L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

AntoineB

Quelle surface pour un atelier pro?

Bonjour à tous,

Je suis actuellement en activité dans l'industrie aéronautique, et vue la conjoncture actuelle (ainsi que la très probable suppression de mon poste), je suis en réflexion assez avancée de reconversion en menuiserie. J'aimerais me mettre directement à mon compte, même si j'en conviens, ce n'est pas l'idéal vu mon expérience très faible (que je vais essayer de compenser par la réalisation de stages chez des menuisiers installés).

Je suis en pleine réflexion sur la transformation d'une grange en atelier et j'aimerais avoir votre avis sur la viabilité d'un tel projet.

Le bâtiment fait 55m² au sol, mais j'ai la possibilité de doubler la surface en créant un étage (où l'on tient debout sur les 3/4 de la surface). Je ferais un escalier hélicoïdal pour minimiser son emprise au sol. Et je prévois de faire une trappe assez grande (2mx1,5m) dans le plancher de l'étage avec un palan au-dessus afin de pouvoir passer du matériel entre les 2 niveaux.

En terme d'activités, j'aimerais réaliser des meubles sur-mesure, des cuisines, escaliers.
Je n'envisage, pour le moment, pas de salarié. Eventuellement un apprenti dans quelques années.

Pensez-vous que ces activités soient compatibles avec la taille de mon bâtiment? Si tel n'est pas le cas, que me conseilleriez vous?

Merci à tous.

Mis à jour
Oak

Pour du stockage oui, pour poser les livraisons à l'abri, pour mettre un poste de travail pour le travail en plein air (ponçage et finitions, pour mettre le camion et charger quand il pleut et cætera.

Ara
( Modifié )

Moi je ne suis pas pro, mais j'ai 80 m2 + une mezzanine de 20, + un grenier de 20, + un garage de 20, - ce qui ne concerne pas la menuiserie (vélos, moto, bétonnière, remorque, meubles que Madame ne veut plus, cartons de déménagement bourrés de trucs complètement inutiles mais qu'on ne veut pas jeter, etc).

Au final, je dirais donc 80 m2 de plain pied pour l'atelier, et en tant qu'amateur je trouve cette surface parfaite. Comme disent les autres : "il n'y en a jamais assez", mais plus on en a et plus en en met, donc quand c'est le foutoir, je sais qu'il faut que je range, et ça me fait une belle surface de travail.

Cela dit, j'ai quelques réflexions qui peuvent t'intéresser :

1) Je vois que plein de pros ont moins de place que moi... ça laisse pensif !

2) J'ai un combiné Lurem, et bien sûr je rêve de belles grosses vieilles machines séparées... que je ne saurais pas où mettre ! De plus, la Lurem se déplace, contrairement aux machines séparées. Donc pour moi ça reste un rêve, à ne surtout pas réaliser !

3) Il y a 15 ans je me suis posé la question de passer pro, quitter le monde de l'industrie dans lequel je me trouve pour faire ce qui me plait : de la menuiserie (meubles, cuisines, mais surtout du massif). J'ai vite renoncé pour 3 raisons :

  • J'ai passé une semaine à faire de la menuiserie pour un projet pour mes beaux-parents. Ben 1 semaine de travail 8h / jour, j'ai compris que ce n'était plus un loisir, et imaginer faire cela toute l'année, heu... bof !
  • Fabriquer des meubles c'est bien, mais les vendre je fais comment ? J'ouvre un magasin ? Avec un vendeur ? Je fais appel à un commercial ? Je fais de la pub, du démarchage ? Là j'ai compris que j'étais loin de mon métier !
  • J'ai discuté avec un ébéniste qui réparait des vieilles armoires (prix de revente 1000 euros pour celle que je lui ai achetée, et qu'il avait récupérée pour pas cher). J'ai rapidement fait la division [mon salaire actuel] / 1000 pour savoir combien il fallait en faire par mois pour en vivre... et là je me suis dit qu'il valait mieux que je reste dans mon industrie, il n'y a pas photo !

Attention, je ne dis pas que j'ai raison, hein, et que tout le monde devrait faire comme moi, je te donne juste les réflexions que j'ai eues à un moment donné de ma vie qui ressemble au tien.

DocEmmettBrown

salut

la différence qu'il y a entre ta réflexion passée et sa situation, c'est qu'il vient de se faire licencier.
La démarche n'est plus du tout la même !

Je me permets de rebondir à sa place car je suis EXACTEMENT dans la même situation que lui donc...

Après mon TP bois & dérivés (formation fongecif il y a 2 ans), je voulais me mettre a 80% et monter une boite en // pour commencer à pratiquer et me faire plaisir. J'ai toujours repoussé (peur de me lancer et concrétiser quelque chose alors que j'avais un taf sur et plutot bien payé) et au final, ne l'ai jamais fait... surement par peur débile.

