L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Ara

Recherche cours de CAP Menuisier installateur

Bonjour,

Je suis inscrit en candidat libre en CAP Menuisier installateur (je passe les examens en septembre 2020) et après avoir tenté les annales de 2019, je suis un peu tombé de haut ! Les épreuves pratiques n'ont pas bien l'air compliquées (faire un coffret autour d'un tableau électrique ou d'un tuyau qu'on veut cacher), mais l'épreuve théorique est plus dure :

  • lecture de plans d'immeubles,
  • beaucoup de questions sur les ouvertures,
  • nombreux termes que je ne connais pas.

Par exemple : "que signifie la lettre H dans CTB-H ?"... déjà je ne savais même pas que les panneaux d'agglo marine s'appelaient CTB-H ! Autre exemple : "que signifie PP83 sur le plan ?" et ils parlent des portes. J'en déduis qu'elles font 83 cm de large, mais le "PP" ? Etc. Beaucoup de vocabulaire qui ne s'invente pas (parclose, refend, hauteur d'allège, LNB/HNB...).

Je n'ai pas de souci pour apprendre, mais j'aurais besoin des cours de techno dans le domaine.

Quelqu'un aurait cela ?

Merci d'avance pour votre aide,
Arnaud.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

3 réponses

4
trente six seb

C'est un peu tard pour te donner toutes les infos. Mais la ressource la plus fiable c'est "Technologie des métiers du bois" en 3 volumes chez Dunod.

Le mémotech a bonne presse aussi mais je ne le connais pas.

Je suppose que tu connais déjà la base des sujets d'examens.

ensuite, j'ai publié cette trouvaille il y a peu.
Je ne suis pas allé voir s'il y avait précisément le type d'infos que tu cherches.

Bon courage en tout cas.

Perso, ce qui me chagrine le plus, ce sont les contrats de phase etc
Pas que je ne comprenne pas mais ça devient difficile d'apprendre des choses en partie utiles (en fait en stage, je n'ai jamais vu ce genre de documents).

bois bois bois
( Modifié )
Je suis d'accord

Merci pour les références

trente six seb

avec plaisir 👍

Ara
( Modifié )

Merci trente six seb ! J'ai déjà commandé les 3 tomes de Technologie des Métiers du bois, ainsi qu'un bouquin sur les escaliers. Et en effet la base d'examens m'a permis de savoir où je mettais les pieds, bien qu'elle ne soit pas exhaustive, il manque plein d'épreuves).
Et "Cours en bois" a l'air super, merci pour le lien.

trente six seb

Avec plaisir :-D
Tu fais ça "pour le plaisir" ou tu envisages un avenir professionnel dans la menuise ?

Ara

Je fais de la menuiserie pour la plaisir depuis quelques décennies, mais le CAP est dans un projet de reconversion en... rénovation intérieure. Le diplôme est ce qui sépare un "bon bricoleur" d'un "professionnel", et j'ai besoin d'être qualifié de pro pour avoir "le droit de" poser des fenêtres (en général, il y a de la fenêtre dans une rénovation).
Par ailleurs, apprendre est ce que je sais faire de mieux, et me confronter à des épreuves notées me plaît bien : ça rafraîchit les idées, ça remet en question, c'est motivant !

trente six seb

👍 bonne réussite alors !

Santé !
Je suis d'accord

Cet ouvrage en 3 volumes est parfait pour préparer les examens du CAP : le contenu est très académique et scolaire.
Pour aller plus loin, il faudra tout de même beaucoup lire (autres ouvrages, ce site autres ...) et pratiquer :)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
3
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Je te souhaite du courage pour tout rattraper ! la nomenclature professionnelle est importante de façon à pouvoir communiquer avec toutes les corporations et l'architecte .

Et dire que nous passions le cap en 3 ans à l'époque ,pour avoir le droit de se mettre a son compte , c'est quand même navrant de voir le niveau actuel , inventé pour résorber un max de chromage ! Excusez moi c'est un coup de gueule !

Mis à jour
Oak
( Modifié )
Je suis d'accord

Et pour dépenser moins de sous dans la reconversion !

Mon CAP en 8 mois, je l'ai attaqué deux mois plus tard, et à cause du Covid il s'est fini 3mois plus tôt. S'il me le donne, j'aurais eu 3 mois de cours.......... crois moi je ne me sens pas légitime.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

tu as le titre, la légitimité viendras vite de ton amour pour ce métier 😉
Le problème majeur , c'est que ça dévalorise nos professions (et encore plus au près de beaucoup de jeunes)

trente six seb
( Modifié )
Je suis d'accord

+1 avec Oak
Déjà que le BEP (dans mon cas) est attribué dans le cas d'un contrôle continu... C'est pour cette raison que je m'étais inscrit en plus au CAP en candidat libre.

