L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

stefchrys

Poser son rabot à main sur le côté

Bonjour, je regarde énormément de vidéo de menuisier expérimentés et je m'aperçoit que 90% d'entre eux pose ou stockent leur rabot à plat sur leur fer et ça me pique les yeux.
La première chose que l'on m'a appris en apprentissage c'est de ne jamais le poser à plat pour préserver leur affûtage.
Mythe ou légende?

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

8 réponses

1
etiennedesthuilliers

pour une fois une bonne question que j ai pu avoir avec teuteu, monsieur heurtemate mon prof a qui je doit beaucoup , et entre autre c 'est lui qui ma donné le virus d’écrire pour passer ce que je sais
car a la maison la varlope ne se posait pas forcement sur l établi après usage mais devant le mur qui était devant les établis au bout de ceux ci
après comparaison des photos que je possède sur les ateliers de menuiserie , j ai pu constater que deux écoles affrontent et qu'il es possible de mettre au repos sont rabot ou sur le coté ou sur la planche l établis étant en général peu abrasif pour le tranchant de l'outil
pour ma part n'ayant pas de religion pour la chose je pose mes outils dans le sens qui est le plus pratique pour moi , et l' avis de autres je m' assied dessus
le débat est sans fin et récurant et existe depuis des générations chacun étant persuadé de détenir une quelconque vérité
lorsque l'on est barbu doit on dormir avec la barbe au dessus ou au dessous du drap il y a il une regle ?
bien amicalement a tous etinne

j au

dependancesbois
( Modifié )

Je vois ici la meilleure des réponses en ce qui me concerne !

Smaug

Et pour la barbe le capitaine Haddock n’a toujours pas répondu.. coke en stock je crois Maitre Étienne ..😂

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
dependancesbois

Christopher Schwarz, en parle dans son livre sur les rabots et explique que la précaution de mettre son rabot sur le côté était du au fait que les artisans travaillaient sur chantiers et que ne sachant où poser leurs outils, ils les posaient sur le coté pour éviter le contact avec les gravillons, graviers ou autres sur le sol.
Maintenant en travaillant en atelier il serait préférable de le poser sur la semelle sur l'établi pour éviter le risque de choc de la lame avec d'autres outils. et on peut toujours le poser a plat avec la lame dans le vide (le talon surélevé ou dans un range outil avec du vide).
Je pense pour ma part que tout est faisable à partir du moment où on sait l'expliquer et que l'on sait pourquoi on le fait.
Quand j'ai commencé dans le bâtiment (et même dans d'autres métiers) j'ai souvent entendu des anciens me dire faut faire comme çà ou comme çà et à la question du pourquoi j'ai souvent eu la fameuse réponse du "parce qu'on a toujours fait comme çà!".

kaj
( Modifié )

Il n'y pas que les références anglo-saxonnes sur les rabots, il y a ça aussi, mais les auteurs ne sont pas sur YT

dependancesbois
( Modifié )

kaj je suis d'accord pour les références, mais je n'avais que celui de schwarz sous la main. et je le trouve assez bien expliqué.
Pour youtube il y a de tout et je me méfie beaucoup de ce qui est dit.
Beaucoup, pour pouvoir sortir des vidéos régulièrement, vont faire des tutos sur des techniques maintes fois abordées et les tourner à leur sauce sans réellement savoir de quoi ils parlent parce qu'ils l'ont entendu sur d'autres chaines et çà fait à la fin des fausses informations trop largement diffusées. je préfère avoir le pourquoi de la chose que juste la technique.

dneis
( Modifié )

dependancesbois +1
C'est tellement vrai, tous ces effets de mode sur YT, ça propage tellement d'idées fausses et de conceptions erronée. Et l'audience est loin d'être un signe de crédibilité pour moi.

