L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Partager   J'aime  
kajmed

Main courante débillardée d’équerre à la normale

Main courante débillardée d’équerre à la normale

Il y a quelques temps Monsieur @etiennedesthuilliers Maître menuisier s’inscrivait sur l'air du bois.
@Sylvainlefrancomtois a été contacté par lui à propos de son traité d'escalier
Sylvain parle de son livre dans les trouvailles
Je craque je commande son livre. Je ne lâche ce livre qu'une fois terminé.
Depuis longtemps il se passe d'épure, se démarque des méthodes académiques pour un résultat exceptionnel.
La forme de ses mains courantes me questionne. Avec ses explications j’apprends notamment ce qu'est la "normale".
Pour cette raison il m'est venu une idée qui est certainement à contre courant de sa démarche.
Mr Desthuilliers obtient une géométrie de main courante courbe parfaite pour les profils compliqués qu'il toupille au champignon.
L'idée: mettre cette forme de main courante en épure alors qu'aucun livre ne propose cette façon de procéder.
Je vais essayer d"expliquer mon tracé et surtout j'espère avoir bien compris la géométrie de ses mains courantes.
Maître si quelque chose vous parait faux, à tous les accro du trait et à tous n’hésitez pas à intervenir.

Liste des articles

Mis à jour

Partager  

Traçage de la main courante

Présentation schématique de la main courante.

1- Vue en plan classique, ici se sera le dessous de la main courante.
2- Elévations de chaque partie.
3- Traçage des tangentes extérieures et intérieures.
4- Epaisseur de le main courante sur l'élévation.
5- Détermination de la section sur l'élévation.
6- Descente de la section sur la vue en plan.
7- Traçage du dessus de la main courante sur la vue en plan en faisant la jonction des sections trouvées (en rouge).
Le dessus n'est plus à l'aplomb du dessous.

Élévation à partir des sections trouvées.
J'ai tracé le bas classiquement.
J'ai tracé le haut avec la vue des sections en plan et en prenant les altitudes sur les différentes sections.

Détermination de sections verticales pour pouvoir tracer les calibres rallongés.

J'ai déterminé les sections verticales a a' et h h'sur l’élévation pour trouver le dévers.

J'ai tracé le volume capable sur l'élévation .

J'ai redescendu les points de dévers qui coupent les plans du volume capable sur la vue en plan x x' et z z'.
Pour la coupe au centre j'ai fait une vue à part.

Maintenant j'ai tous les points pour tracer les calibres.

Traçage des calibres rallongés en tenant compte des dévers.

Publié Mis à jour

Partager  

Exécution de la pièce

Publié Mis à jour

Contenus associés


On en parle ici

kajmed a publié le pas à pas "Main courante débillardée d’équerre à la normale".il y a 20 jours
sylvainlefrancomtois
 

Encore un régal de cours magistrale Jacky !!! CA valait bien un pas à pas !!

kajmed
 

Merci, j'avais commencé par une pièce en bois exotique et j'avais malheureusement été trop vite j'avais mangé la cote, donc j'ai refais la pièce en chêne (si je voulais faire une démonstration je ne pouvais me permettre aucune imprécision!) et à cette échelle ça ne pardonne pas!

sylvainlefrancomtois
 

@kajmed c est sur !!!!!!!!!!!!!

siywebwa
 

Félicitaton @kajmed, tu n'as pas choisi le plus simple.
Merci pour ton partage, un vrai plaisir pour les yeux.
Tu as dû prendre beaucoup de plaisir
Bons copeaux.
Rv.

kajmed
 

Merci, ça m'a bien fait gamberger, là je ne pouvais pas chercher dans un livre, vu que c'est le seul à présenter cette façon de voir la géométrie d'une main courante, le résultat qu'il obtient est vraiment exceptionnel!

Mig
 

Chapeau bas @kajmed !!!

Je connais bien l’ouvrage dont tu parles. Je suis convaincu que travailler le bois, ce n’est pas se précipiter sur les outils et les pièces, manger rapidement de la matière et « passer du bois » dans nos machines, assembler vite pour enfin constater les erreurs et essayer autant que faire se peut de les masquer ou les rattraper.
Tous les grands maîtres de la Menuise et de la Charpente ont toujours enseigné la préparation et la réflexion. Mon grand-père ébéniste me répétait incessamment : 90 % de réflexion et calculs + 10% d’exécution = 100% satisfaction. Je pense que c’est valable dans tous les métiers d’artisanat peut être aussi dans la vie en général !
Il y en a parmi nous qui préfèrent se précipiter dans l’empirisme et le ressenti. D’autres, par ailleurs, sont absolument hermétiques à toute approche de calculs… Les plus grandes constructions de notre histoire d’humains se sont toutes articulées autour de trois éléments fondamentaux : l’ambition des projets – la connaissance parfois secrète des calculs – la fiabilité des instruments de mesure et des outils. Seul l’art pur peut travailler dans l’empirisme et le talent seuls, mais c'est un autre domaine.

En relayant les travaux de Monsieur @etiennedesthuilliers et de Monsieur @Sylvainlefrancomtois à qui nous devons le respect d’un patrimoine du savoir, tu perpétues la curiosité, l’expérience et le génie que peuvent nous transmettre ces maîtres-artisans. Des professionnels comme toi, nous montrent qu’il ne suffit pas d’Internet, Google, tutos sur YouTube et autres logiciels de dessin assisté pour bien maîtriser le travail sur le bois. Le Savoir est un bien si précieux qu’il ne saurait être transmis par des néophytes à qui Internet apporte une illusion de toute-puissance, même si le partage qu’il permet est source d’une grande richesse d’information pour tous. Ceci me concerne en premier chef, moi qui suis médecin !

Pardonnez-moi pour tous la longueur de ces propos mais j’avais vraiment besoin de le dire haut et fort.

kajmed
 

Merci Mig pour ton commentaire, la connaissance d'un métier n'est jamais terminée et c'est ce qui le rends intéressant, dés que l'on pousse une autre porte on s'aperçois que l'on ne connais finalement que peu de choses et dans mon cas j'ai toujours envie d'aller voir plus loin.
Et dans ce cas je me suis obligé à voir d'une autre façon que la façon académique qui est toujours proposée dans les ouvrages traitant d'escalier (ouvrages d'une très grande valeur d'autre part) et ça m'a fait d'autant plus gamberger que je ne pouvais pas copier.
J'ai passé beaucoup de temps pour un petit morceau de bois qui peut paraître insignifiant, mais le petit bout de chemin parcouru m'a bien plu.

sylvainlefrancomtois
 

no comment !!!! tout est dit !! +++1

dneis
 

Tout à fait d'accord, c'est très bien dit ! +1 aussi ;)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
422 vues
9 commentaires

Contenus associés

0 fournisseur
Autres pas à pas de kajmed 
Voir aussi
Navigation