L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Mike0411

Utilisation (malgré tout) de l'aubier ?

Salut les boiseux,
Je sais qu'il est conseillé de purger l'aubier pour nos réalisations mais sur certaines essences, comme le chêne par exemple, je ne peux m'empêcher de le trouver joli.
Alors si l'on est sur qu'il ne comporte pas de bébêtes et que le projet ne demande pas de résistance mécanique (objet de déco par exemple) voyez vous une autre contrindication à utiliser l'aubier ?
D'avance merci 🙏

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

5 réponses

4
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

hello

Je te fais une réponse de pro !

L'aubier est a supprimer au maximum des possibilités !!

Meme à l'école , on nous apprenait a débiter nos pièces avec un peu d'aubier pour économiser du bois, en évaluant sa disparition aux usinages finaux (ex dans des bois comportant feuillure (ex fenêtres)) .

Historiquement, certaines "jurandes" anciennes de professions du bois , condamnaient à de fortes amendes ou voire même retirer le titre de maître, a des gens qui avaient de l'aubier présent dans leurs ouvrages !

en résumé non !! mais bien sur tu fais ce que tu veux chez toi ! 😉

Mis à jour
Ardennais

sylvainlefrancomtois +1
Au moyen âge, les huchiers (huchiers) étaient déjà réglementés pour l'utilisation de l'aubier.

neophyte
( Modifié )

Hé bé,
L'eau a coulé sur les ponts depuis!
Dans une grosse boite, qui vendait du bois débité (poutres, lames, etc)
Lorsque j'ai dit au commerciale, que je voulais des poutres en douglas, sans aubier : il m'a regardé comme un extra terrestre !
Quand je dis sans aubier, c'est sans, 20 ou 30 % d'aubier, sur une poutre !!!

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

neophyte l'aubier ne compte pas dans les résineux ! et peu en bois de charpente !

neophyte

sylvainlefrancomtois
Là je ne comprend pas !
Le but d'éviter l'aubier ( en quantité importante) c'est de ne pas voir sa poutre bouffée par les bestioles, non ?
Et par conséquence assurer l'intégrité de la structure .

trente six seb

Dans les feuillus oui, mais dans les résineux les défenses chimiques sont différentes et on n'a pas besoin de purger l'aubier. Surtout qu'il est moins voire pas du tout différencié. C'est pareil pour les feuillus à aubier non différencié.

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

neophyte non car les bois de charpente (châtaignier, chêne) sont des bois de brin (tronc entier équarri) , donc le peu d'aubier se trouve sur les arêtes, (elles seules sont bouffées si les arbres sont abattus en sève descendante) ) , d’ailleurs on enlève l'aubier aux assemblages quand il y en a trop et on fait un chaperon !

vas voir sur le site de guédelon ! youtube.com/wa...h?v=CLbfcsBdpmQ

ici pour une ferme de notre dame ( démonstration) latelierdubois...-tout-le-monde/

pour les résineux, la réponse est au dessus !😉

neophyte

sylvainlefrancomtois
J'avais fait un stage "découverte" charpente, comprenant le traçage et l'équarrissage de grumes à la doloire.

Mais la j'en reviens à mes poutres, plus exactement solive de plafond.
Je ne suis pas sure, que chez le fournisseur cité precédemment, on attende que la sève descende !
Ni, qu'on ne découpe pas plusieurs solives dans une grume !

Bref, j'ai une maison en bois, et je prend un maximum de précaution, pour éviter d'attirer les bestioles, et leur mettre un dessert sous le nez !

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

neophyte Je comprend, mais d'ici a ce que ta maison tombe en poudre , il y aura plusieurs génération dedans !

sinon traitement systématique des parties cachées!

eco-logis.com/...secticide-bois/

benjams

Cela dit le bois de cœur est la partie morte de l'arbre donc l'effet des nutriments ne doit se ressentir que pour la partie externe de l'arbre. les resineux pour le bois de charpente ne sont pas systématiquement traites de toute façon ?

kaj
Je suis d'accord

Chaque fois qu'il y a de l'aubier sur un ouvrage ancien il se trouve dans un endroit caché, principalement par économie et ne nuit pas à la structure.

trente six seb

Au moyen âge, la sanction de base était de brûler l'ouvrage délictueux devant l'atelier du contrevenant.