Je n'ose même pas imaginer le nombre de vidéo qui expliquent comment tailler des queues d'aronde...

arte.tv/fr/vid...A/dopamine-5-8/ 😉

Jean Galmot
( Modifié )

dependancesbois Sans compter sur ceux qui font des vidéos pour t'expliquer qu'ils sont content de faire des vidéos🙃..., Algo quand tu nous tiens...

dependancesbois
( Modifié )

dneis ha la dopamine ! Le pire c'est qu'on n'y échappe pas! Et elle nous fait faire de ces choses ! C'est un peu la drogue de l'époque qui fait vivre les réseaux sociaux et font circuler pas mal de co.......ies, néanmoins dans le tas il en ressort également de très bonnes choses, très utiles. Vive le tri et le libre arbitre !
Jean Galmot j'en ai fait une il y a quelques jours pour montrer que j'étais content de faire des copeaux ! Aucune utilité mais ça a fait rire des copains (du coup c'était utile).
Pour en revenir au rabot, depuis que je mets le prix dans mes outils et que j'apprends l'entretien , j'apprends aussi a faire attention a ou je pose mes outils ça me paraît plus important que le reste.

Jean Galmot
( Modifié )

dependancesbois 😉le rire est d'utilité publique, je faisais plus allusion au "putaclick" des gars qui doivent sortir absolument 3,76 vidéos par semaine...Oooh ouiii Oooh ouiii Youtube arghh, fout moi l'feu à la Betonniére...😜😜

dependancesbois
( Modifié )
dneis

Comme je l'ai, je vais donc devoir y jeter un coup d'oeil pour voir ce qui est dit ce sujet...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
domi49

Je suis étonné que parmi les nombreuses réponses, sérieuses ou moqueuses, personne n'ait parlé du fait que poser le rabot sur le flanc, c'est complètement anti-ergnomique...

Comme je rabote uniquement à la main, lorsque je le pose sur l'établi, je ne me vois pas le coucher. Tordre le poignet à chaque fois pour le poser, puis pour le reprendre, c'est se compliquer la vie.
C'est tellement plus simple de le poser, et de le reprendre, dans sa position d'utilisation !

D'autre part, mon atelier étant dans une cave, j'ai vite remarqué que lorque la semelle est posée complètement à plat, la rouille s'invite...
J'ai donc pris l'habitude, aussi bien pour le stockage à long terme que lors des (parfois longues) séances de rabotage, d'avoir toujours une fine latte sous le nez du rabot pour à la fois laisser une aération, et éviter un éventuel contact de la lame avec des matériaux indésirables.

Maintenant, on peut aussi discuter sur le choix délicat de la position de la latte qui surélève le rabot : sous le nez, ou sous le talon ?

Oak

Et bien j'aurais dis sous le nez peu loin de la lame pour éviter une flèche éventuelle.

Effectivement c'est machinalement ce que je pratique avec mes rabots de paume quand je dis à plat.

dneis

L'ergonomie est une bonne idée, surtout pour du travail manuel !

L'ergonomie de la chose dépend aussi du type de rabot.
Avec les rabots en bois, il est facile de le saisir en glissant l'index dans l'embouchure et en pinçant la joue avec le pouce.

Il ne reste plus qu'à caler la paume de l'autre main derrière le fût et on est en position pour raboter !

Je pense que c'est possible aussi avec les rabots métalliques, commencer la préhension par la main avant.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Kentaro
( Modifié )

Le perfectionniste maniaque pourra avantageusement se faire pour chacun de ses rabots un "sabot" pour déposer à plat son outil si fragile: une planche avec une rainure transversale, là où dépasse le fer, et même, 4 petits murs tout autour pour que le rabot ne bouge pas et trouve bien sa place (on pourra aussi creuser la planche à la défonceuse, de manière à reprendre la forme de la semelle du rabot).

On pourra pour la planche, choisir une belle essence rare, exotique, et mettre une petite sangle en cuir pour bien fixer le rabot dans son "sabot", tout cela bien sur pour le plaisir des sens et de l'esprit... ;)

Mis à jour
stefchrys

excellent

kaj
( Modifié )

Je sens un soupçon d'ironie dans ton propos, le rabot trouvera-t-il le temps de travailler?

