l'occasion de m'intéresser à sa charpente et autant dire que je n'avait pas la moindre connaissance la concernant avant cet incendie. Mais maintenant que j'en sais un peu plus (merci wikipedia) je suis navré qu'une telle oeuvre avec tout le travail et le savoir-faire qu'elle représente soit partie en fumée. J'aurai adoré pouvoir la visiter (surement impossible) avec un charpentier, avoir des explications en tout genre et repartir avec des étoiles plein les yeux et des rêves plein la tête.

Bref, même ceux qui n'y connaissent rien peuvent exprimer leur point de vue :) Le miens n'était pas de dire comment ça doit être reconstruit, juste que vue comment d'autres charpentes de BH ont été "traitées", je serais surpris qu'on remonte la charpente à l'identique.

etiennedesthuilliers
 

HaM6 bonjour il est regrettable de perdre une charpente en bois de cette époque j ai eu la chance d étudier cette charpente et d aller la voir
une foret de bois mais si vous voyez que ce travail de charpente est relativement simple vous seriez étonné seule la flèche était un ouvrage compliqué mais rassurez vous facile à modéliser et a refaire a l' identique en plus un ouvrage plus moderne
au niveau du savoir faire les élément étaient répétitifs dans les chevrons portant ferme , et je regrette que l' on est pas mis sur le site les plans de cette charpente le commun des mortel aurait pu mieux voir le travail
mais beaucoup de gens qui n' avaient jamais vu la charpente ont porté des avis que je qualifiai de peu appropriées
il n 'y a plus de charpentier pour faire un tel travail , il n'y a pas de chêne pour la refaire , il faut des années pour faire ce travail , le chêne qui poussait avant était de meilleurs qualité et l' on voit qu'avec internet tout le monde donne un avis qui risque d être rapidement démenti
et si l on remonte la charpente autrement il y aura certainement une raison , mais dans quelque mois le sujet intéressera moins de monde et vous n' aurez pas le pourquoi de ce changement je suis ravi que certains s' intéressent aux monuments qui nous entoure je regrette toutefois la médiocrité de l' information et le manque de technique des gens qui sont censé nous informer
je suis pour internet mais surtout je souhaiterai que ceux qui ne savent pas grand chose se taise et évite de dire des contres vérités
malheureusement ceux qui sont réellement très fort communiquent que très peu sur les réseaux et garde leurs communications pour des colloques de haut niveau
il faut savoir vivre avec sont temps et éviter de reproduire certaines erreurs du passé
bien amicalement
etienne

fab83

etiennedesthuilliers bien d'accord aujourd'hui il y a bien trop d'expert jugé par des pouces bleu plutôt que par leurs pairs...
En espérant que plus de etiennedesthuilliers nous partage leurs savoir avec leur humilité caractéristique ...
Pour la charpente je ne suis pas spécialiste en charpente juste un amateur d'histoire mais pour leur relative simplicité sans vouloir être péjoratif il faut se rappeler que si l'intérieur avait pour vocation d'impressionner le fidel et lui faire lever la tête vers le ciel l'extérieur était dédié au regard de dieu d'où des éléments détaillés bien loin De l'oeil profane
La charpente au final était cachée de ses deux regards.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

Contenus associés

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation
Admin