Après pour la légitimité, lorsque j'avais visité un autre lycée, l'un des profs m'avait dit qu'au bout d'un an certains élèves ne savaient pas "couper en long ou en travers". C'étaient ses mots, "déligner" et "tronçonner" étaient encore plus hors de portée.

+1 avec sylvainlefrancomtois
Il faut savoir que la voie professionnelle est une voie de garage de l'enseignement général. C'est triste mais c'est comme ça, à quelques exceptions près. Le problème s'est accentué vu que maintenant, il faut que tout le monde ait le bac (général bien sûr). Du coup, le niveau a baissé en lycée d'enseignement général. Et par voie de conséquence, le niveau de ceux qui partent en voie de garage également, encore plus. Le lycée ne prépare pas à un métier mais prépare à apprendre (en entreprise).

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Aux gens obtus pour pas dire c... qui prônent le bac a tout prix , je dis "il y a des bacs pros maintenant = niveau bac mais avec un métier en plus" , et toc .......😉

trente six seb
( Modifié )

sylvainlefrancomtois tu prêches un convaincu mais on ne peut rien contre le système mis en place. Je l'ai déjà dit, les proviseurs, profs principaux, principaux de collège, etc touchent des primes en fonction des taux de succès et des poursuites d'études dans la voie générale. Sans parler des classements des établissements scolaires qui font la une des médias...
Du coup le système se suffit à lui même et s'auto-entretient, plus besoin d'interventions humaine.

Laurent51

Bonjour,
"Pour avoir un bon métier il faut bien travailler à l'école et avoir de beaux diplômes"
En aparté, durant le confinement les éboueurs étaient indispensables (bien plus que moi, dessinateur bac+2)… pas de bac+5 pourtant et on les a aussi applaudis 😊
Effectivement l'école n'est plus là pour transmettre des connaissances mais apprendre à apprendre.

Folgansky

Qui peut le plus peut le moins.

Il faut juste arrêter de voir le niveau d'études comme critère principal. Moi pour mon petit coup de gueule, j'en ai marre de constater que les filières pro ne sont faites que pour former des pros.
Au lycée on apprend à apprendre avec ce bagage on peut ensuite décider.
Malheureusement il faudrait un juste milieu entre connaissances générales et compétences professionnelles.

Quand j'ai lu certains sujets d'épreuves de CAP j'ai vraiment cru qu'on prenait les gens pour des dégénérés, puis je me suis souvenu du système d'orientation.

J'ai vu des dizaines de camarades de classe de collège partir en filière pro sous couvert de manque de réussite scolaire alors qu'une bonne partie n'était juste pas conforme au moule et qu'on les forme à un métier pour répondre aux besoins en mimines pour la nation.
Depuis ils se résument à leur métier. Mais un individu ce n'est pas qu'un métier...

Enfin bon je me demande parfois si les gens réalisent que leur vie se résume parfois à "On m'a dit que ma région manquait de coiffeurs".

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Folgansky "Depuis ils se résument à leur métier. Mais un individu ce n'est pas qu'un métier..."

J'ai sauvé quelques jeunes qui n'avaient aucuns avenir a 14 ans dans le système classique ,grâce a la menuiserie charpente , ils sont mariés, des enfants , leur maison , du fric , beaucoup a leur compte et deux sont devenus prof !!!
Meme si leur métier est au centre de leur vie , (quelle belle vie par rapport a certain et il m'en sont reconnaissant malgré les "coups de pieds au c....." (virtuels) !!) 🙂

Evidemment il y a plusieurs écoles pour l'apprentissage , des bonnes et moins bonnes !

Folgansky

Je ne dis pas qu'on ne peut pas être heureux. Mais je pense qu'ils sont inconscients de leur malheur surtout.
Bref je suis peut-être trop idéaliste et de toute façon ce ne serait pas le bon endroit pour en discuter.
Ceci dit l'éducation reste la clef de la société.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Folgansky "Ceci dit l'éducation reste la clef de la société".
Oui surtout pour faire des moutons (niveaux en baisse permanente) ! Pardon mais j'ai une piètre opinion de l'éducation nationale (mais pas de la plupart des profs qui font ce qu'ils peuvent avec ce que l'on leurs donnent et ordonnent )

"Je ne dis pas qu'on ne peut pas être heureux. Mais je pense qu'ils sont inconscients de leur malheur surtout."

C'est malheureusement en partie vrais , pour une grande majorité qui n'explore pas tout ce qu'un métier d'art peut apporter ! (histoire de l'art, design, techniques, monuments , grands artistes, architecture, civilisations ,archéologie , et pleins d'autres chose vers lesquelles qu'une maîtrise ancestrale peut nous diriger !

trente six seb

D'ailleurs la plupart des documents liés à la production, à l'ordonnancement (pour revenir à la question initiale) ne vont que dans le sens d'une meilleure productivité au détriment d' l'intérêt du travail et de la réalisation de l'individu par le travail. C'est aussi pour cette raison que j'ai du mal à apprendre ces parties.