Kentaro

Ironique, moi ? pas du tout... L'artiste du rabot ne compte pas son temps. Il a donc le temps de prendre le temps à bien remettre systématiquement son rabot dans son sabot, doucement, avec grande précaution et de bien refermer la lanière de cuir odorant afin que l'outil ne s'envole point malencontreusement avec le risque de se blesser.
Et quel plaisir ensuite de rouvrir doucement la lanière, et de libérer le rabot pour de nouveaux et beaux copeaux... :)

michel22440

Effectivement l'artiste joue du rabot (avec parfois de fausses notes ), tandis que l'amateur (celui qui aime !) lui rabote .😉

trente six seb
( Modifié )

Le grand père de ma femme avait fait un sabot pour son rabot d'établi. A l'époque pas de défonceuse, et AMHA, il n'avait pas mis un temps fou à le faire.
Par moche mais surtout utile (pour lui).
On l’aperçoit (mal) sur la gauche du feuilleret.

Kentaro

eh bien, très franchement, je ne savais pas que cela pouvait exister... ;)

trente six seb

Je prendrai une photo plus explicite. Là, c'est pas très clair. Je n'avais jamais vu non plus.

trente six seb

J'avais dit que je prendrai des photos plus explicites.
Voici donc, dans son jus, le Darex du Grand Père de ma femme. Il a aujourd’hui 90 ans (le grand père, pas le rabot), soit pile poil le double de mon âge.
Il était menuisier de formation et a un peu exercé le métier avant de bifurquer vers une autre voie dans une usine d'aéronautique. Comme quoi, même les pros n'avaient pas toujours accès à du matériel haut de gamme. Et cet outil rappelle que c'est surtout celui qui l'utilise qui est important. Il s'en est servi toute sa vie (en amateur après avori changé de voie) sans ressentir le besoin d'en acheter un plus performant.

A la réflexion, je ne sais pas si la semelle a été faite pour protéger le rabot ou pour protéger les étagères sur lequel il était posé.

dneis
( Modifié )

même les pros n'avaient pas toujours accès à du matériel haut de gamme

Mais sait-on si Darex était bas de gamme ? Quelle était donc la différence de prix avec Stanley ? Et est ce que Stanley est bas de gamme ou pas ???

Visuellement, j'ai du mal à voir la différence entre Darex et Stanley. Pour peu qu'ils soient bien ajustés par l'utilisateur, j'ai du mal à croire qu'il y ait une réelle différence...
Peut être suis-je naïf...

dependancesbois
( Modifié )

dneis Je viens de voir un rabot de la marque bridge city a 999 euros !!!!! Visiblement on doit être sur du haut de gamme de chez haut de gamme ! Du coup je viens de me faire un petit coup de dentelle avec mon lie Nielsen 62 a 280 euros (ce qui n'est déjà pas rien!) Et quel plaisir et sensation!
Et je suis sur une commande pour laquelle je dois faire des feuillures et après un bon affûtage (du coup pas mal de lecture dessus) des lames d'origine je le fait avec le Stanley 45 que j'ai acheter a 180 ! Et ça marche du tonnerre , sans parler d'une moulure avec un vieux rabot bois! On ameliore soit disant les outils mais on perd le savoir faire ! Quand on achète des skis, a moins d'être aux JO , si on prend le haut de gamme d'il y a 10 ans je pense que la glisse doit être bonne si on sait les entretenir!

etiennedesthuilliers

lorsque l on a un rabot on essais d 'en tirer le maximum en qualité
stanley est en général une qualité au dessus de darex , mais pour l usage que l' on en a , ce n est pas utile d acheter une voiture de course pour faire 3 km par an

trente six seb
( Modifié )

etiennedesthuilliers +1 et un bon pilote tirera mieux parti d'une bonne voiture même pas de course que ne le fera un quidam ignorant d'une bonne voiture de course.

dneis : darex reste du courant. Après je pense que c'est comme beaucoup de chose, c'était mieux avant. Et que donc ce Darex n'avait pas de prétention particulière mais qu'il faisait correctement ce qu'on lui demandait de faire sous réserve qu'on sache l'affûter, l'entretenir et l'affûter. Je pense que Stanley était un cran au dessus mais je dit ça sans avoir testé.

dependancesbois je n'aurai pas mieux dit !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
trente six seb

Heurtematte te Bailleul - 1957 (il faudrait créer une chaine YT à ces noms) disent de le coucher : voir le "nota" sur la photo jointe.

