L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

mickl25

Calcul de débit de planche massif

Bonjour à tous,

Chaque plateaux ont des forme et des dimension différente, il faut supprimer le coeur et l'aubier.
Je galère depuis pas mal de temps pour réussir à calculer au plus juste la quantité de planche de plot qu'il me faut pour réalisé mes projet en bois massif.
Durant ma formation, ce sujet n'a pas été évoquer (comme beaucoup d'autre sujet).
Avez vous des astuces ou des calcul pour ceci.
Je n'ai pas envie de facturé trop à mes clients et j'ai surtout besoins de mi retrouvé...
Merci
Mickael

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

10 réponses

7
Boris Beaulant
( Modifié )

Un truc que je fais et qui tombe assez souvent pas trop mal, c'est :

  • connaitre le volume de débit (somme des volumes capables de chaque pièce majoré de 50mm en longueur, 5 en largeur et à l'épaisseur qui va bien dans un plateau que je peux avoir) - dans mon cas, c'est le chiffre que me donne OpenCutList.
  • appliquer un facteur de x2 sur ce volume.

De là, j'ai le volume mini que je vais acheter. Ca fera assez naturellement plus. Mais plus, c'est aussi avoir du choix. Et le droit à l'erreur.
Bien entendu, là dedans, faut que toutes les grandes pièces puissent rentrer.

Globalement, après, c'est chez le fournisseur que j'adapte en fonction de la qualité de ce qu'on me propose.

Mais il est toujours mieux d'en avoir trop que pas assez ... ça peut toujours resservir.

Mis à jour
Atelier bois couleur
Je suis d'accord

Pas mieux comme réponse Boris Beaulant je fais pareil.

Wil
Je suis d'accord

Pareil, x2 !

dependancesbois
Je suis d'accord

Je pense la meilleure méthode !
A vouloir calculer au plus juste on est facilement ric-rac !
En plus le surplus sert souvent dans un autre projet.
J'ai souvent des surplus de chantier qui me servent sur d'autres chantiers donc le surcoût éventuel pour le client est rattrapé par les rajouts des précédents.
En plus ça fait presque un système de continuité et d'entraide involontaire. (Ça vaut pour la quincaillerie).

Ateliers Le Chapelain
Je suis d'accord

Pas mieux

mickl25
Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Bonbonveronbi

Hello
Malheureusement je ne pense pas qu'il est une méthode vraiment sûr hormis l'expérience

En fonction des ouvrages il faut choisir des billes qui sont un multiple des longueurs les plus utilisées dans le dit ouvrage. Après il faut voir la conformité de la bille si elle est un peu tordue celle va générer de la perte pour les grandes longueurs. La largeurs de la bille à aussi sont importances par exemple si tu veux des montants un peu large voir combien tu en fait dans le plateau etc. Déjà en fonction de ton ouvrage tu va limiter les pertes avec un choix judicieux de bille. Ensuite les pertes dû au corroyage au débit dépendent de l'essence mais pour du chêne par exemple on arrive à 50 % en plus facile.
Mais dans la plus part des ouvrages le prix du bois n'est pas le poste le plus cher mais la Mo. Au début la meilleur solution à mon avis est de choisir du beau bois quitte un mettre un billet de plus ( Belle bille égale pertes limitées et gain d'argent )

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Benoit PIARD

Bjr
D'abord , tout dépend de la qualité finie que l'on souhaite .
quoiqu'il en soit il faut faire une différence avec des essences qui ont de l'aubier et celles qui n'en n'ont pas . en chene par exemple ( en oubliant le paramètre longueur on dépassera rarement 60 % de rendement ( aubier et coeur ) . en frene , on peut monter a 75% .
Le rendement baissera avec des grandes longueurs , c'est inévitable .

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
flonflon

Bonjour
C'est effectivement difficile car il y a beaucoup de variables qui rentrent en jeu.Perso je me fait un papier avec les largeurs cumulées pour chaque longueur finies. Je rajoute en plus +- 25% car mon marchand de bois préféré est à 1.5 heure de voiture de chez moi .Le bois qui reste est de toute façons utilisé un jour ou l'autre

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
mickl25

Bonjour et merci à tous pour ces réponses.
Faire x2 sur le volume de débit me paraît beaucoup mais en même temps bien plus sécurisant.
jusque là je faisait un peu comme Bricoliste, sur scketchup creer mes pièce en panneaux et et me faire un de débit (packing) au format de mes planches massif. De là je rajoute 15 cm et largeur sur mes planche.
Ca marche pas trop mal à condition que le fournisseur est des planche qui corresponde, et c'est rarement le cas. C'est pour cela que je cherche une autre méthode plus rapide et plus sûre.

Merci
Mickael

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Yvon Rolland
( Modifié )

Tout dépend de l'ouvrage et de la qualité de bois qu'il requiert ou des dimensions de pièces, tout dépend de l'essence également.
D'expérience et de base je pars sur le cubage fini multiplié par 2 pour le cubage à acheter.
Après, il faut aussi bien choisir et acheter... Et pour le bois, qui est un matériau hétérogène (comme les vaches), faut traiter avec les marchands de bois comme avec des maquignons (ceux qui vendent les vaches, justement). Je sais, je fais souvent la comparaison entre marchands de bois et maquignons, et pour avoir fréquenté les deux, je peux dire que les similitudes sont nombreuses...
Avantage tous de même, par rapport au commerce de bestiaux, une bille de bois... on peut l'ouvrir. Et il ne faut pas hésiter (quand c'est possible, pour des histoires de distance, bien sûr) à le faire. Ou sinon, ne pas hésiter à refuser le bois, si non conforme à ce qui est demandé/promis, ou à défaut, à leur faire remonter vos griefs et renégocier le prix.

Mis à jour
Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
etiennedesthuilliers

bonjour
la question est sans réponse précise car cela dépend de nombreux facteur que vous ne maîtrisé pas forcement
la qualité du bois , le choix de couleur, le choix dans le débit cœur ou quartier , le choix dans la qualité avec ou sans nœud défaut ou autre
débit sur une bille étoffé ou petite bille , ou débit sur avivé ,taille des pièces
je peut avoir besoins de deux fois a trois fois le volume suivant les travaux
le record est pour le merisier grande longueur sans défaut le noyer peut être encore pire
mais si j achète de la qualité tranchage en bois très étoffé les pertes sont moindre
moralité j acheté du choix a en exotique et en grosse bille
pour les autres bois de la qualité tranchage que je fais scier a mes épaisseurs en bille étoffé c'est la seul méthode que j ai trouvé de valable
et j’achète le premier ce qui me permet d'avoir le dessus du panier
mais chacun fait comme bon lui semble , acheter est un art
etienne desthuilliers

etiennedesthuilliers

bonjour je vient de débiter 3 étages de mains courante je suis a 5 fois le volume net vous voyez qu'il ni a pas de règle toute faite bonne journée
etienne

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Bricoliste

Ma méthode faillible est la suivante:
J'appelle mon fournisseur pour lui demander qu'elle longueur utile il à en stock dans l'essence du projet.
Il peut avoir du 3m ou 2,5m du 2m ... mais pas forcement tout dispo en même temps.

Basé sur son retour à l'aide de sketchup je calpine chaque pièce du projet dans des plateaux virtuel pour lequel j'ajoute une largeur utile (flache à flache). ex.16cm
Je calcule également ou mettre un coup de tronçonneuse pour le chargement si les plateaux font 3m...
Une fois dans le dépôt je trie les plateaux qui rentrent dans mon critère de 16cm de largeur utile, je rajoute en fonction de la qualité du bois un plateau de plus.
Si les plateaux sont "homogènes" cela marche nickel très peu de perte.

En ce moment je cogite comment valoriser les plateaux laissés de coté car fissure, nœud, coeur ect...Car normalement si le plateau n'est pas parfait entièrement utilisable on peut discuter le cubage avec le vendeur surtout si personne n'en veut dans ce monde parfait😵

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Quentin Xaillé

Un retour d expérience qui me servira : j'avais 11 marches de 750mm de long a faire en chêne.. chez mon marchand de bois ils en proposaient en 2.2m ou 3m de long... J ai pris en 2.2 en pensant que se serait plus facile à manipuler dans mon petit atelier... Résultat : au lieu de faire 3 marchés par plateau j ai pu en tirer que 2 avec bcp de chutes.. si j avais mieux réfléchi je n aurai pas eu besoin de retourner chez mon fournisseur pour acheter un plateau de plus....

Ceci dit les chutes vont me servir a faire des plateaux de présentation de charcuterie que l'on m'a commandes aujourd'hui....

Comme quoi on se trompe jamais vraiment...

Mon intervention ne répond pas forcément à la question mais aide a la réflexion...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Dreo
( Modifié )

Je n'ai pas de vérités en la matière, mais quand je choisi mes plateaux à la scierie, je me donne toujours entre 20 et 30% de chutes diverses. Et s'il m'en reste c'est que je n'ai pas trop fait d'erreurs dans le débit et la conception alors je suis content.

Mis à jour
Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
485 vues
10 réponses

Publications associées

Licence

Licence Creative Commons
Autres questions de mickl25 
Voir aussi
par becbois  5 réponses
Navigation