Mike0411

Oui c'est bien ce que j'avais en tête. De l'aubier oui mais alors bien caché 😊. Oui sylvainlefrancomtois j'ai eu une mini formation (1 semaine) ou le menuisier nous as sensibiliser a cette notion de faire disparaître l'aubier ou les défauts dans de futures usinages. J'ai adoré !
J'ai bien saisi toutes vos remarques. J'en retiendrai qu'on peut l'utiliser avec parcimonie et en le cachant. Mais au final je fais ce que je veux si c'est chez moi 😂
Je pense qu'il trouvera une petite place visible dans certaines de mes objets deco 😜

dependancesbois
( Modifié )

Je crois qu'on brûlait le contrevenant avec le meuble a une certaine époque ! Une certaine Jeanne n'a même pas fini sa formation de menuiserie !!! 🤔

Mais du coup quid de la mode du "live edge" ? Et dans un endroit visible mais non structurel et avec une protection style verni et surtout de nos jours (!) quelles seraient la gravité de laisser un peu d'aubier visible ?

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Ça dépend des bois, il y a des aubiers qui restent solides, d'autres qui se bouffe!

c'est la roulette russe , et un professionnel évitera de toute façon le risque !

trente six seb

Attention, il y a la mode sur les rezos socios et la réalité. Une table live edge vendye très chère dans un beau magasin de meubles de Bourges.
Faut live edge et plateau en plusieurs parties. Ça démonte un peu le mythe.

benjams
( Modifié )

Je suis pas spécialement d'accord sylvainlefrancomtois, ca contredit plutôt mon expérience. Sur des meubles anciens (plutôt de menuisiers, après les meubles d'ébénistes, j'ai pas pris l'habitude de les demonter pour les recycler mais je suppose que sous le plaquage c'est pareil...), il n'est pas rare de trouver des endroits cachés (dessus ou dessous) ou l'aubier a en partie disparue bouffés par les vers par contre j'ai jamais vu une partie sans duramen conséquent. Ca fait peut-être partie des mythes comme les queues d'arrondes sans trous ou la qualité de l'exécution des tenons.

Pour protéger des parties en aubier il y soit le xylophène soit des vernis ou des finitions qui font des pellicules épaisses à la surface du bois pour empêcher que les petits insectes n'y pondent leur œufs. Donc dependancesbois je pense que si c'est bien vernis et qu'il n'y a plus de point d'entrée, on doit avoir moins de soucis...

sylvainlefrancomtois
( Modifié )

C'est la mode en ce moment, et avec les traitement et le confort intérieur contemporain ,évidement je vois pas ce qui empêche de faire ce que l'on veux en déco !

Par contre si tu me livres une menuiserie (fenêtre, porte, escalier, volet, parquet, autre agencement utilitaire, plinthe, habillage, etc) avec de l'aubier, tu repart avec , c'est une faute professionnelle !😉

Entre autre , il m'est arrivé d'en laisser un peu aux parties cachée d'un meuble, surtout si c'est le client qui fournis le bois !🙂

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
4
trente six seb

J'ai vu de l'aubier ou du pré aubier dans beaucoup de réalisations pros. Parfois même pour l'extérieur. Et parfois dans des menuiseries qui avoisinaient le siècle d'existence.

Nos anciens faisaient la part des choses et respectaient ces règles avec parcimonie, bon sens et logique économique.

Par contre, ils ne le mettaient jamais en valeur ^^.

En intérieur, avec une finition, je dirais pourquoi pas ?

benjams
Je suis d'accord

Je suis assez d'accord. Dans les meubles anciens on trouve facilement de l'aubier dans des parties qui ne se voient pas et ne sont pas structurales (j'ai en-tête une corniche ou tout le bois intérieur était de l'aubier). Je suppose que ça faisait du boulot de l'enlever...

Le seul problème c'est qu'en général l'aubier est une partie tendre et riche en nutriments dont les xylophages raffolent... mais bon il existe des traitements anti-xylophages ou des finitions couvrantes qui limitent les attaques

Mike0411

Merci trente six seb, j'avais bien noté cette notion de non gaspillage du bois mais pour l'idée est de ne pas m'empêcher de le laisser apparent voir même de jouer avec ses nuances pour rendre l'objet intéressant esthétiquement

trente six seb

Sur de la déco, ça ne me parait pas forcément gênant, avec une finition et en intérieur. Surtout si c'est pour toi. Par contre, si c'est pour vendre, ça peut plaire à certains et en rebuter d'autres 😉
J'ai fait la même chose sur du noyer.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Kwood

Bonjour, j'ai décaper une table de ferme en Chêne qui été vernis teinte , et l aubier il en manquer pas

Mike0411

Merci Kwood !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
glaude

Bonjour
A tout ce qui a été écrit j'ajouterais que sa durabilité est moindre que le bois sain et qu'il prend plus la teinte que le reste. Ce qui génère des nuances de couleurs.

Mike0411

Oui c'est sur que ca ne réagi pas pareil a la finition

mjp

moi j'évite sa prends la couleur. et le risque d'être attaqué par des parasites.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Ara

Ben non ! Si c'est beau, lâche-toi !

(tu ne vas quand même pas culpabiliser !!!)

Mike0411

😂Merci Ara !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
275 vues
5 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Navigation