Aujourd'hui, je vais lance mon activité dans quelques mois et la, je n'ai plus le choix et surtout, plus d'excuse 😉

AntoineB

En effet, ce sont des questions que je me pose. Je cherche un menuisier autour de chez moi qui aurait besoin d'un coup de main, pour pouvoir me confronter à la réalité des choses.

La réflexion n'est pas évidente : c'est à la fois un mauvais timing car je n'ai pas l'expérience et la formation adéquate, mais c'est aussi le bon moment car avec une prime de licenciement économique et les droits chômage que ça te donne, ça peut être le bon moment de créer quelque chose.

DocEmmettBrown

Absolument
Même si de mon côté, la prime de licenciement... Euh... Comment dire pour rester poli.... Est tout bonnement ridicule.
(Vraiment le minimum du minimum de la conc. Coll)

Tu dois être en licenciement économique non ?
Si oui tu devrais avoir un congés de reclassement fans pas longtemps ?
Je suis en plein dedans, j'ai mon 1er rdv vendredi prochain.

Vois avec pole emploi si tu ne peux pas bénéficier de formations vu qie yu vas te retrouver chomeur.
Quand j'ai passé mon TP, sur 16 personnes, on etait 4 en fongecif, le reste était chomeur donc formation payée par pole emploi

Ara
( Modifié )

DocEmmettBrown Je comprends bien, et en effet vos situations sont très différentes de la mienne. Mais pour le coup, les 3 questions que j'ai énoncées me semblent valables pour vous aussi : "est-ce que ça va vraiment me plaire de faire ça comme métier", "qu'est-ce que je vais vendre et à qui", et "combien je vais en vendre".

Moi j'ai renoncé parce que je n'avais pas les bonnes réponses à ces questions ; je vous souhaite des les avoir si vous vous lancez. Et ce qui tombe bien, c'est qu'il y a assez de professionnels sur L'AdB pour vous aider, ainsi que de gens en reconversion, il y en a plein !

Oak
( Modifié )

AntoineB DocEmmettBrown

J'ai eu exactement cette trajectoire également (licenciement economique into reconversion). Si vous avez des questions auxquelles je peux répondre...

DocEmmettBrown
( Modifié )

Ara

Mais pour le coup, les 3 questions que j'ai énoncées me semblent valables pour vous aussi : "est-ce que ça va vraiment me plaire de faire ça comme métier", "qu'est-ce que je vais vendre et à qui", et "combien je vais en vendre".

Complètement d'accord pour les questions ! Et il y en a plein d'autres à se poser pour lancer une activité.
C'est pas parce qu'on est dos au mur qu'il faut se voiler la face et faire l'autruche ... Même si on a pas le choix, faut rester réaliste quand même.

Tant que j'avais un métier je ne me bougeais pas par flemme et sécurité du travail, du salaire, de la mutuelle...
crédit maison, 2 gosses, (comme beaucoup certes) la vie normale quoi... Mais maintenant, tout a changé 😉

DocEmmettBrown
( Modifié )

Oak je dis pas que je te contacterais pas, histoire de discuter un peu de tes débuts et toussa

Oak
( Modifié )
trente six seb

Très bonne idée d'aller voir les menuisiers du coin.

Voici ce qui m'arrive, je me suis arrété tenir au courant de ma reconversion un menuisier à 10 minutes de chez moi. Il bosse tout seul et ne peut ni ne veut embaucher.

Mais parfois il a besoin d'aide. Notamment pour poser une porte de grange ou des volets de 2m30 au premier étage d'une maison.

Du coup, il m'a pris en interim avec ces arguments :

  • autant faire bosser quelqu'un du métier (ça, ça fait plaisir !!!)
  • autant prendre quelqu'un qui a envie d'apprendre, je n'ai rien contre transmettre
  • c'est mieux que d'avoir quelqu'un qui ne fera aucun effort pour "aller plus loin" que les petites tâches demandées.

Donc, ce n'est que du bonheur : je lui suis utile, j'apprends des trucs et je vis ma première expérience professionnelle dans mon nouveau métier.

Il y a un jeune menuisier sur le site qui travaille avec un "mentor" qui l'aide, le pousse à avancer et le fait un peu travailler (ou l'a fait travailler au début en tout cas) -si j'ai bien tout retenu de ce qu'il m'a dit-. Encore une bonne raison d'aller voir les confrères. Le plus gros risque c'est que le courant passe bien !

DocEmmettBrown
( Modifié )

c'est clair qu'il faut faire le tour des menuisiers du coin

J'ai déjà commencé alors que mon activité n'est pas encore lancée et j'ai toujours été accueilli avec bienveillance.
C'est pas pour ça qu'ils me fileront tous du boulot mais si ça peut mordre un peu, c'est toujours ça de prit.
Je retournerais voir les patrons chez qui j'a fais mes stages pendant ma formation aussi ...

Le réseau ! Ya que ça de vrai !

trente six seb

👍

Des infos que j'ai, la plupart ont du boulot.
D'un point de vue économique des difficultés plus générales peuvent intervenir sur l'activité mais le bâtiment bénéficiera toujours de plans de soutien.