Folgansky
( Modifié )

sylvainlefrancomtois On tombe vite d'accord face à ce constat d'échec de la part des institutions en charge des jeunes.

En te lisant dernièrement j'en ai beaucoup appris par rapport aux monuments et leur impact sur les rapports entre nations. Chose qui ne sera absolument jamais abordé au collège où pourtant on estime pouvoir aborder l'Histoire de l'antiquité jusqu'à la 5ème république, notamment au travers des édifices architecturaux.

Alors que cela touche à quelque chose de profond chez l'Homme, le respect du beau et du transcendant

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Folgansky ohlala oui !!

sylvainlefrancomtois
( Modifié )
Laurent51

Je rebondis sur ce sujet avec une anecdote qui changera peut-être le point de vue sur l'utilité de l'école (et ses limites):
En discutant avec un client (commercial constructeur de maisons), il m'apprenait que son entreprise avait pris à l'essai une jeune dessinatrice… la déception selon lui: elle ignorait l'existence de règlements d'urbanisme, de la notion de confort, de la réglementation thermique, bref pas à la hauteur de la tâche.
Je lui ai répondu du haut de mes 50 ans (ça passe à une vitesse 😁) que sortie de l'école elle savait dessiner (utiliser un outil de dessin) mais pas forcément une maison, que c'était le rôle de l'entreprise à parfaire ses connaissances: l'urbanisme change souvent, il faut être juriste (droit du sol, parfois droit du travail, accessibilité PMR, code civil, etc), la thermique est complexe.
L'école ne fait pas de nous des professionnels.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Laurent51 +1 c'est en forgeant que l'on...........😉

Oak
( Modifié )

+1 j'ajouterai que de mon côté, depuis tout jeune, je sais que je veux faire un métier manuel.

Mes profs successifs, ainsi que mes parents, ont décidés que mes compétences étaient plutôt digne d'un Baccalauréat Scientifique et d'études supérieures.
Je me suis battu mais ils ont gagnés.

Aujourd'hui, après 15 ans d'insatisfaction au travail, j'ai enfin pu reprendre la voie qui me plaisait.

Comme quoi, le système est foireux dans les deux sens.
Et parfois venir d'un village et avoir la moyenne partout ferme les portes à des vocations.

Autant que l'éducation, c'est la culture qui est pauvre.

Folgansky
( Modifié )

Oak Dans le système actuel, on voit plus souvent des reconversions des bureaux vers les ateliers que l'inverse.

Le seul exemple que j'aurais c'est ma prof de philo du lycée qui était en métier d'art à la base et qui a repris ses études pour devenir prof.

Comme quoi les métiers manuels suscitent plus de vocation que ceux de bureaux malgré tout le foin fait autour du niveau d'études. Des masters hôte de caisse y'en a à la pelle faute de bonne orientation.

Ara

Oui, bon... je ne vais pas entrer dans la polémique mais je comprends ton coup de gueule !
Toutefois, je suis tuteur d'un jeune en situation d'illettrisme qui est en CAP boulangerie, et quand je vois ce qu'il sait faire (qu'il a appris en 2 ans, malgré ses difficultés de langage), je suis épaté. Il fait du bon pain et quand je l'achète je ne sais pas si c'est lui qui l'a fait ou son patron. Je suppose qu'en menuiserie c'est pareil, il y a ceux qui sont par hasard et ceux qui aiment cela et qui feront du bon boulot. Pour le coup je suis donc assez optimiste sur le sujet !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Laurent51
( Modifié )

Bonjour,
Par exemple une PP83 signifie porte pleine de 83 cm (83 cm en fond de feuillure mais 80 cm de passage)
Une PV83 donnera une porte vitrée de 83 cm
Le H de CTB (centre technique du bâtiment) signifie Hydrofuge.
l'Allège est l'élévation de maçonnerie sous une fenêtre (la partie mur plein supportant l'appui maçonné de la fenêtre), une porte ou porte fenêtre n'a pas d'allège (au plus un appui haut).

Dans la série Hachette technique il y a le très bon ouvrage générique "guide du constructeur en bâtiment"
guide du constructeur

Mis à jour
Ara
( Modifié )

Merci Laurent51 ! Bon, je ne vais pas t'infliger toute ma liste de vocabulaire (ce n'étaient que quelques exemples), mais en fouillant sur le web j'ai déjà trouvé pas mal de littérature. Je vais refaire le point et s'il y a encore des "mots nouveaux" je reposerai la question.
Et merci pour la référence au guide du constructeur, qui a l'air pas mal.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
305 vues
3 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons