L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Etienne31

Conception : Dilemme autours d'un établi

Bonjour à tous !

Je me suis fait rare sur cette plateforme ces dernières semaines car je suis en train de concevoir un petit établi à mettre dans mon appart pour faire de la sculpture et un peu de petite menuiserie (boîtes à musique, etc.)

Voici mon cahier des charges actuel : 1 presse avant (comme celles ici "Large bench screw"), une presse de bout (la bencrafted tail vise ici), des trous à valet. J'ai, en effet, à prévoir le rabotages de toutes les faces pour des pièces petites, potentiellement fines.

La presse de bout me semblait être une évidence car ses principales utilités sont la sculpture (bien tenir est toujours plus intéressant) et le rabotage de pièces fines et petites. Le problème, c'est que la course de la presse Benchcrafted m'oblige à mettre une distance minimum de 508mm entre le bout de l'établi et le premier pied (oui, car je ne peux pas mettre le pied sur le presse, ni mettre la presse trop éloignée du bord de l'établi). Et mon établi fera 1m50 de long. Pour stabiliser au mieux le tout, j'ai donc émis cette possibilité.

Bon, c'est disymétrique, mais j'ai surtout peur pour la stabilité de l'ensemble :s C'est cette même raison qui m'avait fait mettre le pied arrière droite en décalé. Pour info, tout est en hêtre. Les pieds font 120x120 et le plateau fait 120mm d'épaisseur.

Autre point : j'ai mis 1/2 plateau sur le schéma ci-dessus car j'avais pour idée de faire un support pour outils (qui fait aussi office de cale pour rabotage en travers) au milieu. Mais plus j'avance, plus je pense laisser tomber ça et ne faire qu'un morceau. Mais le tout risque toujours d'être déséquilibré :s

Qu'en pensez-vous ? Même d'un point de vue esthétique, je laisserais bien tomber la presse de bout, mais j'ai peur que les wonder-dog de Veritas ne soient trop épais (14mm, je crois) et je n'ai pas envie de rayer mon rabot. Et il faut toujours que je tienne mon ouvrage :s

Ou alors, avez-vous une autre solution pour ajouter une presse de bout sans devoir prévoir le décalage des pieds ?

Désolé pour la question un peu trop existentielle, mais j'avoue être dans une impasse :s

Lucien le Forestier

Eh bien pour moi ca m'a justement l'air d'être une bonne idée la façon de mettre les pieds.

Si tu ne dois pas exercer une pression extérieure trop forte qui risque de déstabiliser l'établi, je pense que c'est un bon plan

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

3 réponses

0
Didier

L'embarras du choix : Cette expression a souvent une connotation positive, mais pour le concepteur c'est surtout l'embarras qui domine 😉
Je suis aussi en pleine réflexion, stimulé par le livre de Christopher Schwarz que je te conseille.

Pour la rigidité dans le sens de la longueur, l'encastrement des pieds dans le plateau me paraît être une bonne solution.
Des tenons traversants mis en pression par des coins laissent la possibilité de démonter le plateau avec une tenue optimale.
Mais pour la presse en bout et le trou qu'elle laisse le long du pied pour les pièces verticales, cela se complique. La seule parade que j'ai trouvé pour l'instant, c'est d'élargir le pied pour déporter le tenon traversant.

Pour la rigidité dans le sens de la largeur, des traverses hautes apportent la garantie du maintien de l'écartement des pieds. Cela évite que les tenon-mortaises des traverses basses subissent les variations du plateau quand le bois travaille. Mais pour que le bois travaille sans stress, il faut que plateau soit en deux morceaux pour laisser l'espace au milieu s'élargir ou se retressir.
J'imagine que ceux qui ont opté pour la barre de butée au centre avec des rangements pour les outils, ont trop ou pas assez de serrage suivant les saisons.
Je trouve que l'élargissement de cet espace apporte d'autres avantages intéressants. Va voir l'établi de Oliverte

Pour ta solution de pietement, je pense qu'un plateau en deux parties serait mieux. Pour le pied décalé, il évite le porte à faux du plateau, mais condamne la zone de rangement dessous.
Pour une longueur d'établi de 1m50, je pense qu'il te faut t'orienter vers un système de serrage moins long, ou prévoir une "béquille" quand tu voudras poser quelque chose de lourd en bout.

