L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

GillouSpitzbuewe

Remise en état d'une égoïne : qu'ai-je omis?

Bonsoir les amateurs d'outils à mains,

Encore une question idiote car beaucoup d'hésitations pour la suite des opérations concernant la restauration du vieille égoïne.

Pour la petite histoire, je donne très largement priorité à l'utilisation des outils à mains dans mon garage et je suis loin d'être a mon coup d'essai concernant la restauration de scies.
Malgré tout celle-ci j'ai peur de la martyriser car malgré le fait que je n'ai pas identifié la marque (médaillon ci joint) la lame a l'air de très bonne facture, et me tourne vers vous pour d'éventuels conseils...

Ma méthode, qui m'a toujours donné satisfaction (jusqu'à aujourd'hui) :

  • bain de vinaigre minimum 24h
  • brosse métallique (laiton) si besoin et ce fut le cas ici
  • wd40 et laine d'acier
  • wd40 et abrasifs à la main sur calé 180 240 400 et parfois 800
  • nettoyage et dégraissage à l'essence f
  • petit coup d'huile de camélia
  • avoyage affûtage tout ça tout ça

Ici, avec toutes ces étapes je n'ai pas réussi à retiré cette aspect noir et ce touché granuleux que j'estime être probablement handicapant à la coupe (ou peut-être pas, il est vrai que je n'ai même pas essayé).
La laisseriez vous ainsi?
Avez vous une étape supplémentaire à me suggérer ?

Merci de vos lumières

Le garçon pointu

Mis à jour
GillouSpitzbuewe
( Modifié )

Merci à tous pour vos réponses !
glaude ma conseillé de tester la scie en priorité.
Au final j'ai quand même poncer au gros grain : 60, 80, 120, 180, 240, 400 et 800, minimum 5 minutes par grains. Passage dune pierre à huile sur les flancs de la denture. J'ai réussi à avoir une surface assez douce même si encore loin d'être parfaite.
J'ai affûter et avoyer la lame histoire de me faire un avis en profitant pour la passer en délignage et tester la coupe : pin et frêne et ça coupe parfaitement bien même sans paraffine.

zanca

super

glaude

et bien voilà une scie qui a repris du service. parfait

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

5 réponses

1
zanca

Typique d'un nettoyage au vinaigre, tu auras beaucoup de mal à retrouver un aspect lisse et brillant. Si c'est encore possible, j'en doute.
Le vinaigre est vraiment à bannir sur l'acier. Papier de verre, grossier, puis de plus en plus fin avec du papier de carrossier à l'huile ou à l'eau. Top finition lustrage au Belgom.

Erebor
Je suis d'accord

Oui ça ressemble à un piquage par oxydation. Le vinaigre enlève effectivement la rouille mais attaque aussi le métal ! Surtout si c'est un acier au carbone la couleur noire est normale après avoir été exposée si longtemps à de l'acide.
Perso j'utilise jamais de vinaigre je poncé et poli à la main sans décapage chimique.

Calcaneus
( Modifié )

Et comment vous faites pour garder les marques et inscriptions visibles sur les lames ?

marsouin

Calcaneus l'électrolyse me paraît plus approprié dans ce cas.

GillouSpitzbuewe

Oui mais mal maîtrisé c'est 20 fois pire qu'un bain de vinaigre

Erebor

tout dépend du niveau d'oxydation. Si il a atteint les inscriptions il n'y a aucune solutions puisque pour décaper la rouille il faudra enlever le métal oxydé.
Perso j'utilise jamais de truc trop agressif. Ma préférence va aux roues de ce type qui même en grain 80 n'attaquent pas trop le métal (et on en trouve de plusieurs granularités) et je termine avec de l'abrasif de carrossier et de l'eau.

GillouSpitzbuewe

Erebor Merci 😉

LionelDraghi
( Modifié )

Je confirme ce que dit Erebor, ces brosses sont bien adaptées à une oxydation légère.
Il faut moins d'une minute pour passer de l'état de la virole à gauche à celle de droite sur la photo ci-dessous.

Mais on voit que le verni sur le bois à proximité de la virole droite est à peine entamé, cela confirme que pour une oxydation plus forte il faudra commencer par une autre méthode
(ces brosses existent peut-être plus agressives, je ne sais pas).

Pour ma part, je trouve le résultat tout à fait suffisant (on a un brossage fin et brillant, comme on voit sur la photo), et c'est donc ma dernière étape avant huilage, ou verni métal transparent.

GillouSpitzbuewe

Merci de vos conseils, jusqu'à présent le vinaigre m'a toujours satisfait, mais en effet je ne savais pas que sur les vieux aciers ils pouvait être agressif. Je veillerai à prendre des précautions dorénavant merci

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Kentaro

En ce qui concerne le médaillon, c'est marqué "warranted superior", soit "garanti supérieur".

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
marsouin

Bonjour,

Je pense que tu as attaqué la bête un poil fin. Le 180 c'est vraiment pour une oxydation de surface. Pour peu que la lame soit riche en carbone, c'est difficile d'enlever de la matière.
Pou ma part, je commence toujours pas un grain 60. Même si c'est juste 3 ou 4 aller/retour.
voici mes grain : 60 , 120, 240, 400.
Les dents ont l'air d'avoir pris cher.
Bon courage pour la suite

GillouSpitzbuewe

Merci marsouin
Je n'ai jamais passer du 60 car je n'ai jamais eu a le faire après le vinaigre et la laine d'acier. De plus j'ai toujours eu peur que cela soit trop violent pour la scie. Comme l'a dit glaude je m'en vais l'affuter et la tester je verrais ensuite quoi faire

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
glaude

Ok pour Disston
Mon avis: tu l'as donc tu l'affutes et tu 'essaie et seulement ensuite tu tireras les conclusions.
C'est de la piqure qui altère l'acier, genera probablement le glissement de la lame mais ne l a rend pas inutilisable non plus

GillouSpitzbuewe

Vous avez raison je vais m'en remettre à vous. Merci glaude

Guilh63

Un bon coup de parafine sur la lame pour aider la glisse...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Wolfie

Bonjour,
C’est une Disston d’avant la première guerre 1911/1918. Par contre la lame a l’air en très mauvais état.

GillouSpitzbuewe

J'en ai bien peur...😭
Je ne m'en rappelais plus mais il est vrai que sur celle ci j'ai pu apercevoir le mot Keystone en marquage chimique sur la lame. Hélas très peux perceptible, le reste est illisible voire effacé et impossible à prendre en photo.

dependancesbois

Ouch, oui si après toutes ces étapes elle est encore comme ça, ça craint j'en ai peur !

Wolfie

Pour être plus précis, ce type de médaillons sans le nom de marque étaient mis sur des produits moins qualitatifs, il s’agit donc en quelque sorte d’une sous-marque à priori de Disston. Keystone = clé de voûte

GillouSpitzbuewe

Merci pour les infos Wolfie

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
256 vues
5 réponses

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons
Voir aussi
Navigation