Il y a des pistes aussi pour se lancer :

  • bosser avec un ou plusieurs architectes, des designers, etc
  • faire de la pose pour des gsb ou des cuisinistes
  • être présent sur des plateformes de recherches d'artisan
  • bosser avec des confrères
  • bosser avec d'autres corps de métier du bâtiment

Et puis... Les 5 raisons de créer son entreprise pendant le confinement

DocEmmettBrown

toujours les bons sites a recommander à s'que j'vois 😉
le passé nous suit toujours on dirait 😜

en tout cas merci pour le lien

trente six seb
( Modifié )
dependancesbois
( Modifié )

Bonsoir,
Si ça peut te rassurer, je me suis mis à mon compte il y a 5 ans, 6 mois après ma formation de monteur en construction bois, et à reculons car c'est surtout par ras le bol de l'intérim, et marre d'être continuellement en recherche.
Une bonne partie du travail se fait chez le client (terrasse, carport, pergolas...) et sinon mon atelier fait 15 m² (garage en lotissement en location). Un petit rack à bois dans le jardin pour un minimum de stock. (je rêve de ta surface!!!)
Quelque soit ton emplacement, de toute façon tu t'adapteras ! Tu n'auras pas le choix. Pour le reste, c'est sûr que ça peut faire peur de se lancer et qu'on est habitué à prévoir le pire mais surtout garde bien en tête la possibilité que ça marche (on n’est pas à l'abri d'une réussite ! ).
Tiens un petit texte encourageant et très vrai :

trente six seb

J'adore ton texte ! Je te le pique.

Oak
( Modifié )

trente six seb dependancesbois ah oui tiens, je te le pique egalement, ça peut encourager les copain ça. Pas une chèvre ce Goathe.

dependancesbois
( Modifié )

Oak trente six seb c'est un texte qui devrait être diffusé partout ! 😉

DocEmmettBrown

je vais l'imprimer et me le mettre dans l'atelier

j'ai déjà celle-la, je la mettrais à coté

dependancesbois
( Modifié )
dependancesbois
( Modifié )
lamalleencoin
( Modifié )

DocEmmettBrown AntoineB
Je m'adresse plus a vous puisque vous vous lancer .
L'important C'est pas l'atelier , les machines et tout le toutim .. Tout ca , ca se gère toujours .. ( on peut sous traiter , louer un atelier pour un chantier special , louer un local pendant qq mois , faire faire une extension ect ..)
Il m'est arriver de faire poser 3 algeco 3 mois pour un gros boulot .. C'est pas compliquer ..

tu a un escalier trop grand pour ton atelier ? Sous traite partiellement plutôt que de refuser .

L'important c'est de travailler sur LES CLIENTS ..
Que voulez vous proposer comme service , a qui , a quel prix , sur quel zone ?
Si au final vous vous orienter vers la pose de dressing , cuisine ect .. c'est dans un aménagement de camion qu'il faut investir et pas dans un atelier ..
Si vous voulez faire des meubles .. c'est dans la création , le design et la communication qu'il vous faudra mettre le plus .. Dans le domaine de la création il y a bcp de candidat mais je connais peu de gars qui en vivent bien ..

Apres , une fois vos produits ou idées bien au point , faite appel a une association de type initiative france , ou d'autres .. des membres bénévole gratuitement peuvent vous aider pour la partie finance ( prêt gratuit) , aide au prévisionnel .. ect ..

je suis president d'une commission qui accorde des prêt a taux zero a des créateurs de 20 a 62 ans pour les plus anciens .
le principal souci que nous voyons chez les créateurs qq soit le domaine , l'age ou L'expérience ..

c'est la démarche commercial

Pensez a communiquer
Amis , réseaux sociaux , entreprise local , donneur d'ordre ( mairie par exemple ) , prescripteur ( Grande surface, archi d'intérieur , autre artisan qui ont des besoins )
Moi j'ai connue mon agenceur par mon peintre !!
salon , CCI , CMA , association

Au debut prenez TOUT , n'importe quel travail possible dans votre domaine de compétence a n'importe quel taux de marge du moment qu'il reste qq choses , ne vous posez pas 36 questions .. Mieux vaux faire a faible marge que rien faire ..
PUIS rapidement des que votre agenda se rempli a qq semaines , augmenter vos prix .. doucement mais régulièrement , tout les 6 mois au minimum ..
Et quand vous êtes plein a 125 % alors pensez investissement materiel .. et quand c fait , alors seulement pensez au personnel a embaucher ..

Quand a la taille de l'atelier .. tu en a un fait avec .. et si dans 2 ans tu est déborder par le taf ou trop petit .. alors tu déménage , tu loue , tu construit , tu achete ..

Rien n'est définitif dans Le business ..
perso j'ai tres grand atelier mais je l'ai mal conçu au depart .. eh bien je corrige , j'adapte .. mais je peux le faire que parceque j'ai des clients qui paie .. sans client , sans facturation un atelier de 400 M2 est un truc inutile c'est juste une charge .
Commencer petit d'honore et permettra a tes partenaire d'avoir plus confiance que si tu demarrre en grand en ayant zéro experience ..

Enfin .. dernier conseil .. prévoyez 3 ans de DUR ..
prévenez vos familles , il est important quand on cree que l'entourage comprenne les heures , les galères et les peines .. et C comme ca que lors des réussites ils seront fier de partager avec vous ..

AntoineB
( Modifié )

Merci beaucoup lamalleencoin pour ces précieux conseils.

DocEmmettBrown

Alors là, je dis juste une grand MERCI !!

Ara

Ben voilà tout est dit ! L'atelier c'est comme la zigounette : mieux vaut une petite vigoureuse qu'une grande mollassonne, hein !
(bon ok je sors)
(ah, désolé, j'ai pas pu m'empêcher)
(bon, c'est pas bien payé mais on rigole bien quand même)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

12 réponses

6
Kentaro

Pour l'escalier, à mon sens, il vaut mieux un escalier droit, si tu veux pouvoir monter facilement des choses à l'étage. L'escalier peut être escamotable.

loulou31

Bonjour,
Oui en effet escalier droit + passage avec un systéme de levage.
Ceci dit a mon avis l'étage n'est pas facile à utiliser de façon optimale : soit en atelier en haut avec stockage en bas : mais dans ce cas il faut un plancher rigide et prévoir de pouvoir monter les machines Lourdes, et avoir assez de hauteur. De plus il faudra manutentionner le bois du haut vers bas. Dans l'autre cas on peut stocker le bois en haut mais ça pose probleme avec les panneaux qui sont difficiles à manutentionner entiers.
Dans ton activité pour que ça soit viable il faut prévoir à mon avis un activité non négligeable chez le client en particulier pour installer les différents aménagements : cuisine, bibliothéque, escalier....Le meuble sur mesure c'est pas facile à vendre sutout quand on n'a pas déjà de l'expérience et un catalogue de realisation consequent.

Jean-Louis

cocoM
Je suis d'accord

C'est ce que j'ai mis chez moi : escalier droit escamotable par une corde+poulie. Comme ça l'ouverture pour monter à l'étage et pour y monter du bois est la même.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
4
Slick

Salut, 100m2 c'est le minimum pour être alaise,entre le parc machine , le stock, la zone de montage et celle de finition c'est vite remplie...
De toute façons c'est jamais assez grand !
Je suis surpris du nombre de personnes qui se mettent à leur compte avec très peu d'expérience ou directement a la sortie de leur formation, car fabriquer des meubles c'est bien mais ne vivre que de ça c'est compliqué, avoir un minimum d'expérience sur chantier ça me paraît indispensable.
Savoir poser du parquet,des portes,des cuisines etc sa permet de manger.
Et les anciens m'ont montré tellement d'astuces .
Je suis pas dans le jugement mais juste dans le constat que beaucoup de lancent avec plein de rêves et vendre du design mais la réalité est bien différente .

Oak
( Modifié )

Pour être dans cette situation, à mon compte en sortie de formation, je dirais que cela dépend de ce que l'on souhaite faire.

A chaque spécialité ses besoins, et menuiserie ne veut pas dire menuiserie conventionnelle. Parfois on se crée sur un marché de niche, parfois il n'y'a pas de concurrence alentours.

Et parfois c'est la vie qui décide que c'est le moment de se lancer.

Après effectivement, avoir une base pour pouvoir manger c'est bien. Je dois admettre que c'est pas rassurant pour moi ton propos 😅

On croise donc les doigts.

Slick

Si vous le sentez allez y, l'expérience vous vous la ferez, être son propre patron y a rien de plus gratifiant même si il ne faut pas compter ses heures, entre les plans ,les devis, le taf et tous les imprévus.
Ce qui m'interpelle ces le nombre de personnes peu expérimentées qui se lance, faut des cou.... Et c'est pas une critique, y en a qui bosse bien comme des qui font de la merde (des margoulins y en a tous les niveaux d'ailleurs ..)

DocEmmettBrown
( Modifié )

salut

Complètement d'accord avec Oak

je suis exactement dans la même situation qu' AntoineB et avoue ne pas avoir "vraiment le choix".
Je viens aussi de me faire licencier de mon boulot de sous-traitant aéronautique suite au Covid et vais me lancer en indépendant une fois le congés de reclassement terminé.

C'est vrai que la théorie et la réalité sont souvent bien différentes mais, certaines fois, il faut savoir saisir les opportunités qui se présentent.

Effectivement c'est difficile et les chantiers permettent de connaître du monde et d'acquérir savoir et savoir-faire mais qq fois, c'est la vie qui se permet de décider a notre place.

Ara

Yes, mais attention pour être artisan il va falloir passer votre CAP les gars... Bienvenue au club !

DocEmmettBrown

J'ai passé un TP il y a 2 ans, c'est suffisant pour créer une boite.

Merci quand même de l'info

pourquoi bienvenue au club ?
Toi aussi t'es licencié ?
toi aussi tu deviens artisan ?
toi aussi tu déteste les boites avec des actionnaires et ne veux plus y retourner ? oups, pardon... je me suis égaré 🤣

Kentaro
( Modifié )

Si on ne fait que du meuble (mobile, pas fixé), pas besoin de CAP. Pour tout ce qui est menuiserie fixée, agencement, fenêtres, escaliers, etc, il faut un CAP au minimum. C'est notamment indispensable pour obtenir les assurances décennales et autres.

2flow

+1

DocEmmettBrown

un TP (titre pro) fait aussi l'affaire.
c'est niveau 5 comme le CAP et suffit pour monter une entreprise.

comme tu dis, le titre est seulement nécessaire pour les assurance.

AntoineB

Merci pour vos remarques.

Je me suis inscrit en CAP menuisier (fabriquant de menuiserie) pour la session de Juin 2021 (si elle a lieu...).

Je compte créer tout d'abord ma société sur la fabrication de meubles (NAF 3109B) puis la faire évoluer vers une menuiserie (NAF 4332A).

DocEmmettBrown

Ah beh voila, ça répond a mon autre commentaire 😄

Stef64
( Modifié )

Ce n est pas que pour l assurance le diplome ( cap ou tp) est demandé pour l immatriculation a la chambre des métiers.
AntoineB de memoire il me semble que changer le code naf est une vrai galère, si tu as le diplome immatricule toi direct en 4332A.

2flow

Oui le changement de naf demande une nouvelle inscription et toute de l'argent ... sans parler d ela galère..

AntoineB

Je viens de voir ce sujet avec mon expert-comptable, il m'a dit que ça se faisait sans problème. On verra bien...

Ara
( Modifié )

pour la session de Juin 2021 (si elle a lieu...)

Bah, nous avons de bonnes raisons de croire qu'elle aura lieu, fût-ce en septembre comme cette année. Et pour t'entraîner :

trente six seb

Je crois que notre ami est passé par cette trouvaille 😉

Boisenformes
Je suis d'accord

C'est ça

Tnicolle
( Modifié )

Je suis tout à fait d'accord avec Slick je vois aussi beaucoup de gens nouveau dans la menuiserie s'installer à leur compte dès la première année et malheureusement se casser la figure... je pense que pour être à l'aise dans un atelier surtout au vu de ce que tu penses exécuter comme réalisation 100 mètres carrés c'est un minimum moi je ne dispose que de 70 mètres carrés mais mon activité principale n'est pas la fabrication de meubles en atelier qui reste une activité partiel et mon atelier n'est jamais assez grand... simplement parce qu'en Bretagne notamment dans le Finistère il y a déjà énormément de menuisier installé à leur compte j'ai donc comme activité principale la pose de cuisine je fais aussi d'autres choses du parquet ect ne faut pas se voiler la face même si je préférerais te dire que les meubles me font vivre ce sont les autres activités qui représentent plus de 80 % de mon chiffre d'affaire c'est une réalité du terrain et je ne veux pas décourager tout ce qui ce mettent à leur compte dans l'espoir de faire des meubles en bois massif mais il faut tout de même trouver les clients. En résumé ne mettez pas tous vos œuf dans le même panier le menuisier est depuis plusieurs années un vrai couteau multifonction nous avons beaucoup de cordes à notre arc ça passe de la pose de fenêtre en allant jusqu'à la marqueterie et ne vous fermez pas des portes en vous disant que vous allez pouvoir vivre en fabriquant uniquement des créations en bois massif immédiatement pense que ça se travaille au fur et à mesure des années et des clients potentiels mais si vous voulez une entreprise qui soit rentable économiquement il est bien tout de même de toucher un peu à tout. Et encore une fois attention quand on sort directement de sa formation et qu'on arrive directement dans le milieu du travail comme patron à son compte on ne peut pas avoir la même expérience que des gens qui ont fait plusieurs années de salariat avant d'entreprendre de créer une entreprise je vois souvent des jeunes arrivée sur les chantiers avec de belles convictions mais qui par manque d'expérience et parfois par entêtement pour leurs convictions se casse la figure voilà. Contrairement à ce que vous pouvez croire après avoir lu cela je suis tout cœur avec ce qui s'installe et je pense que c'est une super démarche bon copeaux à tous et bon courage

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
3
Oak
( Modifié )

Salut.

Je pense que pour être parfaitement à l'aise, 100/120 m2 c'est idéal et sur un seul plateau.

Cependant, à force de travailler dans 15 m2 on se rends compte de ce qui est nécessaire ou non, et je pense que dans 55m2 je rentre tout ce qu'il me faut pour faire ce que tu souhaites faire.

De plus, ton étage peut servir de stockage de bois et de local d'aspiration, il permettrait également d'avoir une quincaillerie et autres postes invasifs.

Pour finir j'ignore comment ce bâtiment est configuré mais j'imagine qu'un Préau devant la grande porte pourrait augmenter de 15/20 m2 la surface couverte.

Donc oui c'est suffisant pour travailler d'après moi.

Mis à jour
Erebor
( Modifié )
Je suis d'accord

Je pense que la viabilité de 55m2 dépend aussi de la disposition et du matériel. Si c'est une surface pas large mais longue ça va conditionner l'activité et le choix des machines.
Comme Oak le dit ça peut rentrer l'important c'est de bien penser le truc.
Toutenbois a fait une vidéo (voir un cours) sur l'aménagement et le choix des machines en fonction du local.

Hetre ou ne palette
( Modifié )

Je te rejoins Erebor , à voir également le hors série du bouvet qui vient de sortir, aménager son atelier.
Je suis en train de le lire, il est plein de bon sens

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Vianney - VICA

Salut Antoine, Pour ma part je suis passé par l'industrie automobile... avec peut être le même profil que toi.
Je me suis lancé il y a presque un an. Pour la surface, plus c'est grand mieux c'est. Mais je pense que le plus important au début est de ménager ta trésorerie. Si tu peux avoir 50m² gratos ou presque, n'hésites pas. C'est mieux de mettre son argent dans des machines efficaces.
De mon coté j'ai une partie de grange sur 15m², et un espace de stockage en plus.
L'inconvénient pour ma part est que je suis limité par les machines que je peux avoir. Il faut donc ruser, sous-traiter certaines taches, avoir des combinés plutôt que plusieurs machines. Au bout d'un an, je commence à rechercher plus grand.
50m² avec un étage, c'est pas mal. Il faut bien réfléchir pour éviter trop de manipulation.

Pour conclure, je dirais que tu adapte aussi tes projets à ta surface d'atelier. Tu ne va pas prendre des projets trop gros.
Bon courage !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Stef64

Hello,
il est évident que plus l espace est grand plus c est facile... ok mais on as pas tous la possibilité d avoir 200m2 en plein pied avec une dalle béton lisse etc..
55m2 c est pas ridicule non plus, d autant que tu as un étage exploitable.
L espace étant faible, il faut être pragmatique et se limiter au outils indispensables à ton activité, ne pas cloisonner.
La menuiserie est une activité très gourmande en place, et de suite on pense machine, mais il ne faut pas oublier la matière première et surtout la place pour les ouvrages produits, c est là que la rationalisation de ton espace de travail prend toute son importance. Que se soit du massif ou du panneaux, cela demande de la place pour éviter de te casser le dos a manutentionner en permanence ( l expérience qui parle ;) )
La hauteur sous plafond ne doit pas être négligés non plus donc suivant la config de ton bâtiment actuel il sera peut être nécessaire de faire sauter une partie de l étage et de créer un mezzanine.
Perso je me suis lancé ,il y a un peu plus de 2 ans, dans 32m2 et je n ai pour seul et unique machine qu un combiné avec chariot de 2m. C est pas tous les jours facile, le manque de place au début ne me gêner pas plus que cela mais avec l augmentation du carnet de commande et des projets de plus en plus gros le besoin de pousser les murs grandis ( j ai mem récemment installer une tente de stockage dehors, c est pas l idéal mais cela dépanne bien).
je pense que tes 55m2 peuvent le faire ( si tu peux après te faire un préau ou un stockage ext c est encore mieux), je ne crois pas au vue de ces video que notre hôte Boris Beaulant n as pas un atelier de 200m2 et qu il s en sort plutot bien ;).

Boris Beaulant
( Modifié )

je ne crois pas au vue de ces video que notre hôte Boris Beaulant n as pas un atelier de 200m2

Arf, c'est trompeur. L'atelier fait 26m2, oui, mais j'utilise plusieurs pièces un peu partout pour l'activité (stockage, débit, presse, ...). Ce qui donne plus une surface utilisée autours de 130m2.

et qu il s en sort plutot bien ;).

Pas vraiment, c'est une galère monstre d'en avoir partout.
Je cherche à changer ça d'ailleurs ...

Stef64
( Modifié )

Effectivement , j avais pas en tête autant de pieces différentes.
26m2 pour la piece ou il y a les machine ca fait vraiment court... On doit avoir un abonnement chez les kiné du coins😉.

Stef64

Et surtout ce que je voulais dire c est que la contrainte spatial (meme forte dans ton cas) ne t as pas empêcher de développer ton activité et d en vivre ?

Oak

Et encore ça dépend du 26m2. Sur des petites surface la forme compte vraiment.

La hauteur sous plafond aussi c'est important. Ici j'ai un plafond à 2.20 dans la pièce de montage et c'est juste un enfer.

AntoineB
( Modifié )

Stef64 : 2,4m en hauteur sous plafond, c'est trop peu?

Je peux en effet réaliser une mezzanine sur une partie (ou faire un décroché dans mon étage). Dans ce cas je monterais à plus de 4m. Qu'est ce qui nécessite le plus de hauteur? L'assemblage?

Boris Beaulant
( Modifié )

AntoineB, j'ai 3,5m sous plafond et c'est le top. Moins ça serait pas très pratique dans pas mal de situation ou de projet, oui.