Kentaro

Attention! Si les pieds sont encastrés dans le plateau, il ne faut PAS de traverse transversale en haut, entre les pieds sous le plateau. Sinon, si le plateau se contracte, les traverses vont l'empêcher, et le plateau va se fendre.

Si on met des traverses en haut, dans ce cas, le plateau doit être libre, au moins à l'avant ou à l'arrière, de manière à lui laisser la possibilité de jouer, sans que les traverses ne l'en empêchent.

Didier

Si le plateau a une fente au milieu du plateau, à la construction, il ne risque plus de se fendre ailleurs ;)
Bien sûr, la fixation entre le plateau et les traverses doit le laisser travailler. Une queue d'aronde coulissante par exemple.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Kentaro
( Modifié )
  • En ce qui concerne la structure de l'établi, si tu fais en sorte que les pieds soient encastrés dans le plateau, il ne faudra pas de petites traverses en haut sous le plateau. Dans ce cas tu auras toute la place nécessaire pour mettre une presse de bout.

  • On peut réaliser soi-même une presse de bout facilement. Une vis sans fin, un écrou, un bloc de bois.
    Dans ce cas, on peut adapter la longueur de la vis. Et cela marche aussi bien que les trucs de luxe de chez Zwarovski-Benchkraft... Il est plus facile d'adapter l'accessoire que de modifier le principal pour l'adapter à l'accessoire...

  • Si tu veux faire de la sculpture, il te faudra un étau de sculpteur. en bois. La aussi, on peut se le fabriquer soi-même facilement.

  • Idem pour la presse verticale.

EDIT: Enfin, si tu veux déplacer les pieds vers l'intérieur et avoir un gros déport d'un coté, pour retrouver une bonne stabilité de l'établi, il suffit de fixer les pieds en bas sur deux longues traverses longitudinales, de la longueur du plateau, qui reposeront sur le sol et qui dépasseront des pieds, et reconstitueront le polygone de sustentation nécessaire à une meilleure stabilité.

EDIT 2: Enfin, si tu veux mettre la presse vraiment sur le bord du plateau, tu peux aussi tout simplement repousser le pied vers l'intérieur (en transversal), et mettre la presse devant.

Mis à jour
Etienne31
( Modifié )

Alors, je répond par ce message à Kentaro et à Didier.

D'abord, pour reprendre cette réponse de Kentaro point à point :

  • Les traverses supérieures latérales sont nécessaires car l'établi sera démontable. Les traverses avant/arrières se démonteront et libéreront les parties droites et gauche du piétement. Par conséquent, la traverse supérieure assure une rigidité de ces parties lors du transport. Le plateau sera en contact avec cette traverse, mais le poids sera transmis aux montants via les tenon-mortaises. Elle n'embêtera pas une possible installation de la presse de bout puisque celle-ci sera complètement encastrée dans le plateau et car il est prévu que la course du chariot se fasse à la hauteur (si vous regardez avec une vue ce dessus) du premier pied et ait comme limite gauche un point qui est à environ 5cm de la partie droite du pied droit pour y mettre un taquet pour les toutes petites pièces (oui, je sais, je demande beaucoup ...).

  • Un point lié au premier que je rajoute à propos de la déformation du plateau. Si je fais un plateau divisé en deux parties, alors l'espace au milieu assurera la place nécessaire pour la dilatation. Sinon, les mortaises arrière du panneau seront plus large (dans le sens de l'avant vers l'arrière) pour permettre une libre dilatation du plateau.

  • Pour faire la presse moi-même, j'y avait pensé en voyant cet établi de Marco61 que Kentaro a mis dans sa collection. Il a récupéré des pièces chez HPC. Le mécanisme de la presse avant a l'air encore faisable, mais j'avoue que la presse de bout m'a l'air compliquée :s Mais l'atelier collaboratif où je vais est aussi centrée sur une partie pour le métal. J'en toucherai mot avec le responsable.

  • Pour l'étau de sculpteur, ce n'est pas d'actualité. Je fait de l'ornement (bas reliefs, relief à l’égyptienne). Donc si j'essaye le ronde-bosse, je commencerai à fixer le travail avec une vis à travers le plateau. Et puis, cet établi sera trop bas pour travailler debout. Je travaillerai assis, polyvalence avec la menuiserie oblige...

EDIT#1 et #2: Je n'ai pas tout compris, mais ce que j'en comprenais, je déplaçais les pieds de l'avant du plateau. Or, pour un meilleur travail des chants, je veux que les pieds et le chant avant du plateau soient au même niveau.


Pour passer un peu à Didier, j'ai lu et relu et re-relu le livre de Shwarz dont je m'inspire beaucoup. J'ai bien tout ça en tête mais il me faut surtout faire un choix pour un cas bien précis. Du fait de mes contraintes d'espace et de polyvalence, il me faut trouver une astuce dont il ne touche mot dans son livre :s

Des tenons traversants mis en pression par des coins laissent la possibilité de démonter le plateau avec une tenue optimale.

Comment tu retires tes coins ? Pour moi, c'est typiquement le truc que tu colle, rabote et dont tu ne touche plus :s Perso, je pensais surtout visser le plateau aux traverses supérieures pour s'assurer au maximum qu'il ne bouge pas.

La seule parade que j'ai trouvé pour l'instant, c'est d'élargir le pied pour déporter le tenon traversant.

Je vais y revenir après car cette idée me plaît.

Pour une longueur d'établi de 1m50, je pense qu'il te faut t'orienter vers un système de serrage moins long, ou prévoir une "béquille" quand tu voudras poser quelque chose de lourd en bout.

Euuuh. Non, pas de béquille :s Un serrage moins long serait une idée, mais le problème, c'est que cela m'obligera à avoir des butées plus proches les une des autres. Et cette rangée tombe sur les pieds avant. Donc je suis obligé de les espacer de 120mm au minimum, et donc d'avoir une grande amplitude de déplacement.


Conclusion temporaire

J'ai peut-être une idée à partir de ce que Didier a dit. Le problème pour moi, c'est que je ne peux pas mettre le pied avant droit plus à droite car le tenon rentrerait en conflit avec la route du chariot. C'est tout. En effet, encore une fois, tout le mécanisme de presse est encastrée dans le plateau, donc l'épaulement du tenon ne pose pas de problème. Une solution serait donc de faire un pied SUPER large (dans le sens avant-arrière), qui irait du chant avant du plateau vers l'arrière du mécanisme de presse. Et je mettrai donc le tenon à l'arrière du mécanisme de presse. Un peu comme sur la photo.

Le problème à régler, c'est les déformations du plateau. A méditer ...

Didier

Pour les coins dans le tenon, si tu ne veux pas démonter, il vaut mieux les coller.
Par contre, s'ils ne sont pas coller en vissant un extracteur, il doit être possible de les retirer.

Comment ?
Une belle béquille en Y, comme sur les charrettes de nos aïeux 😂

Pour la déformation du plateau, tu veux parler du vide laissé pour le chariot ou du pied SUPER large.
Parce que s'il te reste du bois, tu peux faire le gauche pareil...

Kentaro
( Modifié )

Bon, tu fais comme tu veux puisque tu as l'air d'avoir réfléchi à tout... ;)

Mais relis quand même mes EDIT:

  • Repousser le pieds avant vers le fond de l'établi pour pourvoir mettre la presse debout devant:

Dans ce cas, si tu veux quand même avoir le flanc du plateau affleurant, il suffit de rajouter un bloc de bois devant le pieds, affleurant le plateau.

  • Si tu mets les pieds comme tu le proposes dans ton plan, dans ce cas, l'idée des traverses longitudinales sous les pieds, qui vont agrandir le polygone de sustentation solutionnerait tes inquiétudes concernant la stabilité de l'établi.

( pour la presse de bout à fabriquer soi-même, pas la peine de métal. Il suffit d'une tige filetée, d'un écrou et le reste est en bois).

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
trente six seb

Ceci est une réponse sans en être une, la photo de démonstration de ta presse de bout monte justement un établi avec les pieds décalés.

Ça semble donc être faisable.

Etienne31

Bien sûr que c'est faisable, mais seulement si tu as un établi long. S'il est court comme celui que je compte faire, c'est faisable aussi, mais il ne faut pas mettre 25kg au niveau de la presse :s

Et oui, c'est cette image qui m'a inspiré cette solution ...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
261 vues
3 réponses
0 vote

Publications associées

0 collection

Licence

Licence Creative Commons