Heurtematte tout court (1954) précise "quand on cesse pour un court moment de s'en servir, on les fait reposer à champ sur la table de l'établi).

stefchrys

Désentabler un outil, merci pour la précision , je ne connaissait pas l'expression.

trente six seb

Moi non plus ! Et pourtant je l'ai lu ^^

executionbois

heurtematte j'ai toujours le bouquin de mon apprentissage et le desentablemnt toujours d'actualité dans mon atelier en fait désentabler c'est évité les micro corps étrangé présent sur le plan de travail (établi) de blesser le tranchant CQFD.

trente six seb

En fait, la base, c'est surtout de savoir où on le posé et d'y faire attention. Donner des réflexes à des gamins de 14-15 n'est pas en soi une mauvaise chose.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
dneis

En ce qui me concerne, il y a toujours de la limaille de fer qui traine sur mon établi -oui je sais, c'est surement pas bien, mais des fois je lime du métal- alors du coup je pose mes rabots sur le côté. Car je n'ai pas envie que cela se retrouve sur la semelle ou sur le fer (par aimantation).

Sinon il sont stockés à plat, dans des caisses en bois dédiées.

Pour la varlope, je la pose à plat quand je l'utilise mais comme c'est tout petit chez moi, elle est toujours à cheval sur un truc, donc la semelle ne touche pas.

etiennedesthuilliers

arrêter de travailler du bois dit de fer et utiliser comme tout le monde des bois moins abrasifs
bien amicalement etienne

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
kaj
( Modifié )

Voilà une question qu'elle est bonne! Lors de mon apprentissage il était hors de question de poser son rabot à plat sinon gare! J'ai toujours gardé l'habitude, chaque fois que je vois un rabot sur la semelle j'ai envie de le coucher c'est un réflexe, maintenant chacun fait comme il veut

Mis à jour
stefchrys
( Modifié )

pareil, du coup même mon rabot électrique je n'arrive pas à le poser à plat.

kaj

Surtout quand il n'est pas totalement à l'arrêt 😉

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

+1 il n y avait pas intérêt , y compris pour la planches des ciseaux à bois à poser sur une cale pour ne pas être en contact avec l'établi !

executionbois

c'est clair il s'en suivais un formidable coup de pied au c......l 😢😢

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Oak

Il y'a deux écoles, et souvent le formateur référent à la sienne érigé comme un dogme 😊

Je ne me souviens plus qui disait il y'a peu de temps que le poser à plat représentait justement moins de risques d'abimer le fer en le choquant avec un autre outil.

Mes rabots de paume je les stocke à plat. Par superstition le nº5 je le pose sur son flan.

julienbouche
( Modifié )

Dans l'une de ses vidéos, Paul Sellers déconseille de poser son rabot sur le flanc, car ça le dérègle : Paul Sellers | Sharpening and Setting the Bench Plane

Il me semble avoir entendu Paul Sellers, mais certainement dans une autre vidéo, qu'il faisait attention d'avoir un établi rangé pour pouvoir poser son rabot à plat, sans risquer d'abimer la semelle ou le fer.

etiennedesthuilliers

bonjour
il faut se méfier de certaine personne qui parle de rabot car bien souvent il on une certaine culture sur le sujet , mais je serait curieux de voir leurs réalisations et de les voir effectivement au travail et non en démonstration et les voir raboter des bois qui n ont pas toujours envie de se laisser faire comme dans la vrai vie du menuisier car bien souvent j ai bien envie de leurs expliquer qu'il ressemble un peu à des camelots , malheureusement les vrais travailleurs manuels écrivent que très rarement sur leur métier , du moins j en connais peu, et pourtant j en ai beaucoup côtoyé

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
880 vues
8 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Voir aussi
Navigation