DocEmmettBrown

Qu'est ce qui nécessite le plus de hauteur? L'assemblage?

Je dirais un peu tout...
Quand tu dois couper un panneau qui fait + de 2m de long, tes content de pouvoir le brasser sans avoir a faire des galipettes.
Pour l'assemblage aussi, c'est super d'avoir du plafond.
Un peu tout en fait :)

Ara

Même un simple chevron de 2m ou plus et que tu viens d'usiner en bout (par exemple un tenon) et tu veux faire l'autre bout, il faut donc le retourner.

Si tu n'as que 2,40 sous plafond, il faut faire attention, tu vas le cogner, risquer d'abîmer ton éclairage, bref, il faut réfléchir à la manière de tourner ton chevron, or tu as mieux à faire que de réfléchir à ce genre de considération ou prendre des habitudes pénibles.

Moi j'ai ma mezzanine à 3,50m du sol, je ne me pose pas la question, je fais ce que je veux en-dessous.

AntoineB

Merci. Je viens de mesurer, je pourrais monter à 3m sur les 2/3 de la surface (plus ça va être compliqué). J'ai déjà 1/3 existant, à 2,4m.

2flow

J'ai 2.4 m sous ma ferme ... et un néon en dessous car la table de montage est centrée dans l'atelier ... ça manque quand t'es dans le jus et que tu dois retourner un pièce de plus de 2m je tape la.ferme .. le néon... le tenon ... c'est trop trop juste et en effet prise de tête... l'idéal pour moi c'est 3.5 m car 'est la.moyenne de mes plateaux stockés et je peux le temps de la manut les tanker droit les retournes dans tout les sens sans avoir à réfléchir...

Stef64
( Modifié )

Ara pour un tenon sur chevron de 2m de haut vaud mieux monter la lame de scie sur la toupie c est moins funanbulesque..😉

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
cocoM

Perso je me suis lancé avec un atelier d'à peine 40m² au sol, plus 15m² de mezzanine sous comble (donc stockage uniquement). En plus de ça, j'utilise une dépendance pour stocker quelques trucs (produits de finition, montages d'usinage, éléments finis de projets en cours...) et j'ai fais un abri pour stocker du bois à l'extérieur.

A la base mon activité devait être orientée plutôt sur des pièces déco et tournage sur bois à vendre sur des marchés évènementiels, mais vu les circonstances cette année j'ai pris des chantiers de menuiserie plus volumineux : escalier, volets, lit cabane, carport.

C'est juste, mais ça passe avec un peu d'imagination, en mettant tout l'atelier sur palette et en le réorganisant au gré des projets. Un gros avantage de mon atelier sur le tien : j'ai deux portes l'une en face de l'autre ; l'espace entre les deux portes est mon espace de montage, et quand je dois passer des grosses pièces (par exemple dégauchir des limons d'escalier) je peux venir y mettre une machine et faire passer la pièce à travers les 2 portes.

L'avantage : j'utilise mon garage, pas de 2e loyer, pas de 2e abonnement élec etc... comme mes frais fixes sont "assurés' par le boulot de ma copine et une petite activité salariée que j'ai conservé (7H/sem), pas de pression ni de regrets si je fais un mois sans chiffre.
Les inconvénients :
-pas possible de mener 2 projets en même temps (ou alors des mini projets type chantournage ou objet déco) ;
-si j'intègre la manutention de l'atelier dans le temps de travail je suis plus cher que les voisins (mais comme je n'ai pas de frais en double, le même taux horaire me paie mieux que les voisins, alors je fais cadeau du temps de réorganisation aux clients) ;
-certains projets nécessitent de réorganiser l'atelier au fur et à mesure, il faut bien y réfléchir en préparant le chantier et prévoir des pièces de rab lors des premières étapes car il peut être difficile d'en refaire une.
-il faut évacuer les déchets après chaque chantier, et trouver un moyen d'évacuer certains déchets (copeaux) quasi en instantané.
-difficile de stocker du bois, du coup je passe à côté d'opportunités intéressantes (le plateau "invendable" que le scieur est prêt à me laisser pour 1€ symbolique, les chutes de CP idéales pour faire des gabarits qui sont jetées par l'entreprise d'à côté...)

Je dirais qu'avec une telle taille d'atelier, il faut oublier le combiné, car un combiné nécessite d'être au centre de la pièce, là ou des machines séparées peuvent être à résidence contre un mur et laisser de la place de montage au centre.
Comme dit par d'autres, il peut être intéressant de faire un préau : si tu y réalise tes débits, ponçages, voir plus l'été c'est de la place gagnée pour pas cher (25m² de préau ça peut te revenir à moins de 1000€ en faisant toi même avec des matériaux d'occase ; et en attendant tu peux trouver un barnum d'occase pour encore moins cher).

cocoM

PS : si tu fais du stockage à l'étage, prévois une mezzanine solide. La mienne était déjà en place et j'ai dû pas mal la renforcer car elle servait uniquement à stocker de la paille et avait déjà commencé à flancher.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Sylvianae

faut déménager aux states , il ont pas de problèmes de places la bas 😁
youtube.com/wa...C62Q&t=193s

SebD

Putain t'as un cousin aux US ou quoi!!! J'ai bloqué sur la première image...

Sylvianae

haha y'a un air voui ...

Vianney - VICA

"small" je vais lui montrer le mien 😂

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
SebD

La réponse à cette question ne serait elle pas la même que pour le nombre de serres joints:
La surface idéal = la surface dont on dispose + 10m²??

lamalleencoin

MDR !

Hetre ou ne palette

J'ai vérifié ton calcul, il est juste :)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Ardennais

Bonjour, vu ta configuration d'atelier, il te faut penser à mettre tes machines de façon à savoir passer la longueur de bois max d'un côté comme de l'autre.. Chez moi j'ai organisé mes machines lourdes de façon à pouvoir dégauchir, raboter et toupiller des bois de 6m de long ! Ces machines demandent de la longueur mais si t'organises bien, ça ira très bien dans ton atelier. Dans mon atelier , la dégauchisseuse et la raboteuse sont sur cales car je suis grand et cela me permet de pouvoir les déplacer en 2 min si j'ai besoin d'une grande surface d'épure ou de montage. Ce qui prend le plus de place, c'est la scie à format ! Il te faut au minimum 6m en longueur et 5m en largeur pour pouvoir tourner autour sans problème lorsqu'elle est déployée . Tu peux gagner de l'espace en ayant des Machines sur roulettes (mortaiseuse, radiale, aspirateur, etc..). Après tout dépend de ce que tu veux réaliser, dans mon premier atelier chez mes parents, j'avais 35 m2 et juste un combiné et un aspirateur, cela ne m'a pas empêché de sortir des dressings, des escaliers, etc.. Mais il me fallait plus de temps, de patience et d'organisation 😅.
Bon copeaux !
Ardennais

AntoineB
( Modifié )

Merci beaucoup Ardennais !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
brie

Salut,j'ai env 12x6 et je m'en sors bien, par contre le stockage n'est pas dans cet espace, ça prend vite beaucoup de place. Par contre si t'envisages un apprenti,ça peut vite devenir limite.

AntoineB
( Modifié )

Merci brie !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
AntoineB

Tout d'abord, merci pour vos retours

En effet, je peux faire un escalier droit escamotable, ça me paraît être une solution intéressante.

Pour ce que je vais mettre dedans, je n'ai pas encore de liste exhaustive. Côté machine, j'ai aujourd'hui une combiné avec laquelle je vais commencée (qui sera par la suite remplacée par des machines séparées), ce sera complétée par une scie à ruban et une scie à onglet. Il me semble nécessaire de prévoir une zone spécifique pour le débit. Et je compte avoir un espace dédié aux travaux manuels et à l'assemblage. Je suis en train d'étudier cette question de l'équipement, notamment en regardant les différents ateliers décrits sur le site.

Ci-dessous, une représention du bâtiment.

Il faut que j'étudie la possibilité d'ajouter une "casquette" devant la porte, sous laquelle je puisse passer avec un véhicule. Quel est l'intérêt? Pour du stockage ?

Oak

Pour du stockage oui, pour poser les livraisons à l'abri, pour mettre un poste de travail pour le travail en plein air (ponçage et finitions, pour mettre le camion et charger quand il pleut et cætera.

Kentaro
( Modifié )

A mon sens, quand on a un espace relativement restreint, il vaut mieux ne pas séparer (cloisons). Cela ne permet pas d'optimiser les surfaces. Il y aura des coins inutilisés dans chacune des pièces, alors qu'un espace libre, on peut tout utiliser.

Ou alors, c'est pour faire des activités vraiment différentes par exemple, métal et bois, ou pour le vernis, etc...

Oak

Carrément ! J'allais le dire, le mur de séparation c'est pas une bonne idée sauf qi c'est un refend.

Erebor

J'allais dire la même chose surtout qu'il était question de faire des escaliers et si il y a besoin de raboter une grande longueur plus l'espace est long et mieux c'est!

AntoineB

Le mur de séparation (en briques) est existant aujourd'hui. Il faut que je vois si je peux le faire tomber. Il est sous une ferme, mais je ne pense pas qu'elle soit appuyer dessus.

Kentaro
( Modifié )

Autre point: Notre cartésianisme nous pousse à aligner les machines. Mais il est parfois intéressant de les disposer en quinconce, et selon des diagonales. Car une diagonale, c'est plus long. Parfois, c'est bien pratique.

Dans mon atelier réalisé par mon père il y a 50 ans, les machines sont disposées un peu n'importe comment, selon des diagonales, cela parait drôle au début, mais en fait, c'est très pensé.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
woodwood

Pour moi la surface va dépendre de ce que tu va mettre dedans, mes bon on en a jamais assez

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 118 vues
12 réponses

Publications associées

Licence

Licence Creative Commons
Voir aussi
Navigation